Légitime défense : face à une agression, peut-on encore se défendre en France ?..

À débattre, merci pour le lien. Devoir se défendre peut arriver à tous un jour ou l’autre. La justice française doit-elle revoir les textes pour protéger l’agressé face à l’agresseur ? Partagez ! Volti

******

Sputnik France

Peut-on réellement se défendre aujourd’hui en France face à une agression? Aussi absurde que cela puisse paraître, tel n’est pas toujours le cas. Nous avons en effet un gros souci avec la légitime défense dans notre pays.

Les violences gratuites augmentent en France et le danger ne peut pas toujours être évité. Quand il est pris au piège, l’agressé en vient quelquefois à se défendre. Il peut alors risquer une condamnation par les tribunaux, notamment si sa riposte est jugée disproportionnée. L’affaire du légionnaire qui a retourné contre lui le couteau de son agresseur, lequel en est mort, a fait grand bruit au début de l’été. Le sentiment d’insécurité, aujourd’hui justifié en France, se double alors d’un sentiment d’injustice.

Comment vit-on une agression? Pourquoi la légitime défense est-elle si difficilement reconnue par les juridictions? Surtout, les textes du code pénal sont-ils adaptés à la réalité d’une agression ? Quel remède peut-on trouver au risque grandissant de fracture entre les justiciables et les institutions judiciaires?

Nous avons écouté des victimes d’agressions, interrogé le député et médecin Joachim Son-Forget, qui a déposé un projet de loi pour assouplir le régime de la légitime défense, mais aussi Me. Guillaume Janson, porte-parole de l’Institut Pour la Justice (IPJ), et Me. Henri de Beauregard, l’avocat du légionnaire qui est venu à bout de son agresseur gare du Nord. Mais peut-être est-ce surtout de la médecine que nous vient la plus grande leçon: la science a quelque chose à nous apprendre sur les réponses physiques et psychologiques face aux menaces. Des réactions qui gagneraient à être prises en compte devant les tribunaux.

Retrouvez toute l’actualité, les reportages, les analyses et les chroniques sur notre site : https://fr.sputniknews.com/

Sputnik France

5 commentaires

  • Du moment que ce n’est pas pour un oeil, les 2 yeux
    et pour une dent la machoire ……

  • Avatar Leveilleur

    Si la justice en France n’est pas du côté des victimes, c’est qu’elle est déconnecté de la justice. Depuis quand ceux qui essaient de défendre leur vie sont coupables de pas avoir fait ce qu’il fallait pour sauver leur vie ? On marche sur la tête là. Je ne parle pas ici des vols d’objets mais de sauver sa vie en cas d’agressions.

    Et depuis quand on écoute les agresseurs qui viennent porter plainte pour avoir agressé un individu qui n’a fait que défendre sa vie ? C’est le monde à l’envers, dans ce cas là les agresseurs devraient se retrouver en centre de soin psychologique illico presto et non relâchés dans la Nature.

    C’est triste à dire mais il suffirait que certains juges se retrouvent victimes pour que l’agresseur se retrouve derrière les barreaux mais lorsqu’il s’agit du citoyen l’ambra c’est une autre chanson.

    Il ne faut pas avoir peur de cette justice qui donne des circonstances atténuantes à l’agresseur agressé, lorsqu’on ne peut pas fuir son agresseur alors il est légitimes de sauver sa vie quel que soit l’aboutissement et dans le cas où on ne pourrait pas le raisonner.

    Sauver sa vie est légitime et tant pis pour ceux qui ont voulu jouer les caïds, ils ont pris le risque d’être blessé ou tué. Pourquoi autant de sensiblerie avec les voyous de tout bord ? Donner des circonstances atténuantes aux agresseurs n’est que le résultat d’une justice diabolique qui laisse le mal gangréner notre société.

  • Thibaultraa Thibaultraa

    80% des violences concernent des hommes, 80 % des magistrats sont des femmes.
    Ca ne marche pas.
    Totale compassion pour les criminels. Victimes oubliées.

  • Avatar kardaillac

    Garde-à-vue ou garde-à-morgue, faut choisir !
    Justice indigne qui perd la considération des justiciables à son endroit et généralement dont on se méfie de plus en plus !

    Ne piégez pas non plus votre maison de campagne, le cambrioleur est en droit de vous assigner.

    Pays de fous !

  • Avatar clegiru

    Qu’est-ce qu’on en a à faire des conséquences ? Ce sera toujours moins grave que de perdre la vie ou être gravement blessé.
    Par contre un seul conseil si vous n’avez pas le choix de fuir : frappez vite, fort et sans hésitation puis dégagez rapidement. N’attendez pas qu’un attroupement se produise. Ne discutez pas avec les éventuels témoins. Dégagez !

Laisser un commentaire