Les « clouds » gaspillent jusqu’à 90% d’énegie

Opportunité technologique pour certains qui stockent leurs fichiers personnels et parfois « confidentiels et délicats » en ligne plutôt que sur leur ordinateurs, les « clouds » en deviennent une aberration écologique! Personnellement je n’ai aucune véritable confiance en ces plate-formes de stockage pour y mettre mes données personnelles, sachant que si elles sont sécurisées, rien ne dit que PERSONNE ne puisse y avoir accès…

Les data centers gaspillent jusqu'à 90% d'énergieAvec toute notre activité numérique, nous consommons et créons une quantité folle de fichiers et de données. Une très grande quantité est aujourd’hui stockée, non plus sur nos ordinateurs, mais dans le « cloud », autrement dit, sur d’autres gigantesques ordinateurs, les « data centers » (« centre de données »). Ceux-ci, malheureusement, gaspillent énormément d’énergie.

Car de l’énergie, il en faut. Alimenter d’énormes data centers, comme celui d’Apple à Maiden présenté il y a peu, requiert généralement la consommation d’une ville en électricité, une trentaine de megawatts pour celui-ci. Même si la tendance est aujourd’hui aux énergies renouvelables – solaire et éolienne en tête -, une étude du New York Times révèle que ceux-ci peuvent gaspiller jusqu’à 90% de l’énergie qui leur est fournie.

Pourquoi cela ? Tout simplement parce que, d’après le journal, les data centers n’adaptent pas leur fonctionnement à la demande réelle, en faisant souvent tourner leurs serveurs à la puissance maximum. Le secret matériel comme logiciel qui entoure ces centres ajoute aussi un frein à une bonne adéquation.

Alors, même si de tous nouveaux « data centers » tentent l’expérience, tous ceux déjà en place ne peuvent se permettre un tel risque. Malheureusement, les besoins augmentant drastiquement chaque jour, il faudra un jour se poser réellement la question.

Source: Gizmodo.fr

15 commentaires

  • Vif argent

    Le New York Times a enquêté un an durant pour révéler que 90% de l’énergie du web représente quelque 30 milliards de watts par an, soit l’équivalent de 30 centrales nucléaires.
    http://www.nytimes.com/2012/09/23/technology/data-centers-waste-vast-amounts-of-energy-belying-industry-image.html?pagewanted=all&_r=0
    .
    Mais c’est une information sujette à débat car le principe du Cloud peut faire économiser un max d’énergie, notamment pour les administrations :
    « U.S. General Services Administration, recently switched its approximately 17,000 users to Google Apps for Government and was able to reduce server energy consumption by nearly 90 percent and carbon emissions by 85 percent. By moving to cloud services, that agency will save an estimated $285,000 annually on energy costs »
    http://www.nytimes.com/roomfordebate/2012/09/23/informations-environmental-cost/cloud-computing-can-use-energy-efficiently
    .
    « But the reason servers aren’t using 100% of their energy for computation, and server farms aren’t constantly running at the limits of their capacity, isn’t because (as the Uptime Institute’s Bruce Taylor tells the Times) « if you tell somebody they can’t access YouTube or download from Netflix, they’ll tell you it’s a God-given right. » It’s because that infrastructure powers our businesses, our schools, our police and fire stations, our banks and stock exchanges, and yes, our media. It’s because those zippy data transfers help drive our economy, in the same way that the boom in turnpikes, canals, and railroads did 200 years ago. It’s because the principle and policy of net neutrality doesn’t distinguish between the goofy and the life-saving. It’s because the failure of the internet, like the collapse of a bridge, can lead to genuine disasters. »
    http://www.theverge.com/2012/9/23/3377868/cloud-internet-infrastructure-waste-energy-new-york-times

  • Bouffon

    Tout façon, quoi qu’on fasse il faut pas mettre tout les œufs dans le même panier.

  • hé bééé

    Que ce soit sur les réseaux sociaux ou sur les clouds , trop de monde donne beaucoup trop d’information personnelle .
    Comme les modèles économiques de ces activités ne sont souvent pas rentables , le seul moyen de les rendre très rentable à court terme , c’est de forcer les propriétaires à payer pour avoir accès à leurs données puis de les refaire payer pour avoir l’assurance que leurs données ne seront pas divulguées ou vendues .

  • rouletabille rouletabille

    il y en a même qui mettent leur valeurs dans un coffre en Banque,alors le CLOUD ???

  • J. Neym

    Si on doit comparer le cloud à une banque, c’est pas très rassurant.

  • Antinukciv

    Du moment que c’est paper-less, les équipes « verte » oo « développement durable » des sociétés (polluante) seront contentes…

  • kader

    rien ne sera jamais effacer rien ne sera jamais détruit
    tout est accessible à qui de droit.

    et les données seront exploitées ou vendue un jour ou l’autre.

    si victor hugo avec mis ces notes ou ces photos sur le cloud,tout serait vendu et exploitable.

    et un jour quelqu’un bouge le petit doigt, devient un danger pour le systeme, toutes ces données cloudées seront exploitées à 200% pour le discréditer.

    La communication privée est morte.

  • mouton

    Le titre sur le gaspillage d’énergie avec la référence du New York Times est intéressante, mais il serait intéressant d’avoir les informations qui étayent ces conclusions.
    Un lien sur l’article serait peut-être suffisant.

    Juste un autre commentaire:

    Les données stockées sur un serveur aux Etats-Unis sont concernée par le Patriot Act et de ce fait la confidentialité n’est donc plus garantie, c’est pourquoi beaucoup d’entreprises (ou de personnes privées) recherchent des serveurs avec une garantie de stockage dans leur propre pays.

    De plus une des premières clause de notre inscription sur un service du Cloud est la non responsabilité de la société offrant le service en ce qui concerne en tout cas les pertes de donnée, si ce n’est la transmission « accidentelle » à des tiers.

  • mouton

    Désolé, je n’avais pas vu que qu’un lien sur l’article du New York Times se trouvait déjà dans le premier commentaire.

  • Tesla

    ça sert pour des bricoles c’est pratique mais n’oubliez pas de crypter vos donnés comme ça impossible au petit malin de l’état ou autre de vous piquer vos données !!!

    moi j(y stock mes mots de passe au cas ou .

    • Tesla

      j’ajoute quand même que le clouds dépense quand même bien moins que tout nos ordinateurs , écrans , imprimantes , disque dur externe , mp3 , scanners , ect ect il faut quand même pas tout leurs mettre sur le dos , les plus gros consommateurs c’est nous … et la aucun doute possible !!! alors on fait comment ???

      • mouton

        Le cloud ne s’arrête en principe jamais, que l’on soit branché ou non, tandis que nous arrêtons souvent nos ordinateurs, écrans, disques durs, etc.