Accueil » Réflexion » Aux armes citoyens du net et du monde ?

Aux armes citoyens du net et du monde ?

C’est du poing levé que je met cet article (et donc je ne tape plus qu’avec une main, pas facile…), un article qui ne va pas vous caresser dans le sens du poil. Des rumeurs de guerre civile possible circulent déjà depuis longtemps, si en plus on nous envoie des « cartons d’invitatioon » pour cela….

Bisounours, passe ton chemin ! La traduction que nous vous proposons aujourd’hui est en effet d’une rare violence.

Il s’agit d’un article de Rick Falkvinge, fondateur du parti pirate suédois et désormais invité régulier du Framablog.

Mais est-ce l’article qui est violent ou la société qui nous entoure et qui oblige certains à envisager d’y recourir ?

Gun and Target - Falkvinge

Faut-il se préparer à prendre les armes ?

Do We Really Have To Prepare For The Fourth Box?

Rick Falkvinge – 16 décembre – Site personnel
(Traduction Framalang : Kamui57, Goofy, Phi, Oli44, Salelodenouye, Alexis, Zdeubeu et Don Rico)

Quand je constate que les abominations législatives intitulées SOPA, PIPA et NDAA se conforment au DMCA et au Patriot Act aux États-Unis, je prends conscience que le pire scénario possible concernant les libertés individuelles est en passe de se concrétiser.

Les discussions au sein du Parti pirate suédois ont longtemps eu pour sujet ce que nous pouvions faire pour empêcher l’Europe de s’enfoncer dans une sorte de totalitarisme fascisant. Les États-Unis sont déjà perdus, ils s’y enfoncent irrémédiablement. Notre travail consiste à empêcher l’Europe de suivre allègrement le même chemin, pour au contraire se libérer à temps de ses chaînes. C’était déjà perceptible il y a cinq ans, aujourd’hui c’est d’une évidence criante.

Un article difficile à rédiger : Cela m’a pris plus de vingt-quatre heures pour rédiger cet article, après une semaine passée à glandouiller. D’habitude, c’est le genre d’article que je réalise en trente à quarante-cinq minutes dès que je sais quoi raconter. Dans le cas présent, le problème n’était pas de savoir quoi écrire, car il y a beaucoup à dire, mais de savoir jusqu’où aller. Au final, j’ai décidé de livrer le fond de ma pensée sans retenue.

J’utilise dans ce billet une image déjà employée par beaucoup, celle des quatre « boîtes ». La liberté se défend avec quatre boîtes : la caisse à savon, l’urne électorale, le tribunal (NdT: jury box, en anglais, soit « le banc des jurés ») et la boîte à munitions. À utiliser dans cet ordre.

Mon blog étant à vocation internationale, je me dois d’expliquer ici le sens de l’expression américaine. Ces « quatre boîtes » ne sont pas évidentes à identifier pour un non-anglophone qui en outre vit hors de la sphère culturelle américaine.

  • La caisse à savon (soap box) : celle sur laquelle on se hisse au coin de la rue pour exposer ses opinions aux passants. Au sens figuré, cela consiste à rallier l’opinion publique à votre cause.
  • L’urne électorale (ballot box) : les élections libres, publiques et démocratiques. Si les lois ne fonctionnent pas, et que les élus ne le comprennent pas, remplacez-les par d’autres.
  • À la barre ou le box des jurés (jury box) : si aucun homme politique ne réagit, ni parmi les élus ni parmi ceux qui sont susceptibles de le devenir, l’avant-dernière ligne de défense est le système judiciaire, capable d’abroger les lois contraires aux droits les plus fondamentaux.
  • La caisse à munitions (ammo box) : lorsque le système est corrompu jusqu’à la moëlle, au point que tout l’establishment agit comme un seul homme, et qu’il n’est pas possible de modifier la loi pour préserver les libertés fondamentales, il ne reste alors plus qu’une possibilité.

Nous en sommes actuellement au stade de la troisième boîte, dont le fond commence à céder. J’essaie de refaire fonctionner la deuxième, de revenir en arrière, du moins en Europe. Mais c’est une immense tâche, même si c’est en théorie possible. Encore pire, les personnes au pouvoir créent un état d’esprit où la recherche des faits et l’éducation sont considérées comme des distractions enfantines.

La législation est devenue anti-scientifique, essentiellement dirigée par quatre groupes de pression dont aucun ne veut voir les faits interférer avec l’idéologie-religion qui les anime. Les principes hérités des Lumières sont progressivement devenus un obstacle. L’information est devenue quelque chose de dangereux, et elle est pourtant diffusée à un rythme jamais vu auparavant. C’est peut-être pour cette même raison qu’elle est considérée comme si dangereuse.

« Prenez garde à celui qui vous refuse l’accès aux informations, car au fond de lui, il ne rêve que devenir votre maître » Le préfet Pravin Lal.

Quatre groupes-clés guident cette évolution. Ils y contribuent chacun à leur manière, mais en les réunissant, les conditions sont rassemblées pour verrouiller la société.

  • Les politiciens techniquement apathiques : des décideurs et des politiciens qui non seulement ne comprennent rien aux implications techniques de leurs décisions et de leurs lois, mais qui sont fiers de ne pas comprendre les infrastructures de la société, comme si ce type d’effort était indigne d’eux. Ils essaient aussi de marquer des points en servant les intérêts des trois autres groupes, et ce par des coups bas qui ridiculisent le peu de leurs collègues qui comprennent les répercussions techniques des propositions étudiées.
  • L’industrie du copyright : une industrie menacée d’obsolescence par le concept même des libertés civiles combinées aux les technologies modernes de l’information. Étant donné que les industriels ne peuvent pas revenir en arrière sur les avancées technologiques, ce sont les libertés qui constituent leur cible.
  • Les profiteurs de la sécurité : une groupe très restreint est en train de réussir un beau coup en supprimant nos libertés civiles, l’une après l’autre. Prenez l’exemple du scanner déshabillant dans les aéroports. Il s’agit du même type de personnes qui provoquent la guerre pour générer du profit, qui pensent « On s’en fiche si quelques centaines de milliers de personnes meurent ». On peut mentionner les noms d’Halliburton et de Blackwater Security, par exemple.
  • La coalition des fondamentalistes anti-liberté : les individus prêts à vous dicter ce que vous devez faire de votre vie sont légion. Peu importe qu’ils veuillent vous priver de vos libertés pour préserver les valeurs du christianisme ou de l’islam, du socialisme ou de quelque autre manuel de prescriptions qui prétend avoir une réponse à tout, ils représentent finalement une seule et même menace. Les pires d’entre eux sont ceux qui prétendent le faire « dans l’intérêt des enfants », comme ECPAT (End Child Prostitution, Child Pornography and Trafficking of children for sexual purposes).

Une fois rassemblés, ils provoquent la conjoncture délétère qui permet de mettre en place des politiques non pas destinées au peuple, mais dirigées contre lui, au nom d’intérêts très particuliers. Les lois ainsi promulguées permettent alors sans problème de nous retirer toutes nos libertés, du droit à la vie privée, à la liberté d’expression (industrie du copyright), à notre liberté de mouvement, et jusqu’au droit même à la vie (les profiteurs de la sécurité). Pour cela, il est nécessaire de créer un environnement qui soit fondamentalement hostile aux enquêtes et aux études indépendantes. Cet environnement est déjà en place (une fois de plus : l’industrie du copyright, le « terrorisme »).

Prenons l’exemple de la criminologie, cette science à moitié politique. Elle est fondée sur les preuves et prédit ce qui arrive selon la façon dont on organise les lois, leur application, et la graduation des peines. Il existe un concept appelé dissuasion marginale affirmant que quand quelqu’un commet un crime, afin d’éviter une escalade de violence, il existe toujours une sanction plus lourde à éviter.

Par exemple, si l’on prévoit la même peine pour un cambriolage ou un meurtre, il serait logique pour un cambrioleur de tuer chacune de ses victimes, puisque cela ne changerait rien pour le criminel en cas d’arrestation. Au contraire, avec un témoin en moins, les risques d’être pris s’en trouveraient réduits. Par conséquent, on applique une peine significativement plus élevée pour un meurtre que pour un vol. Voilà un exemple de dissuasion marginale.

Le 16 décembre, le Sénat des États-Unis a fait fi de toute sagesse de ce type et voté à 86 voix contre 13 que tout un chacun pourrait être emprisonné indéfiniment, ou même exécuté, sans procès ni charges contre lui. 86 contre 13 ! Voilà ce que je j’entends par « les États-Unis sont déjà perdus ». Où en sommes-nous si malgré le grand nombre de citoyens qui s’efforcent de respecter les lois, on peut tout de même les jeter en prison, voire les exécuter ? Lorsqu’on ne passe même plus par la case simulacre de procès ? J’ai tweeté à ce sujet hier, en faisant déjà allusion à la quatrième boîte.

Tweet Falkvinge

De plus, la novlangue a déjà commencé à appliquer cela aux dissidents les plus ordinaires. Les gens qui ne sont pas d’accord avec le gouvernement et l’autorité. La détention sans limite et les exécutions arbitraires s’appliqueront uniquement aux « terroristes », mais en même temps l’on a appelé « terroristes de basse intensité » des manifestants lambda lors d’un rassemblement. Pas la peine d’être un génie pour comprendre vers quoi on se dirige, même si beaucoup de gens, et cela n’a rien de surprenant, se voilent la face et refusent de voir ce qui se passe sous leur nez. Comme je l’évoquais précédemment, les prochaines décennies s’annoncent des plus sombres pour les États-Unis.

Laissez-moi vous montrer la gravité de la situation. Lorsque ce genre de lois seront passées et qu’un certain nombre de gens auront disparu, si des policiers viennent pour arrêter, le réflexe le plus logique sera simplement de les abattre à distance. Rien de pire ne peut vous arriver pour l’avoir fait, et cela augmentera vos chances de rester en vie et en liberté. Et les gens se regrouperont en bandes pour s’entraider dans ce seul but – très vite. À ce stade, les lois ne seront plus pertinentes (même s’il y avait des simulacres de procès) ; seule la débrouillardise de la rue déterminera votre sort.

En Suède, j’ai assisté à un exemple concret de population qui se voile la face, il y a quelques années, lorsqu’on abolissait le droit à la vie privée au profit de la mise sur écoute. Les autorités allaient pouvoir procéder à des écoutes en nombre, sans mandat, ni avertissement, ni soupçon de délit, rien. Alors que nous organisions des manifestations pour protester et lisions la proposition de loi aux passants, qui correspond mot pour mot à la loi qui a été votée, ils refusaient de nous croire. Ils ont purement et simplement refusé de voir ce qui se passait, ils pensaient que nous l’avions inventée et que c’était trop invraisemblable pour être avéré. Ce fut l’un des moments les plus exaspérants de ma vie politique. J’y reviendrai dans un prochain billet.

Mais cela illustre un autre problème. Les armes qui jouent un rôle prépondérant, et c’est là l’ironie de la situation, ne sont pas celles qui propulsent du plomb, du cuivre ou de l’acier à une vitesse létale, mais les téléphones portables. Si l’on observe les jeunes – grosso modo la moitié la plus jeune de la population – lorsqu’ils assistent à un crime, vous constaterez qu’ils sortent tous leurs téléphones portables, mais n’appellent pas la police. Ils sortent leurs téléphones portables pour filmer, l’enregistrement se faisant de préférence ailleurs que sur leur téléphone (qui risque d’être détruit vu sa proximité avec le lieu de l’événement).

Slim Amamou, l’activiste du parti pirate tunisien qui a été secrétaire d’État au sein du gouvernement d’union, a remarqué que sur toutes les photos d’activistes du Printemps arabe figurent d’autres gens qui photographiaient la même scène avec leur téléphone. Ainsi, le carburant de cette révolution ne se résumait pas à une image – chaque acteur de la révolution diffusait aussi des instructions sur la façon de propager les informations sur d’autres violations du droit.

Il existe une raison pour laquelle la nomenklatura veut à tout prix le contrôle d’Internet. C’est pour cette même raison que nous devons nous battre pour lui.

Je suis convaincu que la démocratie doit être le chemin à suivre, sans condition, tant qu’elle donne un espoir de liberté. Mais, hélas, cette possibilité se referme – par le biais de nos élus, pour le compte de groupes d’intérêts particuliers. Les profits et le fondamentalisme. Elle n’est pas encore close, mais bien des groupes y œuvrent d’arrache-pied.

Je suis un Européen blanc, d’âge moyen. Un entrepreneur hautement qualifié. Distingué comme l’un des penseurs les plus brillants au monde. Je serre la main des présidents, des membres des gouvernements, et des secrétaires d’État, dans le monde entier. Je n’ai absolument rien à craindre du gouvernement tant que je ne fais pas de vagues. En toute logique, je devrais être l’un des derniers à me rendre compte que l’on peut en arriver là.

Cette considération est moins effrayante si elle est erronée que si elle se vérifie : il est possible que j’aie raison. Peut-être que beaucoup de personnes partagent mes craintes sans les formuler. Si c’est le cas, une grande proportion de la population des pays occidentaux a observé le Printemps arabe et se prépare à devoir probablement faire la même chose de leur vivant.

Certaines personnes pensent que l’Europe en général (et les pays nordiques en particulier) représente un élan d’espoir. J’illustrerai dans des articles à venir comment certains politiciens semblent ne vouloir rien de plus que de marcher dans les pas des États-Unis vers l’obscurité, même si l’Europe peut encore être sauvée. Ici, l’activisme peut avoir un résultat, comme le peut le travail des politiques, en agissant dans la rue. Nous pouvons inverser cette tendance. Nous en sommes capables, et c’est notre devoir.

Je ne souhaite pas que l’on en arrive à la situation que je décris dans cet article. Au contraire. Je jette tous les mauvais sorts du monde à ceux qui ont créé cette situation et me contraignent à voir les choses ainsi. Mais si l’on doit en arriver là après des années de protestation et de dur labeur, alors je m’adapterai. Je me battrai pour la liberté autant que je le peux, et j’aiderai les autres à s’organiser autour de la cause. Je suis passé de la préparation mentale à une réelle préparation à l’effrayante et douloureuse possibilité que la situation puisse devenir vraiment moche.

La photo qui illustre cet article, le pistolet et la cible, n’est pas tirée d’un catalogue comme 99% des photos de ce blog. Cette photo a été prise de mon bureau, à cinquante centimètres de là où je suis assis.

Source: framablog.org

39 réponses à Aux armes citoyens du net et du monde ?

  1. Oui, c’est pas réjouissant tout ça…

  2. il n’y a pas besoin d’attendre longtemps pour sauter sur vos armes  ou comment avec votre bulletin faire une Révolution dans 6 mois : Je ne vote pas

    Marine Le pen arrive en tête des élections le soir du 1er tour, partout des insurrections bien évidement entièrement spontanée… comme Espagne lorsque la gauche a perdu les élections en 36, le troisième tours dans la Rue…pendant un bout de temps….

    donc promulgation de l’Etat d’urgence, annulation des élections pour troubles de la sécurité Nationale

    En cas de victoire majeur du FN au 2e tour : la situation seras évidement   insurrectionnelle allant de la racaille à Laurence Parisot….. tous liés par le dénie de réalités….. donc Etat d’urgence article 16 est patati

    • Je suis pas souvent d’accord avec ce que tu dis ou pas entièrement, mais là tu as raison à 200% à la virgule près

      • Ouaaah
        1 chance sur 10 milliard que le seul neurone que vous possédiez soit exactement le même!
        @viking :
        dans le fond, ton analyse n’a aucun sens, le remarques-tu ?

    • Je ne pense pas que Marine Lepen soit plus dangereuse qu’une gauche remplie de mous, abrutis, depensiers, sans charisme, ou qu’une droite peu habile, restrictive, rangee du cote des financiers, corrompue, et ne parlant que de rigueur.
      Jamais le Front National, n’a gouverne notre NATION> Les gars… pas l’Europe, la Nation Francaise (avec ses etrangers, et ses assimiles cela s’entend). Ce sont en tous cas les seuls a proner un protectionnisme qui, de facto, et avec les preuves actuelles que nous offre les derives speculatives, delocalisations etc etc, est la seule issue pour rester debout comme pays.
      Personnellement je ne voterai jamais pour elle, mais elle ne m’effraye pas, et si elle est elue a la majorite, tu n’es pas dans ton DROIT de Francais qui respecte la democratie de descendre dans la rue te plaindre… Car moi, Mitterand par exemplen on me l’a impose. ET je n’avais aucune legitimite a descendre dans la rue pour faire eclater une insurrection sachant que la majorite de mes semblables avaient vote pour lui.
      Si Marine passe, advienne que pourra, mais tu auras de facto plus de 50% de gens contre toi (50% des votants hein…), moi le premier, pour faire respecter le droit democratique.
      Arretez donc de tirer des sonnettes d’alarmes pour rien et concentrez vos forces et emotions a penser un systeme meilleur au lieu de critiquer ce que les autres font (font bien ou mal) pour essayer de s’en sortir.

  3. Je suis Suisse c’est dans notre nature profonde de tuer pour avoir la paix quitte à mettre en danger la vie de nos propres enfants pour cela.
    Comme quoi…
    Faut toujours se méfier des gentils, il ne connaisse pas leur peur, ni leur force, ni leur méchanceté, il sont uniquement gentils parce qu’il pense que faire le bien mène au paradis ou que c’est dans la nature des gens civilisés.

  4. Votez Marine est un risque à suivre que je pondère, c’est qui ce soulèvera dans les rues .? les non votants .? Y a pas plus simple .?

  5. Je voterais Marine si il le fallait pour mobiliser l’indignation commune à ce système.

    • Ca Pizza, c’est de loin le meilleur commentaire que j’ai lu ! Je ne voterai pas FN mais ton idee me plait…. si je pouvais etre sur que cela serve a quelque chose ensuite  of course !

      • j’ai un copain qui pense exactement comme toi pizza, et c’est marrant je commence a être d’accord. Le vote utile c’est le vote de la revolte dans la rue, donc marine lepen ^^

    • L’indignation en soi ne veut rien dire, la nature de l’indignation par contre oui, et si les gens s’indignent parce que le FN gagne, je ne prendrais pas part à ce combat.

      Après l’indignation on construira quoi ? La même chose si on n’a pas compris où se situe le mal, on répétera les mêmes erreurs.

      Vraiment indignons-nous sur notre mode de vie, quand les gens en auront marre d’en avoir marre, ils s’indigneront légitimement contre l’oppression.

      Le FN ne doit pas être un bouc-émissaire pour réinstaurer les bonnes vieilles méthodes actuelles.

      • je suis tout à fait d’accord. perso, ne pas voter, non. par contre voter blanc, pourquoi pas. ma facon à moi de montrer que je ne suis aucuns des engagements politiques de ceux qui parviendront à « passer en finale », ma protestation

  6. dans le programme du FN est avancé la mise au travail d’apprentis à partir de 14 Ans dans le cadre d’un développement des artisans.
    je fais pas de copier/coller  il suffit de voir.
    J’en ai froid dans le dos.

    • Ah bon?? pourquoi??? C’est certainement la meilleure façon de former d’excellents artisans, comme les compagnons etc… où est le problème ? C’est mieux de les laisser glander dans la rue à faire les 400 coups ou les obliger à suivre des cours généraux qui ne les intéressent pas et où ils empêcheront les autres d’écouter parce qu’ils feront chambard?
      Apprendre en travaillant n’a jamais tué personne que je sache, c’est une chance de pouvoir recevoir l’enseignement d’un bon artisan!
      Même ça on l’a oublié??

      • et ca permettra de réduire l’exploitation des enfants des autres pays….qui travails dé l’age de raison…pour que nos pauvre petits ado..bien bidonnant de mac do…continu à jouer à la game boy débilitante…. ou à la play station ….et de continuer à acheter des produits étrangers …qui cautionnent l’esclave des ouvriers travaillant 14h/jours en Chine..Inde et ailleurs…la liste est trop longue…!

        un apprentissage consenti et choisi par passion n’est pas un travail ou une corvée…! 
        mais source d’émancipation….d’équilibre….!

        ados paumés….alcoolisés et sans but ..ni repère…. sans avenir….!  c’est ce que la société leur donne depuis trop longtemps….!   arrêtons la lobotomie…..!
        sauvez vos enfants….et vos ados…car ce sont eux..les adultes , les acteurs de demain….!

    • je pense que c’est une trés bonne isée , moi personnelement j’ai commençé a travaillé a 14 ans par un pré apprentissage et je n’en suis pas mort …..

      c’est mieux que de les laisser a l’école pour ne rien avoir aprés .

      Et pourquoi ne pas rétablir aussi le service national pour les jeunes qui n’ont pas de travail ….

      • ce qu’il faut , et je l’ais dejas proposé , c’est de réouvrir des CET . college d’enseignement technique . ont y rentre a 14 an et apres 3 ans ont en ressort avec un CAP , le brevet des colleges et un niveau de 3 eme .
        c’est la seul solution pour les jeunes qui ne veulent ou ne peuvent pas suivre d’etudes classic .
        c’est d’ailleur ce que j’ais fais . pourquoi avoir suprimer cette voie ??????

  7. Bouffon, le nom est bien choisi, il faut se mefier des gentils, c dans notre nature de tuer !… Un bel exemple de betise. Tu as raison moi je suis gentil, mais des raisonnements comme celui ci peuvent donner envie de tuer en effet. Leur auteur en tout cas. C exactement ce type de philosophie qui nous amene droit dans le mur.

    Abruti c’est pas mal non plus comme pseudo.

    • Je disait que si tu vessait assez chiez un gentil, il pourrait avoir plus que des envies de tuer.
      NB: On dit: « Monsieur Abruti », quand on est gentil.

  8. chers zamis armés et boitedeconservisés ,
    rappelons nous quand même que l’ennemi n’est pas notre voisin mais le système.
    nous sommes tous contre ce système pourri et manipulés que nous sommes , n’avons même pas pensé que si ce système pourri s’effondrait (ce dont je doute, il se transforme) c’est peut être le début de la liberté et de la vie … vu nos capacités à l’attaque, qu’il meurt serait plus facile n’est ce pas ?
    trop de Mad Max nuit à la santé …
    à l’inverse, méfions nous de ne pas se tromper !
     
    poste à 18h45

  9. Je doit en déduire que ça va péter !!!

    • Pour 2012, la France doit trouvé 200 milliards pour payé sa dette et l’UE doit trouvé 800 Milliards pour sauver l’Europe. Après les 50’000 milliards de papier imprimé qui nous menace depuis 2008 serras stabilisé.
      Alors quand les gens auront tout perdu, je doute que la majorité prennes rendez-vous chez un psy pour les aider à surmonter un épisode difficile de leur vie.
      Et quand ça péteras, les gens se réveilleront en plain milieux de la place Tian’anmen découvrant les joies des pays de l’Est et des pétards mouillées.
       

  10. :-D Le ton est grave, il n’y a plus d’émopticon dans vos commentaires.:yawn:
    :cow2: Je viens aussi du coin de chez Buffon mais je crèche souvent sur votre sol français.:star: Pas à la belle étoile je vous rassure mais dans un Hôtel ( du group DSK) tout cela pour vous dire que je constate une présence d’une multitude de personnes qui ne respectent aucune loi, de l’Hôtel, Tous ne font qu’à leur tête; bruit,vacarme jusqu’à minuit, grillade sous les fenêtres, excrément dans les lieux communs…:poop:  le bordel.
    Cela prépare un terrain explosif à voir ce manque de comportement civilisé de tous ces français en majorité immigrés. Une étincelle suffira à mettre tout ce monde en guerre alors je me demande si le FN serai le bien venu pour rétablir des comportements + citoyens. Regardez la Corée du Nord:airplane: : on se fout de leur gueule en ce jour de deuil et bien je crois qu’ils vont aussi rire quand notre faillite viendra…:bomb:
    votre criminalita aimée :sheep2: :sheep2:

  11. 24 heures pour un article qui parle de tout et de rien. Tout ce mélange.
    La théorie des 4 boites, là faut vraiment vouloir faire dans la simplicité. il veut parler du droit pénal spécial et il le fait comme un ignare. « La criminologie, (…) Elle est fondée sur les preuves…  » Ca sort d’ou ça ??? Les Elus sont pourris, les usa sont nos maîtres, …. Là, il vient de descendre de son arbre, alors va sur le balcon, fume une clope et quand tu sera calmé on verra…
    Et c’est sur ces constats rapides et infondés qu’il y aura révolution ? C’est avec ce genre de discours que l’on se dirige vers l’anomie !!!
    (ton maître à lâché ta laisse et tu ne sais plus quoi faire ? Pauvre petit, rampe et tu trouveras un autre maître… )

    • La première phase de l’éveil, c’est le déni.
      Alors ne compte pas sur les autres, prends ton pc, apprends, éduque-toi
       
       

      • tu t’expliques ? Le déni ? Compter sur les autres ?

        • Personne n’as entièrement tord ou raison à moins d’être de mauvaise foi. Respectez l’autre et sa liberté d’expression c’est justement cherchez à comprendre son point de vue afin de recentrer le débat et le faire avancé.
          Sinon on est comme le Vatican avec Gallilé, dans le déni.
          C’est pourtant la base d’un couple, c’est toujours de la faute de l’autre jusqu’à que le temps apaise la colère de ne pas être entendu, c’est ensuite que l’on accepte d’étudier nos erreurs.
           
           

          • Justement : avancer…
            Cet article appelle au replie sur soi-même et à la peur de l’autre. Basé sur un discours affichant de grandes vérités que l’on connait depuis un moment, le fondement de ces propos reste plus que douteux et trop simpliste, juste bon à affoler les foules . Et après sa guerre civile ? La colère de ne pas être entendu s’apaise et on accepte d’étudier nos erreurs ? NON !!! Tes proches se sont fait buter durant les manifs, c’est le bordel partout et c’est un bon terreau pour une bonne dictature : la belle avancée …
            Liberté d’expression oui, appel à la dictature NON merci !  
            Pour ton info, la première phase de l’éveil c’est surement pas le déni mais plutôt la libération de la souffrance. Alors idem « … ne compte pas sur les autres, prends ton pc, apprends, éduque-toi. » Ouvre le Lamrim.

  12. suicidez vous !
    vous êtes fais de la même matière que ceux que vous critiquez…
    c’est juste l’inaccessibilité du pouvoir qui vous fait chier
    tout comme ce monsieur pirate qui ne cherche qu’à gagner sa vie au final
    pathétique

  13. J’espère que cet article incitera ceux qui doutent encore à se réveiller.

  14. Oui … nous aussi ont est conscients de ce qu’il se passe et on est là à …blaa blaa blaaaa….
    Ils y arriveront à nous entuber complètement puisqu’on ne fait que constater et se plaindre à son voisin.

    • il y en a même qui croient que voter sert à quelque chose ?

      • Bien sur ça sert à voir combien de gens en ont plus dans les bras que dans la gueule. Car dans le devoir la question n’est pas de savoir si c’est efficace ou non, c’est une corvée et comme toutes les corvées elle doivent être faites cout que cout.
        Si tu vois que tu es le seul de la colonie à faire la vaisselle, tu finiras par laver que la tienne. Tu ne tomberas pas dans la même facilité que les autres pour n’importe quel prétexte.

  15. Huuuuum, moi j’ai déjà décidé que je ne prendrais pas les armes, je ne les aient pas, donc je vais plutôt la jouer coopératif (cela veut dire que je n’irais pas sur les lieux de guerre comme la rue…).
    Je chercherais plutôt à prendre du temps pour moi ou à aider à monter des projets niveau local.

  16. LE MOMENT EST VENU ! Message du Mouvement Occupy Wall Street à l’Humanité  

    A diffuser partout !
    Tous en marche !

    http://www.brujitafr.fr/article-le-moment-est-venu-message-du-mouvement-occupy-wall-street-a-l-humanite-95440214.html