L’État va filer le droit au chômage aux fonctionnaires qui veulent bien partir ! …

Ça ne paie pas de mine, mais cette info est explosive. Le destructeur de la France, a encore eu une idée lumineuse (pour lui). Virer 50.000 fonctionnaires, volontaires ou obligés de l’être, dans le cadre de la réforme de la fonction publique. Ces fonctionnaires partiront avec deux mois de salaire et petite pépite… auront droit au chômage. Sachant qu’au nom de la sécurité de l’emploi, les dits fonctionnaires n’ont jamais cotisé au chômage, on sait déjà qui va se serrer la ceinture. Mais alors direz vous, il y a inégalité avec tous les indépendants qui paient pour le chômage, et n’y ont pas droit ! Bienvenus en macronie.. Partagez ! Volti

******

Charles Sannat pour Insolentiae

Édouard Philippe a dévoilé les mesures complémentaires pour la suite de la réforme de l’État.

Au centre de ces mesures : la future réforme de la fonction publique avec la suppression de 50 000 postes d’agents publics d’État d’ici 2022.

Il va donc y avoir une agence de reconversion pour les agents de l’État afin d’accompagner le plan de départs « volontaires ».

Je ne dirai pas que certains seront plus désignés volontaires que d’autres, mais c’est souvent ainsi !!

Je vous laisse tout de même mettre en perspective cette annonce… Un plan de départ volontaire pour les fonctionnaires… une telle idée était encore impensable il y a 5 ans. Le changement est en marche ! Et pour beaucoup, la marche va être très haute, et la chute douloureuse, mais c’est un autre sujet.

La possibilité de toucher le chômage

« Les fonctionnaires souhaitant quitter leur poste via un «plan de départs volontaires» pourront partir avec «24 mois de salaire» et «la possibilité de toucher le chômage, ce qui n’était pas le cas jusqu’ici» puisque les fonctionnaires n’y cotisent pas du fait de leur sécurité de l’emploi »…

Pour le coup, il est tout de même hallucinant que les fonctionnaires qui effectivement ne cotisent pas au chômage puissent y avoir droit… Mais les bonnes poires du privé paieront. Dans tous les cas, nous payons.

Mais cela pose un vrai problème de rupture d’égalité devant la loi.

Si les fonctionnaires peuvent avoir droit au chômage sans cotiser, j’exige a minima de pouvoir n’avoir droit à rien (ce qui est le cas) et de ne pas cotiser… ce que l’on demande quand même à tous les indépendants de faire !!!

Quelques avocats devraient se saisir de sujet-là, cela pourrait être intéressant…

Sinon, plus sérieusement, voilà la preuve que la sécurité de l’emploi, dans la fonction publique, c’est terminé. Fini.

Fonctionnaires, préparez-vous et de manière générale, tous celles et ceux qui dépendent de la dépense publique.

Charles SANNAT

Source 20 Minutes ici

Voir :

18 commentaires

  • Bormes

    C’est bien pour cela que la case chômage a disparu de la fiche de salaire et est transférer a la CSG.

    Plus de cotisation, donc plus de droit lie a cette cotisation, maintenant l’état fait comme il veut…

    Chômage pour les fonctionnaires, et plafond pour les salaires qui cotisaient le plus…

  • Leveilleur

    Au contraire, je pense que l’état cherche à faire des économies, les fonctionnaires coûtent très cher à la France cependant le droit au chômage ne dure qu’un temps et après direction le Rsa ou les petits boulots moins bien payés, alors avantage ou inconvénient ?

    Au final tout est calculé pour économiser à long terme le coût exorbitant du fonctionnariat, de ce côté là ils savent très bien ce qu’ils font.

    • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

      le coût exorbitant c’est pour le haut du panier les autres c’est le minimum syndicale je dirai … ce sont les salariés du privé qui sont largement sous payés.
      ET combien m^me ces « privilégiés » couteraient cher … la privatisation de tout les services d’états producteurs de richesses ça, ça nous coute et va nous ruiner. et je par bien à titre individuel car vont devenir payant l’ensemble des services auparavant gratuits
      L’excuse est plustot de détruire les services par manque de moyen humain et de réduire artificiellement les charges pour mieux privatiser.

      • .article35. .article35.

        Salut Wolf
        Merci de préciser : » car vont devenir payant l’ensemble des services auparavant gratuits ».
        Ceux qui se réjouissent de la disparition de la fonction publique n’ont pas vraiment saisi que cela ne se répercutera pas sur leurs fiches de paie . Et que rien ne sera soustrait en charge même si nous arrivons à 0 fonctionnaire . Par contre comme tu le dis , tous les services payant vont fleurir comme perces-neige au printemps . C’est un peu ce qui se passe avec le système des cartes grises.
        Au final on risque d’assister à des scènes tragicomiques . Quand un quidam se fera agresser et que le 17 lui demandera son numéro de CB avant de lancer un intervention , par exemple.

    • CryptoKrom

       » les fonctionnaires coûtent très cher à la France  » hein ?!

      Stop là…! C’est QUI…..la France ?
      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Et pas seulement sur les fiches de paie ! Quand je constate, année après année, que lorsque c’est l’été et que des vacataires remplacent les titulaires, dans quelque administration que ce soit, même chez les assureurs, tout va de travers, ce ne sera plus la peine de s’adresser à ces services quand on aura besoin de quelque chose !

    il y a déjà plus de 50 ans, quand mes gosses étaient jeunes, je gardaient les feuilles de remboursement de la sécu tout le temps de l’été, sinon elles ne cessaient de faire le va et vient entre nous ! en octobre seulement j’envoyais le tout sans aucun retour ni problème de remboursement.

    Alors ce n’est pas nouveau ! Je m’en suis encore rendu compte cet été, ayant eu un dégât des eaux provenant d’une canalisation de la Saur, mon dossier s’est baladé du début Juillet à Octobre dans les services de l’assurance, qui ne m’avait jamais habituée à cela tant elle est rapide habituellement !
    Alors j’appréhende le jour où les fonctionnaires seront en nombre si réduit que ce ne sera même pas la peine de s’adresser à eux.

  • Sauf erreur de ma part, les fonctionnaires paient le chômage depuis quelques années. Et comme vous le soulignez, la privatisation des services – disons le mot qui tue – amènera immanquablement une hausse des différents services et une moindre qualité.
    Même si ce n’était pas merveilleux jusque-là. A qui la faute ?
    Pour mieux « privatiser », on commence à laisser crouler des services en imposant toujours plus et en diminuant le nombre d’agents. Ensuite, on dit: vous voyez bien que vous n’y arrivez pas ! On va donc vous aider en embauchant plus de contractuels (qui ne connaissent pas le boulot évidemment).
    Mais pas grave: pour eux, un fonctionnaire en vaut un autre, tout comme un ministre peut en remplacer un autre…

    • CryptoKrom

       » différents services et une moindre qualité. »

      Exact… de nos jours ce n’est plus que de la Camelote !
      Terminé les années Qualité Made in France…

    • fdiamella

      Oui Biquette, pas d’erreur, je suis fonctionnaire et j’ai payé tous les mois entre 20-23 euros « en solidarité » pour le chômage bien que les fonctionnaires n’y ont pas droit !!
      Ca me fait rire jaune ceux qui affirment sans savoir, oui 276 euros par an, que je donnais pour le chômage !
      Est-ce que c’est normal ??
      Maintenant plus personne ne paie pour le chômage… pour augmenter le pouvoir d’achat !
      Il faudrait moins de hauts fonctionnaires qui, eux, coûtent cher.
      Je le vois dans nos services de plus en plus de contractuels, de stés privés… Les applications pour notre travail aussi tout se dégrade de plus en plus vite.
      Sur 16 personnes, il restera 7 personnes en 2019, et il faut faire le même travail, c’était déjà compliqué à 16, alors là c’est de plus stressant, car on ne peut pas tout faire. Le savoir s’en va au fur et à mesure des départs

      • Voltigeur Voltigeur

        Cette cotisation a été proposée en 2014 d’après cet article et n’a rien à voir avec les 1% de solidarité ;)
        Des propositions chocs qui ont peu de chance de satisfaire les syndicats. Mais celle de la CGPME est encore plus explosive: elle propose tout simplement de faire cotiser les fonctionnaires alors qu’ils ne sont pas concernés par définition par le chômage et donc par l’assurance-chômage… Politiquement en tout cas, on voit mal le gouvernement soutenir une telle proposition.
        Allocation spécifique de solidarité
        Actuellement, les fonctionnaires de même que l’Etat-patron ne cotisent pas à l’Unedic qui concerne les salariés du privé. Seuls quelques établissements publics le font volontairement pour assurer leurs propres contractuels.
        Les fonctionnaires et agents publics acquittent toutefois une cotisation égale à 1% de leur traitement qui alimente le fonds d’Etat versant l’Allocation spécifique de solidarité (ASS) aux chômeurs non-indemnisés ou qui ont atteint la limite de leurs mois d’indemnisation.
        La CGPME veut aller plus loin. Pour résorber les 18 milliards de déficit cumulé de l’Unedic (et près de 37 milliards en 2017 si rien n’est fait), elle propose d’instaurer une « cotisation exceptionnelle de solidarité interprofessionnelle » pour les agents publics.
        Le Medef est moins catégorique ou plus réaliste. Il propose simplement d’obliger l’Etat, les hôpitaux et les collectivités locales à cotiser pour leurs contractuels. Ceux-ci sont près d’un million sur cinq millions d’agents publics.
        https://bfmbusiness.bfmtv.com/emploi/allocations-chomage-faut-il-faire-cotiser-fonctionnaires-709586.html

        • fdiamella

          Volti
          L’article date de 2014 ! En plus de BFM…. T’as pas d’autres sources ?
          Même si le nom n’est pas « assurance chômage » puisque les fonctionnaires n’y ont pas droit, ils ont contourné la chose en l’appelalnt « solidarité », et c’est bien pour les chômeurs ! Oui c’est ce qu’on nous a expliqué… La DRH larme à l’oeil, « nantis de fonctionnaires qui coûtent cher à l’Etat, sécurité de l’emploi (un décret et plus de sécurité !) faut être solidaire du privé… Oui pour se faire incendier par ceux du privé en plus !
          Je n’ai jamais entendu dans les journaux que ces »humm » de petits fonctionnaires sont solidaires des chômeurs avec leur 1% solidarité même BFM TV n’en parle pas ! Les hauts fonctionnaires doivent le récupérer avec une prime !
          Pour les cotisations URSSAF, du moment qu’on embauche qq’un du privé, le public est obligé de payer… De même ceux du privé négocie leur augmentation de salaire lors de l’entretien annuel ! Les fonctionnaires c’est par décret, du 0,1 % si pas gelé !
          Et du moment qu’on te ponctionne obligatoirement, ce n’est plus de la solidarité mais c’est une taxe…
          Toute façon, maintenant je ne paie plus de (taxe) solidarité ! Retiré en même temps que l’assurance chômage.
          dans l’article de BFM TV il y a des commentaires :
          dagobert
          30/03/2014 à 18h02
          C’est incroyable la façon qu’a le privé de vouloir traiter le problème du chômage.
          Il faudrait peut être aussi que le privé parle du désavantage du public.
          Ainsi Il existe des concours pour rentrer dans la fonction publique que l’on n’est pas certain de réussir.
          C’est donc au minimum 2 ans de préparation de concours non rémunéré en début de carrière et non cotisé pour la retraite.
          Il n’y a pas de treizième mois etc .. et les mutations successives ne permettent bien souvent pas d’acheter son habitation.
          Il n’y a pas de prime de retraite etc .. j’arrête là parce que sinon je vais finir par user les touches de mon clavier.
          Que le privé verse son treizième mois, sa prime de retraite et ses majorations pour heure supplémentaires  » 25% OU 50% OU 100% parce que la motivation pour en faire n’est plus justifiée » et qu’il rembourse les 2 années de début de carrière etc.. dans les caisses du chômage
          et cela ira beaucoup mieux.
          D’autre part je trouve honteux que l’on fasse cotiser des personnes âgées de plus de 65 ans parce qu’il n’ont que 75% de leur salaire moyen au maximum?

          et puis
          Bulhon21
          21/03/2014 à 07h40
          Juste pour info, les fonctionnaires cotisent déjà pour le comblement du déficit de l’assurance chômage, et ce depuis 1987.

          • Voltigeur Voltigeur

            Ce qui est plus ou moins dit c’est qu’ils cotisent à hauteur de 1% pour les RSA, mais ils doit y avoir pas mal de lignes de « ponctions » où c’est plus obscur. Il est fort possible que ce ne soit pas tous les fonctionnaires, mais selon l’échelon etc.. De toutes les façons, il n’y a pas photo, tout le monde met la main au porte monnaie, et on accouche d’une division de plus, entre le public et le privé. Qui l’eut crû que la sécurité de l’emploi serait jeté au panier ? Il n’y aura bientôt plus que les riches et les pauvres, tout ce qui était la classe moyenne, va rejoindre les sans dents. Triste pays, géré par un banquier pour le profit des plus aisés.. :(

  • Cyrildu44

    Étant fonctionnaire, pendant mes pauses, je ne peux plus accéder à ce site depuis quelques mois et pour cause : le Ministère a décidé de bloquer l’accès à ce site car jugé dangereux !

    Concernant la réforme, elle est déjà en marche depuis des années : on embauche des contractuels en lieu et place de titulaires pour faire les mêmes taches.

    Au bout de 5 ans, le contractuel peut passer un examen professionnel et devenir titulaire.

    Ailleurs, en Europe, il reste des fonctionnaires titulaires qui représentent souvent moins de 50% de la masse salariale.

Laisser un commentaire