Les salaires des profs européens trinquent avec la crise économique

C’est la carnage de partout sauf à Bisounoursland où tout va bien, non seulement il n’y a pas de soucis (officiellement) mais en plus, on rajoute des profs! Allez comprendre… ;)

Windshift : Avec cet article, on voit que la priorité de nos gouvernements et de l’Europe, ce n’est pas les générations futures… Pour ceux qui en doutaient ;)  

Bon nombre de pays européens ont gelé ou réduit le salaire des enseignants en réaction au ralentissement économique, selon un rapport publié vendredi par la Commission européenne, à l’occasion de la journée mondiale des enseignants.

 

C’est en Irlande, en Grèce, en Espagne, au Portugal et en Slovénie que cette profession est le plus gravement touchée par les restrictions de budget et les mesures d’austérité.La Grèce a ainsi réduit de 30% le traitement de base des enseignants et suspendu le versement des primes de Noël et de Pâques. L’Irlande a diminué de 13% le salaire des nouveaux enseignants en 2011, tandis que les personnes nommées après le 31 janvier de l’année en cours ont quant à elles vu leur salaire amputé de 20% supplémentaires. En Espagne, les salaires des enseignants et d’autres agents de la fonction publique ont chuté d’environ 5% en 2010 et n’ont pas été ajustés depuis pour tenir compte de l’inflation.
Les salaires des enseignants en Bulgarie, à Chypre, en Estonie, en France, en Hongrie, en Italie, en Lettonie, en Lituanie, au Royaume-Uni, en Croatie et au Lichtenstein ont soit connu une légère baisse soit stagné.

Le rapport ne détaille pas la situation dans les trois communautés belges, mais un graphique indique une stagnation des salaires depuis 2009.

Les rémunérations ont par contre augmenté dans quatre pays (République tchèque, la Pologne, la Slovaquie et l’Islande).

Le rapport est accessible en ligne à l’adresse.

Source : 7sur7.be via Les brindherbes

 

5 commentaires

  • Toto

    Benji,

    Je ne comprends pas ta phrase d’introduction. Tu reproches à la France de ne pas faire comme les autres, vu que tu parles de bisounoursland ? Et l’article dit le contraire, justement ces autres pays n’ont rien à faire de l’éducation, sous entendu, il serait préférable d’investir un peu dans la prochaine génération.

    Personnellement, je suis plutôt pour qu’on élève la qualité de l’éducation ou tout du moins qu’on essai d’instruire une plus grande partie de nos enfants.

    Si cela pouvait diminuer la population carcérale, un dicton dit, une école qui s’ouvre est une prison qui ferme pour 20 ans (et non ce n’est pas de Victor Hugo, l’auteur diffère selon les périodes). Actuellement, il y’a une palanquée de connard dans la rue.

    Tu orientes de plus en plus tes intro, t’es devenu un convaincu, je ne suis pas sur que tu cherches toujours « la vérité » ;).

    • Je me suis sûrement mal exprimé, comment se fait-il que la France soit le seul pays à ne pas faire pareil? Tout cela n’est que poudre aux yeux encore! C’est juste une illusion pour éviter que la situation réelle n’éclate aux grand jour…..

      • Toto

        Imagine la situation inverse et on aurait tous trouvé cela inadmissible. Rien n’est fait au hasard, on déplace le problème et on essai de trouver des solutions, certains ont pris d’un côté, d’autres de l’autre et chacuns espèrent que ça fera prendre la bonne route.

        On ferait parti des pays qui ne privilégierai pas l’éducation, et tu verrais un autre pays le faire, tu dirais sûrement que ne comprends pas que nous ne fassions pas pareil, mais tu ne parleras pas de poudre aux yeux.

        En fait, j’ai l’impression que le formatage c’est de trouver systématiquement le mal partout, quelque soit la mesure, elle est mauvaise, soit c’est un leurre, donc pour nous la mettre profond, soit c’est pour notre mal, on ne le cache pas c’est pour nous la mettre profond aussi. Vision orientée :).

    • Bouffon

      On est au delà de ça…
      Un sur-endettement d’un État fini soit par une restructuration budgétaire soit par un défaut.

      Dans l’ascenseur sociale, l’école se trouve en dessus de la pauvreté.
      L’endettement lui veux dirent qu’on va te supprimé l’ascenseur et que tout le monde devra passée par l’étage « misère » afin de pouvoir accéder à l’escalier.
      On y es même déjà dans ce type de configuration, nous on appelle ça le pistonnage.

      Ça veux dirent que pour envoyé ton gosse à l’école publique faudra l’inscrit dès ça naissance comme pour les crèches ou alors posséder un amis d’un amis qui connais quelqu’un qui peut t’avoir un plan…

      Les autres seront des sous-traitant gratuit de l’École publique qui feront cours à la maison pour essayé de survivre.

  • engel

    Mais non de Zeus!

    Les moralistes « coupeurs de poils de culs en quatre », vous pouvez expliquer la relation entre salaire des enseignants et qualité de l’enseignement prodiguée?
    A moins que vous sous-entendiez que cette profession est vénale?
    Surtout que depuis les années 50, il semblerait que cela soit plutôt inversement proportionnel…