Le vent assez puissant pour fournir de l’électricité à toute la planète

Peut-être un espoir pour l’avenir, et une magnifique alternative au nucléaire… Maintenant, ceux qui se font des milliards avec l’atome accepteraient-ils une telle alternative?

© reuters.

Les vents qui parcourent la planète contiennent assez d’énergie pour alimenter en électricité l’ensemble de la planète, affirment des chercheurs américains de l’Université de Stanford et du Laboratoire américain de Livermore.

Ces chercheurs ont étudié la quantité d’énergie réellement contenue dans le vent d’un point de vue géophysique et sans prendre en compte les contraintes techniques et économiques. L’utilisation de modèles informatiques a permis de calculer le potentiel énergétique à la fois des vents de surface et des vents atmosphériques qui soufflent en haute altitude. »Aujourd’hui, l’humanité a besoin d’environ 18 térawatts. Cette énergie pourrait, en théorie, fournir cette énergie puisque les vents de surface ont un pouvoir vingt fois plus élevé et pour les vents atmosphériques, on peut même parler d’une force cent fois plus importante ».

« Les vents de surface alimentent les fameuses éoliennes qu’on retrouve sur terre et en mer. Pour les vents atmosphériques, plus stables que les vents de surface, il faudra par contre déployer des turbines flottantes ».

C’est encore lointain, mais l’entreprise TechCrunch travaillerait en ce moment au développement de telles turbines. A vérifier donc dans quelques années.

© reuters.
© belga.

Source: 7sur7.be

44 commentaires

  • rouletabille rouletabille

    F.Hollande ?

  • Andy

    Allez à d’autre…

    Lesmoutonsenragés qui gobent la propagande malthusienne, on aura tout vu…

    L’éolien est l’une des pire énergie qu’il soit, son rendement est faible, son énergie grise est énorme, sa mise en place ainsi que sa maintenance est un vrai gouffre financier et en plus comme disais l’autre nain (que je commence bizarrement à regretter d’ailleurs), y a des jours ou y a pas de vent (tu feras quoi dans ce cas, tu t’éclaireras à la bougie ?) et puis c’est une énergie qui dépend de la nature, hors ça fait belle lurette que l’homme
    maîtrise dame nature, imagine une seul seconde qu’un pays t’attaque à l’arme climatique, plus de vent, plus d’energie…

    Les seul énergies viable sont la biomasse et le nucléaire (d’accord pas le nucléaire de 3ème génération mais celui d’au dessus) tout le reste c’est du fantasme de bobos bien pensant.

    • rouletabille rouletabille

      alélouya ,irradié est un avenir

    • Jeannot

      Andy,
      pour le rendement de l’éolien il vous faudra changer de source d’information. Pour le reste si vous aviez pris la peine de mieux vous informer vous auriez constaté que les gens que vous qualifiez de bobos (allez hop tout le monde dans le même sac !) pronent le mix énergétique : de l’éolien, du solaire, de l’économie, de la méthanisation, de l’hydraulique, … mix d’autant plus nécessaire qu’à ce jour nous ne savons pas, ou peu (bassins hauts) stocker l’énergie.
      Vous en devenez carrément risible quand vous partez sur les armes climatiques qui pourraient nous priver d’électricité, quand les armes contemporaines peuvent, grâce à votre cher nucléaire, nous priver dès aujourd’hui nous priver de beaucoup.

      • Chègoku Chègoku

        Renseigne toi sur le SOLAR FUEL.
        Le moyen de stocker l’électricité sous forme de gaz utilisable dans le réseau.
        Projet et brevet allemand prêt prochainement pour l’exploitation industrielle.

    • nat

      Andy, j’ai failli me faire hypnotisée tout comme vous l’êtes. Mais j’ai appris grâce à ce site à reconnaître les sources d’information. Les moteurs de recherche vont d’abord présenter l’Express, Slate, l’Expansion, Atlantico,… (3 pages). Savez-vous à qui appartiennent ces journaux et blogs ? Ont-ils intérêt à vanter les énergies alternatives. A trois, réveillez-vous, 1 2 3 Clap

      • Andy

        C’est vous qui êtes hypnotisée par le mythe des énergie verte, moi je me porte très bien merci. D’ailleurs posez vous la question de savoir pourquoi les pays du Sud ne cautionne pas ces « énergie alternative », je pense que vous comprendrez très vite les limites de ces modes de production.

        Ho et puis arrêtez de pensez que si le nucléaire c’est mal, alors les autres moyens c’est le bien, c’est la pire façon de penser, tout n’est pas blanc, tout n’est pas noir…

      • Jeannot

        On ne dit pas que c’est bien, on dis que c’est mieux.

      • Andy

        Malheureusement pour vous ça reste à prouver que c’est mieux…

      • joshuadu34

        Mieux, non… Du moins pas en restant sur un niveau de consommation croissant, comme c’est le cas ! Par contre, il y a une chose indéniable, c’est qu’avec l’éolien, on risque pas d’incident genre Fessenheim et encore moins de Fukushima ou de Tchernobyl. Rien que ça, ça fait réflechir…

        Juste pour info, il serait bon de se rappeler d’ou vient le tout nucléaire français ! Crise du pétrole de 73 et deux camps qui s’affrontent : le nucléaire et ses problèmes de sécurité qui devaient être réglés en 10 ans et le solaire et son problème de rendement qui, lui aussi, devait être réglé en 10 ans. Dans les deux cas, le scientisme s’est planté ! Et dans les 2 cas aucun problème n’a été réglé ! On est toujours incapable de faire face à un incident majeur et aussi incapable de démanteler une centrale nuke d’un côté et, de l’autre, on a toujours pas réussit à obtenir un rendement solaire (ou éolien) suffisant pour couvrir des besoins croissants !

        Reste un choix simple ! On accepte le consumérisme et on souhaite toujours plus de gadgets inutiles et on a besoin du nucléaire ou on choisit un mode de consommation raisonné, plus raccord avec ce qu’est notre monde (un monde fini) et on peut passer à autre chose concernant l’énergie.

        Entre nous, si vous aviez idée de ce que coute réellement l’énergie dont vous avez réellement BESOIN (et pas le superflu que vous utilisez), vous seriez surpris de constater que l’énergie renouvelable devient miraculeusement peu chère et largement suffisante ! Bien sûr, reste le choix de savoir si vous souhaitez dépendre du commerce énergétique en engraissant les porc, ou si vous faites le choix de l’autosuffisance…

      • hé bééé

        @Andy
        je vous propose d’aller converser avec nos amis japonnais , vous savez , ceux à qui on dit :
        – rentrez chez vous , il n’y a aucun risque .
        – riez le plus souvent possible , vous serez immunisé contre les effets de la radioactivité .
        – les relevés sont en dessous des normes (il y a « les normes » et « l’énorme » quand on sait qu’ils ont remonté les seuil limite de toxicité)

        et bien d’autres chose plus absurdes les unes que les autres .

        Et surtout de passer un petit séjour de quelques semaines chez vos nouveau hôtes pour bien vous imprégner des peurs et des angoisses que ressentent ces gens là .

      • Nanabozo

        les pays du sud ont du pétrole et pas d’idées.

    • Andre ...

      Andy je t »apuis 100 p 100 allez voir sur youtube se que sa prend pour l installation et la fabrication oufff ces débile

      • La lumière est devant

        Je crains que le propos d’Andy soit davantage issue de l’ombre. La seule considération qui prime dans le choix et en dehors de toute considération rendement / performance, est que le nucléaire par nature, présente une irréversibilité à échelle humaine. Sans espoir retour. Cette considération n’est pas une élucubration, car les rayonnements sont immanents dans l’univers interdisant toute en dehors de toute protections. Le rayonnement est aujourd’hui « entré dans la maison ». La non-conscientisation de cela, relève d’un fonctionnement de l’ombre. Ce même rayonnement est venu à nous, avec la bienveillance et la fatuité des fous. Aujourd’hui la Lumière est devant, porter LA en vous!

    • valahda

      L’éolien est une catastrophe, tout comme le nucléaire. La fabrication d’une éolienne, sa mise en place coutent trop d’énergie. Capter toute l’énergie éolienne c’est changer la vitesse d’équilibrage thermique et barométrique, c’est la plus grande catastrophe que l’humanité ne connait pas encore ! Les fournisseurs sont bien pire que tepco, encore plus rapaces.

      Revoir son mode de consommation est difficile mais c’est le seul espoir pour notre planète.

      • rouletabille rouletabille

        L’éolien est recyclable,pas les radiations distribuées partout pour des MILLIERS d’années.
        Ce que coutent en VIES saccagées n’est pas recyclable et jamais comptabilisé,ces fous ne savent même pas arrêter le rayonnement de fucku et critiquent les éolienne ,c’est DINGUE..

  • Jeannot

    plouf, plouf, .. nous priver dès aujourd’hui de beaucoup plus. C’est mieux.

    • Natacha Natacha

      De toute forme de vie quoi.

      • hé bééé

        Surtout que dans le prix du nucléaire , il a toujours été occulté le prix du démantèlement des centrales et du stockage des matières dangereuses .

      • joshuadu34

        Normal, on a pas la moindre idée de ce que pourait couter un démantèlement, et, pire, on sait même pas encore par quel bout le prendre (cf centrale de Brennilis, plus petit réacteur parmis les 10 centrales en démantelement en France. En 2006, la Criirad détectait une présence anormale de césium 137, d’actinium 227 et de cobalt 60 aux abords de la centrale. D’après l’agence pour l’énergie atomique, aucun des réacteurs mis en service en France – pour une durée de vie initiale de trente ans – n’a été conçue pour être un jour déconstruit…). Seuls les américain savent faire… disent-ils puisque salariés au rabais, stockage sauvage et délai d’attente non respecté font de ce qu’ils pratiquent un véritable désastre !

      • Bouffon

        Bien sur qu’il y a une part de ta facture qui partent dans les fonds de démantèlement mais il ont les même banquier que nous et il pique dans ces caisses.

  • Passetec Passetec

    Ces éoliennes à pales ont un mauvais rendement et sont nuisibles pour les oiseaux et très bruyantes.
    Et bien sûr on n’utilise que celles-là.
    Pourquoi donc le silence général sur des éoliennes performantes, silencieuses, les éoliennes verticales.
    voir là: http://www.dailymotion.com/video/xkrt04_eoliennes-verticales-vs-eoliennes-a-pales_webcam

    Et puis vive Tesla et son énergie libre.

    • Natacha Natacha

      Vive Tesla et son énergie libre !

      • rouletabille rouletabille

        oui NATACHA
        tout est vendus ,volés,et notre vie est un ersatz au service de ce que nous sommes pas et ne seront jamais..
        Cela EST VOLE ..

    • V.......

      merci passetec, enfin une reflexion intelligente ^^, je voulais l’ecrire mais ce n’est plus la peine ducoup :)
      Et en passant Andy, proner le nucléaire c’est un peu vieux jeu, il faut se rendre compte de ce qui existe mon ami… et puis même si les éoliennes ce n’est pas la solution, quand il n’y a pas de vent ya du soleil, tu couples chaque éolienne (VERTICALE) avec des panneaux solaires et paf ca fait des chocapics !!! Bref, j’aborde même pas le sujet de l’energie libre, mais bon il faudrait un peu ouvrir les yeux…

  • rouletabille rouletabille

    irradié du 3 ème avenir ,un monde de FRIC sans déchets comme Fabius et BHL des saloperies réactivitées mais incompressibles et assimilables à l’idiotie sans recyclages.
    Jamais cette perception de l’ignorance sans humanité et sans limites est d’un quotidien joyeux
    c’est rigolo et j’approuve cette perception qui sans elle serais d’un ennuis MORTEL..

  • Super Mouton Super Mouton

    Le mix énergique est une cible souhaitable, parce que la nature intrinsèque des énergies renouvelables est d’être diffuse. Les messages des grands groupes industriels évolue fortement pour suivre la tendance, mais la réponse qu’ils apportent est que la production devra être effectuée par des éoliennes géantes, des centrales solaires géantes, etc etc… en fait, tout ce qui restera sous le contrôle de grosses structures monopolistiques. Nous sommes donc confrontés a une bête déplacement de la concentrations des ressources dans les mains de peu de monde. La vraie alternative consisterait a permettre a chacun de produire son énergie, et de « vendre » au réseau celle qui n’est pas consommée a un instant – Le Peer to Peer Energétique. Seulement là, cela n’intéresse absolument pas les grosses structures et leurs laquais politiques. Même les agriculteurs ont réussi a être mis au pas, par un système de paiement de subvention qui les rendent dociles, alors qu’ils sont les producteurs de base. Alors oui, il n’y a aucun problème a produire toute notre énergie par les énergies renouvelables, mai de grâce, évitons de démissionner de notre citoyenneté, et forçons la production répartie

    • mémé

      Je suis d’accord. Nous sommes esclaves d’EDF.Et si chacun installait une éolienne, un générateur solaire, cela ne suffirait pas à nos besoins?
      Evidemment, le matériel permettant de s’affranchir des abonnements n’est pas en vente en grande surface.
      Gardons les gros machins pour les usines,et les bâtiments publics.

  • On dirait que ça commence, la saisi des armes :D

    Comme je l’ai toujours dis, ils finiront par suspendre les tickets repas pour ceux qui auront des armes.

    http://izismile.com/img/img5/20120913/1000/daily_picdump_1047_46.jpg

  • noonoo12

    C’est tellement gros que personne ne voit le VRAI problème de toutes ces solutions énergétiques…!
    Tout le monde est d’accord pour acheter (cher) de l’énergie produite de façon centralisée alors que la solution est la décentralisation !
    Que ce soit au niveau individuel, au niveau d’une résidence, d’un quartier, d’une petite ville, tout le monde peut produire et/ou économiser de l’énergie.
    Il existe plein de solutions de micro-production électrique bien plus jolies et bien plus rentables que ces monstres.
    En fait le concept même de la « centrale » électrique est une arnaque…

  • Jokoshape

    Ouais, je pense et j’espère que les personnes qui ont réussi et viabilisé des machines à énergie libre ( il y en a mais ils ont peur de se montrer ou d’exposer leur machine), pourront partager leurs plans et leur conseils de fabrication.

    La production individuelle en mode « peer to peer » comme disait Super Mouton, me parait être la solution viable par excellence.

    Maintenant, je regarde de près :

    – l’ E-cat de Rossi ( fusion froide )
    – la fondation keshe
    http://www.witts.ws/gifts/ (le problème c’est que ces gens philantropes te demandent de faire un don pour te filer les plans), tiens on dirait du commerce déguisé.
    http://hydro-genial.com/ (systeme de pyrolise)

    Par contre pour les éoliennes, ce serait pas mal, mais il faudrait qu’elles soient en pleine mer.

    Ainsi, pas de perturbations phoniques, ni de destruction du paysage; car il faut bien le reconnaître, c’est pas super esthétique.

  • hopix

    Les propos des défenseurs du nucléaires sont, comme toujours, irradiants de vacuité. Ce qui n’étonne personne à vrai dire.
    Après, on voit bien les dégâts provoqués par le vision mécaniste du monde et de la matière…
    « la violence est le dernier recours de l’incompétence »

  • rousseric sylvie

    Alors là, je suis surprise ! L’éolien, une énergie polluante, peu fiable et qui coûte chère. Pollution visuelle, pollution lumineuse, pollution sonore, impacts sur la faune (chauve-souris notamment), interférences électromagnétiques, destruction de terres agricoles, chute des pâles, et … Fondations absolument énormes : environ 2 à 300 m2, souvent des pieux, et 1 000 à 1 500 tonnes de béton armé. Et, cerise sur le gâteau, lorsque du démontage de l’éolienne, vous vous doutez bien que le sol n’est remis en état qu’en surface, dessous le béton reste. La rentabilité d’une éolienne (facteur de charge) est relativement faible : environ 22% pour la France. La construction coûte chère, le fonctionnement coûte également très cher, EDF est obligé de racheter cette électricité et c’est nous qui payons qui, au final, payons ce surcoût. Et j’en passe !

  • EGO

    énergie libre gratuit.
    tout le reste est inutile merci.

  • noonoo12

    Les modèles d’éoliennes géantes sont des monstres mais tout n’est pas à jeter dans l’éolien :
    Il existe de super petits modèles d’éoliennes pour les particuliers et les entreprise à mettre sur les toits ou à terre, elles peuvent être à axe vertical ou horizontal et ont souvent un design sympa.
    Pareil pour le photovoltaïque, il existe des films à mettre sur les vitres, sur des tours de bureaux c’est très intéressant.
    Il ne faut pas forcément penser grosse production et grosse installation, un grand nombre de toute petites productions peuvent produire beaucoup aussi…

  • Nanabozo

    E-cat à Zürich: Rossi révèle quelques détails sur la fusion froide
    « Concernant l’E-cat, l’ingénieur Andrea Rossi se laisse enfin aller un peu: lors de la Conférence de Zürich, qui a eu lieu au cours du week-end qui vient de s’achever, l’ingénieur italien a en effet révélé certains de ses détails importants, permettant la publication de trois rapports sur les mesures de validation effectuées au cours de l’été, comme il avait annoncé. Il a ensuite confirmé le nom de l’entreprise qui est en train de collaborer pour la transformation de l’énergie thermique en électrique: la Siemens AG. Mais ses dirigeants ne sont pas les seuls à croire dans ce dispositif et dans les Lenr en général: c’est là un autre résultat important de la Conférence…. » 10/09 bit.ly/Prymo0

  • Nanabozo

    Les mois se suivent et les records s’enchaînent dans le photovoltaïque organique. En décembre dernier, la société allemande Heliatek avait atteint le record de 9,8%. Au mois de mars, des chercheurs de l’université UCLA aux Etats-Unis sont arrivés à un rendement de 10,6% avec des cellules solaires organiques en tandem. Record battu a nouveau par Heliatek au mois d’avril avec 10,7% d’efficacité.

    En ce mois de juin, c’est le japonais Mitsubishi Chemical qui bat le record en passant le cap des 11% de rendement énergétique. Ce record a été obtenu en laboratoire avec une cellule photovoltaïque organique de seulement quelques millimètres carrés.

    Pour une production industrielle de film photovoltaïque plastique, on peut désormais espérer atteindre les 10% de rendement. Nous attendons cette annonce avec impatience, car avec le faible coût de production des cellules solaires organiques et un rendement moins sensible à la luminosité diffuse, 10% de rendement devraient suffire au photovoltaïque organique pour entrer de plein pied sur le marché du solaire.

    Pendant ce temps, une autre société japonaise vient aussi de battre un nouveau record cette fois pour des cellules photovoltaïques à triple jonctions avec concentration de lumière. Avec une succession de 10 couches déposées sur substrat, comportant 3 couches photo-absorbantes, la société Sharp a réussi l’exploit d’atteindre le rendement exceptionnel de 43,5% !

    Précisons tout de même que ce record qui a été confirmé par l’institut allemand Fraunhofer a été réalisé avec un taux de concentration des rayons solaires équivalent à 306 soleils et pour une cellule photovoltaïque de 0,167 cm2.

    Ces cellules solaires à triple jonctions coûtent extrêmement cher à la différence des cellules photovoltaïques organiques. Elles sont surtout utilisées dans le domaine de l’aérospatial, notamment pour équiper les satellites. Sharp espère maintenant conquérir de nouveaux marchés et notamment le marché automobile où les toitures solaires devraient bientôt arriver pour recharger les voitures électriques in situ.
    10/06
    http://www.photovoltaique-organique.com/11-rendement-photovoltaique-organique-record-battu/

  • Nanabozo

    Eight19 est une jeune société issue du département de physique de l’Université de Cambridge. Spécialiste de la technologie photovoltaïque organique et de la production de cellules solaires par impression, la société est notamment soutenue par les groupes Rhodia, Carbon Trust et The Technology Partnership.

    Eight19 tire son nom du fait qu’il faut 8 minutes et 19 secondes à la lumière du soleil pour atteindre la Terre.

    L’objectif de la société est de produire en masse des cellules photovoltaïques à bas coût grâce au solaire organique afin de commercialiser à grande échelle ses modules solaires. Dans ce cadre, Eight19 vient d’annoncer la création pour 2013 d’une nouvelle station d’impression de film photovoltaïque organique utilisant la technique des rouleaux d’impression « roll-to-roll ».

    L’impression roll-to-roll est un processus de fabrication de masse et à bas coût qui reprend la technique utilisée par les rotatives d’imprimantes servant à imprimer les journaux.

    La station de production de film photovoltaïque organique par impression de Eight19 sera la plus importante de son genre en Europe. La machine devrait être capable de produire des modules photovoltaïques au rythme de 3,6 km/h.

    Certes, les grands sites de production de panneaux photovoltaïques en silicium ont des capacités de production plus importantes aujourd’hui. Mais pour y arriver, il faut des usines de 5000 mètres carrés et des outils de hautes précision.

  • Nanabozo

    En attendant mieux que le nucléaire uranium.
    ■Le thorium est abondant et pas cher. Il en existe assez pour satisfaire les besoins énergétiques de la planète pendant des millénaires.
    ■Les réacteurs à sels fondus (RSF) seront moins chers à construire et à exploiter du fait de la simplicité relative de leur conception, comparés aux réacteurs actuels de génération 2 et 3. Les RSF peuvent également fournir une énergie moins chère que les combustibles fossiles.
    ■Un RSF a un niveau de sécurité impressionnant. Le combustible est un liquide à pression atmosphérique, donc une fusion du coeur ou une perte de pression du liquide de refroidissement est impossible. Les sels de fluorure sont chimiquement stables et ne réagissent pas avec l’air ou l’eau.
    ■99% du combustible peut être converti en énergie, comparé aux réacteurs à eau légère actuels (0,5% à 0,7%).
    ■Le fonctionnement avec un combustible liquide permet de séparer les produits de fission des transuraniens et de réinjecter ces derniers dans le réacteur pour produire de l’énergie. Les déchets seront stabilisés après quelques centaines d’années, au lieu de 10,000 ans environ avec les déchets des réacteurs actuels.
    ■L’opération à haute température permet de convertir 45 à 50% de l’énergie en électricité, au lieu de 33% pour les réacteurs à eau légère.
    ■Différentes configurations de RSF sont possibles : petite ou grande échelle, surgénérateur ou “brûleur”, à neutrons rapides ou thermiques, pour la production d’électricité ou de chaleur industrielle, avec combustible uranium, plutonium ou thorium (même si le thorium reste l’optimum).

    LFTR en 5 Minutes – Le Réacteur Thorium à Fluorure Liquide
    http://www.youtube.com/watch?v=Xe3K6pEA_1U + documentaire 1h50

    • Super Mouton Super Mouton

      C’est en effet moins pire que nos saletés actuelles, mais cela reste encore assez sale comparé a du solaire thermique individuel de premier niveau. Ceci dit, si on souhaitait garder une part de nucléaire dans notre mix énergétique, il serait préférable d’aller par là que rester avec nos gros pétards actuels :-)

  • Jokoshape

    vivement une révolution énergétique !!

  • et la géothermie ? Il paraît qu’il y a de quoi lergement remplacer le nucléaire.
    Bien sûr ça coûterait plus cher, mais de toutes façons l’énergie va couter plus cher , et c’est souhaitable, il y a trop de gachis.