Loi secret des affaires : l’intimidation et l’argent contre l’information…

Avec tous les interdits assortis de sanctions qui s’accumulent, grâce à la passivité des citoyens, il en est un de particulièrement vicieux, c’est celui sur le secret des affaires. Nous ne pourrons plus dénoncer les scandales financiers, ni ceux qui touchent à la santé publique, les lobbies sont arrivé à leur fin. C’est un scandale, un déni de démocratie, une atteinte à la République, ce « fameux droit républicain » dont le banquier élyséen, oligarque en chef et « grand ami » des puissants (qui l’ont financé et fait élire), nous vante les mérites et qu’il nous faut nous humbles citoyens, respecter. Pourquoi respecter un état de droit, où ce droit n’existe que pour les nantis ? Notre constitution est en miette, remaniée par ceux, censés nous représenter et nous servir et qui se servent honteusement.  La chaîne a un maillon de plus, le boulet n’est plus très loin.

Nous sommes sur le point de basculer dans une ère où les multinationales feront régner l’omerta.

C’est dans le dos des citoyens et via une procédure législative dite « accélérée » que le gouvernement tente de faire passer sa loi sur le « secret des affaires », véritable chèque en blanc accordé aux multinationales. Sous couvert de protection des entreprises, toute divulgation d’informations sur les pratiques fiscales, environnementales ou sanitaires des entreprises serait ainsi passible de sanctions juridiques. Une arme de dissuasion massive pour imposer le silence autour de leurs activités.

C’est la plus grosse attaque jamais portée par les multinationales à nos libertés fondamentales !

Mardi 27 mars une loi a été votée pour empêcher toute enquête sur les agissements frauduleux des entreprises.

Car les dérogations du texte actuel sont beaucoup trop faibles et seuls des amendements pourront garantir l’exercice de nos libertés fondamentales.

Issue de la Directive européenne de 2016 élaborée par les lobbies des multinationales et des banques d’affaires, cette loi du secret des affaires est brandie par les entreprises comme une nécessité de protection face au vol d’informations. Mais alors que le droit français regorge déjà de mesures visant à protéger les entreprises de l’espionnage industriel, elle apparaît clairement comme un choix conscient et orienté visant à réduire la liberté d’information des citoyens et leur pouvoir d’agir.

Nous sommes tous concernés par les limitations de cette loi, journalistes, syndicats, scientifiques, ONGs, lanceurs d’alertes ou simples citoyens

L’adoption de cette loi en l’état signifierait très clairement que des scandales comme celui du Médiator, du bisphénol A ou des « Panama Papers » resteront cachés aux yeux des citoyens.

Imposer la loi du silence : tel est donc le cadeau inespéré que le gouvernement s’apprête à offrir aux multinationales.

Loi secret des affaires

Ne laissons pas les entreprises et les banques d’affaires imposer la loi du silence !



Source Aphadolie via:

http://www.acrimed.org/Halte-a-la-loi-secret-des-affaires

https://fr.wikipedia.org/wiki/Droit_du_secret_des_affaires

http://www.konbini.com/fr/tendances-2/secret-des-affaires-vote-directive-europeenne/

https://francais.rt.com/france/50023-secret-des-affaires-le-senat-va-plus-plus-loin-que-le-gouvernement

https://www.terresacree.org/actualites/1643/actualite-la-loi-sur-le-secret-des-affaires-en-fait-une-loi-pour-criminaliser-les-lanceurs-d-alertes-136602

Pétition : https://info.pollinis.org/fr/stopsecretdaffaires/

6 commentaires

  • bonjour

    comment cela se N.O.M t-il ????? j’ai un trou de mémoire

  • SANTE

    Bien vu voltigeur mais ils faut que les gens se bougent vite. C’est pourquoi, ils doivent prendre des jours de congés pendant les grèves afin de réfléchir sur leur travail et l’invasion migratoire voulue en dehors des partis et syndicats;
    Il pourront aussi réfléchir sur:
    – l’utilité des week-end ou en vacances .
    – la dégradation des transports collectifs(train auto, bus de campagne,etc)

    Pour manifester ou prendre un congé, on n’est pas obligé d’être à un syndicat ou d’avoir voter Pierre, Paul, Jacques
    On va bien voir.

    • M.G. M.G.

      « Il faut que les gens se bougent » https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif Oui, les gens bougent quand ils vont du canapé au frigo ! Avant l’avènement de la télécommande ils bougeaient même pour changer de chaîne sur la TV.

      Trêve de plaisanterie, je pense qu’il est bien trop tard pour renverser la vapeur, le train va finir par dérailler tout seul …

      M.G.

  • KromoZom Y KromoZom Y

    Bêêêê Bêêêê, tant qu’il y a hanouna tout va.

  • Tout va bien, leur plan se déroule parfaitement…

  • M.G. M.G.

    Finalement c’est peut-être pas si mal que tout s’accélère dans le mauvais sens pour le peuple, comme ça nous percuterons le mur plus rapidement et pourrons espérer repartir sur de bonnes bases. Comme on dit en permaculture : « le problème devient la solution »

    M.G.