Bilan du maintien de la paix sur la planète par les américains depuis 2011: 1,3 millions de morts

Cela serait au nom de la paix, de notre sécurité, de la lutte contre le terrorisme qu’ils ont largement financé par moments, pas au nom de pillages de ressources ni pour des raisons de dominations sur des territoires qui ne leur appartiennent pas, avec au final, un triste bilan d’estimé: 1,3 millions de morts directs! Pour les morts indirectes comme c’est le cas depuis plusieurs mois (voir ici pour leur implication) en Ukraine par exemple, aucune estimation, cela serait pourtant une information intéressante… Et cela, c’est également sans compter les implications et la responsabilité indirecte du pays dans le génocide juif de la seconde guerre mondiale, le génocide des amérindiens, le nombre d’esclaves noirs arrachés à leurs terres qui ont fini tués une fois déportés, ni même le soldat américains qui se sont fait charcuté sur des champs de batailles au nom d’un combat auquel ils croyaient sans savoir que tout n’était que mensonge. Les États-Unis ne sont en aucun cas une nation de paix, pour preuve, sur 239 ans d’existence, ils ont été en guerre durant 222 ans.

US_flag_blood

La « guerre contre le terrorisme » lancée par les États-Unis après les attentats du 11 septembre 2001 a causé en douze ans la mort d’au moins 1,3 million de personnes dans trois pays – Irak, Afghanistan et Pakistan -, affirment trois organisations scientifico-pacifistes dans un récent rapport.

Ce rapport de 101 pages, intitulé « Body Count: Casualty Figures after 10 years of the ‘War on Terror' », a été publié par les organisations Association internationale des médecins pour la prévention de la guerre nucléaire (IPPNW, prix Nobel de la paix en 1985), Physicians for Social Responsibility et Physicians for Global Survival. Il affirme, en se basant sur diverses sources, y compris gouvernementales, que ce bilan de 1,3 million de morts est « une estimation basse » et ne tient pas compte d’autres pays en conflit (Yémen, Somalie, Libye, Syrie).

Selon ses auteurs, c’est l’Irak, envahi en 2003 par les États-Unis sous le prétexte que le régime du dictateur Saddam Hussein détenait des « armes de destruction massive », qui a payé le plus lourd tribu à la guerre contre le terrorisme lancée par l’administration du président George W. Bush, avec environ un million de morts – contre 111.000 selon les médias américains. Suivent l’Afghanistan (220.000 morts) et le Pakistan (80.000, pour beaucoup victimes d’attaques de drones américains, dont des enfants).

Le chiffre de plus de 600.000 Irakiens morts de façon violente après l’intervention américano-britannique – soit 500 morts par jour après le début de l’opération « Iraqi Freedom » – avait déjà été cité en octobre 2006 par la célèbre revue médicale britannique ‘The Lancet’, qui avait souligné que ce chiffre équivalait à 2,5% de la population.

Dans leur rapport, les trois associations évoquent un « crime contre l’humanité proche du génocide ».

Source: 7sur7.be

 

9 commentaires

  • Et ça fait de beaux discours au nom de Dieu et de la religion (Bush pas plus croyant que moi), Obama devenu prix Nobel de la Paix (du coup ça veut plus rien dire soit dit en passant nous avons affaire à un réel oxymore ! : Alfred Nobel serait furieux et se retournerait dans sa tombe) et ça parle de guerres afin d’imposer la paix et la démocratie (pour remplacer une dictature pas toujours effective et prouvée par une anarchie d’extrémistes incontrôlables) …
    Les mots Dieu, Religion, Paix et Démocratie ont perdu tous leurs sens …
    Les US analphabètes n’ont pas bien compris l’étymologie de ces mots et du coup ces mots forts et puissants perdent toutes valeurs et leurs sens aux yeux de l’humanité
    C’est ça le rêve américain ? Quel cauchemar … mais tout a une fin et leur fin approche au grand soulagement de la planète mais quel prix allons-nous encore payer d’ici là

    • samlours94

      Je crains hélas que comme tout empire qui sent sa fin prochaine, il ne cherche en fin de compte qu’à emmener le reste du monde dans sa chute.
      Et comme la moitié de la planète leur sont inféodés, nous allons en prendre plein la gueule.
      Leur fin peut cependant prendre au bas mot 10 ans voire beaucoup plus tant les peuples sont « maitrisés ».

      • Grand marabout Grand marabout

        10 ans..
        optimiste
        ..
        il en faut beaucoup moins pour le détruire,
        par contre,
        avec la puissance de destruction disponible sur simple appel..
        mais il y a d’autres choses à faire:entrainer les autres
        et le plus possible !
        ça doit trainer,c’est organisé comme ça..
        à mon sens..
        attends ,le big one de la planète…
        pour remettre ce petit monde dans l’ordre des priorités.
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

        reset

  • Le veilleur

    C’est terrible ! mais à leur place j’aurais peur du Karma qu’ils trainent derrière eux depuis trop longtemps.

    En tant que chrétiens ils devraient tous relire la bible car un des premier commandement n’est-il pas celui qui dit: Tu ne tueras point !

    Une chose est certaine, le règne Américains arrive à son apogée, quelques années encore, tout au plus. j’ai lu quelques part qu’il est prévu depuis longtemps que les pays slaves leurs succéderont en devenant la prochaine grande civilisation et cette voie semble aujourd’hui se dessiner sans aucun doute.

    • Je te rejoins Le veilleur : dans aucune religion n’est inscrit de tuer quiconque n’a pas pas la même religion ou opinion
      Le Karma (action = réaction) fera son travail, nous sommes dans l’ère du Karma spontané donc c’est proche … patience …

  • Nrico Nrico

    ATTENTION!!!
    …depuis 2001!?! ou depuis 2011!?!
    C’est pas pareil!!!