Noël, la fête de la réconciliation de Dieu avec sa création

Par Liliane Held Kawam

L’ange lui répondit: Le Saint Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très Haut te couvrira de son ombre. C’est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu. Luc 1:35

Chers amis lecteurs,

A l’occasion de ce 25 décembre, je souhaite vous transmettre mes vœux les plus chaleureux à chacune et à chacun.

Comme chacun le sait cette date marque une fête que nous appelons Noël, mais est-ce que chacun connait encore son sens au-delà des festivités et des cadeaux qui l’accompagnent ? Où enseigne-t-on encore aux tout-petits le sens de la naissance d’un autre tout-petit, appelé Jésus ? Qu’en est-il des nouvelles générations, cette catégorie de l’humanité dont les membres semblent toujours plus désespérés car toujours plus prisonniers de la machine cybernétique ?

Je souhaiterais développer une petite réflexion autour du sens de Noël alors que l’humanité a plongé depuis un bout de temps dans les ténèbres du Nouvel ordre mondial et de son avatar qu’est le Great Reset.

Ce Noël est particulier. Nous célébrons Dieu qui s’est fait homme pour sauver les hommes, alors que des élites ont prévu d’éradiquer l’humanité telle que connue, pour en faire une ressource chosifiée, hybride, et connectée à une (pseudo-) Intelligence (mais réellement) artificielle.

L’humanité fait face actuellement à un danger existentiel et essentiel historique tant la détermination de son éradication par son ennemi de toujours est réelle.

Recréer une humanité chosifiée et technicisée est le projet très actuel qui ferait des survivants des cyber-esclaves. Personne n’est supposé échapper au projet. Même pas les puissants de la scène publique.

La lutte de Satan contre le Dieu créateur est le fil rouge de la grande histoire de l’humanité.

Les guerres, les famines organisées, la création de virus, les ruses politiques de toutes sortes, les additifs cancérigènes et autres inventions progressistes plus ou moins mortelles sont le fait d’un Satan qui, depuis la nuit des temps, s’acharne à phagocyter une humanité crédule qui se laisse tenter par les paillettes et les paroles vaines.

La Bible nous explique que déjà dans le jardin d’Eden, Satan va venir manipuler Eve dans le but de la détourner de Dieu.

  • Il va d’abord semer le doute sur l’existence et la parole de Dieu:

Vraiment, Dieu vous a dit : « Ne mangez du fruit d’aucun des arbres du jardin ! » ?Genèse 3 :1

  • Ensuite, il va mentir :

Mais pas du tout ! Vous ne mourrez pas !Genèse 3 :4

  • Et enfin, il va s’en prendre à son égo en lui faisant croire qu’elle sera l’égale de Dieu. Chemin faisant, il induit une rivalité entre l’homme et Dieu:

Seulement Dieu sait bien que le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront et vous serez comme Dieu, choisissant vous-mêmes entre le bien et le mal.Genèse 3:5

Les techniques de manipulations de masse qui semblent si sophistiquées s’appuient toutes sur ces 3 temps. C’est très simple et très efficace à la fois.

Le problème est que lorsque le poisson est bien hameçonné et que l’égo de l’élite terrestre est suffisamment gonflé, l’issue concrète est désastreuse pour les uns et les autres. Cela aussi est prédictible.

Les étoiles et les paillettes du système satanique (dont les plus célèbres sont produites par Hollywood) vont se révéler factices, et montreront qu’elles ne sont qu’une facette trompeuse des ténèbres.

La fausse lumière de Satan piège systématiquement ses victimes qui se sentiront obligées de se soumettre en tant que ressources chosifiées, dont la subsistance ne sera accordée que contre des contreparties humiliantes. Impuissance, dépendance, ou désespoir hanteront l’âme sans paix de la proie. Aucune issue ne semble possible.

La survie des victimes est conditionnée à leur exploitation potentielle. Dans le cas contraire, euthanasie, guerres, et autre avortement tardif (voire euthanasie postnatale) seront au rendez-vous. Ce site regorge d’exemples concrets qui sont autant d’œuvres inspirés par Satan lui-même. Le mal qui gangrène la société est de puissance surhumaine.

Finalement, la manipulation de l’homme par Satan dans le jardin d’Eden ne peut qu’être décevante aussi bien pour l’homme que pour Dieu. Ce dernier va être obligé de poser des limites à celui qu’il a créé à son image et qu’il appelait son ami.

 Puis il [Dieu]dit :
—Voici que l’homme est devenu comme l’un de nous pour le choix entre le bien et le mal. Maintenant il ne faut pas qu’il tende la main pour cueillir aussi du fruit de l’arbre de la vie, qu’il en mange et qu’il vive éternellement.

23 Alors l’Eternel Dieu le chassa du jardin d’Eden pour qu’il travaille le sol d’où il avait été tiré.

24 Après avoir chassé l’homme, il posta des *chérubins à l’est du jardin d’Eden, avec une épée flamboyante tournoyant en tout sens pour barrer l’accès de l’arbre de la vie.Genèse

La conséquence majeure de cet épisode est que l’homme qui cheminait librement avec Dieu son créateur mais aussi son ami, va se retrouver isolé et livré à toutes sortes de difficultés qui subitement peuvent déboucher sur la mort. L’immortalité est perdue. La ruse de Satan a détourné l’homme de la vie en Dieu.

Et Dieu met son fils à disposition pour faire ce que l’homme ne pourrait jamais faire par ses propres forces.

Dieu ne va pas renoncer à son amour pour l’humanité. Il va envoyer une nuit son unique fils bien-aimé pour sauver celle-ci.

De simples bergers vont découvrir le bébé envoyé par Dieu.

10 (…) l’ange leur dit : « N’ayez pas peur, car je vous annonce une bonne nouvelle qui sera une source de grande joie pour tout le peuple :

11 aujourd’hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur qui est le Messie, le Seigneur.

12 Voici à quel signe vous le reconnaîtrez : vous trouverez un nouveau-né enveloppé de langes et couché dans une mangeoire. »Luc 2

Noël représente ainsi la naissance du messie. Celui qui doit sauver l’humanité non pas en créant un empire guerrier, mais en réconciliant l’humanité avec son créateur. Cela se fera à la croix.

La réconciliation avec Dieu porte en elle plus que les richesses dont l’humain peut rêver.

La naissance de Jésus, célébrée le 25 décembre, n’est pas anodine. Elle n’est que la première étape naturelle et visible d’une stratégie spirituelle élaborée par Dieu lui-même, et dont le cœur nucléaire est la crucifixion-résurrection.

La venue de Jésus sert à expliquer et à enseigner les enjeux du combat endémique livré par le Satan. La chose se finira grâce à un Jésus qui le terrassera le jour de la résurrection qui a suivi la crucifixion.

Il a ainsi dépouillé les dominations et les autorités et les a données publiquement en spectacle en triomphant d’elles par la croix.Colossiens 2 :15

Comprendre les enjeux spirituels aide tout un chacun à mieux saisir le déchaînement actuel mené par nos dirigeants technocrates pour faire taire le véritable message biblique.

Et là, les ingrédients qui continuent de faire recette sont toujours les mêmes ; à savoir ruses, mensonges et fausses prophéties- où l’homme devrait prendre la place de Dieu.

La lumière de l’étoile de Noël continue et continuera de briller très haut dans un Ciel inaccessible à Satan et à ses disciples. Exemple : quand le soleil tousse, les satellites des puissants de ce monde sont renvoyés à leurs expéditeurs. Grillés et calcinés.

Satan et ses fils doivent se résoudre à constater qu’ils ne peuvent rien contre le grand Dieu. Rien.

Dieu a toujours été aux commandes et il nous a déjà communiqué l’issue de tout cela dans Apocalypse 22. Le sort de Satan et celui des membres de sa famille -que l’on a appris à connaître par leurs manipulations religieuses/économiques/financières/industrielles/génétiques (…) -, sont d’ores et déjà connus.

15 Mais dehors les hommes ignobles, ceux qui pratiquent la magie, les débauchés, les meurtriers, ceux qui adorent des idoles et tous ceux qui aiment et pratiquent le mensonge.Apocalypse 22

En revanche, la réconciliation du Dieu de la Genèse avec son peuple est aussi actée. Apocalypse répond à Genèse, et le parcours de vie du nouveau-né célébré à Noël rouvre la voie qui mène à l’Arbre de vie. Devant l’œuvre du Messie, les chérubins postés devant l’Arbre de vie, s’effacent.

—Oui, dit Jésus, je viens bientôt. J’apporte avec moi mes récompenses pour rendre à chacun selon ce qu’il aura fait.

13 Je suis l’Alpha et l’Oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin.

14 Heureux ceux qui lavent leurs vêtements. Ils auront le droit de manger du fruit de l’arbre de vie et de franchir les portes de la ville.Apocalypse 22

La boucle est bouclée. La Vie a vaincu la mort.

Joyeux Noël !

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

11 Commentaires

  1. Merci pour cet article, les années qui viennent vont perturber la foi de beaucoup de chrétiens et des autres religions avec la manipulation qui vient dans une humanité en crise environnementale et spirituelle, au point de séduire même les élus.
    Pour ceux qui s’intéressent aux OVNI et leurs occupants déchus qui vont se présenter en sauveurs et créateurs l’humanité, voici une vidéo en Anglais bien argumentée qui fait réfléchir à ce qui nous attend:

    https://prophecywatchers.com/videos/l-a-marzulli-ufos-are-real/

  2. Merci Voyager, mais… c’est surtout l’Anglais qui pose problème… pas de sous-titrage en Français prévu.

    Voilà un sujet qui peut faire grandement polémique. Je ne parle pas des athées qui pourraient ne pas le lire, mais de ce que nous savons maintenant.. ou croyons savoir, je vous l’accorde.

    Je ne vais prendre que quelques aspects, sinon j’aurais de quoi écrire un livre.
    – comment croire que Dieu a refusé la Connaissance à ses enfants ?
    – quel père virerait ses enfants et les maudirait jusqu’à la xème génération, pour s’être laissés berner par le tentateur ? Que faisait-il d’ailleurs au Paradis ?
    – pourquoi continuer à dire que Jésus est Son fils unique ? Et nous alors ? J’ai entendu un prêtre dire un jour que nous sommes enfants de Dieu par … adoption !! Alors qui nous aurait créés ???
    – « Voici que l’homme est devenu comme l’un de nous pour le choix entre le bien et le mal. » Qui est le « nous » ? Qui s’arroge la notion de dualité ? « Nous », nous pouvons choisir, mais pas les humains…

    Beaucoup d’interrogations donc. Ce qui semble certain, c’est qu’il est venu un homme appelé Jésus, pas pour « sauver » les humains, mais pour montrer la voie de l’Amour, du don de soi. Car Jésus aurait dit: « je ne suis pas venu apporter la Paix mais l’épée ». On ne peut pas sauver l’humanité, on ne peut que lui ouvrir la voie, la lui montrer. Et cette voie, c’est une voie de bagarres à l’intérieur de soi, bagarre entre la Vie et la Mort, la Lumière et l’obscurité, nos penchants sombres qui ne peuvent apporter que la guerre et la misère, et nos penchants lumineux, la tendresse, l’amour, la paix, la joie, la santé… L’épée sert à trancher les liens avec l’obscurité, à régler nos problèmes de l’enfance, de la généalogie, et bien plus loin encore, pour laisser entrer la Lumière en nous.

  3. Bonjour Biquette, je vais tenter des réponses:

    Dieu a accordé la connaissance à l’origine. La liberté de l’homme fait qu’il s’est éloigné de cette connaissance. Ce n’est pas Dieu qui refuse cette connaissance, c’est l’homme qui s’en éloigne par ses choix. Jésus est venu non seulement nous donner les enseignements pour nous rapprocher de cette connaissance, mais également pour expier nos erreurs et nous montrer à quel point Il nous aime.

    La terre n’est pas le paradis mais celui qui vit en union avec l’amour est déjà au paradis. Cette terre est un champ de bataille pour les âmes. Ce combat nous forme, nous fait grandir dans l’amour ou la haine selon la liberté de chacun. L’hérédité joue un rôle important dans nos perceptions mais par grâce et par volonté, il est toujours possible d’être libéré du mal.

    Nous sommes bien créés par Dieu qui est trinitaire. Chaque être humain est unique et aimé par Dieu. Jésus est donc notre frère, notre ami, notre sauveur, notre Dieu. Je ne comprends pas non plus ce que le prêtre a voulu dire…

    Le nous qui te pose question est le nous trinitaire : père fils et esprit saint. « voici que l’homme est devenu comme l’un de nous pour la connaissance du bien et du mal ». Toujours la même chose, la liberté de l’homme sans laquelle il ne peut y avoir d’amour véritable. Pour la dualité, il y a en effet le bien et le mal, avec une palette infinie de nuances entre le bien et le mal absolu. Dieu n’est QUE Amour, de lui ne peut venir que du bien. Tout le reste vient de l’homme qui a préféré ecouter les mensonges de l’ennemi de Dieu.

  4. Si tu me permets, je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi. Dieu a interdit à Adam et Eve de s’approcher de l’Arbre de la Connaissance (si je ne me trompe pas). Donc il n’a pas voulu qu’ils connaissent le mal et ainsi apprendre à faire la différence.
    Et s’il y a dans le jardin un arbre qui permet de faire la différence, c’est qu’il existait déjà les deux options. Dieu n’a pas créé que le bien, Il a TOUT créé, et c’est nous qui allions apprendre, à nos dépens, les deux aspects, pour ensuite choisir, en connaissance de cause.
    Je réitère ma question à ce sujet: que faisait le serpent dans le jardin ?! S’il représente le tentateur, qui l’a créé ? Qui a créé le fait que le serpent ait lui-même choisi le « mal » plutôt que le « bien » ? Le mal est aussi nécessaire que le bien, car il nous permet justement le choix, un choix inconscient au départ, puis en pleine conscience. J’ai idée qu’il n’y a en fait ni bien ni mal, que tout EST UN. L’ombre est de la lumière non manifestée, un animal qui souffre et a un grand besoin d’amour.

    Jésus n’a pas vocation a « expier » nos péchés. D’abord parce que le mot « péché », étymologiquement, signifie « rater la cible ». Ensuite, parce que ce serait nous rendre irresponsables de nos actes, nous traiter en gamins. C’est assez vrai, mais on n’apprend rien à un gamin en le traitant de gamin et en prenant sur soi ses bêtises. On lui apprend à se responsabiliser.

    Enfin j’ai idée aussi que le Dieu de l’AT et celui du NT ne sont pas les mêmes. Ils sont même antinomiques. Et que le Dieu véritable est au-delà, c’est l’Aïn de l’Arbre des Séphiroth. Au-dessus de l’Aïn Soph. Je dis ça de mémoire, je ne l’ai pas revu depuis.
    Si tu veux, c’est la Source, l’Innommable. En dessous, ce sont les Planificateurs, les dieux créateurs.

    Bien sûr, tout est discutable. Je n’ai aucune prétention de connaître LA vérité. C’est juste la mienne.
    Je pense que le « nous « correspond aux Elohim.

    • je comprends ton point de vue qui comporte quelques différences avec le mien mais qu’importe. Le principal est que notre croyance nous aide à faire le bien, à nous rapprocher de Dieu jusqu’à un jour nous fondre en Lui, à mettre en perspective les choses qui passent de ce monde pour préparer la vie qui nous attend après celle-ci. Finalement ce qui compte est ce qu’on est et pas tellement ce qu’on pense.

  5. Bonjour Biquette

    Je te conseille la lecture des ouvrages de Roch Sauquere qui apporte pas mal de clés pour relire la bible sous un autre angle. on peut penser ce qu on veut du personnage, mais les clés qu’ il donne sont vraiment intéressantes. Le serpent n est pas l oeuvre de Dieu mais bien du diable car si lucifer (qui est satan) a bien été créé le plus parfait des parfaits, ça n était pas pour nuire à la création. Quel sens cela aurait de créer un monde parfait et ensuite d y introduire des éléments perturbateurs?Sauf dans le cas d un Dieu cruel comme celui de l ancien testament (yahwe). L ancien testament est énormément trafiqué dans le but de perdre l homme avec d un côté un Dieu vengeur et de l autre un Dieu misericordieu et aimant (NT). Je n accorde que très peu de crédit à l ancien testament excepté pour les grands événements comme le déluge, la fuite de Moïse…Il est une ligne directrice pour nous montrer que ce n est pas Dieu qui agit mais bien le diable(yahwe). Concernant l ombre tu as raison et tort en mm tps. raison car à l origine l ombre n existait pas. Ce n est qu’ au moment de la rébellion de lucifer contre Dieu que l ombre est née. pour les peches, le Christ est venu pour les racheter, pour permettre à une humanité ignorante de vivre une vie même en pêchant et être pardonné à la fin quand même( seigneur pardonne leurs ils ne savent ce qu ils font). Pour finir, ce n est que mon avis mais je pense que l homme n est pas une création de Dieu mais plutôt du Diable et ses anges. C est ce qui fait de nous des êtres mauvais dans certains cas. Fort heureusement nous avons aussi une part divine au travers de notre ADN qui lui est purement issu du royaume de Dieu. C est cela qui nous sauve d ailleurs(Jésus à nicodeme: si un homme ne naît d eau et d esprit jamais il ne verra le royaume). Je suis d accord avec toi Sur le fait que l homme est en souffrance et à grand besoin d amour.

  6. Si Dieu est tout puissant il savait ce que l’homme choisirait. Alors pourquoi punir l’homme avec un enfer ou paradis ?
    Vraiment la manipulation par la peur à toujours existé.

    • Si l’homme est vraiment libre, comment Dieu pourrait-il connaître tous ses choix?
      La peur est fondée et utile pour certaines choses. L’homme reste également libre de choisir lesquelles.
      Lis les évangiles, ce n’est pas la peur qui est mise en avant, mais bien la confiance, la foi, l’espérance et la charité.

  7. La vie sur la terre est juste un test, un examen ou nous ne sommes pas des robots mais pouvons choisir entre le bien et le mal, à nous d’assumer notre destination finale et d’avoir ou pas de communion personnelle avec Dieu, par sa représentation humaine Jésus Christ qui nous permet d’accéder au Paradis par son sacrifice. Quand l’on meurt, le cordon d’argent qui relie le corps physique à l’âme est rompu (Ecclésiaste 12:6)et les jeux sont fait, sans retour possible …
    Le péché est la cause des malheurs du monde et l’ange déchu et ces cohortes manipulent l’humanité depuis la genèse, pour être vaincu après l’arrivée de l’anti christ qui règnera un temps très bref. Il imposera son ADN de faux créateur, d’ange déchu à l’humanité en crise sanitaire par la marque de la bête pour se déplacer, acheter et vendre sur une partie de l’humanité génétiquement modifiée qui se condamnera elle-même, en étant coupée volontairement de son créateur.

  8. « L’espoir c’est comme répéter inlassablement les mêmes choses et de s’attendre à un changement à la prochaine fois »

    j’ai copié sur cette phrase que je crois d’Einstein A.  » la Folie c’est toujours refaire la même chose et de s’attendre à un résultat différent  »

    Je vous trouve Marsi et Voyageur 21 très bons sur vos réflexions mais je suis fatigué d’entendre toujours ces mêmes mots, péché, paradis, anti christ, espoir, anges et même parfois la Foi.
    J’ai arrêté la pratique religieuse depuis 2 ans, avant j’ai même exercé le métier de sacristain pendant une dizaine d’années pour remplacer l’ancien terrassé devant l’entrée de l’église par une crise cardiaque.
    L’ancien prêtre me disait un bon chrétien c’est celui qui se pose toujours la question  » est-ce que Dieu existe »
    Je suis le 1er convaincu qu’une entité ou une force inconnue nous a créés mais le narratif religieux ne me convainc plus.
    Mon père me disait  » depuis que j’ai connu les italiens je comprends la manipulation de Rome »

Laisser un commentaire