Sauvons Kokopelli

Un petit article pour non seulement enfoncer le clou et revenir sur se scandale dont peu de médias parlent, mais également un complément d’informations sur le sujet. La bataille si bataille il y a un jour, s’annonce violente mais nous feront tout pour que cette ultime liberté ne soit jamais bafouée, nous permettre d’utiliser ce que la nature nous à offert durant des milliers d’années, et cela gratuitement! Merci à Jean-Marc B. pour le lien.

Sauvons Kokopelli

Cela fait plus de dix ans que l’Association Kokopelli est victime de la mafia semencière et des tracasseries émanant des « tutelles » du Ministère de l’Agriculture. Elle fait peur aux pouvoirs en place non parce qu’elle vend des graines de tomates ou autres légumes, mais parce qu’elle prône l’autonomie, le jardinage familial, la véritable agro écologie, la production autonome de semences, la résistance des paysans du Tiers-Monde. Elle commet sans cesse des crimes de lèse-majesté contre l’agriculture chimique, mortifère et cancérigène, et le contrôle des peuples par les multinationales de l’agrochimie et de la semence avec la complicité des dirigeants des nations qui ne sont que des pantins dans les mains de ces prédateurs.

Comme je l’ai déjà signalé à maintes reprises, en France, les semenciers libres subissent continuellement des atteintes à la liberté par les visites réitérées des agents de la Répression des Fraudes, qui, sans doute sans le savoir, sont les collaborateurs des « saigneurs de la Terre », dénoncés en 1997 par Camille Guillou. Ainsi, depuis le début de l’année 2004, l’association Kokopelli, qui œuvre dans le sens de la directive de la Communauté Européenne portant sur la conservation de la biodiversité in situ, est harcelée par les agents de la Répression parce qu’une grande partie des semences de plantes potagères qu’elle distribue sont des semences de variétés anciennes, non-inscrites dans le catalogue officiel, ce qui est actuellement considéré comme un crime d’État.
Il est scandaleux de constater la pression exercée sur les petits semenciers biologiques qui préservent la biodiversité de notre planète et les plantes qui sont un bien commun, alors que les pollueurs et pilleurs de tout genre continuent à détruire impunément notre environnement, grâce à la complicité des États qui leur distribuent nos deniers sous forme de très fortes subventions, tout en prônant officiellement la « biodiversité ».
Dominique Guillet, Président de l’Association Kokopelli, pose depuis sa création la bonne question : « Le catalogue officiel aurait-il été érigé non point pour la protection des jardiniers, mais pour la protection des intérêts financiers des grands groupes et multinationales qui ont racheté la quasi-totalité du secteur semencier depuis 40 années ? » Il est certain qu’il connaît la réponse à cette question. Il rêve d’une planète « avec des semences libres cultivées dans le respect de l’environnement, avec des enfants qui ne meurent plus de faim, avec des jardins et des champs, source de vie et de diversité. » Il conseille à ceux qui possèdent un jardin et aux petits cultivateurs indépendants de semer impérativement de plus en plus de semences interdites, de les donner, les échanger, et produire de jeunes plants de variétés interdites afin de les distribuer autour d’eux et aux pays les plus pauvres, sinon, dans quelques années, il n’y aura plus de semences libres, mais seulement des organismes génétiquement modifiés et des hybrides F1. « Résistons fertilement sinon, dans une dizaine d’années, le jardinage familial sera interdit pour cause d’homogénéisation : il sera devenu une activité à hauts risques bactérien et sociologique. » Espérons qu’ils seront nombreux à l’écouter et que la distribution des variétés interdites évitera leur disparition.
2296409523_f6879ed634.jpgEn 2004, Kokopelli a été accusée par des agents de la répression des fraudes de commercialiser des semences de variétés non inscrites au Catalogue officiel et l’Etat s’est porté partie civile. En 2005 la société Baumaux assignait l’association devant les juridictions civiles de Nancy sur le fondement de la « concurrence déloyale ». Elle demandait la condamnation de Kokopelli à lui payer 100 000 euros de dommages-intérêts, ainsi que la cessation de toutes les activités de l’association. Pour information, au 30 juin 2011, la société Baumaux avait un chiffre d’affaire annuel de 14 millions d’euros et un résultat net de 2 millions d’euros, mais cela ne lui suffisait pas.

Or, en février 2011, une lueur d’espoir est apparue comme pouvant marquer un tournant dans la lutte pour la biodiversité et la protection des semences anciennes. Dans le cadre du procès qui oppose l’association Kokopelli à la société Graines Baumaux, la Cour d’Appel de Nancy a fait droit à la demande de l’association de saisir la Cour européenne de justice et chacun pensait que la cause de Kokopelli était gagnée.

Selon Blanche Magarinos-Rey, avocate de Kokopelli, « l’Industrie, représentée par la GNIS (groupement national interprofessionnel des semences), intente un procès par l’intermédiaire de l’Etat et de ses agents de la répression des fraudes dont certains appartiennent aussi à la GNIS ». Le procès Kokopelli dépasse maintenant ses propres frontières et il est une remise en cause globale de la législation qui obéit à la demande des industriels. Les variétés qui ne sont pas appropriées sont rendues illégales car elles font concurrence aux semenciers. C’est la première fois qu’un procès de ce type entre en appel dans le cadre de l’UE, mais il représente une logique globale dans le cadre d’une vaste question politique. « Cette histoire a pris énormément d’ampleur. L’acceptation de l’accusation en Cours de cassation ne pouvait pas tenir politiquement. A ce moment là, les médias ont bougé, les pétitions circulé et des élus se sont mobilisés. Nombre d’entre eux ont trouvé totalement absurde cette accusation et ont affirmé le caractère d’utilité publique de l’association […] », a précisé Blanche Magarinos-Rey. Quant au dépôt de la marque tomate kokopelli par Baumaux, on peut le considérer comme frauduleux, au sens de notre jurisprudence en la matière.

 

Aussi, grande a été notre surprise d’apprendre, le 14 juillet 2012, que la biodiversité dont on parle tant et que l’on méprise tant a été sacrifiée à la croissance et la productivité, obsessions de la mondialisation. En effet, alors que le 19 janvier dernier, son Avocat Général donnait entièrement raison à Kokopelli en estimant que l’enregistrement obligatoire de toutes les semences au catalogue officiel était disproportionné et violait les principes de libre exercice de l’activité économique, de non-discrimination et de libre circulation des marchandises, la Cour de Justice vient de donner un satisfecit intégral à la législation européenne sur le commerce des semences.

Comme le signale sur son site l’association, « aux termes d’une analyse étonnement superficielle de l’affaire, et d’une décision qui ressemble plus à un communiqué de presse qu’à un jugement de droit, la Cour justifie l’interdiction du commerce des semences de variétés anciennes par l’objectif, jugé supérieur, d’une “productivité agricole accrue” ! »

« Productivité » est donc le mot-clé de ces décisions alors que c’est la « décroissance », prônée à juste titre par Pierre Rabhi qui devrait marquer notre époque alarmante. Ce mot, utilisé 15 fois dans la décision de la Cour, met l’accent sur la toute puissance du paradigme productiviste qui a présidé aux « trente glorieuses ». Ce mot fait partie des trouvailles « géniales d’hier » qui sont devenues les catastrophes des lendemains. C’est ainsi que ce raisonnement qui dure depuis 50 ans nous a conduits a perdre plus de 75 % de la biodiversité agricole européenne.

Cette directive européenne est un véritable leurre, que Kokopelli et tant d’autres organisations européennes ont déjà dénoncé, et ne vise pas à permettre la commercialisation des variétés anciennes ni même à conserver la biodiversité semencière.

De plus, cette biodiversité, qui existe depuis des siècles et a nourri tous les peuples européens, est soudain devenue dangereuse puisque la Cour a signalé à deux reprises que la législation permet d’éviter « la mise en terre de semences potentiellement nuisibles ». Il fallait oser  alors que les semences du Catalogue, enrobées des pesticides Cruiser, Gaucho Régent, et autres produits de la chimie, empoisonnent la biosphère et les populations depuis plus de cinquante ans !

3808493486_6d786d0cce.jpgAinsi, si nous en doutions encore, nous avons la preuve formelle que la Cour de l’Union Européenne est, elle aussi, au service de l’agriculture chimique et de son idéologie meurtrière qui a déjà conduit à la disparition de 90 % des cultures céréalières.

Et l’Association Kokopelli, qui depuis 20 ans veille avec passion à la préservation du patrimoine semencier européen, bien commun de tous, sans la moindre subvention publique, pourrait donc bien disparaître demain, car son activité, qui gêne l’une de nos sociétés commerciales les mieux installées, ne présente pas d’intérêt pour une « productivité agricole accrue ». Cependant, il n’est pas admissible que les variétés anciennes, héritage de nos grands-parents, soient interdites de cité !

Plus que jamais, Kokopelli a besoin du soutien de toute la population qui est concernée, qu’elle le veuille ou non.

La gauche, sous les précédents gouvernements de droite, nous a dit pouvoir compter sur son soutien à de nombreuses reprises. Il est temps maintenant qu’elle transforme ses promesses en actes, puisque « le changement c’est maintenant ».

 

En résumé, voici ce que réclame l’association Kokopelli :

Le Catalogue officiel actuel est le pré-carré exclusif des variétés protégées par des droits de propriété intellectuelle, hybride F1 non reproductibles. Qu’il le reste.

Nous voulons que les semences anciennes et nouvelles appartenant au domaine public et librement reproductibles sortent du champ d’application de la législation sur le commerce des semences.

Il n’existe pas de catalogue officiel obligatoire pour les clous et les boulons. Il n’y a pas de raison de soumettre les semences à une procédure préalable de mise sur le marché, comme les pesticides ou les médicaments, pour les cataloguer dans un registre.

Des objectifs de qualité et de loyauté dans les échanges commerciaux peuvent être aisément atteints par un règlement de base fixant des critères minimums en termes de qualité sanitaire, faculté germinative, pureté variétale et pureté spécifique.

La semence, essence même de la vie, est aujourd’hui menacée. La semence, la voix de nos ancêtres, est le fruit de 12 000 années, ou plus, de co-évolution entre l’Homme, la Terre et la Plante : l’homme a domestiqué la plante tout autant que la plante a domestiqué l’homme. Ce processus co-évolutif a engendré un patrimoine végétal et culturel, très diversifié, qui est le bien commun de toute l’humanité. Cet héritage court aujourd’hui le risque d’être confisqué par une infime minorité.
L’aliénation de la semence par l’agro-industrie constitue un danger sans précédent pour l’indépendance alimentaire et pour la santé des peuples. Les vendeurs de pesticides bricolent dans leurs laboratoires ou dans leurs champs, brûlés par la chimie, des hybrides dégénérescents ou des chimères génétiquement modifiées, qu’ils osent appeler semences. Ces semences industrielles sont malades : elles ne peuvent vivre sans pesticides, sans engrais chimiques ou sans manipulations génétiques. Polluantes pour l’environnement, elles sont le point de départ de déficiences nutritionnelles, d’aliments-poisons, de cancers et autres maladies, de dégénérescence chez l’homme et chez l’animal.
Afin d’obtenir le monopole de ce qui appartient à tous, les lobbies de la pétro-agro-chimie, aidés par l’Etat, veulent supprimer le droit inaliénable de chacun de ressemer sa récolte.
L’agriculture toxique est une invention récente des industriels de la guerre et de la chimie, soutenus par une caste de technocrates qui a réduit à néant les paysanneries traditionnelles. L’humanité s’est nourrie pendant 12 000 années, ou plus, de plantes saines et savoureuses issues de semences de vie, de semences de terroir, de semences croissant dans des écosystèmes naturels et vivants.
Comme les générations qui nous ont précédés, nous avons le devoir de transmettre à nos enfants, et aux enfants de nos enfants, la possibilité d’orienter et de choisir leur avenir.
L’Association Kokopelli œuvre ainsi à la protection de la biodiversité alimentaire, à la promotion de pratiques agro-écologiques et au recouvrement par les jardiniers et par les paysans du droit à produire leurs propres semences.
L’Association Kokopelli est aujourd’hui menacée dans sa survie par les attaques du lobby semencier et de l’Etat. Au travers de Kokopelli, ces attaquent visent à détruire le droit de protéger et de partager les semences.
L’Association Kokopelli est aujourd’hui menacée dans sa survie par des législations nationales ou internationales qui sont une invention récente des états et du lobby de la semence industrielle et de l’agro-chimie, et qui font du droit à la protection et au partage des semences, un délit.
Nous exigeons pour tous les paysans, maraîchers, jardiniers, semenciers et associations œuvrant à la protection de la biodiversité alimentaire :
– la liberté de protéger les semences de vie, de terroir, de population.
– la liberté de reproduire ces semences.
– la liberté de refuser, pour ces semences, tout enregistrement, tout catalogue national, tout brevet, tout droit de propriété intellectuelle.
– la liberté de donner, d’échanger et de commercialiser ces semences.
– la liberté de créer de nouvelles variétés de semences adaptées à un terroir, adaptées à une vie culturelle, adaptées à des pratiques agro-écologiques.
– la liberté de refuser les chimères génétiques, source de contamination.
– la liberté de partager et d’échanger, en toute coopération et réciprocité, les savoirs et les savoir-faire issus de millénaires d’agriculture traditionnelle.
– la liberté d’utiliser, de commercialiser, de conseiller et d’enseigner toute technique et pratique agro-écologique (purin d’ortie, extraits fermentés, etc) respectueuse de l’Homme et des ecosystèmes.

Nous exigeons, en fait, tout simplement, le droit inconditionnel de transmettre la biodiversité et la fertilité aux générations futures.

 

Il n’est guère besoin d’ajouter de commentaires à ces demandes auxquelles nous souscrivons pleinement. Espérons que nous serons nombreux à le manifester, quitte à tous descendre dans la rue pour la conservation de nos « acquis humanitaires ».

Source: sylviesimonrevelations.com

92 commentaires

  • dudul

    oui, c’est scandaleux!
    espérons qu’ils obtiennent gains de cause….

  • fotoulavé fotoulavé

    La bonne santé est mauvaise pour le capitalisme. L’esclavagisme et la dictature appelé aujourd’hui, libéralisme,tend à supprimer tout ce qui peut donner la bonne santé.
    Bon ! On fait quoi ?

    • Bouffon

      Ben demande à ton hypermarché tout les fruits et les légumes qu’il n’ont pas et boycotte les produits Monsantos.

      • Bigoody

        Parlons en des « fruits et légumes » de supermarché… en faisant quelques courses chez une enseigne de grande distribution L… je suis arrivée au niveau Rayon Fruits et Légumes et ce qui m’a sauté au nez, malgré la variété de produits « frais » c’est qu’il n’y avait aucune odeur, vous savez, de celles qui vous enchantent les narines et fleurent bon l’Été ! rien, que dalle, nada ! ce qui s’en dégageait c’était la tristesse,… sans rire, on aurait pu croire que tout était fait de plastique pouah ! où sont nos pommes et tomates cabossées, nos pêches et brugnons qui nous enveloppaient de leurs fragrances, nos melons de cavaillons dont on humait le « cul » pour savoir si celui ci était plus mûre qu’un autre ! Franchement, tout barre en C…! AH zut c’est vrai ! peu d’entres tous on ont…

      • Bouffon

        M’en parle pas je dois faire une heure de route pour trouvé des fruits et des légumes qui son normal.

      • jimoke

        Ils ont juste oublié le spray « Odeur de fruits du printemps ». Dans quelle jungle vis tu?

    • JP31

      on se bouge le cul,,,mais aussi le cerveau,et on évites d’y aller dans ces « trucs a boites vendant des machins pseudo alimentaires transformez donnants de la tune a leurs proprios,et des maladies irreversible a ta famille,si en plus t’as une allumette,pour les « grillées »,suis a tes cotés!

    • Tex

      Ben oui Fotoulavé, on fabrique notre nourriture ou/et on l’achète chez le petit producteur du coin…

      Que les grandes surfaces disparaissent!

  • gatsu

    Faites tout vous même et vous serez immensément riche! Si vous avez trop échanger ou donner à vos voisins.

    • Bouffon

      C’est sur les patates qui te fournissent 100’000 graine par plant même avec 99% de perte à ça fait toujours 1000x plus de rendement qu’un livret A

    • Bouffon

      A zut, c’est le système de fabrication du gaz qui m’intéresse, j’en ai fait un dans mon jardin, mais le processus s’arrête après 3-4 jours…

  • michel

    Bonjour .je suis écoeuré ( c’est peus dire )par la décision ignoble européenne et le silence des médias. Mais , pleurer ne suffit pas . Quelq’un peut il ou elle me dire comment aider cette association autrement que par des paroles d’indignation ou de beaux discours protestataires ( ex : soutient par don financier ou petition….) Merci pour vos idées ou suggestions

  • Salut à tous,

    Au dernier article sur Kokopelli, il y avait plein d’enthousiasme sur l’échange de graines, j’ai laissé pas un mais deux commentaires concernant un échange de graines de quinoa de kokopelli, je disais dans ce commentaire que j’avais 200 pieds de Quinoa et j’étais près a échanger des graines ( imaginez le nombre de graines que je vais avoir !!! ) : retour Zéro pointé.

    Donc maintenant je vais reprendre sur ce commentaire en disant JE DONNE, JE DONNE ET JE DONNE GRATUITEMENT des graines ( enfin… a ma récolte? dans pas très longtemps ).
    Je ne suis pas en attente de retour de graines de votre part, j’ai de quoi tenir un siège sur 5 ans !

    Donc je le RE-DIS, n’hésitez pas a m’envoyer un mail sur ma boite perso voir :
    http://lesbrindherbes.org/2012/07/01/brinderbe01-pierrot/

    30 graines de quinoa ne pèsent rien dans une enveloppe
    Et je ne demande rien en échange bande de flippés .

    Et si vous me trouvez assez fous pour ne pas me laisser votre boite postale perso, trouvez une autre solution vous avez un cerveau non ???
    Je peux par exemple faire un gros colis à Benji ET VOUS LUI FAITES UN DON POUR LES TIMBRES ? NON ?

    je suis sûr qu’il sera heureux de faire le lien…

    Haaaaaaaaaaa……., le grand méchant vient de laisser un commentaire Haaaaaaaaaaa……

    C’est vrai que je suis un gros vilain petit mouton cramé qui cherche a faire quelque chose dans ce monde de dingue.

    Et il serait très bien venu que nous passions à l’action au lieu de tenir des raisonnements !

    • cedric

      fo s’organisé sans créé d’assos fesons un forum fonctionnons par echange et dons je vais suivre le sujet que ceux qui aime les legume me suive (et pas ceux qui nous gouverne: les autre)

      • je pense que faire un forum pour échange est une bonne idée, mais concernant les dons on peut leur faire directement, ce n’est pas évident de faire des dons a Mr X sans entreprise, assos, blog ( connu ) ou autre, mais l’idée de forum n’est pas mauvaise a première vue …
        Des idées complémentaires ???

      • Perso j’ai un emploi du temps très chargé donc si je ne suis plus présent sur les commentaires est que quelque chose arrive a voir le jour tenez moi au courant svp sur mon mail ( merci Cédric )

      • cedric

        je t’ai contacté pour le temp je peu en trouver et si faut bouger tant que les graine tienne dans mon sac je peu faire de la collec sur une petite zone , le plus important est de pouvoir se contacter a interval regulier ,echanger et ne pas etre seul : ayant dirigé une petite assoss a but ludic je sais que s’organisé de maniere officiel ne nous apportera que des contrainte soyons libre !

    • Tex

      Gandalf,
      J’ai vu ton com mais je n’aime pas le Quinoa!!
      Moi aussi j’ai proposé des graines…Bouffon était intéressé et puis il n’a pas donné suite!

      Personnellement, j’ai déjà échangé des graines avec plusieurs moutons du site, il y a qq mois!!

  • Pour que tous sachent :

    Voici la réponse que j’ai envoyé a Cédric depuis ma boite mail :

    Salut mon pot, j’imagine que tu connais mon blog, nous sommes en train de mettre plein de choses en place … mais je suis prêt a mettre en place un forum spécial sur le blog concernant cette histoire de communiquer et échanger des graines, de plus nous sommes 26 personnes très actifs et que je sache au moins 10 a avoir un jardin, perso j’ai 3 hectares avec 1/2 vide, donc nous pouvons tous cultiver chez nous en silence, regrouper toute nos graines et les envoyer par la poste a qui les veux via ce forum et tout ça gratuitement …

    Prend contact avec l’adresse mail de Windshift sur : http://lesbrindherbes.org/2012/07/01/brindherbe02-windshift/ il y en a marre !!! mettons en place tout ça, je m’occupe dès mercredi de mettre en place le forum , vois avec elle pour réfléchir au idées.

    Je diviserai le forum en trois : demandeur / donneur et cultivateur ( photos )
    Tous ceux qui planterons rendrons des photos de l’avancé des cultures pour crédibiliser l’avancée des choses….

  • Boono Boono

    Bonne Initiative Cedric et Gandalf! Moi j´ai pas encore pu trouver mon jardin pour y cultiver mais je dois dire que je commence déjà à me faire serieusement du soucis quant à trouver des bonnes semances. Terifiant!

    • cedric

      j’ai pas vraiment de jardin nom plus mais j’ai bien l’intention de faire circuler les graine alors rejoins nous quand même tu pourra surment nous aidé d’une maniere ou d’une autre

      • Boono Boono

        Je vais faire des recherches sur ce qui bouge en Suéde, voir si il y a des associations similaires. Je vous tiens au courant.

        Sur la video de Blueman il parle beaucoup de la vente de semence mais qu´ il n´est meme pas permis d´ échanger ou partager, hors business, ouhais il disait aussi dans le film qu´ il est meme interdit de cultiver ces anciennes semences. C´est totalement délirant!

        Il est effectivement important de créer des chaines d´ échanges sur le net, BRDLL

      • cedric

        j’ai vue les videos ,c’est revoltant : pour ma par j’ai envie de lancé une com la dessus pour les « pousse caddie » comme dit dans une des video
        sa va etre dure mais faut reveiller les zombis

      • C’est cool merci pour ton coup de main, et tiens au courant Windshift concernant les infos que tu trouves.

        Merci mon pot.

      • cedric

        ok pas de probleme pour se soir je vais m’eloigner du clavier et te passer le relai je ferai surment un retour nocturne .
        De rien,si tu connais des mec qui dessine bien j’ai quelque bonne idé a metttre en dessins l’histoire de faire passé bruxelle pour des cons

      • Boono Boono

        Salut Cedric et Gandalf

        J´ai fait quelque recherche sur l´ état des choses à propos des semances écologique en Scandinavie histoire de savoir si c´ est aussi sombre ici qu´ ailleurs et effectivement c´est tout noir ici aussi. Une liste catalogue des semances commersialisable existe en Suéde depuis 1954 (!!!) D´aprés ce que j´ai pus lire, là n´est en principe pas le probléme mais plus des conséquences quand les forces des marchés preine le dessus, d´un soucis d´organisation (les suédois adore ca) à une monopolisation de la distribution, avec tout les abus que l´on peut constater, licence trés chére à obtenir, patente sur le vivant et concentration de la distribution sur quelque acteur juste avide de profit alors le résultat est que dans les magasins, moi il y a plus d´un mois j´ai trouvé uniquement 1 sachet de graine dit biologique sur 10 sortes que je cherchait, parmi les légumes les plus commun.

        Néanmoins j´ai trouvé quelque alternative, des associations ideel qui s´occupe à promouveoir les bonnes semances. ici avec une liste de lien europeen où d´ailleurs Kokopelli se retrouve:

        http://www.foreningensesam.se/Lankar.htm (en Suédois donc)

        Puis aussi, bonne nouvelle, un acteur qui est specialisé dans la vente de semances écologique et rare. Alors si j´ai bien compris il sont specialisé dans la distribution de la partie eco de la liste des semances, pour le brocolli par ex cela donne ca:

        http://www.runabergsfroer.se/?m=297

        En plus j´ai aussi trouvé deux chaines d´échanges active:

        http://www.alternativ.nu/index.php?board=82.60
        http://forum.odla.nu/index.php?showtopic=112800

        Mais quant on cherche des plantes anciennes ca devient plus difficile, je n´est trouvé que des organisations et jardin botanique ou universitaire régis par l´ état pour but scientifique, exemple:

        http://www.nordgen.org/index.php/skand/content/view/full/1777

        Conclusion, le constat me semble sombre, les seules moyens de trouvé pour un privé c´est par internet, ce qui en soit est un éspoir et il me semble pourrait etre développé au mieux.

        Voilà, c´est ce que j´ai pus dégoté d´ info!

        Salutations d´un mouton dans le nord ;)

  • Je passe vite fait…

    Et bien ça fait plaisir tout ça,

    vous êtes de plus en plus nombreux a vous réveiller,

    les mails fusent, continuez par respect au travail de Kokopelli et mon quinoa est le votre.

    Bon je repart arroser.

    • Boono Boono

      Le Quinoa volontier, c´est une excellente plante et meme si j´ai pas de jardin ca va pas tarder. Lundi dernier j´étais à 2 mm de faire affaire pour une petite biquoque bien placé, pas chére et 2500 m2 de terrain, le petit reve quoi! MDR ca a foirer!!!

      Je suis daccord avec toi qu´il est temps d´ agir, le temps presse… mais j´ai parfois des doutes quant a allé dans les rues et protester, foutre la peuff… Toute cette année passée il me semble que l´indignation est instrumentalisée et qu´une bonne révo les arrangeraient bien (le NWO) pour instaler leur état policier. Je crois plus que chacun de nous devons realiser cette revolution au niveau de nos vie et l´ autonomie alimentaire en est l´ une des clés!!!

      Ceci dit merci pour ton engagement et ta ferveur à faire bougé les choses, respect à toi!

      • Et si nous cultivions ensemble…….

      • Boono Boono

        Nous devons apprendre a cultiver ensemble notre jardin comme disait Voltaire! Ca c´est le but ultime alors c´est sur que je suis de la partie mais comme pére de famille, je me sens souvent limité pour faire la révolte.

      • chaque personnes a ses limites ce qui n’est pas péjoratif pour autant d’en avoir, l’important c’est d’être de la partie et d’agir au maximum de ces capacités.

        Donc on adapte chaque personne à ces hauteurs d’implications.

      • Bouffon

        Faut plutôt cultivé chacun dans son coin et partagé les connaissances et les produits.

        Car c’est de ses erreurs qu’on apprends, mais aussi les technique inédite.

  • bloggerhide

    il ne fait pas bon sur la planète France(et bien ailleurs) de refuser de baisser sa culotte devant les macro de l’industrie

    ce que nous mangeons nous buvons et surtout ce que nous pensons doit d’abord passer par leur appréciation

    tant que cela rapporte beaucoup de pognon aux maîtres du Monde alors c’est autorisé dans le cas contraire on prend le risque de jouer avec sa liberté(illusoire) mais aussi sa vie

    démocratie(imaginaire), raquette légalisé(tva,impôts en tout genre et pour tous les petits gens), ventes forcées(publicités mensongères et forcées(tv, boites postales, radio,affichages sauvages et forcés), vaccinations, puçage,tatouages,fichages, illégaux et forcés
    la loi c’est pour forcer les petits gens à obéir aux maîtres industriels et financiers de ce Monde

    Caméras par ci , caméra par là, parfois visibles souvent cachées

    agents de renseignements sur le palier, dans la rue et surtout sur la toile

    « Écologie » le nouveau slogan pour tout vendre et surtout laver les cerveaux de CONsommateurs bien souvent dociles ou peureux

    on décrette(subitement) des « dictateurs »(imaginaires ou du moins pas différents de d’autres très invisibles des médiats) pour justifier des invasions militaires à fin de « sécuriser » des ressources minières et pétrolières où les maîtres du mondes industriel et financier puisent gratuitement et de façon illimités les bien d’un Peuple étranger que l’on se fera le plaisir de pestiférer aux frontières et de montrer du doigt comme des « sans papiers », des « voleurs de pains français »

    bref on a la société que l’on a choisit

  • Jc

    Une seule solution, la désobéissance .
    Il est interdit de breveter du vivant et n’ en déplaise à ces clowns, les plantes sont vivantes.

    • cedric

      malheureusement ce n’est pas le brevetage le vrai probleme ici c’est l’autorisation d’utilisé les semences d’un point de vue sanitaire (grosso modo on decide a ta place ce qui est bon pour toi)
      bon biensur le probleme n’est pas si simple mais l’idée est la

      • Boono Boono

        Si, si le brevetage est un énorme probléme et là je me rend compte encore une fois de l´ imposture de ses pourritures qui ont l´ orgueuille de croire qu´ il peuvent décider de la qualité du vivant et d´en exclure certaine, IDIOTS!!! et qui plus est empoisoner la biosphére, ESCROTS sans parler de la dégradation totale de nos fruits et légumes, faut se lever tôt pour trouver des aliments avec saveur, goût ou valeur nutritive, ASSASSINS!!!

      • Perso je me fou de leurs brevets et de leurs autorisations, c’est pas ça qui va m’arrêter !
        Il faut aller plus loin que les barrières qu’ils nous mettent…, quand tu vois qu’un procès pour vol a main armée dure X temps et qu’une mère qui tue son gosse prend si peu…

        Même s’il me mettent 80 000 euros d’amende, ça va prendre combien en appel 2 ans, 3 ans….
        On en sera ou ds 3 ans…
        De plus dans les brindherbes nous avons un avocat en herbe…
        Et puis dans 3 ans on aura distribué combien de graines qui elles même en auront fait combien…
        Imaginons 300 000 graines, je pense que cela vaut bien 80000 mille euros , non ?
        Et puis imaginons que voyant les choses arriver, je ne soit pas solvable…..

      • Boono Boono

        C´ est sûr qu´ il faut se foutre des autorisations si comme ici la cause est bonne mais j´essayerai de me tenir à l´ écard des autorités (comme avec une chaine de partage entre privé sur internet). L´ un des problémes de Kokopelli est qu´ils veulent aussi faire du business et là il se confronte avec la bête…

      • Mais moi c’est pas le cas, pas de business = encore plus de crédibilité.

        Les autorités j’en fait mon affaire,tout et pensé… vous seraient au courant bien assez tôt…

      • cedric

        bon le debat continu et je partage l’avis de gandalf pas d’argent = plus de credibiliter

      • Boono Boono

        « pas d´argent = plus de crédibilité »

        Tout à fait, je crois de plus en plus que le second défi pour un nouveau paradigme sera d´ apprendre a vivre sans argent.

  • dupontg

    Sur le site Baumaux à Nancy,il est possible de faire une demande de catalogue par envoi postal…

  • engel

    Et le beau Bové On ne l’entend plus celui-là !

    Le parlement européen, ça ne serait pas une maladie qui transforme un être humain en serpière ???

    • C’est vrai qu’on dirait un légume, mais bon ne critiquons pas trop vite…la moitié n’ont pas le cran qu’il a eu
      Il doit lui rester une lueur d’espoir…on ne rase pas des champs sans que ça te marque a vie, enfin j’espère…

      S’il est devenu un légume je pense qu’il sera bio quand même .

    • barkayal

      Normal que tu ne l’entendes plus, maintenant qu’il se fait 12000€ par mois, il n’a vraiment pas intérêt à l’ouvrir.

  • thierry thierry

    je me suis informé sur le net car je connaissais rien de cette plante

    je suis ok pour semer des graines :)

  • Marc

    suis adhèrent kokopelli et je pense que leur système de parrainage
    d’une espèce est un bon moyen non seulement pour les aider mais aussi pour conserver la biodivesité.
    Donc adhérons , échangeons nos semences, et si qqn viendrai a toucher à mon jardin et bien il se prendra un coup de chevrotine dans son derrière

  • gandalf

    Salut a tous,
    Je suis sans connexion internet jusqua lundi soir, windshift gère le blog et vos receptions de mail.
    J’ai que mon smatphone donc passez par elle, merci.
    Et bonne suite a vos commentaires.

  • jimoke

    Vous n’avez toujours pas l’impression d’être en plein délire? Cà fait peeeuuur!

  • mickye

    REPONSE KOKOPELLI AUX DIVERSES PETITIONS :

    w w w . k o k o p e l l i – s e m e n c e s . f r

    ________________________________________
    Les Pétitions – les psychopathes prédateurs
    s’en torchent leur barbecul

    Suite au jugement scandaleux de la Cour Européenne de Justice — qui prouve une fois de plus que ces institutions Européennes sont complètement corrompues et à la botte des banskters, du Cartel de la Chimie, des multinationales biocidaires et autres marionnettes politiques — certains amis de Kokopelli ont pensé qu’il était adéquat de relancer des énièmes pétitions pour la défense des semences libres.
    Qu’il soit, donc, bien clair que l’Association Kokopelli ne cautionne, en aucune manière, la pétition lancée par Cyberacteurs et, cent mille fois moins, celle lancée par Avaaz. J’ai déjà exprimé — dans l’un de mes articles sur l’arnaque du réchauffement climatique anthropique — ce que je pensais de cette organisation bien ancrée dans la mouvance de l’opposition contrôlée et créée par Ricken Patel qui fut consultant pour l’ONU, la Fondation Rockefeller, la Fondation Bill Gates…
    N’est-il pas évident, après tant d’années de lutte, que les pétitions, les psychopathes prédateurs s’en torchent leur barbecul sur leurs pelouses transgéniques ?
    Le jugement de la Cour Européenne de Justice est totalement en phase avec les délires génocidaires de la clique criminelle du complexe militaro-industriel qui ruine les peuples par des dettes nationales générées ex-nihilo, fomente des guerres « libératrices », détruit l’intégralité de la biosphère et assassine l’humanité.
    Vandana Shiva — qui sera présente lors de notre Festival Kokopelli/Pachamama au Pérou — a récemment évoqué l’offensive généralisée des multinationales de l’agro-chimie dans les pays dits « émergents ». Aux USA, Monsanto et les multinationales biotechs, tentent de faire passer, au Congrès, un décret qui les mettrait au-dessus de toutes les lois. Quant à l’Europe, elle continue de se transformer en poubelle cancérigène sous l’assaut de l’agriculture toxique et du Cartel Nucléaire.
    Et pour ne pas évoquer un sujet tabou — la contamination radioactive de toute la chaine alimentaire planétaire — une première ferme bio, en Oregon, selon l’expert nucléaire Arnie Gundersen, a fermé ses portes en raison de la contamination radioactive de ses sols. Et le Japon se meurt inexorablement de Fukushima, l’oubliée des médias à la solde de la mafia. Tout comme les citoyens de la côte ouest US, tout comme les peuples de la planète…, mourront inexorablement de Fukushima le jour où son réacteur 4 s’effondrera.
    Très chères Amies et Amis de Kokopelli et de la Vie, pensez-vous vraiment que nous allons neutraliser les criminels psychopathes et prédateurs avec de mignonnettes pétitions ?
    Les Peuples de cette belle Planète, notre Terre-Mère, apprendront-ils un jour qu’une société qui ne peut pas discerner et éliminer, par tous les moyens possibles, la psychopathie, en son sein, n’est tout simplement pas digne de survivre ?
    Il est vrai que la Rage monte, que certains Peuples se réveillent (en Islande, les banquiers mafieux sont en prison) mais il ne reste que peu de temps. L’Humanité est dans une situation critique de légitime défense car les psychopathes dégénérés ont déclaré la guerre à la Vie — une guerre totale et terminale — et ils iront jusqu’au bout de leur démence meurtrière.
    Quant à Kokopelli, ce n’est ni la Cour Européenne de Justice, ni le GNIS, ni Baumaux, ni la clique génocidaire qui s’est donné comme mission d’éradiquer la Vie de notre belle Planète, qui nous empêcheront de continuer notre travail de protection de la biodiversité alimentaire : un travail de 20 années dans le non-respect total de leur illégalité mortifère.
    Dominique Guillet. Le 22 juillet 2012.

    • N-Lord N-Lord

      Je ne comprend pas cette loi et donc ne suis pas tenu de la respecter. Simple.
      Je trouve, au contraire, que les hybrides sont nocifs, toxiques et dangereux pour la vie humaine et puis donc les détruire en masse.

      Refuse, resist, be yourself.

      Lex est quod facimus
      (la loi est dans nos actes)

    • Zeitgeist Zeitgeist

      Bonsoir à Tous !

      Saviez-vous que le logo AB issu d’agriculture biologique, utilise dans certains composte BIO des FARINES ANIMALES ?

      Saviez-vous que bcp de productions de tomates bio poussent hors sol avec les racines dans des mini terreaux ?

      Boosté pour compenser le manque de vie qu’il y a dans ses compostes…

      Vive une agriculture sans rien de rien rajouté !!! ;-)

    • Béa

      Bonjour à tous, j’ai omis de le faire , ai cliqué trop vite (c’est la 1ère fois)

    • mickye

      J’ai tout de même des doutes pour des graines qui ont été congelées.

      Je vais peut-être essayer avec des lentilles, lol ;)

      Combien de temps de conservation avant de ne plus pouvoir germer ?
      ????

  • Resistance

    Salut les moutmout
    Ya longtemps que je n’avais pas posté, mais là les boules. les koko meritent qu’on les aide, vraimment et meme au dela de l’assos,il n’y a qu’une seule solution valable
    le partage, l’echange, celui qui a des graines est bien plus riche que celui qui a des billets qui lui sortent des poches. il faut faire comme les anciens garder une partie de la recolte et la laisser grainer, semer sur les balcons, les terrasses, les jardins il suffit d’avoir de l’imagination et on peut devenir un jardinier des villes sans aucun probleme. j’ai déjà partage des graines avec du monde ici, faut arreter d’avoir la trouille allez bises à toutes et tous

  • Zeitgeist Zeitgeist

    Bonsoir à Tous !

    Saviez-vous que le logo AB issu d’agriculture biologique, utilise dans certains composte BIO des FARINES ANIMALES ?

    Saviez-vous que bcp de productions de tomates bio poussent hors sol avec les racines dans des mini terreaux ?

    Boosté pour compenser le manque de vie qu’il y a dans ses compostes…

    Vive une agriculture sans rien de rien rajouté !!! ;-)

  • Lys Iseult

    Bonjour les moutons!
    Je suis une brebis sauvage, et je savoure les délicieuses « mauvaises herbes » comestibles. Je vous lis depuis deux ans, et suis très heureuse de savoir que quelques parts, en France, des gens en tout compris de cette guerre silencieuse! Les moutons, je vous adore…
    Quant à ceux qui veulent nous « tuer » de 1000 et une façons concertées; car c’est comme cela que je conçois leurs choix politiques et leurs loies; Ils ne pourront rien contre ceux et celles qui ont décidé de ne plus avoir peur d’eux; et de réagir en conséquence par l’entraide, la fraternité et le rejet de leur système « argent » dès que possible, en devenant le plus libre possible et en étant plus intelligent que ces êtres corrompus… Une idée par exemple, pourquoi ne pas laisser « s’envoler » librement des graines d’amaranthes a coté des champs OGM….Après tout, c’est le hasard de dieu qui décidera….J’adore cette plante….Elle est enragée aussi…Et puis c’est vrai, évitons les hypermarchés au maximum.

  • C’est vraiment très important de sauver Kokopelli , les illuminati souhaitent nous détruire avec leurs organismes modifiés génétiquement , mais nous n’en voulons plus du tout , ni des o.g.m. , ni des illuminati , si au moins ils se repentaient en étant illuminés par le Divin !!!