Guerre, terrorisme et crise économique mondiale en 2015 : 99 concepts interreliés

Il va encore y en avoir pour nous expliquer que tout est faux, que de voir de tels liens est absurde, alors, il suffit de démontrer le contraire, liens à l’appui. Car pour l’instant, tout porte à croire que effectivement, tout est vrai…

théorie-du-complot

Tout est interrelié : la guerre, le terrorisme, l’État policier, l’économie mondiale, l’austérité économique, la fraude financière, les gouvernements corrompus, la pauvreté et l’inégalité sociale, la violence policière, Al-Qaïda, Daech, la désinformation des médias, le racisme, la propagande guerrière, les armes de destruction massive, la dérogation aux règles du droit international, la criminalisation de la politique, la CIA, le FBI, le changement climatique, la guerre nucléaire, Fukushima, la radiation nucléaire, les crimes contre l’humanité, l’alliance sino-russe, la Syrie, l’Ukraine, l’OTAN, les opérations sous fausse bannière, la vérité sur le 11-Septembre, etc.

Une compréhension générale de cette crise mondiale s’impose. La dernière partie décrit brièvement comment renverser le cours de la guerre, instaurer la paix et établir la justice sociale et une véritable démocratie. 

Cet article comprend un recueil de citations pertinentes (extraites de mes écrits) ayant trait à différentes dimensions de cette crise mondiale. Les citations d’autres auteurs sont indiquées en italiques. 

Les hyperliens de chaque paragraphe mènent à la source originale des citations.

 

 

Mondialisation de la guerre. La longue guerre des USA contre l’humanité 

 

 

 

Le 11-Septembre et la guerre mondiale contre le terrorisme

 

  • 5. La « guerre contre le terrorisme » est une guerre de conquête. La mondialisation est la dernière étape menant au « nouvel ordre mondial » dominé par Wall Street et le complexe militaro-industriel des USA.
  • 6. Le 11 septembre 2001 fournit un motif justifiant une guerre sans frontière. Le plan de Washington consiste à étendre les frontières de l’empire étasunien pour permettre aux grandes sociétés des USA d’exercer un contrôle complet, tout en installant à l’intérieur du pays même les institutions d’un État dirigé par le département de la Sécurité intérieure.
  • 7. « La vérité inavouable » est que l’OTAN et les gouvernements de pays occidentaux comme les USA, le Royaume-Uni, la France et Israël, qui mènent une prétendue « guerre mondiale contre le terrorisme », fournissent continuellement un soutien clandestin aux mêmes entités terroristes qui sont engagées dans leurs « guerres humanitaires » et leurs « opérations antiterroristes ».

 

 

Guerre et crise économique

 

  • 8. Dans toutes les grandes régions du monde, la récession économique est bien ancrée et cause un chômage de masse, l’effondrement des programmes sociaux de l’État et l’appauvrissement de millions de personnes.
  • 9. La crise économique s’accompagne d’un processus de militarisation à l’échelle mondiale, d’une « guerre sans frontière » menée par les États-Unis d’Amérique et ses alliés de l’OTAN. La poursuite de la « longue guerre » du Pentagone est étroitement liée à la restructuration de l’économie mondiale.
  • 10. « Les opérations ‘noires’ du Pentagone, y compris les budgets du renseignement qui s’y rattachent, sont à peu près d’une égale ampleur à la totalité des budgets de la défense du Royaume-Uni, de la France ou du Japon, et correspondent à dix pour cent du total. » (Tom Burghardt)
  • 11. Une « guerre économique » ouverte causant du chômage, de la pauvreté et des maladies est menée par l’entremise du libre marché. La qualité de vie des gens est en chute libre et leur pouvoir d’achat est détruit. De façon très concrète, la pauvreté et la misère engendrées par l’économie de « libre marché » ces vingt dernières années ont détruit les vies de millions de gens.
  • 12. Des sommes d’argent phénoménales sont acquises par la manipulation des marchés. Dans le cadre de ce qui est souvent qualifié de « déréglementation », l’appareil financier a élaboré des instruments complexes fondés sur une manipulation éhontée et la tromperie.
  • 13. Grâce à l’information privilégiée et aux connaissances préalables dont ils disposent, les principaux acteurs financiers peuvent, à l’aide d’instruments financiers spéculatifs, manipuler les mouvements du marché à leur avantage, précipiter la chute d’un concurrent et porter un coup sévère aux économies des pays en développement.
  • 14. Ce qui est en cause, c’est un processus de « nettoyage financier » mis en œuvre par les banques « trop importantes pour faire faillite » en Europe et en Amérique du Nord (p. ex., Citi, JP Morgan Chase, Goldman Sachs, etc.) pour écarter et détruire les institutions financières moins grosses, dans le but de finir par contrôler l’ensemble du « paysage bancaire ».
  • 15. La tendance qui se dégage à l’échelle nationale et mondiale va mener à la centralisation et à la concentration du pouvoir bancaire, ce qui entraînera une chute spectaculaire de l’économie réelle.

     

 

Les mesures d’austérité en Grèce

 

  • 16. Les créanciers se serviront des titres de créance de la Grèce s’élevant à plusieurs milliards de dollars comme moyen d’imposer des réformes macroéconomiques implacables qui déstabiliseront l’économie nationale et appauvriront davantage la population. C’est ce qu’on appelle, dans le jargon du FMI, des « conditionnalités par politique imposée » qui permettent aux créanciers de dicter la politique économique et sociale.
  • 17. Les créanciers souhaitent surtout s’enrichir à même l’économie nationale, par l’acquisition des institutions bancaires nationales de la Grèce, de ses entreprises publiques, de ses terres agricoles, etc.

 

Désinformation, propagande médiatique et CIA

 

  • 18. La désinformation est couramment « diffusée » par des agents de la CIA dans la salle de presse des principaux quotidiens, magazines et chaînes de télé. Ailleurs, des entreprises de relations publiques sont souvent utilisées pour créer de « fausses nouvelles ».
  • 19. « Un nombre relativement faible de correspondants bien pistonnés fournit les primeurs, qui sont rapportées par un nombre relativement faible de sources d’information grand public, qui fixent les paramètres du débat et qui consacrent la « réalité officielle » à l’intention de ceux qu’ils alimentent en nouvelles» (Chaim Kupferberg à propos de la couverture médiatique après le 11 septembre)
  • 20. Pour soutenir la stratégie militaire, ces « réalités fabriquées » transmises aux chaînes d’information jour après jour doivent devenir des vérités absolues, qui font l’objet d’un consensus politique et médiatique. À cet égard, les médias institutionnels, tout en restant indépendants de l’appareil de renseignement de sécurité, deviennent un instrument de ce système totalitaire en constante évolution.

 

Le « terrorisme islamique » et la mentalité humaine

 

  • 21 Répétés ad nauseam, les concepts d’Al-Qaïda et de Daesh sont potentiellement traumatisants pour l’esprit humain et peuvent nuire à la capacité des êtres humains d’analyser et de comprendre « le monde réel » marqué par la guerre, les politiques et la crise économique.
  • 22. Al-Qaïda constitue une abstraction stylisée, faussée et presque folklorique du terrorisme, qui imprègne la conscience intérieure de millions de gens de par le monde.

 

       

 

Le projet de califat du groupe armé État islamique (Ei/EIIL/Daech)

 

 

  • 23. Ceux qui ont ordonné la campagne de bombardement sont derrière le projet de califat.
  • 24. Les milices de l’État islamique, qui sont actuellement prétendument visées par la campagne de bombardement des USA et de l’OTAN en vertu d’un mandat « antiterrorisme », sont soutenues clandestinement par les États-Unis et leurs alliés.
  • 25. Les terroristes de Daech sont les fantassins de l’alliance occidentale. Pendant que les USA prétendent s’en prendre à Daesh, dans la réalité, ils le protègent. La campagne aérienne vise davantage à détruire la Syrie et l’Irak qu’à « s’attaquer aux terroristes ».
  • 26. Un réseau complexe formé d’entités terroristes affiliées à Al-Qaïda chapeautées par les USA et les services secrets alliés a pris de l’expansion au Moyen-Orient, en Afrique du Nord, en Afrique subsaharienne, en Asie centrale, en Chine occidentale, en Asie du Sud et en Asie du Sud-Est.
  • 27. L’État islamique en Irak et au Levant (EIIL) est une création des services secrets des USA.

 

Le programme «antiterrorisme » de Washington en Irak et en Syrie consiste à soutenir les terroristes. 

 

  • 28. L’incursion des brigades de l’État islamique (EI) en Irak à partir de juin 2014 faisait partie d’une opération des services de renseignement militaire soigneusement préparée, soutenue clandestinement par les USA, l’OTAN et Israël.
  • 29. Selon Vladimir Poutine, sans le soutien de l’Occident, les terroristes n’auraient pu mettre la main sur des régions entières du pays. « Le soi-disant État islamique [Daech] a pris le contrôle d’un territoire immense. Comment cela a-t-il été rendu possible? (discours de Vladimir Poutine à la conférence de Valdaï, octobre 2015)

 

Les forces spéciales occidentales aident les terroristes en Syrie.

 

 

 

Soutien apporté à l’État islamique par les alliés des USA que sont l’Arabie saoudite, le Qatar et la Turquie

 

       

 

Israël et l’État islamique

 

 

Criminalisation de l’État

 

  • 38. On parle de « criminalisation de l’État » lorsque des criminels de guerre occupent en toute légalité des postes d’autorité, qui leur permettent de décider « qui sont les criminels », alors qu’en fait ce sont eux les criminels.

Les guerres d’agression contreviennent au droit international et à la charte des Nations Unies

  • 39.  Les USA, la France et la Grande-Bretagne sont des pays agresseurs contre la Syrie. Ils ne peuvent en aucun cas invoquer le droit naturel de légitime défense.
  • 40. Par contre, la Syrie est victime d’une agression étrangère et peut invoquer le droit naturel de légitime défense prévu à l’Article 51 de la Charte des Nations Unies, selon lequel « Aucune disposition de la présente Charte ne porte atteinte au droit naturel de légitime défense, individuelle ou collective, dans le cas où un Membre des Nations Unies est l’objet d’une agression armée, (…) »

 

Crimes de guerre

 

  • 41. La guerre qu’imposent les USA et l’OTAN au monde constitue une activité criminelle sous le couvert du contre-terrorisme. Elle contrevient à la Charte de Nuremberg, à la Constitution des USA et à la Charte des Nations Unies.
  • 42. Par rapport à l’invasion de l’Irak en 2003, l’ancien procureur en chef de Nuremberg Benjamin Ferencz disait qu’une « preuve prima facies pourrait être établie rendant les États-Unis coupables de crime contre l’humanité pour avoir mené une guerre d’agression contre un pays souverain ». Ferencz se référait aux « crimes contre la paix » et aux « crimes de guerre ». (Principe 6 de Nuremberg)
  • 43. Le Principe 3 de Nuremberg concerne directement le président Obama et les chefs d’État et de gouvernement de la coalition dirigée par les USA et l’OTAN : « Le fait que l’auteur d’un article qui constitue un crime de droit international a agi en qualité de chef d’État ou de gouvernant ne dégage pas sa responsabilité en droit international. »

 

Choc des civilisations : campagne mondiale contre les musulmans

  • 44. Une dichotomie du monde divisée entre le bien et le mal prévaut, celle du Choc des civilisations.
  • 45. L’Occident a une « mission » : « Nous devons lutter contre le mal sous toutes ses formes comme moyen de préserver le mode de vie occidental ». Les responsables de la guerre sont présentés comme des victimes
  • .46. La « guerre mondiale contre le terrorisme » visant Al-Qaïda lancée après les événements du 11 septembre est en train de devenir une « guerre de religion » totale, une « sainte croisade » dirigée contre le monde musulman.
  • 47. Une « guerre de religion » est en train de prendre forme, en vue de justifier une croisade militaire mondiale. Dans la conscience intérieure de bien des Étasuniens, une « guerre sainte » contre les musulmans est justifiée.
  • 48 Pendant que le président Obama défend la liberté de religion, l’ordre social inquisitorial qui prévaut aux USA institutionnalise des formes de discrimination, de préjudice et de xénophobie contre les musulmans.
  • 49. Le profilage racial s’étend aux voyages, au marché du travail, à l’accès à l’éducation et aux services sociaux et, de façon plus générale, au statut et à la mobilité sociales.
  • 50. La vague de xénophobie dirigée contre les musulmans qui déferle sur l’Europe de l’Ouest est liée à la géopolitique. Elle fait partie d’une stratégie militaire qui consiste à diaboliser l’ennemi.
  • 51. Les pays musulmans possèdent plus de 60 % des réserves mondiales de pétrole. À peine 2 % de ces réserves se trouvent aux États-Unis. L’Irak a cinq fois plus de pétrole que les États-Unis.
  • 52. Une bonne partie du pétrole se trouve en terres musulmanes. L’objectif de la guerre menée par les USA est d’accaparer ces réserves de pétrole. Pour atteindre cet objectif, les pays concernés sont ciblés de diverses façons (guerre, opérations clandestines, déstabilisation économique, changement de régime).

 

Les USA et l’OTAN menacent la Russie et la Chine

 

 

  • 53.La « menace communiste » de l’époque de la guerre froide a été remplacée par la menace mondiale du « terrorisme islamique ».
  • 54. La Russie et la Chine ont beau être devenues des économies de « libre marché » capitalistes, une première attaque nucléaire préventive n’en demeure pas moins envisagée.
  • 55. La Chine et la Russie ne sont plus considérées comme « une menace au capitalisme », bien au contraire. Ce qui est en jeu, c’est la rivalité économique et financière entre pouvoirs capitalistes qui se font concurrence.
  • 56. L’alliance sino-russe au sein de l’Organisation de coopération de Shanghai constitue un « bloc capitaliste rival » qui menace l’hégémonie économique des USA.
  • 57. En mai 2014, la Loi sur la prévention de l’agression russe a été présentée au Sénat des USA (S 2277), qui appelle à la militarisation de l’Europe de l’Est et des États baltes ainsi qu’au déploiement de militaires des USA et de l’OTAN à la porte même de la Russie.
  • 58. En Asie, les USA se sont servis de leur « pivot vers l’Asie » pour encourager leurs alliés en Asie-Pacifique dont le Japon, l’Australie, la Corée du Sud, les Philippines et le Vietnam, à menacer et à isoler la Chine dans le cadre d’un processus « d’encerclement militaire » de ce pays, qui s’est accéléré à la fin des années 1990.

 

Dangers d’une guerre nucléaire

 

  • 59. En cette période d’après-guerre froide, on ne semble plus se soucier de ce qu’implique une guerre nucléaire (destruction mutuelle assurée). Des documents militaires accessibles au public confirment qu’une guerre nucléaire préventive est toujours envisagée par le Pentagone. Comparativement aux années 1950, les armes nucléaires sont plus perfectionnées. Les vecteurs nucléaires sont plus précis.
  • 60. Outre la Chine et la Russie, l’Iran, la Syrie et la Corée du Nord sont aussi les cibles d’une guerre nucléaire préventive. Ne nous berçons pas d’illusions. La possibilité de faire exploser la planète au moyen d’armes nucléaires perfectionnées est toujours dans les cartons du Pentagone.
  • 61. Avec une capacité explosive variant de trois à six fois celle de la bombe d’Hiroshima, les bombes nucléaires miniatures sont prétendument « inoffensives pour les civils ». La guerre nucléaire préventive est dépeinte comme une « intervention humanitaire ». Des scientifiques sous contrat au Pentagone ont cautionné le recours à des armes nucléaires tactiques, les qualifiant « d’inoffensives pour les civils puisque l’explosion se produit sous terre ».
  • 62. Le Pentagone a confirmé sa politique préconisant une première frappe nucléaire contre la Fédération de Russie en réponse à sa prétendue agression contre l’Ukraine. Si les USA passaient à l’action, l’humanité serait catapultée dans une Troisième Guerre mondiale qui pourrait devenir la « guerre finale » sur la planète Terre.

 

Source et suite 99 concepts sur Mondialisation.ca

 

 

10 commentaires

  • c’est à moitié vrai, à moitié faux, à moitié déformé …
    dans l’ensemble, oui, il y a une guerre multidimensionnelle mais pas uniquement des USA contre le reste du monde. Les USA ne sont qu’un pion que certains cherchent à diaboliser pour nous pousser à les affronter.
    D’ailleurs cela fait partie de leur plan de faire tomber les USA, quitte à sacrifier le peuple américain dans le processus.
    Vous ne voyez pas que le pays USA subit lui même ce qu’il fait subir aux autres ?
    Les USA ne manipulent pas les terroristes, mais les musulmans. Tout l’islam sunnite est sous leur coupe. Il n’y a que l’Islam shiite qui résiste, mais qui est minoritaire, et qui est une émanation du grand peuple perse.
    Il y a une guerre de l’empire marchand contre les improductifs.
    une guerre des socialiste contre les individus.
    une guerre ethnique.
    une guerre religieuse.
    des tensions entre génération.
    des guerres pour les ressources.
    des guerres pour les technologies.

    D’ailleurs, vous aussi, ici, ainsi que les conspi n’être que des pions, des idiots utiles à l’empire, comme les terroristes, mais d’un autre ordre. Vous servez un autre but, mais vous le servez bien.
    Tout le monde se ferait manipuler mais pas vous, parce que vous, vous savez faire une recherche google et recopier des articles dit « dissidents » ??? hahaha
    alors même que vous êtes sur LEUR réseau.
    réfléchissez …

    l’orgueil, le pire des péchés …

    • Aha ? est qu’est-ce qui fait que TOi tu es différente ? Qui te permet déjà se genre d’amalgame à mettre tout les membres du blog dans le même panier ? Conspi déjà n’est qu’une étiquette commode utilisée à l’envi pour couper tout débat…

      Tu crois vraiment être la seule à savoir que le pouvoir le vrai, n’a pas de nation propre ?
      Il n’a pas besoin d’être une boule pour savoir ça, et de se dire que les Etats Unis ne ‘en démarque pas, pas plus que Israël ou même la puissante Angleterre et son Commonwealth..Bien que là peut être s’approche-t-on tout doucement d’une piste, la City par exemple, un des grands siège de se fameux pouvoir avec le Vatican et le District of Combia, qui sont trois entreprise indépendante un état dans l’état. Et on a les trois grand fondement du pouvoir, (religion, finance, armée), d’autres institutions sont gérée par des fonds privés et ont été créé par des fonts privés, comme l’ONU par exemple ou encore le CFR, Trilatérales,… Cela donne déjà un bel indice, faites vos propres recherches, c’est vaste.

      Eh puis les Etats Unis c’est quoi ? ce n’est jamais qu’une énorme firme privatisée, donc le pouvoir est à chercher de se côté. Même le tout puissant IRS (Internal Revenue Service), est partiellement privatisé, ce qui explique bien des choses…Et ce n’est pas le seul organisme d’état à l’être privatisé. En terme tout les peuples du monde en subissent les conséquences, le peuple américain sans autant que les autres..

      Akasha.

  • Panurgie

    Tout d’abord je dois dire que évidemment les choses sont liés entre elle, et que sur ce point l’article n’a pas tort. Pour détricoter ce noeud gordien, 200 ans ne serait pas suffisants, alors bon je n’ai pas la prétention d’en savoir plus que d’autres sur la question. Pour moi certains points sont vrais, et factuels, d’autres relève de l’interprétation, ou ne sont pas factuel. Mais il n’empêche que si je commente c’est plus pour féliciter la tentative de relier les choses entre elle. C’est forcément périlleux et incomplet mais c’est bien de le faire donc bravo.

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    63. Y a-t-il de quoi s’inquiéter? Les responsables gouvernementaux les plus hauts placés qui décident du recours aux armes nucléaires n’ont pas la moindre idée des conséquences de leurs gestes. Faire exploser la planète au moyen d’armes nucléaires est entièrement approuvé par la candidate présidentielle Hillary Clinton, qui croit que les armes nucléaires sont des instruments de paix. Sa campagne électorale est financée par des sociétés qui fabriquent des armes de destruction massive. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

    • ConscienceU12 ConscienceU12

      91 Quand la guerre devient la paix, le monde devient tout chamboulé. La conceptualisation n’est plus possible. Un ordre social inquisitorial prend forme. Un consensus en faveur de la guerre se dégage. Les gens ne réfléchissent plus par eux-mêmes. Ils acceptent l’autorité et l’ordre social établi. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

  • Kool

    Ouais, je pensais aussi a H Clinton qui n’a jamais cache sa volonte d’attaquer l’Iran.
    Vive Trumphttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif, on est mal…

  • Thierry92 Thierry92

    Le bureau d’étude a aussi démontré certaines choses, mais quasiment personne n’a suivi les liens.

  • Thierry92 Thierry92

    Lors du sommet du G-20, qui s’est tenu les 15 et 16 novembre derniers à Antalya en Turquie, Vladimir Poutine a enfoncé le clou en affirmant que Dae’ch était financé par 40 pays dont une grande partie siégeaient dans la salle d’assemblée plénière… Sa déclaration a jeté un certain froid mais n’a pas été démentie !
    Plus d’infos sur :
    https://web.archive.org/web/20160115151110/http://www.mondialisation.ca/sources-de-financement-du-groupe-etat-islamique-et-revoila-les-dollars-de-la-terreur/5497736#sthash.rxiwVhy0.dpuf

  • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

    Quand je vois ces hordes de « Charlie » qui se précipitent pour s’engager dans l’armée et ces autres qui font la queue pour se former aux premiers secours, je me dis que la manipulation mentale fonctionne à plein tube en France. A travers la télévision qui diffuse en permanence reportages, débats et rétrospectives guerrières s’apparentant plus à du conditionnement qu’autre chose, avec la complicité des médias d’information qui rabâchent sans cesse un discours anxiogène et lobotomisant illustré par des images limite propagande, et même grâce à la publicité qui rajoute une bonne couche subliminale de patriotisme, les états et gouvernements n’ont plus qu’un objectif en vue aujourd’hui qui est celui de saturer les esprits pour insidieusement amener les peuples à assimiler le fait que dorénavant la guerre (leur guerre) est inévitable. Petit à petit les gens sont mentalement conditionnés et préparés à accepter sans réserve tous les sacrifices qui leur seront imposés, jusqu’au plus ultime, au nom de la « paix » bien sûr …

    M.G.