Vitamine C et traitement anti-infectieux

Illustration/123.RF

Voici en premier lieu une publication scientifique décrivant le protocole basé sur l’emploi de la vitamine C d’un médecin chinois :
Je n’arrive malheureusement pas à copier-coller sur cet article ; pour ceux qui comprennent l’anglais ou qui manient le traducteur automatique, j’en recommande chaudement la lecture ; surtout le petit paragraphe au milieu où les doses sont rapportées ; « IVC » signifie « Intravenous Vitamine C » faut le savoir sinon vous êtes perdus mais à part ça c’est très court et très simple.
On peut ensuite compléter par cet article de vulgarisation :

 
La vitamine C à haute dose par voie intraveineuse a été utilisée pour traiter les patients atteints de COVID-19 dans certains hôpitaux chinois, mais elle n’a pas été recommandée par le gouvernement de Shanghai comme le prétend un article publié dans le « Chinese Journal of Infectious Diseases » par le « Shanghai Clinical Treatment Expert Group for COVID-19 » et un autre par le « Second Affiliated Hospital of Xi’an Jiaotong University » (Xibei Hospital) en Chine.
 
Margreet Vissers, professeur, Centre de recherche sur les radicaux libres, Université d’Otago, affirme :
 » Voici ce que je pense être pertinent pour la discussion sur les coronavirus :
Il est maintenant bien établi que la vitamine C se transforme rapidement dans notre corps lorsque nous sommes malades, et que l’apport quotidien normal d’environ 200 mg par jour est loin d’être suffisant pour répondre à la demande. C’est particulièrement le cas pour les maladies respiratoires et les septicémies. En outre, plus vous êtes malade, plus la quantité de vitamine C nécessaire pour maintenir l’approvisionnement de votre organisme est élevée. Il a été démontré que cette quantité était d’environ 6 g par jour pour les personnes gravement malades.
Certaines études récentes ont indiqué un avantage remarquable en termes de survie lorsque des patients gravement malades reçoivent de la vitamine C. Ces études ont suscité beaucoup d’intérêt et un certain nombre d’essais cliniques sont en cours actuellement.
Nous savons maintenant que la vitamine C est nécessaire à des dizaines de fonctions corporelles critiques qui nécessitent un maintien adéquat des réserves de l’organisme, et que nous devons maintenir des taux supérieurs à 50 μM dans le plasma pour y parvenir.
Cependant, la prévention est une toute autre affaire que le traitement. Nous n’avons vraiment aucune idée si le fait d’avoir plus de vitamine C empêchera quiconque de contracter le coronavirus. Cependant, comme il s’agit d’une pneumonie virale, il est fort possible qu’un supplément de vitamine C puisse aider au traitement. »
 
Anitra Carr, professeur associé, département de pathologie et de sciences biomédicales, université d’Otago :
 » Les personnes souffrant d’infections respiratoires graves, comme la pneumonie, ont un statut appauvri en vitamine C, en partie à cause du stress oxydatif accru qui se produit pendant le processus inflammatoire. L’administration des apports alimentaires recommandés (par exemple jusqu’à 200 mg/jour) de vitamine C à ces personnes ne suffit pas à surmonter l’utilisation accrue de la vitamine ; elles ont plutôt besoin d’une administration intraveineuse de doses de l’ordre du gramme (c’est-à-dire 2 000 mg/jour).
Une étude clinique récente a indiqué que la vitamine C par voie intraveineuse pourrait être en mesure de réduire la mortalité chez les patients atteints de pneumonie sévère, qui est une complication majeure du COVID-19. Des essais cliniques sont actuellement en cours pour évaluer les effets de la vitamine C intraveineuse à forte dose chez les patients atteints de COVID-19, mais les résultats de ces études ne seront probablement pas disponibles avant la fin de l’année. »
 

Xenalga

9 commentaires

  • 3 grammes par jours sans problèmes. C’est la dose qui va bien pour beaucoup de monde. De toutes façons l’overdose n’est pas possible, ce qui n’est pas métabolisé par l’organisme est rejeté dans les urines.

  • SANTE

    Volti, c’est très bien mais il faut que le ou les malades arrivent à accepter que les vitamines soignent bien mieux que les médicaments remboursés et autorisés. Les gens d’un certain âge sont très difficiles à convaincre de tester.
    Pour renforcer les gencives, il faut prendre le complexe ACE et Sélénium d’ après un dentiste.
    Le problème des vitamines réside dans le fait qu’elles sont moins rentables que les traitements officiels.

  • Sully-Morlandimus

    Pas n’importe quelle Vit C, la forme dextrogyre de préférence.
    Perso, je prends du Cynorrhodon plus Acérola ( bonne assimilabilité) ==> 500 mg de vit C/ Jour.
    Vertu principale=> participe à réduire fortement le taux de Redox et à abaisser le PH. Réducteur parfait.

    • xelnaga

      « la forme dextrogyre de préférence » : Il me semble que l’autre forme n’est jamais vendue comme complément alimentaire mais seulement comme additif alimentaire (pour le vin, les conserves etc) ? Et en effet elle ne serait pas efficace sur les humains.

      Cynorrhodon+Acérola c’est sur que t’es au top (tu achètes en gros la poudre brute ?) mais si en plus tu mélanges les deux avec une bonne vitamine C pure ça booste encore plus. A savoir aussi que la vit C et la vit E se régénèrent entre elles. Mais là encore, il faut une vit E extraite d’une source naturelle et non pas 100% synthétique.

      • Mouton hardos

        C’est la forme Acide L-Ascorbique qui est la plus classique.
        Pour nous ou pour le vin, c’est la même, il faut juste que le produit soit pur à 100%.

        Perso, je suis à 10/20 grammes par jour, et ça ne provoque pas de problème urinaire mais de selles si on ne respecte pas la règle de plus d’un gramme toutes les 15 minutes… c’est en moyenne avec les personnes…
        Au pire, c’est sans danger, diarrhée non douloureuse, et c’est même recommandé de temps en temps et y a pas plus facile pour se purger…

        Il existe une autre forme plus facilement assimilable, la liposomale, mais c’est du pipeau pour moi… moins efficace: expérience de brûlage de mélanomes faite personnellement sur deux personnes. Mélanomes 100% éliminés avec Acide L Ascorbique, pas de rechute 4 ans après, et expérience ratée avec liposomale, mélanome non brûlé en profondeur.

Laisser un commentaire