Sécheresse : quarante-deux départements concernés par des restrictions

Qu’il est agréable de voir la météo présentée avec un grand sourire le soir à l’heure du JT, mais aucune alerte réellement sérieuse, aucun avertissement à la mesure du problème quand à la sècheresse en France, le sujet est plus survolé qu’autre chose, pourtant la situation s’aggrave à grande vitesse, il va falloir se préparer, parasols, packs d’eau, ventilateurs, tous les moyens seront bons pour tenir face à la canicule annoncée avec avec de ce fait une sècheresse historique.

Une trentaine de départements ont déjà restreint l'usage de l'eau.

Une trentaine de départements ont déjà restreint l’usage de l’eau.Audrey Garric

Quarante-deux départements, soit neuf de plus que mercredi, sont désormais concernés par des mesures restreignant certains usages de l’eau, selon le bilan actualisé samedi 21 mai par le ministère de l’écologie. Les mesures les plus fortes, qui étaient concentrées sur une vingtaine de départements en début de semaine, ne concernent plus que 15 départements, dont ceux de la région Poitou-Charentes, la Dordogne, le Lot et le Rhône, selon le tableau des arrêtés préfectoraux publié par le ministère.

Par ailleurs, quatre départements restent placés en situation de vigilance. Les restrictions d’eau limitent les usages jugés non prioritaires pour les particuliers (arrosage des piscines, remplissage des piscines) et peuvent aussi encadrer certains usages liés à l’irrigation agricole.

Des mesures de restriction de l’usage de l’eau ont été prises vendredi 20 mai en Ardèche et en Saône-et-Loire en raison de la faible pluviométrie des derniers mois, qui a fait diminuer le débit des cours d’eau, ont annoncé les préfectures de ces deux départements.

En Ardèche, département déjà placé en situation de « vigilance » depuis début mai, le préfet a décidé de classer trois bassins hydrographiques au niveau « pénurie » et d’y appliquer une « limitation des usages de l’eau », précise un communiqué de la préfecture. Un arrêté préfectoral limite ainsi l’arrosage des pelouses et espaces verts, ainsi que le lavage des voiries et des voitures.

LIMITATION D’ARROSAGE ET DE PRÉLÈVEMENTS D’EAU

En Saône-et-Loire, un arrêté préfectoral met en place des mesures de restriction ou d’interdiction provisoire de certains usages de l’eau dans cinq zones hydrographiques, couvrant au total quelque 380 communes.

Dans ces dernières, des mesures d’interdiction concernent l’arrosage des pelouses et espaces verts, le lavage des véhicules et des voiries ainsi que le remplissage des piscines. Les prélèvements d’eau dans les nappes souterraines ou les cours d’eau sont restreints, sauf pour abreuver les animaux et arroser les plantes sous serre.

Quant aux activités commerciales et industrielles, elles doivent limiter « au strict nécessaire » leur consommation d’eau. En France, plus d’une trentaine de départements ont déjà pris des restrictions d’usage de l’eau.

Source: lemonde.fr

  • nucleargarden

    Croyez-vous que cette sécheresse ai encore une certaine importance ? Ou la classifierons-nous ? Entre les prémices de la WWIII, de la cata de Fukushima, des intoxications alimentaires dues aux pesticides, de la folies des agriculteurs liés pieds et poings à des entreprises comme « Monsato » pour n’en citer qu’une, sans oublier l’effondrement boursier, certainement de l’Europe (€) et son corollaire, l’affaire DSK, affaire théâtrale de troisième zone, car son cirque, aidé dans le manège financier par son épouse, ne convainc personne à qui il reste un minimum d’esprit critique !
    Quand je pense, il y de cela une vingtaine d’années, à la prestigieuse journaliste de l’émission 7/7 de TF1, une intelligence, une présentation parfaite, une beauté déroutante, elle représentait, à l’époque, mon idéal féminin, j’en étais amoureux ! Quelle chute aux enfers !!!
    Son pognon l’aura détruite !!