Le vélo à 10 euros de Izhar Gafni

Même si ce n’est pas à la portée de tout le monde, l’idée est là et est tout simplement géniale!!! Imaginez un vélo à 10 euros, pour le dépannage comme pour ceux qui n’ont pas les moyens, à monter soi-même et qui plus est, écologique puisqu’il est constitué de carton. Une idée comme cela devrait être popularisée, commercialisée et au pire, balancée sur internet avec la méthode pour la réaliser!

En voyant un canoë fabriqué uniquement à partir de carton, l’inventeur israélien Izhar Gafni s’est posé une question. Est-il possible de concevoir un vélo abordable et pratique, uniquement avec ce même matériau ? Nous n’allons pas vous le cacher plus longtemps, la réponse est oui. La preuve en image …

Un vélo en carton il fallait y penser. D’autant plus que cette matière n’est pas la plus solide, ni la plus résistante qui existe. Mais cela n’a pas découragé l’inventeur israélien. Au contraire. Terré au fond de son atelier il s’est creusé la tête et a conçu de nombreux prototypes avant de réussir à accomplir son objectif.

Grâce à des techniques de pliages, empruntées à l’origami, et à la confection d’un enduit spécifique durcissant et imperméabilisant le carton, il a fabriqué un vélo en carton capable de supporter une charge de 220 kg, dont le prix est compris entre 9 et 12 euros.

Et le résultat est vraiment réussi. Le deux roues est à la fois esthétique, performant et très léger. En revanche, Izhar Gafni ne précise pas combien d’heures de travail ont été nécessaires pour confectionner cette belle invention. Mais libre à vous d’essayer …

Source: Gizmodo.fr

6 commentaires

  • engel

    Encore un coup de com !

    Je ne suis pas sûr qu’avec ça, il fasse un carton.

    C’est dingue, le nombre d’inventions « made in israël » en ce moment.

  • Babar

    Ce qu’il faut savoir au sujet des prix c’est qu’ils sont fixés selon la richesse d’un pays et non de la concurrence comme l’exigerait une économie de marché.

    En gros les prix se décident à la tête du client, dans un pays riches on gonfle automatiquement les prix surtout de la part de la distribution qui n’a pas peur de vous vendre des produits avec des profits démentiels (500% n’est vraiment pas rare), c’est d’ailleurs pour cette raison que certains peuvent se permettre des faire de gros soldes genre 50%, un produit acheté 10 euro par un magasin revendu 60 euro sur les tablettes avec un solde de 50% = 30 euro (c’est une affaire pour qui ?)

    On peut dire qu’aujourd’hui malgré que la production aie atteint un sommet grâce à la mécanisation et à l’électronique il est parfois plus rentable de fabriquer des produits artisanalement ou soi même, tout un paradoxe du productivisme et de la concurrence des prix.

  • MouteMoute

    Ca sert à rien son truc… d’abord il ment sur le prix, rien que sa bombe de vernis c’est au moins 5 euros et t’en auras pas assez d’une pour tout le vélo…
    secundo pour le même prix de matériaux t’auras un cadre en acier (galvanisé ça économisera aussi de la peinture) bien plus durable et solide avec beaucoup moins de main d’œuvre à la fabrication. Vous pouvez cherchez dans tous les sens il n’y a pas moins chip que l’acier à l’échelle industriel (même si il faut cramer du charbon au final) ça évite de dévaster les forêts…

    Conclusion c’est pas du cyclisme qu’il fait, c’est de la pêche au pigeon écolo-bobo.

  • rudolphe vandenberg

    En revanche il a du style son velo , on peu pas lui reprocher ça

  • LULU

    attention l’acier ne tombe pas du ciel mais ce sort d’une mine.
    gisement qui est parfois recouvert d’une foret.
    et pour fondre ces minerais oui il faut en bruler du charbon.
    mais pas grave il sont ecolo il vont reprendre le bois de la foret raser.
    Bref tous produits a son impact a nous de faire en sorte qu’il soi minime et réparable dans un premier temps ou jusqu a l’évolution général des consciences.