Les majors mettent le cap sur l'Arctique

L’info n’est pas des plus récentes puisqu’au temps de la marée noire dans le golfe du Mexique elle avait déjà circulé, mais voilà qu’elle ressort et que le tout est en cours de concrétisation. La crise du pétrole n’en est donc qu’à ses débuts, officieusement bien sur puisqu’ils se veulent très rassurant au travers de leurs discours, et les continents à peu près épargnés par l’activité humaine risquent d’etre ravagés au nom du profit…

En raison du prix élevé du baril, les groupes pétroliers et gaziers multiplient les projets en zone Arctique, souligne La Tribune. La zone recèlerait 90 milliards de barils de pétrole et 300 milliards de barils de gaz, précise le quotidien.
Mais Michel Hourcard, directeur du développement chez Total, souligne que la vigilance doit être élevée dans cette zone en raison «des conditions météo et de sécurité complexes». En outre, les écologistes sont vent debout contre de tels projets. Deux militants Greenpeace se sont d’ailleurs enchaînés dimanche à une plate-forme de forage au sud-ouest du Groenland pour protester contre la prospection pétrolière dans l’Arctique, a annoncé l’organisation écologique.

Source: lefigaro.fr

  • candide

    Si deux militants sont enchaînés, on eut dormir tranquilles !

  • inkadom

    Cela ne sert à rien du tout.
    Il faut arrêter de piller la terre, d’autant plus que l’utilisation et le fonctionnement de l’Énergie libre sont connus depuis longtemps (cf Tesla et ses pairs).
    C’est bête car cela ne coûte rien !!!
    C’est pour cela que ça n’intéresse ni nos gouvernants, ni les industries auxquelles ils sont TOUS inféodés !