De plus en plus d’Allemands incapables de financer l’enterrement d’un proche

Étrange de voir à quel point la situation allemande est minimisée, voire tout simplement dissimulée, à croire que la frontière franchie, tout va bien! La situation n’y est pourtant pas optimale, pas de salaire minimum ce qui permet de faire travailler certains employés à des taux proches de l’exploitation totale, et voilà que le nombre de personnes ne pouvant financer l’enterrement d’un proche est en très nette augmentation, un signe parmi tant d’autres?

Les enterrements de personnes démunies, financés par l’Etat allemand, ont augmenté de 64% en cinq ans, selon l’Office fédéral des statistiques.

Ces « enterrements sociaux », estimés à moins de 14.000 en 2006 sont passés à près de 23.000 en 2010. Ces données traduisent « une précarisation manifeste de la société allemande », commentait Oliver Wirthmann, directeur de l’Observatoire allemand de la sépulture.

Selon lui, le nombre d' »enterrements sociaux » va continuer à augmenter. En 2010, ils représentaient 2,6% du total des funérailles en Allemagne. « Nous tablons sur 5% d’ici 2020 », assure-t-il. Pour Fabien Schaaf, directeur du site d’informations sur les obsèques Bestattungen.de, l’augmentation du nombre de personnes incapables de financer l’enterrement d’un proche est corrélée à l’apparition et au développement de formes d’emploi atypiques ces dernières années en Allemagne – « minijobs » et temps partiel notamment.

« De plus en plus de gens galèrent au quotidien pour les dépenses courantes. Même s’ils travaillent, leurs revenus ne leur permettent pas d’anticiper des frais aussi importants que ceux occasionnés par le décès d’un proche ». En moyenne, les obsèques en Allemagne coûtent entre 5.000 et 6.000 euros. Depuis 2004, la caisse d’assurance maladie ne verse plus d’indemnités décès.

Pour les familles qui n’ont pas les moyens de contracter des assurances privées, les municipalités sont donc chargées d’offrir un soutien financier, qui varie en fonction des prix pratiqués localement et de leur trésorerie. Chaque année, l’Allemagne enterre environ 860.500 personnes, selon la Fédération allemande des pompes funèbres.

Source: 7sur7.be

5 commentaires

  • Clocel Clocel

    – Haaa, pour une fois, on est en avance sur l’Allemagne!!!

    http://www.stampae.org/mobile/?lng=fr

    – J’ai entendu une émission de radio sur ce sujet, me semble bien que c’est Bouygues qui se planque derrière ce business…

  • hussards

    Les emmerdes jusqu’à la mort, du jolie tout ça… et on repart pour un tour….un

  • Lilithe Lilithe

    « faire travailler certains employés à des taux proches de l’exploitation totale »

    quand on paie 1€ de l’heure on peut clairement parlé d’exploitation voir d’esclavagisme

    finalement il ni a que un business qui ne connait pas la crise c’est la mort………..