Alerte à Babylone: la réalité d’une l’agriculture utopique…

Recevant beaucoup d’e-mails, celui-ci est passé « entre les mailles de mon filet » alors que justement, elle devrait circuler un maximum, merci donc à Michel R. et encore désolé du retard. La réalité est plutôt éloignée de ce qui nous est raconté par les fabulettes médiatiques, le bilan est tragique, et rien ne vaut un témoignage tel que cela-ci pour réellement nous éclairer. La plupart des personnes ne se sentent pas concernées, mais sans agriculture, sans travail de la terre, vous allez manger quoi?

78 commentaires

  • gatsu

    Les bourguignons sont dans le vrai! Avec Rhabi, ils dénoncent les problèmes et donnent les solutions!
    Le retour à la terre sera inévitable pour ceux qui veulent survivre!

  • Patrick

    Dans le même ordre d’idée je conseillerais le livre d’Isabelle Saporta « le livre noir de l’agriculture »

  • engel

    Ben oui !
    Mais il faut les comprendre les « pauvres paysans », ils ne savent pas…

    • morphéus morphéus

      Les vrais responsables ne sont pas les agriculteurs mais les banques, et en premier lieu le Crédit Agricole; il faut savoir qu’ils les tiennent par la dette, de la même façon qu’ils soumettent des pays. Un agriculteur qui demande un prêt (pour se mettre aux « normes européennes, par exemple) se voit obligé par contrat de « chasser les subventions » et de se soumettre au dictât des commissions européennes qui lui imposent de cultiver ce qu’ils veulent, et au prix qu’ils ont décidé. Il devient alors presque impossible pour lui de cultiver « à l’ancienne », avec des rotations, et ce fameux équilibre agro-sylvo-pastoral que pratiquaient nos anciens et qui a fait la richesse de nos pays.
      Ils ne sont pas responsables, mais sont les premières victimes (inconscientes)du système…
      Heureusement, des gens comme les Bourguignon, Pierre Rabhi et d’autres sont là pour leur ouvrir les yeux et leur montrer que des solutions existent pour briser leurs chaînes et revenir à des méthodes plus saines et autonomisantes, et à échapper aux vautours financiers et politiques qui se sont ligué pour les esclavagiser.

      • Tex

        Désolée, les responsables sont bien ceux qui ont répandus les poisons sur les terres polluant la terre, les eaux et la nourriture! Des milliers et milliers de gens sont morts de cancers, leucémies et autres joyeusetés à cause d’eux…

        Ils avaient commencé à utiliser ces poisons par profit avant d’être pris dans l’engrenage!

        Mais il semblerait qu’il y a une justice car après avoir empoisonné les consommateurs, ils se sont empoisonné eux-mêmes!

        Autre justice, les suicides en masse de ceux qui sont ruinés par la culture des OGM!
        Ca fait toujours quelques milliers d’empoisonneurs sans scrupule en moins!

        Oui, je sais, je ne suis pas gentille … mais moi, je n’empoisonne personne délibérément…

      • Tex

        Se sont empoisonnéS

      • Et l’ignorance….vous y avez pensez quand même???
        Mon grand-père était agriculteur « chimique », et il en est mort….et vous savez-quoi, il pensait que c’était des produits miracle pour nourrir tout le monde!!!
        Pourquoi?
        Simplement parce qu’un put@!n de commercial le lui a présenté de cette façon, en parlant bien sûr de production, c’est un facteur important, mais il ne lui a pas présenté comme étant un poison!
        Et il y a cru, comme toutes ces vielles personnes nés il y a très longtemps, qui font confiance, qui sont un peu naïves, parce qu’elles n’ont pas connus (dans ce cas) la chimie, etc…
        Vous pensez qu’il roulait sur son tracteur, vaporisant ces produits de merde et en se disant « je vais tous les empoisonner ahaha!!!! »?!

        C’est du grand n’importe quoi, ça me fait penser à la méthode des écolos pour ne pas s’en prendre aux « gros », en reprenant votre commentaire:

        «  » » »Désolée, les responsables sont bien les automobilistes qui ont répandus les gaz à effet de serre dans l’atmosphère polluant la terre, les eaux et la nourriture! Des milliers et milliers de gens sont morts de cancers, leucémies et autres joyeusetés à cause d’eux…

        Ils avaient commencé à utiliser ces voitures par confort avant d’être pris dans l’engrenage!

        Mais il semblerait qu’il y a une justice car après avoir empoisonné l’atmosphère, ils se sont empoisonné eux-mêmes!

        Autre justice, les accidents en masse de ceux qui sont prit par la vitesse!
        Ca fait toujours quelques milliers d’automobilistes sans scrupule en moins!

        Oui, je sais, je ne suis pas gentille … mais moi, je ne roule pas en voiture… » » » »

        Vous répondez quoi à un tocard pareil?????

      • Tex

        Tout à fait d’accord, les automobilistes qui s’&écrasent contre un arbre parce qu’ils sont bourrés ou bien parce qu’ils roulent comme des dingues, c’est de la sélection naturelle et franchement, je ne les plains pas … le principal est qu’ils se tuent tout seuls!

        Je ne vais pas me tracasser pour la vie de quelqu’un qui ne se soucie ni de sa propre vie, ni de celle des autres!

        Et il y a encore bien d’autres sélections naturelles dont on pourrait parler…

        Qd à ton grand-père je suis certaine qu’il a été dupé, moi, je parle des agriculteurs actuels qui savent très bien ce qu’ils font depuis pas mal d’années et qui continuent!
        La preuve qu’ils savent ce qu’ils font, c’est que la plupart ne mangeraient jamais ce qu’ils produisent!

        La seule chose qui commence à les embêter, c’est qu’ils tombent malades quand même!

      • chantalouette chantalouette

        La preuve? Quelle preuve?
        Personnellement, je n’en connais pas des agriculteurs qui ne mangent pas de ce qu’ils produisent …
        J’ai l’impression que beaucoup ont été dupés et malheureusement cette duperie s’est transmise, en principe les enfants croient leurs parents et leurs enseignants.

        Lorsque j’ai préparée mon BTS agricole,(en étant issue de parents non agriculteurs, mais qui avaient plusieurs amis agriculteurs,chez qui je n’ai pas vu de sacs d’engrais)
        j’ai été plutôt effarée d’entendre parler d’ammonitrate etc..
        Quand aux autres collègues, j’ai eu l’impression que pour eux, c’était normal d’en utiliser, ils ne semblaient pas au courant des effets toxiques et à aucun moment j’ai entendu parler des « effets secondaires ».
        Par contre dans les années qui ont suivi , j’ai appris que certains organismes faisaient TOUT pour cacher cette toxicité aux agriculteurs.
        J’ai la nette impression qu’ils ont été maintenu dans l’ignorance.Pour moi c’est un scandale de plus.

      • Tex

        Et bien moi, j’en connais qui ne mangent pas ce qu’ils produisent!
        En plus, il suffit de regarder les enquêtes de M-M ROBIN ou bien « Nos enfants nous accuseront » pour voir qu’ils le disent clairement!!

        « Personnellement, je n’en connais pas des agriculteurs qui ne mangent pas de ce qu’ils produisent »

        Tu ne crois pas qu’ils vont le chanter sur tous les toits?
        Réfléchis 2 secondes!
        Voilà seulement que les langues commencent à se délier, tout comme elles commencent à se délier concernant leurs maladies attrapées en utilisant ces produits, jusqu’à il y a peu, ils n’osaient même pas en parler sous peine de mise à l’écart par les autre agriculteurs!

        Ils ont été dupés….
        Mais bien sûr, ils ont été dupés…un commercial vient leur vendre sa merde et y en a pas un qui se demande comment ces produits, à l’odeur si alléchante, qui font crever insectes et plantes, pourraient être inoffensifs pour les humains et le bétail??

        Y en a pas un qui se dit que ces saloperies vont se disperser dans les sols, l’eau des nappes, des rivières et des mers et y faire les mêmes dégâts que dans leurs champs?

        Je ne connais pas plus méfiant que les agriculteurs et voilà que devant un commercial qui leur vend des saloperies, ils se transforment en jeunes vierges naïves… comme c’est émouvant!

      • engel

        En 1960 ils n’étaient point endéttés !
        Mais les sirènes du capitalisme ont été de toute évidence plus fortes que le fameux « bon sens paysan ».

        Il se sont laissés corrompre, un point c’est tout!

        Le paysan n’aime pas la terre, il aime ce qu’elle lui rapporte. (Vitor Hugo)

      • engel

        J’oubliai le plus important,

        Ils ne sont pas tous ainsi!

        Heureusement, mais les irréductibles défenseurs de la vraie paysannerie ne se trouvent jamais dans la FNSEA. Vous les trouverez plutôt dans la « confédération paysanne ».

        http://www.confederationpaysanne.fr/index.php

      • morphéus morphéus

        « En 1960 ils n’étaient point endéttés ! »

        Tu plaisantes?
        C’est dans l’après guerre qu’on leur a imposé de s’endetter pour effectuer la fameuse «révolution verte».

      • engel

        C’est toi mon chère qui plaisante.

        Dans les années 50 la France pansait ses plaies. Elle ne jouait pas encore  » à l’américaine, mais ça n’a guère tardé.
        Certains paysans empruntaient déjà dans les années 50, mais il fallut attendre les années 60 pour assister à la véritable explosion de ce poison.
        Et puis, quelle importance année que ce soit 50 ou 60 ???

        Par-contre….

        Dixit : « on leur a imposé de s’endetter…. »
        Tu peux préciser qui est ce on ?
        Et surtout comment il a pu contraindre les paysans à faire des choix qu’ils ne voulaient pas ?

      • morphéus morphéus

        « on », c’est l’état.

      • morphéus morphéus

        Pour ceux qui veulent comprendre qui sont les vrais responsables:
        http://nous-les-dieux.org/Solutions_locales_pour_un_d%C3%A9sordre_global

      • Bouffon

        Bien sur tu as raison, c’est toujours la faut des autres, et vivre au dessus de ces moyens et faire des dettes c’est normal dans notre monde de non-sens.

      • Eagleeyes Eagleeyes

        Une des causes est visiblement omise et elle n’est pas des moindre « LES COTAS » eh oui, eux aussi on fait que nos agriculteurs se sont retrouvés coincés dans cet engrenage.

        Mais pas seulement, il y a les obligations émises par l’UE, par les corporations, et autres joyeusetés contraignantes et,

        LE RENDEMENT, LA PRODUCTIVITE, ENVERS LA SOCIETE TOUTE ENTIERE AU NOM DU COMMERCE EQUITABLE, ET DE LA SOLIDARITE CELUI QUE PRECONISENT LES ECOLOGISTES.

      • engel

        Sauf que,
        Tu oublies que jusque dans les années 2000 c’était la FNSEA qui imprimait (dictait) la politique agricole commune de la CEE. Ceci grâce à nos hommes politiques français qui en avaient fait un véritable pré-carré franco-français. Le meilleur exemple étant le beau Chirac.

        Mais maintenant ça change. Alors ils pleurent,… comme à chaque fois !

        Oui, ils sont responsables ces pauvres petits gros exploitants.

        L’agriculture française a voulue « jouer à l’américaine ».
        Et bien maintenant, on doit TOUS A ASSUMER CE MERDIQUE CHOIX !!!

      • engel

        En « belle exemple »,
        J’oubliai le traître, Mr Valérie Giscard Estaing qui disait : « l’agriculture est le pétrole vert de la France ». Et qui imposa une politique agricole française à Bruxelles.
        Ce n’est pas par hasard qu’en 2006 la France était le 2° pays, juste derrière l’Amérique pour les quantités de pesticide employée.
        Et premières en quantité de pesticide à l’hectare.

        Chapeau bas les exploitants agricoles!!!!!

        http://www.alternativelibertaire.org/spip.php?article2639

      • morphéus morphéus

        Giscard était paysan? je savais pas…
        Les paysans sont aussi ceux qui en meurent le plus, des pesticides.
        Les vrais responsables sont les industriels qui les fabriquent, et dont les principaux actionnaires sont aussi ceux qui sont au commande de « big pharma »… Ils financent les partis politiques, et ont les moyens de manger bio, eux…

      • azteck

        Le vrai responsable est l’argent.
        L’argent qui à corrompu le coeur de l’homme ainsi que son âme.
        Quant ‘a savoir si c’est l’argent qui à corrompu le cœur de l’homme ou l’homme qui à corrompu l’argent, Le sujet est vaste et du domaine de la philosophie si comme pour la poule et l’œuf après des millénaire le débat n’est pas clos,autant le mettre sur le coté de suite.
        Le culte de l’argent a réussit à entrer dans l’esprit des gens tant au niveau artistique,de la vie publique et privée,au niveau de la finance ça parait évident,Au niveau de la médecine,de la compassion, les article du blog parlent pour nous…
        au niveau de l’amour plus difficile à argumenter mais pour exemple: le nombre de gents prêt à le rechercher sur internet,à cocher des croix dans un tableau à se rendre à un ciber r-d-v ,bref à ne pas se rendre compte que le petit + est propre à chacun,ç’a peut-être un défaut’ un vice caché une qualité une manie une déviance,un trait de caractère…
        Maintenant le temps n’est-il pas plus à trouver une solution plutôt que de trouver une cause au(x) problèmes?
        Je ne possède pas la réponse à cette question,
        pourtant j’avoue y avoir réfléchi mais le cour de notre engagement devrait être celui là.
        Trouver la solution…

      • Tex

        Ben oui Azteck, il faut sortir Dutroux et les autres crapules de prison… ils ne sont pas responsables, le vrai responsable c’est l’argent!

      • morphéus morphéus

        Tu crois que la FNSEA c’est la voix de la majorité des agriculteurs? et ben non, elle est seulement le jouet des plus riches d’entre eux.
        Si tu ne sais pas comment l’état peut contraindre quelqu’un à faire des choix qu’il refuse, je ne peux rien pour toi.

      • engel

        Morphéus,
        Des belles envolées morales, des grandes idées humanistes, mais aucun argumentaire « terre à terre ».

        Alors avec quels moyens l’état à contraint les pauvres agriculteurs à s’endetter ???

        Ps: Tu « ne ne peux rien pour moi », ni pour quiconque d’autre et c’est peut-être bien là, le problème!
        …Tu vois moi aussi je sais être désobligeant.

      • Tex

        On ne les a pas obligés à s’endetter, ils ont cru gagner de plus en plus d’argent en travaillant moins…
        C’est humain!
        Maintenant, ne pas réfléchir au point de se dire que ce qui tue les insectes et les herbes doit être bon pour la santé des humains et du bétail et ne pas penser, ou se foutre, que ces produits vont de retrouver dans les sols, les rivières et les mers parce que le monsieur qui vend ces produits de merde l’a dit, c’est sidérant!

  • paulo

    je vous conseille cette excellent entrevue avec pierre rabhi , que de bon sens !!!
    http://www.ubest1.com/?page=video/38342/%22Entretien-avec-Pierre-Rabhi,-paysan-philosophe%22

  • Couleur

    Quoi dire après avoir visionné une telle réalité, une fois encore.
    Dix ans que je répète que l’agriculture est notre survie, et notre avenir et qu’il faut en prendre soin.

    Des personnes compétentes mettent en garde, les gouvernements et les responsables de tel gâchis, mais ils persistent dans leurs conneries.

    Honnêtement que devons nous faire, allez dans la rue ? Dire non à tout.

    Bouger les fesses des agriculteurs pour qu’ils fassent autrement alors qu’ils sont étranglés par ce système, voir même et certainement pris en otage.

    Rien ne va, tout est gangréné à la base, ou que nous regardions, nous sommes confrontés à la malveillance, au profit de l’argent et du pouvoir.

    Les graines anciennes et saines, sont interdites, les pesticides naturels sont aussi interdits. Nous persistons dans les OGM.

    Comme je l’ai écrit à monsieur Sarkozy et au maire de Marseille, peut être devraient t-il créer des centres d’euthanasies collectifs, ça au moins l’avantage d’être honnête et non hypocrite.
    Vu qu’il semble que le but final soit la mort de notre planète et de sa population.

    Bon j’arrête là, je ne suis pas d’humeur à pardonner et aujourd’hui est un jour avec le moral dans les chaussettes.

    Désolée
    Douce journée

    • engel

      Et si….
      C’était nous qui les euthanasions?

      • morphéus morphéus

        Tu as une voiture? Tu achètes ton électricité à EDF?
        Si c’est le cas, tu contribues à la destruction de la nature…
        « que ceux qui n’ont jamais pêché leur jettent la première pierre »
        Si la violence était une solution, il y a bien longtemps qu’il n’y aurait plus aucun problème, tu ne penses pas?
        Je comprend ta colère, mais le vrai courage est de se retrousser les manches et d’œuvrer pour changer les choses.

      • Natacha Natacha

        Oui, retroussons nos manches et commençons pas changer quelque chose à notre échelle, puis à nous changer nous-mêmes, ensuite nous pourrons envisager le monde autrement.
        En effet, nous vivons dans la violence depuis des temps immémoriaux et là est un formidable défi de meilleure compréhension de l’environnement dans lequel nous évoluons ( ou régressons)et intégration à la généreuse Nature pour ceux qui ont courage, bonne volonté et désir d’harmonie.

      • morphéus morphéus

        you welcome! ;)

      • azteck

        Nous voyons les choses avec un mauvais filtre.
        La question n’est pas:(que devons nous faire pour sauver la planète elle serait plutôt que faire pour ne pas être éjecter par la dite planète?)
        mais plutôt comment ne plus se poser cette question?

      • Tex

        Oui surtout que, se dire que nous allons sauver la planète, quelle prétention!!
        C’est comme de se dire qu’on peut la tuer!!
        Elle s’en sortira toujours la planète avec ou sans nous! Mieux sans d’ailleurs!

        Comme tu dis, la question est plutôt: comment sauver nos fesses!

      • engel

        Morphéus,
        Merci pour la leçon de morale !!!
        Et super la comparaison.

        Peace and love mon frère.

        Et pardonnons a ceux qui nous empoisonne, car ils ne savent pas se qu’ils font.
        Ainsi soit’il.

      • morphéus morphéus

        Je me doute bien que la morale, c’est pas ton truc.

      • engel

        On se connait ?

        Sinon juger sans connaitre C’est digne des imbéciles , non ?

        Bon moi, je vous laisse, je vais rentrer mes Ferraris et bacher ma piscine.

      • Tex

        Mdrrrrr!! :D
        Moi, ma Ferrari, je la laisse dehors… le garage est plein!

      • engel

        Salut tex,
        Moi j’ai fait une extension de 10000m2 en pur produit synthétique construit par des travailleurs sans papier au noir, que j’ai dénoncé avant de les payer!
        Bisness or not bisness !!!

      • morphéus morphéus

        Je ne juge pas, mais je me doute, au vu de tes posts que ce n’est pas ton sens moral qui guide ton esprit.
        Et à propos d’imbécile… Que dire de quelqu’un qui, comme toi, appelle au meurtre (euthanasier une personne, c’est un meurtre) sur un site d’info?
        Que son QI ne doit pas dépasser de beaucoup le chiffre de sa température anale?
        Ou que c’est juste idiot, ou encore bête et méchant?
        Je dirais un peu tout ça à la fois.
        Là dessus, Adieu, car je ne répondrai plus à tes infâmes inepties…

    • gatsu

      Tu peux blâmer qui tu veux mais au lieu d’attendre que les choses arrivent des autres pourquoi toi tu ne te bougerais pas et tu ferais les choses toi même? Là tu serais certaine du résultat! Et en plus de ça tu serais alors effectivement réellement dans la lutte active contre le système, c’est vraiment plus efficace que n’importe quelle manifestation ou le fait de s’indigner. C’est trop facile de mettre la faute sur les autres.
      Libre à chacun de vivre comme il le désire, mais la population devrait se rendre compte à quel point ils sont esclave par leur inaction. C’est bien beau de travailler 35 ou 40h payé un salaire minimum mais c’est une illusion de prospérité parce que les ressources pour payer le salaire il a bien fallu le prendre quelque part. Et en règles générale, c’est les peuples hors du système monétaire qui sont dégagé, de leurs forêts, celle ci étant rasée pour fabriquer les meubles que tout le monde achète et jette sans se poser la question de ce que ça a réellement couté à la planète à tout point de vue!
      Désolé mais on est en guerre et en temps de guerre les efforts à fournir sont considérablement plus élevé qu’en période de paix! Après reste à utiliser cette effort de guerre à bon escient, or en comptant sur les autres, on participe au capitalisme et on ne s’en sortira que plus difficilement.
      La guerre dont je parle est celle contre nos maitres qui contrôle la masse de la population mondiale. Celle ci étant dépendante du bon vouloir des riches à partager le gain du pillage et de la destruction de la planète, tout ça pour enrichir leurs maitres qui en échange fournissent une pseudo sécurité, du pain empoisonné et des jeux.
      C’est une guerre invisible, qui malgré tout a des aspect très visible (militaire) ceux ci financé encore une fois par la population mondiale pour le profit d’une élite.
      Alors fais comme tu le sens mais pour moi tu ne m’aides pas de la meilleure façon dans notre lutte, mais déjà tu es du coté du bien et ça c’est très respectable!

    • Bouffon

      En même temps si on compare Bourguignon à Jovanovic.
      On se demande qui des deux à envie de vendre ses bouquins et ses théories.

  • thierry thierry

    apres la guerre les agiculteurs ont été poussé à faire du rendement et du remembrement

    certain agriculteur commence en France la permaculture, qui devrait etre obligatoire partout

    s’il y a des agris sur le blog, informé vous, une fois goutté à la permaculture, vous aurez plus du tout envie de revenir en arriere.

    quand le pétrole va grimper, c’eux qui auront choisi cette solution riront bien, si j’ose m’exprimer ainsi !

    j’ai vu toutes les vidéos des bourguignons, ils sont extras!

    petit à petit, nous devons changer notre comportement, dans la mesure de nos possibilités.

    les evenements à venir vont aller en s’accelerant maintenant, ce vrai retour à la terre se fera par obligation pour la plupart.
    le mieux est d’y etre préparé avant

    moi meme, je m’équipe, la bretagne sera une terre de refuge pour certain,

    • morphéus morphéus

      Le languedoc aussi! ;)

    • Natacha Natacha

      La permaculture et des méthodes ancestrales qui respectent la terre avec toute la vie qui s’y trouve.
      Le jardin est une merveilleuse école d’apprentissage, d’humilité et de santé pour celle ou celui qui s’y engage.
      Où que ce soit je crois.
      Comme disait Gœthe « Il reste toujours assez de force à chacun pour accomplir ce dont il est convaincu. »
      Et quand on partage le travail et les récoltes c’est encore plus riche.

  • thierry thierry

    voilà comment fait un groupe de jeune en Grece, un vrai retour en arriere ! ou en avant !

    3 min de vidéo, une vie nature, l’avantage qu’il ont est que là bas il pleut moins qu’en bretagne !

    http://www.youtube.com/watch?v=6hfS2VhRzqQ&feature=player_embedded#!

  • Tex

    VOICI UN SUPER LIEN SUR LA PERMACULTURE …
    Ca se passe en Autriche au Krameterhof… la petite sibérie autrichienne où il pousse des fruits des pays chauds!!

    A voir ABSOLUMENT!!!

    http://www.youtube.com/watch?v=zvvSccRYXIQ&feature=fvwrel

    • Tex

      Le Krameterhof c’est le nom de la ferme!

      • Boono Boono

        Merci pour ce lien Tex, Je l´ai visionné la derniére fois que tu l´a proposé il y a quelque semaine, il a complétement chamboulé mes idées jusqu´alors toute faite sur l´agriculture.

      • Tex

        Contente que ça te plaise Boono…
        Moi aussi ça a complètement changé ma façon de voir les choses…
        Dommage qu’il n’y ait pas plus de gens qui le regardent…
        C’est pour ça que je le propose à chaque fois que le sujet s’y prête mais apparemment, à part toi et moi…

        Pas facile de faire passer un message…

      • Boono Boono

        Ha, ya tellement de message tous a zimut, c´est pas toujours facile de suivre… :)

        Mon cri de guerre: l´autonomie alimentaire est la clé de notre évolution!!! Je dit ca mais j´ai beaucoup à faire. Chapeau à vous tous qui y sont déjà, vous m´inspirez et j´y arriverai MDR

      • Boono Boono

        Pardon: Autonomie alimentaire regionale… Une nuance capitale. Nationale c´est déjà trop grand. Européen? TJO BONNE!

      • Boono Boono

        Puis les régions devrait chacune avoir leur propre monnaie d´échange selon un cour qui serait propre à chacune d´elle mais changeable en une valeur continentale qui elle doit être adossée sur un étalon or ou plutot l´expréssion des valeurs d´un panier de matiére premiére contenant pas seulement des métaux précieux et les carburants mais aussi la foret et l´eau.

      • Tex

        Tout à fait Boono, autonomie alimentaire ET énergétique!
        Et ton histoire de monnaie régionale, je pense qu’on va devoir y venir… il y a déjà le SEL dans pas mal de coins!

      • labichedesbois

        je connaissais mais je ne trouvais plus le lien ! merci de l’avoir remis !!
        c’est un rêve de vie !!
        a faire connaître absolument !!!

      • Tex

        Oui, il a tout compris… et est autodidacte!

  • morphéus morphéus

    A toutes celles (elles se reconnaitrons…) qui souffrent d’histérie, je propose une cure gratuite de millepertuis et de scutellaire que je cultive moi même, garanties sans pesticides, ni conservateurs…
    Allez, je vous laisse; je dois rentrer mes poules et mes chevres…
    ;)

  • je vous propose

    Film docu « Alerte à Babylone » & Film docu « Solutions locales pour un désordre global » (Surproduction = destruction)

    https://www.facebook.com/notes/tout-ce-quon-vous-cache/film-docu-alerte-%C3%A0-babylone-film-docu-solutions-locales-pour-un-d%C3%A9sordre-global-/301871329910210

    parmis les multiple docu a voir absolument ici :

    http://tinyurl.com/7tll5pq

    • engel

      Merci,
      et super le tyrolien.
      Je me le suis tapé déja deux fois…le reportage avec ses grosses citrouilles!
      Oui, une excellente alternative.

      • Tex

        Ah oui!! pour moi, ça représente le paradis!

        Il a tout découvert par l’observation.. et ce qui est encourageant, c’est que ça a l’air d’intéresser pas mal de gens et aussi le gouvernement autrichien!

        Il mérite un prix Nobel… qd je pense d’Oooh Bama a reçu celui de la paix … ça laisse rêveur!

  • fredo

    heureusement que les agriculteurs ont vendu une bonne partie de leurs terres à des particuliers qui y ont construit leur habitation car ce que je voyais d un mauvais oeil hier ne l est plus aujourdhui,ces nombreuses petites parcelles sont protégées de l agriculture intensive et celles qui ont été vendues récemment retrouveront leur biomasse dans quelques années,comme quoi tout n est pas perdu .

    • Tex

      A condition que les particuliers abandonnent leurs bonnes habitudes d’utiliser du round-up dans les allées, du désherbant sélectif dans les pelouses, des insecticides dans leurs potager et des engrais chimiques !

      Et en voyant ce que les particuliers achètent et la quantité de produits dans les rayons des jardineries, je peux te dire que ce n’est pas gagné!!

  • catbec

    On devient responsable de ce que l’on fait
    quand on connaît les conséquences de ses actes.
    Quand on ne connaît pas les conséquences de ses actes,
    on réfléchit alors sur ses actes avant d’agir,
    parce qu’après, on devient responsable.
    Aujourd’hui, plus aucuns agriculteurs, industriels et nous-mêmes ne peuvent se proclamer inconscients ou ignorants des actes qu’ils commettent, quand ils déversent des produits, ou utilisent des machines ou fabriquent des objets ou ingurgitent des aliments dont nous connaissons maintenant tous les dangers, et tout ce qui nous attend avec.
    Nous en savons suffisamment aujourd’hui qu’il nous est nécessaire de savoir pour dire stop. Les agricuteurs savent, les consommateurs savent. Nous sommes donc tous responsables quand nous continuons dans la voie du poison, de la prédation et du profit qui va avec.
    Maintenant c’est vrai : l’agriculteur qui continue à propager l’agriculture intensive mortifère-icide est responsable de ces actes.
    Tout comme le consommateur qui le soutient et l’industriel
    qui l’encourage.
    Nous avons toujours le choix de dire oui, et non quand on n’est pas d’accord, en conscience, et d’agir librement en assumant nos responsabilités.
    il faut maintenant choisir de quelles responsabilités nous voulons être responsables, et choisir nos actes en conséquence, et le monde qui va avec.
    C’est une question vitale à nous poser.
    Et ce n’est pas la seule.