Rencontre entre les chefs de la RPD et de la RPL pour améliorer la coopération entre les deux républiques…

Bonne nouvelle pour les deux jeunes républiques de Lougansk et Donetsk, qui espère marcher ensemble vers un destin commun. Ça change un peu mais, rien n’est réglé. Partagez ! Volti

**********

Christelle Néant pour DoniPress

Aujourd’hui a lieu à Lougansk une réunion entre Denis Pouchiline, chef de la République Populaire de Donetsk (RPD) par intérim, et Léonid Passetchnik, chef de la République Populaire de Lougansk (RPL) par intérim, pour discuter de coopération économique, de lutte contre la corruption, et d’autres domaines, dans lesquels les deux jeunes républiques veulent travailler main dans la main.

Il s’agit de la première visite officielle de Denis Pouchiline en RPL en tant que chef de l’État par intérim. Les deux chefs d’État ont discuté de la nécessité pour les deux républiques de travailler ensemble pour lutter contre la corruption et développer leur économie. « Nous allons utiliser le temps à bon escient et pouvoir discuter des questions qui sont à l’ordre du jour et qui sont perçues positivement par nos citoyens. Nous devons baser nos décisions sur les gens. Par conséquent, sur un certain nombre de questions en termes de développement économique et de problèmes communs contre lesquels nous luttons – je parle de la partie corruption – nous devons agir main dans la main », a déclaré Denis Pouchiline.

La réunion s’est ensuite déroulée à huis clos entre les deux chefs de l’État, qui ont discuté de nombreux sujets importants pour l’avenir de la RPD et de la RPL.

Car le développement économique et la lutte contre la corruption ne sont pas les seuls sujets sur lesquels les deux chefs d’État veulent renforcer la coopération entre les deux républiques. Pour Denis Pouchiline, tous les départements de la RPD et de la RPL doivent établir une coopération efficace pour atteindre les buts communs des deux jeunes républiques.

« J’espère qu’à l’avenir, et par l’intermédiaire de tous les départements, et par l’intermédiaire des parlements sera établi – et quelque part sera maintenu – un niveau élevé d’interaction, et que de manière générale nous pourrons atteindre les objectifs qui ont été exprimés depuis la tribune en 2014. Notre tâche consiste maintenant à les mettre en pratique », a ajouté le chef de l’État.

« Bien sûr, nous avons une histoire commune, et j’espère vraiment, je dirais, je suis sûr que nous avons un avenir commun. Et l’avenir va dans une seule direction – vers la Russie. Tous les processus d’intégration en cours au niveau de la coopération entre les organisations publiques, le sport, la culture, les syndicats et autres agences ne sont que temporaires. J’espère que nous atteindrons le stade où cette barrière sera levée », a conclu Denis Pouchiline.

Denis Pouchiline a souligné que le bien-être des citoyens dépendait d’une interaction efficace entre les départements des deux républiques.

Léonid Passetchnik a, quant à lui, souligné l’importance de résoudre rapidement certains problèmes majeurs pour permettre à la RPD et à la RPL de se développer.

« Nous avons beaucoup en commun, beaucoup de problèmes non résolus, beaucoup de tâches inachevées, et de la qualité de la réponse à ces problèmes et de la rapidité avec laquelle nous les réglerons dépend probablement le développement de nos républiques, de notre intégration dans la Fédération de Russie, du développement économique de nos républiques, en général, et du bien-être de nos citoyens », a déclaré le chef de la RPL par intérim.

Comme on peut le voir, les deux républiques, par la voix de leur chef de l’État respectif, s’expriment d’une seule voix, et démontrent qu’elles marchent ensemble vers le même but. De quoi calmer les craintes de certains concernant une mésentente éventuelle entre la RPD et la RPL.

Christelle Néant pour DoniPress

Laisser un commentaire