Les hôpitaux de Chicago ont fait des exercices de simulation de l’explosion d’une bombe radioactive

Cela ne fait que s’ajouter au reste…

Que des exercices militaires se produisent quelques fois par années, c’est rien de nouveau.  Que des mesures de sécurité soient mises en place, c’est rien de nouveau.  Toutefois, le zèle des mesures de protection mises en place à Chicago pour le sommet de l’OTAN, dont un plan d’évacuation de la ville et le scénario de l’explosion d’une bombe radioactive, sans compter le système de missiles pour les Jeux Olympiques et la multiplication inhabituelle des exercices militaires dans plusieurs villes américaines, laissent croire qu’un ou des évènements majeurs sont sur le point de se produire.

En dix ans, je n’ai jamais assisté à un tel déploiement militaire, aussi généralisé et aussi intensif.  Bien sûr, ces mesures visent à faire la démonstration à la population combien le « bon gouvernement » se préoccupe du bien de ses citoyens et combien il a agit avec précaution en prenant de telles mesures préventives…

Des hôpitaux de la banlieue de Chicago se préparent à un scénario pessimiste au cours du sommet de l’OTAN.
Au moins 10 hôpitaux de Chicago effectuent des exercices cette semaine, y compris l’hôpital Evanston, pour la simulation d’une explosion d’une bombe radioactive.

« Nous voulons nous assurer que, comme nous sommes près au sommet de l’OTAN, notre personnel est prêt et formé et capable de prendre soin de notre communauté », a déclaré des autorités.

Les « victimes » étaient des bénévoles de la US Navy, du centre de formation.

Environ 500 professionnels de la santé et d’autres bénévoles ont revêtu des habits protecteurs, mis à l’essai des détecteurs de rayonnement et s’occupaient d’environ 100 recrues de la US Navy mercredi.

Ils se présentaient comme des victimes d’une soi-disant « bombe sale » qui a explosée, laissant du césium radioactif mortel sur leur peau.  Les médecins et infirmières pourraient risquer leur propre vie s’ils devaient traiter les blessés d’une telle bombe radioactive.

Le scénario de l’explosion d’une bombe radioactive a été établi en collaboration avec les services secrets et le ministère fédéral de la sécurité intérieure.

Les autorités américaines préparent dans les jours à venir  le déploiement d’agents fédéraux autour du centre-ville et des bâtiments fédéraux.

« Si quelque chose arrive, Dieu nous garde, nous serons prêts à faire quelque chose », dit le docteur Michael George.

Alors que les fonctionnaires fédéraux disent qu’il n’y a aucune menace spécifique et crédible d’une attaque à l’intérieur des États-Unis, ils ont souligné jeudi qu’un terroriste de la soi-disant « lone wolf » (loup solitaire) pourrait essayer de marquer le premier anniversaire de l’assassinat d’Oussama Ben Laden. Cet anniversaire est le 2 mai.

Parmi les leaders attendus au sommet de l’OTAN du 21-22 mai: le Président Barack Obama, le Premier ministre britannique David Cameron, le Premier ministre australien Julia Gillard, le Président français Nicolas Sarkozy et la Chancelière allemande Angela Merkel.

15 commentaires