L’opération Sentinelle vue par des soldats : des pièces insalubres, des insultes… (photos)

Le jour où la situation réelle ne pourra plus être dissimulée, les militaires seront appelés à la rescousse pour entretenir un minimum de sécurité dans ce pays, mais la sécurité de qui au fait? La nôtre ou celle de nos institutions? De nos politiques? Sauf que la « grande muette » qui depuis trop longtemps déjà subit les plans blancs et et les rythmes infernaux risque de faire un choix qui ne sera pas celui de la république, mais celui du peuple….

Nos militaires obéissent, car ils n’ont pas le choix, tout refus d’un ordre peut entrainer des conséquences désastreuses, mais la colère est pourtant présente, et la marmite est en ébullition depuis un moment déjà…

11937455_932873770112706_1188632711371106538_n

Cela fera un an demain que l’opération Sentinelle a été déployée pour assurer la sécurité de notre territoire. 10.000 soldats sont mobilisés à Paris et en régions. Des militaires fatigués et démoralisés qui racontent l’envers du décor.

 

Si les militaires ne sont pas du genre à se plaindre, certains ont malgré tout accepté de raconter l’envers du décor, sous couvert d’anonymat. Surtout quand il s’agit de parler de leurs conditions de logement : des paillasses à même le sol, dans des casernes désaffectées, sans sanitaire, et sans chauffage. « J’ai vu des pièces insalubres, où on n’irait pas mettre des SDF ni des réfugiés, avec des rats qui passent partout, des fuites d’eau », raconte Xavier, cadre dans l’armée.

Pendant les six semaines de sa mission Sentinelle dans l’est de la France, François a lui aussi dormi dans des conditions spartiates, « deux douches pour 150 bonhommes, dans un bâtiment militaire désaffecté, avec du moisi sur les murs ». A Paris dans le 11e arrondissement, une trentaine de soldats a dû s’inscrire à la salle de sport du quartier, à ses frais, pour avoir accès à une douche. Des conditions d’autant plus difficiles à accepter que pour la même mission les CRS et les gendarmes eux sont logés à l’hôtel.

L’opération Sentinelle vue par des soldats – un reportage signé Gaëlle Joly

Parfois des insultes

Un an après le début de l’opération Sentinelle, les militaires souffrent aussi d’un certain manque de reconnaissance.
« Au début, on avait tout de suite quelqu’un qui nous apportait un café, un chocolat, à manger, c’était impressionnant, on avait beaucoup de compassion », raconte Francis, chef de section dans l’armée, il commande en ce moment des hommes sur l’opération Sentinelle, dans le sud de la France. Ce gradé était à Paris au tout début de l’opération, et il a vu le changement de comportement des gens. « On a des jeunes d’origine musulmane, qui sont insultés par des gens de confession juive, qui leur  demandent ce qu’ils font à monter la garde devant une synagogue. On a ce genre de discours, des fois ».

Ajoutez à cela les horaires des patrouilles « épuisantes », de 5h à 23h, très peu de congés en famille, pas ou peu d’entrainement, d’après le soldat Xavier, « les militaires seraient de plus en plus nombreux à quitter l’armée ». Et quand il voit le nombre de personnes qui se sont inscrites à l’armée après les attentats, « je pense qu’ils vont être déçus ».

 

 

Article en intégralité sur Franceinfo.fr

Sur Facebook, les femmes de militaires se lâchent plus ou moins anonymement, car si nos militaires ne peuvent se plaindre, leurs épouses le peuvent, elles! En voici un témoignage qui va justement dans ce sens:

Bonjour à tous ,
Je souhaite vous faire partager mon combat . Merci

Ma lettre adressée au ministre de La Défense , au premier ministre et au président .

Mr le ministre ,
Je suis une épouse de militaire outrée , outragée de constater le mépris que vous portez à notre armée .
Ces hommes et femmes sont déployés sur le territoire national afin d’assurer la sécurité des français et de leurs institutions dans le cadre du plan vigipirate . Nos soldats sont logés pour la plus grande majorité dans des conditions honteuses dans nos villes , certains à Paris dorment dans des tentes , d’autres sont hébergés dans des bâtiments désaffectés sans rien pour assurer leur confort minimum ( hygiène corporelle et vestimentaire ) . Nos militaires sont obligés de prendre sur leur dénier personnel pour pourvoir à vos manquements inacceptables . Je prend pour exemple la situation des hommes que vous avez déployés à Nice , ils sont 150 militaires logés dans une ancienne maison de retraite délabrée , ils ont 2 douches et aucun lavabo avec miroir pour pouvoir se raser correctement , nos soldats n’ont pas de machine à laver , ni d’étendoir .
Mr le ministre trouvez vous cette situation compatible avec vos grand discours sur le respect de notre armée ? En ce qui me concerne je vous répond NON !!
Mr le ministre combien de temps encore , allez vous laissez perdurer cette aberration ?
Mr le ministre , un gouvernement qui se permet de loger , de nourrir , de distribuer des aides à n’en plus finir à des clandestins aux frais des contribuables et qui ne démontre aucun respect , aucun honneur envers nos militaires et un gouvernement que je vomis !
J’en terminerai Mr le ministre en vous signifiant que je ne lâcherai rien pour nos militaires , que je suis prête à aller très loin de mon combat pour nos soldats qui eux œuvrent chaque jour en France et à l’étranger pour notre sécurité .
Vous comprendrez , monsieur que je ne vous salue point.

 

 

Source: Facebook.com

12540627_989997177733698_6984213183862817516_n 12003273_932873730112710_8381384021664335364_n 12019865_934986346568115_1957051495849056804_n 12033142_934986533234763_1033436862938743340_n 12011303_934986746568075_403885406003658744_nSource de la galerie des horreurs et photos supplémentaires sur Facebook.com/infos.soldats Trouvé sur Opex360

Et si l’opération Sentinelle se termine un jour, pensez-vous réellement que cela sera mieux pour eux au final? Pas vraiment, puisque au niveau hébergement, cela risque de ne pas être le luxe non plus par la suite…

Vente des casernes, augmentation des effectifs militaires, vers une crise du cantonnement ?

L’actualisation de la Loi de programmation militaire (LPM) 2014-2019 porte le format de la Force opérationnelle terrestre (FOT) de 66.000 à 77.000 soldats. Le premier défi à relever pour l’armée de Terre est donc celui du recrutement : il lui faut trouver 5.500 militaires du rang supplémentaires d’ici la fin de cette année par rapport à ce qu’elle avait initialement prévu… Et, en 2016, elle devra en recruter 14.000, soit 16% de plus par rapport à 2015.

 

« Nous serons alors le premier recruteur de France pour des contrats supérieurs à un an », a affirmé le général Jean-Pierre Bosser, le chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT), lors de son audition devant les députés de la commission de la Défense à l’occasion de l’examen des crédits alloués aux forces armées en 2016.

 

Évidemment, un tel effort suppose une charge de travail accrue pour la chaîne de recrutement, qui va du recruteur à la formation initiale du jeune soldat en passant par le service de santé. En outre, cela exige aussi des ressources supplémentaires dans les domaines de l’habillement et des infrastructures.

 

Or, globalement, le CEMAT a décidé de ne pas recréer des régiments mais de « densifier » ceux qui ont échappé aux dernières vagues de restructurations, en leur ajoutant une compagnie (ou un escadron) supplémentaire. Du coup, il va falloir pousser les murs des casernes pour faire de la place.

Ainsi, par exemple, le 3e Régiment de parachutistes d’Infanterie de Marine (RPIMa) de Carcassonne comptera, en 2016, une nouvelle compagnie forte de 175 hommes, composée de 3 sections de combat et d’une autre d’appui comprenant le groupe mortier, le groupe tireurs d’élite et le groupe anti-chars. Pour la loger, il faudra aménager un bâtiment, sans doute sur le terrain de sport de la caserne Laperrine.

 

« Pour réaliser les 5 500 recrutements dans les délais, je n’ai pas pu étudier dans le détail les capacités d’accueil de chaque régiment », a admis le général Bosser lors de son audition à l’Assemblée.

« Une répartition sur mesure, prenant en compte l’infrastructure et les moyens aurait constitué une solution rationnelle, mais les régiments comme les élus n’auraient pas compris cette inégalité de traitement. En effet, affecter trente ou cent cinquante militaires dans une ville comme Charleville-Mézières n’a pas le même effet, l’implantation d’une compagnie du génie supplémentaire représentant presque trois PME en plus ! », a précisé le CEMAT.

 

 

Source et suite sur Infos.fncv.com   

 

15 commentaires

  • suzanna

    Bon d’accord, je ne dirais rien. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

  • il serait de bon ton de loger les soldats à l’élysé, matignon , au sénat …. et à l’inverse de mettre les cols blancs dans les lieux que nous venons de voir….

  • engel

    Les bisounours sont vraiment indécrottables.

    Non,
    les militaires ne se retourneront jamais contre le pouvoir politique!
    A moins, que les généraux supèrieurs le fassent et leurs donnent l’ordre. …Vous savez ces généraux qui sont nommés et mis en place par le pouvoir politique directement.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif
    …Bouahhh vous me fait rire avec votre candeur.

    Sinon, si les militaires ne sont pas content, qu’ils agissent au lieu de toujours se plaindre!
    Qu’ils fassent comme leurs collègues gendarmes ou policiers, qui eux n’hésitent pas à faire des campagnes de lettres anonymes (comme en 1989 et 2001)….ou tous se porter-pâle (malade). Comme l’ont fait dernièrement toute une compagnie de CRS de Bordeaux.
    …Et en plus, à chaque fois, ils ont eu gain de cause.. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

    Et il y a encore bien à dire…
    Rien qu’a la vue des photos,… mais quel foutoir! ..sûrement la fameuse organisation militaire.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

    LE VERITABLE SCANDALE, c’est que ces militaires n’ont rien, absolument rien à foutre là!!!
    Ce n’a jamais été leur mission, la sûreté intérieure.

    Le matériel et l’armement ne sont pas adaptés*.
    Ils n’ont jamais été formé pour cela.
    Ils n’ont aucune base juridique apprise sur l’ouverture du feu en milieu urbain.
    Pour la plupart, ils ne savent même pas que c’est de leur ENTIÈRE responsabilité et qu’ils passeront obligatoirement pas la case procès, même en cas de situation dite de légitime défense avèrée.
    …Mais bon chutttt!!!!

    *) Une balle de Famas traverse un mur d’agloos sans problème, ou plusieurs individus et la balle à une portée de plus de 4km!

  • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

    J’ai visionné le « C’est dans l’air » d’hier, dont le thème était justement l’armée française. Les deux généraux invités ont certainement pris des gants pour s’exprimer, mais leurs paroles transpiraient l’agacement quant au fonctionnement et au devenir de notre armée et ils n’ont pas hésité à dénoncer certains dysfonctionnements. Habituellement, un général se doit de rester sur la réserve, mais visiblement la tendance semble s’inverser doucement …

    M.G.

    • engel

      Suffit d’un simple conseil des ministres….
      Tiens le prochain, mercredi, pour leurs octroyer à tous deux, « une valorisante promotion » avec nouvelles affectations à la clé…. et nommer immédiatement leurs remplaçants plus positivement médiatique.
      Voilà, voilà…

  • A part quelques fuites d’eau et un plafond qui se déglingue (j’ai connu ça au bureau, souris comprise !) je vois surtout beaucoup de désordre. Je croyais qu’on leur apprenait à faire les lits et à ranger les uniformes ? Idem pour le ménage.
    Quand ils sont en campagne, ils râlent comme ça ?

    En revanche, la différence de traitement avec les gendarmes et les policiers ne me parait pas normale. Non pas que chacun devrait en baver, mais il ne doit pas y avoir deux poids et deux mesures.

    • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

      Le deux poids et deux mesures s’apparente au diviser pour mieux régner. Pendant que les uns râlent en comparant leur situation à celle des autres, les troisièmes en profitent pour conforter leur suprématie …

      M.G.

    • .article35.

      Bonsoir Biquette.
      Suite à ta réponse sur le sujet des hécatombes d’animaux , je t’avais envoyé un mail par le biais du forum. L’as-tu reçus ? Je te demandais entre autre si tu avais des nouvelles de notre amis T ?
      Bonne soirée .

  • rouletabille rouletabille

    Ils n’en veulent plus de l’Armée Française,ils en ont la trouille (des fois qu’elle rejoint le peuple).
    L’Armée Européenne et l’OTAN sont dans les starters,avec EUROGENFOR,tout est fait pour qu’ils démissionnent ou S’ENGAGENT dans la futur armée Européenne.
    Vous PIGEZ ?
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif