SOS Maman – Lutter contre l’avortement efficacement c’est aider les futures mamans

C’est de la mère porteuse de vie dont il va être question ici et plus précisément comme l’indique clairement le titre, la mère contrainte d’avorter la plus belle des missions qui soit.

un « besoin » d’avortement c’est avant tout n’en déplaise à certains, dans 99% des cas, une femme en situation de grande détresse et sur le point de se marquer à tout jamais au fer rouge une large parcelle de l’esprit.

C’est pour leur venir en aide que fût créée en 1994 l’association SOS MAMANS de Winfried Wuermeling. Celle-ci a pour but de trouver les mots, les ressources et les solutions qui vont permettre aux futures mamans de sortir de la spirale infernale de l’avortement.

Parmi les femmes que vous pourrez croiser si vous entrez en contact avec cette association, beaucoup sont d’anciennes rescapées avec à leur côté leur(s) enfant(s) plein de vie.

Pour découvrir en détail le quotidien d’une telle entreprise de bonheur publique je vous propose une intervention du Président de cette association lors de son passage au libre Journal de Serge de Beketch en 2004 sur l’antenne de radio courtoisie.

Parmi les intervenants, certains d’entre vous reconnaitrons également les voix dans l’ordre d’apparition de Patrick Gofman, Roger Holeindre et Victoria.

Livre de bord 2003 à 2014

http://www.radio-silence.tv/index.php?menug=6&idsos=87

Le bilan de cette association au 19 juin 2015, après 20 ans d’existence était de 1099 bébés sauvés ce qui, si l’on compte les mamans en détresse vitale, nous fait un total de 2200 personnes.

22 femmes et jeunes filles enceintes, plus 2 avec leurs bébés déjà nés étaient logés en studios loués ou en familles hébergeuses.

Leur vitesse de croisière est de 2 à 3 sauvetages par semaine pour un coup moyen pour chacun de 1200 € de dépenses immédiates.

Toujours au 19 juin dernier les moyens disponibles étaient de 5242 Euros.

L’association comptait 800 donateurs.

Il me semble bien qu’il soit écrit quelque part quelque chose comme « qui sauve une vie sauve l’humanité tout entière »

Une partie d’entre vous trouvera à juste titre que cet article sent un peu trop le religieux tendance Catholique Traditionaliste et ils auront raison, à ceux là je leur demanderai juste de bien vouloir m’indiquer une association équivalente qui corresponde à leur principe de non intervention religieuse dans de telles situations, auquel cas je me ferai un joie d’en faire la promotion comme j’ai pu le faire aujourd’hui pour celle-ci.

Penchons-nous maintenant quelques instants sur cet acte rendu possible massivement (229 021 en 2013) non par la loi comme une majorité d’entre vous peuvent le penser mais bien plus en réalité, par le renoncement du corps médical au serment d’Hippocrate ou pour être plus précis par son remplacement par un texte vide de sens permettant l’absolu contraire de la mission première du praticien.

Le texte original :

Source : http://www.ordomedic.be/fr/l-ordre/serment-(belgique)/serment-hippocrates/

« Je jure par Apollon médecin, par Asclépios, par Hygie et Panacée, par tous les dieux et toutes les déesses, les prenant à témoin, de remplir, selon ma capacité et mon jugement, ce serment et ce contrat; de considérer d’abord mon maître en cet art à l’égal de mes propres parents; de mettre à sa disposition des subsides et, s’il est dans le besoin, de lui transmettre une part de mes biens; de considérer sa descendance à l’égal de mes frères, et de leur enseigner cet art, s’ils désirent l’apprendre, sans salaire ni contrat; de transmettre, les préceptes, des leçons orales et le reste de l’enseignement à mes fils, à ceux de mon maître, et aux disciples liés par un contrat et un serment, suivant la loi médicale, mais à nul autre.

J’utiliserai le régime pour l’utilité des malades, suivant mon pouvoir et mon jugement; mais si c’est pour leur perte ou pour une injustice à leur égard, je jure d’y faire obstacle. Je ne remettrai à personne une drogue mortelle si on me la demande, ni ne prendrai l’initiative d’une telle suggestion. De même, je ne remettrai pas non plus à une femme un pessaire abortif. C’est dans la pureté et la piété que je passerai ma vie et exercerai mon art. Je n’inciserai pas non plus les malades atteints de lithiase, mais je laisserai cela aux hommes spécialistes de cette intervention. Dans toutes les maisons où je dois entrer, je pénétrerai pour l’utilité des malades, me tenant à l’écart de toute injustice volontaire, de tout acte corrupteur en général, et en particulier des relations amoureuses avec les femmes ou les hommes, libres ou esclaves. Tout ce que je verrai ou entendrai au cours du traitement, ou même en dehors du traitement, concernant la vie des gens, si cela ne doit jamais être répété au-dehors, je le tairai, considérant que de telles choses sont secrètes.

Eh bien donc, si j’exécute ce serment et ne l’enfreins pas, qu’il me soit donné de jouir de ma vie et de mon art, honoré de tous les hommes pour l’éternité. En revanche, si je le viole et que je me parjure, que ce soit le contraire. »

L’actuel :

Le serment d’Hippocrate de la Faculté de Médecine de Paris V
Extrait de : La Gazette du Groupe d’étude en Orthopédie Pédiatrique, n°11, Janvier/février 2004 

 » Je promets et je jure d’être fidèle aux lois de l’honneur et de la probité dans l’exercice de la Médecine. Je donnerai mes soins gratuits à l’indigent et n’exigerai jamais un salaire au-dessus de mon travail. Admis dans l’intérieur des maisons, mes yeux ne verront pas ce qui s’y passe ; ma langue taira les secrets qui me seront confiés, et mon état ne servira pas à corrompre les mœurs ni à favoriser le crime. Respectueux et reconnaissant envers mes Maîtres, je rendrai à leurs enfants l’instruction que j’ai reçue de leurs pères. Que les hommes m’accordent leur estime si je suis fidèle à mes promesses ! Que je sois couvert d’opprobre et méprisé de mes confrères si j’y manque. « 

Disparu le : « Je ne remettrai à personne une drogue mortelle si on me la demande, ni ne prendrai l’initiative d’une telle suggestion. De même, je ne remettrai pas non plus à une femme un pessaire abortif. »

De toutes les phrases de la version originale, ces deux phrases semblent être, s’il ne devait en rester que deux, celles qui devraient être lues aujourd’hui par tout futur praticien, non ?

Maintenant un peu d’étude lexicale et puisque « Les mots ont un sens » penchons nous sur l’acronyme I.V.G. (Interruption Volontaire de Grossesse) qui si l’on veut bien prendre le temps de l’analyser nous livre bien plus que trois lettres.

IVG, c’est tout d’abord un substitue au mot « avorter » qui se trouve avoir une connotation plus proche de la réalité mais également plus négative tout en étant en rapport direct avec le premier des serments d’Hippocrate où la phrase « je ne remettrai pas non plus à une femme un pessaire abortif. » comme nous l’avons vu plus haut était clairement énoncé par le futur praticien.

En règle générale, avorter une mission, c’est y mettre fin. C’est donc bien ce terme qui devrait être utilisé puisque c’est bien de mettre fin à la vie que porte la femme en elle dont il est question en réalité.

Que nous dit le Larousse pour le terme avorter : « Expulser un embryon ou un fœtus non viable. »

Nous avons donc bien INTERRUPTION (le I de IVG) = AVORTER

Et c’est là que commence la lente et douce modification du sens premier des mots comme dans ce bon vieux « 1984 » d’Orwell, une modification qui, appliquée au mathématiques donne à peu près cela : 2+2=5

Car qu’on le veuille ou non, après 12 semaines (le délai encore légal en France pour une IVG=AVORTER), soit le dernier tiers du troisième mois environ, il n’est plus question d’embryon à expulser mais bien de fœtus viable que l’on souhaite voir disparaitre et cela dès l’issue des deux premiers mois pour être précis, car toutes les ébauches d’organes sont en place, le stade embryonnaire s’achève, l’embryon est désormais appelé fœtus. Il pèse alors entre 2 et 3 grammes et mesure en moyenne de 30 à 40 millimètres.

En fait pour être plus clair, voici un embryon de 11 semaines :

Photo d'un foetus à 11 semaines

Pour plus de photos à différents stades cliquez sur le lien ci-dessous et ne comptez pas sur moi pour mettre ici la mention âmes sensibles s’abstenir car c’est exactement le type de garde-fou mental qui permet à certaines femmes (certes minoritaires) d’avorter avec une désinvolture à faire pâlir et aux femen nues pour l’occasion de leur dérouler le tapis rouge sang jusqu’à l’avortoir en criant « Ma chatte Mes droits ». Il n’y a plus qu’à espérer que ce ne soit pas les dernières paroles entendues par Bébé avant de mourir, mort qui constitue visiblement ici pour les pro-IVG, son premier, son seul et dernier droit.

http://www.abortionno.org/abortion-photos/

 

Stef2892 pour les moutons enragés

116 commentaires

  • Mehdi

    Avortement = meurtre

  • xeos839

    c’est article est tout simplement honteux tenir de tel discours,on vois bien que ces personne n’ont jamais vue la misère pour dire ca !!!!

    • Encore faudrait-il que vous le lisiez, que vous écoutiez l’enregistrement audio et que vous alliez lire au hasard les publication de l’association ce que vous n’avez visiblement pas fait.

      Alors de deux choses l’une, soit c’est par manque de temps que vous n’avez pas explorer en profondeur cet article, dans ce cas, personne et surtout pas moi ne peut venir vous le reprocher.

      Soit vous l’avez explorer en profondeur auquel cas votre commentaire relève d’un manque total d’objectivité pour ne pas dire d’une mauvaise fois coupable.

      • C’est de moi que vient la mauvaise foi ? Entre la photo dégueulasse et les commentaires ultra-orientés, c’est clairement un plaidoyer anti ivg qui cherche a culpabiliser, et non une main tendue comme tu voudrais le faire croire.

        Cet article est à vomir, et ceux qui propagent ce genre de discours aussi.

      • La photo dégueulasse est-elle bien celle d’un fœtus de 12 semaines ?

      • Un commentaire qui prouve encore, si besoin était, que le but n’est pas de réfléchir ou d’informer, mais bien de militer contre l’avortement.

        Je retiens donc que ce blog n’est pas la pour informer, mais pour faire passer de la propagande pro-végan, anti-avortement, et anti-science sous couvert d’information. Et après vous critiquez Charlie ?

        Décevant.

      • Qu’est-ce que se connard de Charlie vient foutre là dedans ? (rires)

        Hector, comprends bien que Volti ou Benji, poste parfois ou même souvent ? Des articles sur lesquels ne se reflètent pas nécessairement leur idéaux. Le but étant simplement d’informer. Informer d’une façon neutre, juste pour faire réagir, et poser son point de vue, ou l’affiner. Cela met justement notre sagacité à réfléchir en jeu.

        En tout les cas avec se genre de sujet, c’est clair que ça ne manque jamais. Est-ce un tord, je ne pense pas, tout ce qui permet de mettre en jeu notre réflexion est pour moi positif. La preuve, j’ai continué à réfléchir sur cette question après avoir poser celle qui m’est venu à chaud. Et je me dit que décidément c’est du cas par cas. Et aussi une question de philosophie personnelle.

        Orné

      • Quel rapport ? Simple, les termes choisis, ce n’est pas un foetus, mais un embryon. Le choix d’un exemple extrême pour choquer le lecteur, la majorité des ivg se passent avant 12 semaines. Bref, tout est fait pour choquer, pour susciter une vive émotion, pour orienter la conclusion et éviter toute réflexion. Si tu ne penses pas comme l’article, tu es un monstre, si tu n’es pas Charlie, tu es un monstre, même principe de fonctionnement. Cet article n’a rien de neutre.

        Et juste pour conclure, interdire l’ivg n’empêcherait absolument pas les avortement. Ils continueront a se faire dans des conditions douteuses, sans suivi sérieux, et en mettant en danger la vie de celles qui le pratiqueront. Mais ça, j’imagine qu’ils n’en ont rien a battre, les anti-ivg. Bien fait pour celle-là, mieux vaut qu’elle crève plutôt qu’elle ne suive pas cette morale de merde…

      • Le fait que vous ne répondiez pas à la question est assez étrange.
        Avez-vous peur de la réponse que vous seriez obligé de donner si vous répondiez simplement par oui ou par non à la question :

        « La photo dégueulasse est-elle bien celle d’un fœtus de 12 semaines ? »

        De plus les « Charlie » ne sont-ils pas un mouvement né suite à l’assassinat des dessinateurs de Charlie Hebdo.
        https://olivierpechter.files.wordpress.com/2014/01/2013-03-06-charlie-hebdo-manifeste-edito.jpg

      • C’est celle d’un embryon a 11 semaines. Pas un foetus. Mais bravo, mentir et faire preuve de mauvaise foi pour faire passer ton message, tu montres bien à quel genre de personne on a affaire…

      • Un embryon devient un foetus à partir de la 12ème semaine. si cette photo vous choque déjà qu’en serait-il d’un foetus avorté de 12 semaines !!

      • xeos839

        Stef il est vrai qu’il vaut mieux qu’une mère garde son enfant pour l’élever dans la misère ou le placer en foyer plutôt que d’avorter et se laisser une deuxième chance!derriere un avortement se cache une personne qui subit une épreuve très dur de la vie !! ton regarde de bisounours sur le sujet est indécent et je sais de quoi je parle pas besoins de lire les publication de l’asso.ma femme a comme travail d’aider ces gens là !!!!!

      • C’est exactement le type de raisonnement qui m’amène à vous poser cette question :  » Un couple avec une bonne situation et parents de 2 enfants de 3 et 5 ans qui perdent leur emploi et se retrouvent dans la plus noires des misères avec tout juste de quoi nourrir leur progéniture doivent-ils mettre une balle dans la tête de leur enfants ? »

      • Mehdi

        Bien dit. Ils me font tous marrer avec leur morale putride. En plus qu’ils ne me parlent pas de misère en France.
        Dans ce pays, les gens avortent par confort. Juste pour pouvoir continuer à consommer leurs conneries.
        Ils veulent baiser à tout va, ok, mais après faut assumer.

      • jeffsensei jeffsensei

        bla bla de génralités, niveau 0 de l’argumentation.

      • Vous écrivez « ma femme a comme travail d’aider ces gens là !!!!! »

        Il n’existe aucun travail rémunéré reconnu par le système pour aider ces gens là.

        Si une fille de 17 ans aujourd’hui veut garder son enfants contre l’avis de ses parents, elle doit payer tous les soins qui ne seront pas remboursé puisqu’elle est sur la carte de Sécurité Sociale de ses parents.
        Que propose le travail de votre femme dans ce cas précis ?

        vous n’avez pas écouté l’enregistrement audio et vous n’avez pas lu (ce que vous reconnaissez) les publication de SOS Maman.

      • xeos839

        Stef on parle d’avortement pas d’infanticide!!évite de détourner le problème pour te donner raison et si il existe dès travail pour aider ces gens là se qui montre bien ta méconnaissance sur le sujet !! Maintenant je te remercie de citer l’exemple d une gamine de 17 ans qui sois disant doit tout payer de ca poche sache que la majorité de ces gamine se font émancipé par leur parent pour avoir le statue de jeune mère isolé et de se fait avoir une couverture social à 100% maintenat si tu veut ma femme meurt d’envie de te répondre car elle voie les dégâts que le non avortement peut causer et de lire tes commentaire de bobo catho la fait bouillir alors si tu y tient vraiment elle pourras t’expliquer plus en détail les subtilités des lois française sur le sujet maintenant je te conseillerais personnellement de lever le cul de ta chaise et d’aller te confronter à la vie réel

      • Si les parents ne veulent pas que leur fille de 17 ans donne naissance à un enfant, ils ne vont surement pas l’émanciper !
        Ne racontez pas n’importe quoi, si cette jeune fille veut cet enfant elle doit fuir ses parents pour ne pas le condamner à mort et payer tous les frais pour le garder !
        Écrivez à SOS Maman il auront plus d’un exemple à vous donner.

        De plus les mots ont un sens : Dans Larousse pour le terme avorter nous avons : « Expulser un embryon ou un fœtus non viable. »

        Puisque la loi autorise à la 12ème semaine les avortements y compris des fœtus viable, nous sommes face à un infanticide dont votre femme ce rend complice. On poursuit encore aujourd’hui des personnes de 80 ans parce qu’ils ne faisaient qu’obéir aux ordres en faisaient correctement leur travail. croisez les doigts (à défaut de priez) pour qu’il n’y ait pas un Nuremberg du malthusianisme un jour !!

        Maintenant la photo que j’ai mise dans l’article est celle d’un embryon (un amas de cellule selon votre femme) de 11 semaine.
        Si un jour il y a un Nuremberg du malthusianisme comme il y a eu un Nuremberg du Nazisme, vous pouvez être sûr que ce que votre femme considère comme un amas de cellule sera considéré comme un enfant et que le chef d’accusation s’en trouvera élargi d’autant.

        Pour votre commentaire sur la vie réelle, allez donc en couple exprimer votre pensée aux femmes bénévoles d’SOS Maman. Vous allez vous prendre une dose de bisous et de câlins qui vont vous faire froid dans le dos !

      • xeos839

        Stef tu déraille complet!!!comme gros l’a fait remarquer tu fait partie des simple d’esprit à vouloir faire du tout ou rien sur la question et sachez que je ne raconte pas n’importe quoi l’état prend en charge a quasi 100%les jeune mère mineur ( avec accord parentale ou pas )et majeur qu’elle avorte ou pas maintenant je peut comprendre que vous ne soyez pas au courant des lois et droit au quel elles ont accès vous n’êtes que le bénévole d’une petite asso.

      • Donnez moi un seul exemple de jeune mère mineur que l’on a accompagné jusqu’à la naissance de l’enfant contre l’avis des parents « normaux » (ne faisant l’objet d’aucune procédure pour maltraitance) en France.

        Je persiste, vous dites n’importe quoi !

        La petite assos fait le boulot…

        Un simple d’esprit prend un embryon de 11 semaines pour un amas de cellules alors même que la photo d’un tel embryon le classe de facto dans la case fœtus pour toute personne saint d’esprit.
        Ce n’est pas pour rien que l’on met le terme embryon le plus près possible de la fin du délais légal, ça rassure les simples d’esprit continuant à le croire à la vue même de la réalité de ce qu’est un embryon de 6 à 11 semaines.

      • Bonsoir les black sheep :D

        C’est un sujet assez fort, qui ne peut immanquablement faire appel à l’émotionnelle.On ne peut pas commencer à faire des généralités. Moi ça me touche de près, je suis une femme qui aimerait tombée enceinte et n’y arrive pas, je l’ai vécu durement l’année dernière, j’en ai même eut des ennuis de santé tant physique que mentalement.

        Dès lors quand je vois certaines femmes négligentes qui du coup avorte comme pour rire, ça me fait mal…

        maintenant une femme violée, ou qui est dans des conditions précaire ou l’enfant risque d’en pâtir je serait plus indulgente.

        Il y a aussi les cas de mauvaises santé ou le risque de donner vie à un enfant handicapé, peut être est-il plus sage d’avorté, bon là c’est au choix de la mère bien entendu.

        On ne peut que difficilement se mettre à la place de la future mère..Quand j’ai fait ma grossesse nerveuse et que j’était bourrée d’hormones, j’ai vraiment vécu dans la peau d’une mère, ce qui fait que je comprends mieux le cas par rapport à avant, je me suis donc adoucie sur la question, je relativise plus, mais il est clair que ce sont des choix douloureux, aucune femmes ne peut le vivre insensiblement, même ceux qui le font de façon désinvolte, l’esprit n’oublie jamais, il y aura un jour ou elles devront y faire face…

        Akasha.

      • Voilà une sage réflexion.
        Merci Akasha

      • « l’interruption de grossesse sans le consentement de l’intéressé est puni de 5 ans d’emprisonnement et de 75 000euros d’amende » (article L.2222.01).

        Donnez-moi un seul exemple d’une condamnation de ce type

        « En tant que mineure tu es êtes sous l’autorité parentale de tes parents jusqu’à ta majorité même en ayant un enfant (la grossesse et la maternité n’émancipent pas). Ainsi tes parents ont l’obligation de t’héberger jusqu’à tes 18 ans. Cela s’applique aussi à ton petit copain.
        Tu ne peux donc pas déménager et aller vivre seule ou avec ton petit ami, sans l’autorisation de tes parents.

        Si le climat familial est très difficile, des centres maternels peuvent t’accueillir pendant ta grossesse mais également quelques temps après (jusqu’aux 3 ans de l’enfant). Cet hébergement temporaire nécessite l’accord de tes parents ou de tes représentants légaux (par exemple : ton tuteur). L’assistante sociale de ta mairie peut te fournir la liste de ces centres dans ton département. »

        Il faut l’accord des parents qui vont toujours avec un large sourire vous dire qu’ils vont bien s’occuper de leur petite à la maison le temps que le bébé arrive, hors il n’arrive jamais dans de telles conditions. votre femme le sait.

      • verisheep

        Puisque la loi autorise à la 12ème semaine les avortements y compris des fœtus viable, nous sommes face à un infanticide dont votre femme ce rend complice.

        Stef, tu racontes n’importe quoi, il ne s’agit pas de foetus viable selon la loi, qui n’autorise pas les avortements à 22 semaines:

        La notion de viabilité a été précisée par la circulaire n° 50 du 22 juillet 1993 relative à la déclaration des nouveau-nés décédés à l’état civil : conformément aux recommandations de l’Organisation mondiale de la santé, les enfants pesant au moins 500 grammes ou nés après 22 semaines d’aménorrhée sont présumés viables, indépendamment de tout autre critère.
        […]
        En revanche, un enfant mort-né avant 22 semaines d’aménorrhée et ayant un poids de moins de 500 grammes a le statut de « pièce anatomique ».

        http://www.senat.fr/lc/lc184/lc1840.html

        Ni même selon la définition du dico:
        « Viable: Se dit d’un nouveau-né apte à vivre »
        http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/viable/81784

        L’ectoplasme de ta photo n’est pas apte à vivre, d’ailleurs… il est mort.

      • Heu.. Verisheep comment dire….

        ce que vous voyez ici à 22 semaines (24 d’aménorrhée, vous ne m’en voudrez pas j’espère de ne pas avoir trouvé une 20/22) serait donc une pièce anatomique ? c’est bien ça l’idée ?:
        http://www.abortionno.org/abortion-photos/nggallery/page/3

        Pourquoi en arriver à 22 semaines là ou il n’est question que de 12 ?

        Sinon vous avez raison, un avortement d’un apte à vivre à la 12ème semaine est encore possible en france. Merci de cette précision.

        L’ectoplasme comme vous dites, si il a fait l’objet d’une IVG est mort broyé par les pinces qu’il l’ont extrait.

      • verisheep

        Dans ce cas, donc à 24 semaines d’aménorrhée, c’est un foetus viable.
        Avant 22 semaines, c’est une pièce anatomique selon la loi, en effet.

        C’est bien toi qui voulait placer ton commentaire dans le cadre de la loi:
        « la loi autorise à la 12ème semaine les avortements y compris des fœtus viable »
        Alors qu’il ne relève que de la morale, qui est variable d’un individu à l’autre…

        Je ne critique pas ton point de vue moral mais ta façon manipulatoire de le défendre.

        EDIT: ne produisant même pas encore de globules rouges, non l’ectoplasme de 12 semaines n’est pas apte à vivre.
        Le record du plus grand prématuré ayant survécu est de 21 semaines et 5 jours, il existe seulement 2 cas recensés au monde.
        On peut donc raisonnablement penser qu’un fœtus n’est pas viable avant ce stade de développement, puisqu’il n’y survit jamais.

      • n’est-ce pas sous protection de la loi que l’on peu se faire avorter l’ectoplasme de 12 semaines ?

        La loi protège le porteur de l’ectoplasme, aucune loi l’ectoplasme dont le cœur commence à battre au 28ème jour.

        ça c’est un ectoplasme : http://88.182.76.221/m.sanglier/wp-content/uploads/2012/01/9782915173383_3.jpg

        ça c’est un bébé en formation qui à déjà accompli la plus fantastique, la plus incompréhensible encore aujourd’hui des mutations pour un organisme VIVANT !
        http://www.grainedecurieux.fr/grossesse/suivi-de-grossesse/pages/le_developpement_du_foetus_a_la_12e_semaine.aspx

      • verisheep

        Peu importe, contrairement à ce que tu dis la loi n’autorise pas les avortements de fœtus viables, uniquement de pièces anatomiques jusqu’à 12 semaines de grossesse.

        Si la loi ne te convient pas, il faut avant tout reprendre le contrôle de l’écriture des lois.
        Ton combat moral contre l’avortement (combat que je ne partage pas) est voué à l’échec.

      • Combien de fois ici l’OMS a-t-elle été dénoncée, notamment pour cause de vaccination quasi obligatoire contre le H1N1 ?

        C’est l’OMS qui a définit la viabilité d’un fœtus uniquement à partir de 20 semaines pour donner un caractère légal à un génocide de masse.

        Au fond de vous même vous savez que cette viabilité commence bien plus tôt (je veux bien admettre que la contraception médicamenteuse n’est pas une méthode abortive) allez disons 6 semaines.

        Vous pouvez vous réfugier derrière l’OMS pour valider une telle aberration préservant votre moral, cela revient à prendre l’OTAN pour une organisation libératrice.

        Sinon vous avez raison je ne peux pas parler au regard de la loi de foetus viable à 12 semaines

  • D’accord avec xeos839.

    Comme si c’était pas déjà assez difficile a vivre sans en plus venir en rajouter une couche pour culpabiliser davantage ceux qui le font.

    Vous vous croyez défenseurs de la vie ? Vous n’êtes que d’immondes pourritures qui n’hésitent pas à torturer psychologiquement des personnes déjà en grande souffrance pour défendre votre idéologie déconnectée de la réalité avec votre morale de merde.

    • Bis repetita placent

      « Encore faudrait-il que vous le lisiez, que vous écoutiez l’enregistrement audio et que vous alliez lire au hasard les publication de l’association ce que vous n’avez visiblement pas fait.

      Alors de deux choses l’une, soit c’est par manque de temps que vous n’avez pas explorer en profondeur cet article, dans ce cas, personne et surtout pas moi ne peut venir vous le reprocher.

      Soit vous l’avez explorer en profondeur auquel cas votre commentaire relève d’un manque total d’objectivité pour ne pas dire d’une mauvaise fois coupable. »

    • Mehdi

      Hector ça sent le vécu. Tu as assassiné un enfant, assume =)

      • jeffsensei jeffsensei

        @Mehdi: Rassure moi, tu es un ado? C’est quoi ces phrases?? La franchement on touche le fond!
        C’est ca donner des arguments Mehdi:
        « Avortement = meurtre »
        « Dans ce pays, les gens avortent par confort. Juste pour pouvoir continuer à consommer leurs conneries »
        « Tu as assassiné un enfant, assume =) »

      • xeos839

        Mehdi Si Hector parle par vécue alors respecte le car il est mieux placé que toi pour en parler !!

  • bonsoir

    polluer la terre est un crime

    polluer l’eau est un crime

    polluer l’air est un crime

    mettre un enfant au monde à l’heure actuelle est un crime

    cautionner les auteurs de tout ce processus est un crime

    le plus grand des crimes est celui d’être sourd , aveugle et muet tout

    en étant dans le déni de vérité….

    • rouletabille rouletabille

      Pourquoi attendre que le futur adulte en gestation NAISSE ?
      De toute façon il seras comme nous,comme nos parents,un survivant prêt à appliquer n’importe quelle directive à l’encontre de ses géniteurs,genre Disperser du Chemtrail,flic raciste aux USA,Sioniste en Israel Black Water,bof et cela rétribués comme les FEMEN que je respecte dans le processus horrible que naitre est une fatalité suicidaire pour soi et les autres.
      Vous voyez Hillary Clinton donner le sein à un nouveau né ?

      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    • « mettre un enfant au monde à l’heure actuelle est un crime »

      J’ai déjà lu ça quelque part, ha oui c’est ici :

      http://www.youtube.com/watch?v=nBYmsGKUqc8

      et cela justifie cela :

      http://www.wired.com/2009/04/ff-guidestones/

      Il faut vraiment avoir les fils qui se touchent pour se prétendre un moutons enragés et utiliser l’argumentaire favoris de tous les internationalistes promoteurs du Nouvel Ordre Mondial.

    • Tyr

      Écrire de la merde comme tu le fais sur internet n’est pas un crime.
      Mais c’est bien triste.

    • Tyr

      Mais allez jusqu’au bout de la logique qui est supposée être la votre, bande d’hypocrites.
      Puisque vivre est pour vous un crime (mais que par contre c’est super d’aller filer du fric à l’autre bout du monde pour qu’ils continuent, eux, à se reproduire tant et plus), cessez de vivre, il y a des solutions pour ça.

      Mais non, surtout pas, il vaut mieux continuer à mener sa petite vie nihiliste en se croyant supérieur aux autres parce que l’on suit les théories malthusiennes relayées par le grand orient et les autres satanistes du même acabit.
      Et ensuite faire venir par milliers ceux qui ne suivent pas cette politique idiote pour remplacer la population d’origine vraiment trop gênante pour certains.

  • Lowren

    J’approuve les deux commentaires plus haut…
    Voilà que vous faites dans le pro-vie maintenant. Avec les habituelles photos de fœtus pour faire peur aux gens… Un grand classique dans le genre. Ne vous y laissez pas prendre, certaines qui reviennent régulièrement pour impressionner la plèbe sont retouchées ou carrément fausses.

    Comme dit plus haut, culpabiliser les gens (les femmes ! Jamais les hommes qui les engrossent bien sûr, les pauvres n’y sont pour rien) est vraiment la plus mauvaise des solutions.

    Parlez plutôt de la difficulté en France d’obtenir une stérilisation volontaire, qui est la croix et la bannière même lorsqu’on à plus de 3 ou 4 enfants et un âge avancé. Pourtant la loi l’autorise a toute personne majeure.

    Et apres on nous culpabilise avec des arguments pro-vie… En tant que femme, cet article me fait mal (un chouïa certes, mais parmi tant d’autres). Votre lectorat féminin ne vient pas ici pour se faire insulter.

    • Lisez l’article et écouter l’enregistrement audio mis en image avant de commenter SVP.

      Tout vos justes arguments, sont également ceux de l’association SOS Maman !

    • voltigeur voltigeur

      Cet article est justement là, pour que chacun puisse donner
      son avis sur cette question qui divise.
      Personnellement, je suis pour l’avortement, il est inutile de
      mettre au monde un malheureux de plus quand la mère est en difficulté,
      ou qu’elle ne veut pas d’enfant.
      Par contre il faut éduquer les femmes aux moyens de se protéger, un
      avortement ce n’est pas anodin. Les moyens ne manquent pas!
      Pilules, stérilet, capotes, etc.. Être enceinte alors qu’on
      peut l’éviter parait absurde ou alors ces filles sont vraiment,
      pas du tout au courant de comment fonctionne leur corps… :)
      INFORMATION!! avant tout.

      • Cet article n’est absolument pas écrit pour appeler a réfléchir. Relis le bien, c’est pas dur a voir. C’est de la pure propagande anti-avortement qui cherche a culpabiliser.

        Ne dis pas que c’est pour donner son avis, ou pour informer, c’est faux.

        Relis bien l’article, objectivement, et éventuellement met toi dans la peau d’une personne qui à avorté pour une raison quelconque en le lisant. C’est de la propagande, du militantisme anti-ivg, mais ça n’appelle pas à réfléchir sur le sujet ou à informer, seulement à culpabiliser pour imposer un point de vue de catho intégriste a la con.

      • rouletabille rouletabille

        Jsuis de ton avis HECTOR.
        Faire une LOI sur l’avortement,le suicide et l’euthanasie est vraiment débile.
        Des juges qui culpabilisent l’avortement ?alors qu’ils protègent les pédophiles et autres parasites..
        Si une personne désire ou n’as pas la possibilité de subvenir aux besoins d’un enfant ,c’est pas à ELLE de décider?,c’est un JUGE ,sans blague ???
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

      • rouletabille rouletabille

        J’ajoute que tout compte fait,pourquoi pas demander à un BANQUIER si le fœtus est solvable ?
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

      • voltigeur voltigeur

        Je ne dis pas le contraire, je n’ai pas à lire
        la propagande des anti qui ne dit rien des autres avis,
        et culpabilise. On avorte pas de gaité de cœur quand même!!
        S’ils arrivent à faire changer d’avis les femmes, est ce qu’ils
        suivent ces femmes jusqu’au bout de leur vie?
        Je ne suis pas d’accord avec cet article, ça ressemble à une
        espèce en voie de développement, qui veut que ce ne soit plus de
        l’information, mais de la propagande. On voit la même chose
        pour le véganisme, les religions, certains défenseurs de causes, à la limite
        du terrORisme tellement ils sont acharnés, etc…
        L’éternelle question à ce sujet est « est ce que l’être en devenir, peut
        être considéré comme aboutit des la conception ou pas »
        « Y a t-il crime ou pas? »..
        Je me demande pourquoi il y en a encore autant, avec les moyens
        disponibles.

      • rouletabille rouletabille

        Autour de moi c’est idem,sauf les proches (très proches) ,des zombies végétatifs dans tout les sens,le cerveau est devenus une éponge pour bcp,ils n’en peuvent rien,nous aussi on deviendras comme eux,les assauts chimiques et autres aurons raison de nos sois disant libres arbitres.
        Nous sommes piégés et surement sans le savoir.
        Bisous notre belle VOLTI .
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

      • rouletabille rouletabille

        Suis en boule libre.
        Certains parlent de disparaitre ?
        C’est grave docteur ?
        Faut une autorisation quand même.
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • A ce petit détail près que l’association SOS Maman existe depuis 1994 comme indiqué dans l’article ce qui fait que votre argument sur le nouveau combat ne tient pas.

        De plus vous écrivez : « On avorte pas de gaité de cœur quand même » c’est exactement ce qu’explique le président d’SOS Maman.

        J’aime à penser que lorsque l’on post des commentaires, l’on a pris le temps de lire et écouter ?

    • Le fait que vous ne sachiez pas ce qu’est réellement un fœtus de 12 semaines est symptomatique du problème qui entoure ces drames.

      Pouvez-vous SVP me donner un lien de ce qu’est pour vous un fœtus de 12 semaines ?

  • Bonsoir,
    Honnêtement je ne sais pas trop quoi penser. Je viens de zieuté une partie des clichés, et je suis tout blanc. Je ne suis pourtant pas une petite nature, j’en ai vu d’autres. Mais je ne sais pas, il y a un côté hyper morbide pour ne pas dire malsain sur ces clichés. Voir ses minuscules petits corps éclaté ou démembré, je ne sais pas, c’est malsain je trouve. Je ne trouve pas ça pertinent finalement, et je serai assez de l’avis de Hector qui n’a pas toujours tort (sourires). Qui on est de juger ses femmes qui pour le plus souvent ne voient pas d’autres issue, beaucoup restent marquée à vie. Ce qui me fait pitié, c’est quand des hommes se permettent le jugement.

    Et j’ai remarqué que les femmes qui sont mère, sont bien souvent indulgente envers ses femmes.

    Je ne voudrait pas faire d’amalgame ou de généralités, mais avouons que c’est souvent les catholiques acharnés qui portent se genre de jugements assez dur.

    En tout les cas, je refuse de les juger, pourtant je suis un grand défenseur de la vie, et je suis la vie incarné dans son feu le plus sacré, mais la vie justement à tant de variante et définitions. Aussi ses femmes doivent justement continuer, elle aussi à vivre, ne l’oublions pas.

    Orné

  • Je pensais que cet article allait déchaîner les passions, surtout chez les lectrices mais non.
    Pourtant l’affaire est sérieuse, voire grave car le problème est moral, il y a une question d’éthique quand même…
    Avant il y avait ce qu’on appelait les  » tisanes du Diable  » prise en cachette avec des conséquences plus ou moins heureuses. Les progrès de la médecine font qu’aujourd’hui les femmes disposent de contraceptifs efficaces. Candide pourrait demander: Mais alors pourquoi se retrouvent-elles enceinte?
    Bêtise, ignorance, j’menfoutisme, étourderie??? C’est aux femmes de répondre.
    Bon j’donne pas mon avis parce-que planète blue va me tomber dessus, brrr.
    Il va de soi qu’en cas de viol l’avortement est presque une nécessité, m’enfin j’dis ça, j’dis rien….

    • rouletabille rouletabille

      Surement que Hitler est né d’un viol .
      Pas de réponses calamiteuses SVP,le peuple Allemand dans sa grande majorité le soutenait,il n’y a qu’à voir les défilés et autres manifestations,donnez moi une SEULE manifestation PRO F HOLLANDE ?.
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    • moins d’un viol sur 100 abouti à une grossesse. Le traumatisme est tel que l’ovulation, si elle était proche, n’a le plus souvent pas lieu. Et si ovulation, puis fécondation, il y a, il y a le plus souvent fausse couche, à cause de ce même choc.

      Le cas du viol est donc un cas extrêmement particulier. Excessivement douloureux, certes, mais particulier. Et on ne base pas une argumentation, et à plus forte raison une loi, sur des cas particuliers. Prétendre que le cas du viol justifie l’avortement en général est donc une escroquerie intellectuelle.

      De plus, même dans ce cas précis, il n’est pas inutile de rappeler deux choses : tout d’abord que l’enfant à naître est totalement innocent du crime de son père. Ce n’est donc pas à lui de payer. De plus, cet enfant sera certes l’enfant d’un violeur, mais il sera aussi l’enfant de la victime du viol. Et on ne peut pas répondre à un traumatisme terrible (celui du viol) par un autre traumatisme, celui de l’avortement.

      Source : https://fikmonskov.wordpress.com/2011/01/31/le-jour-ou-un-pro-avortement-me-sortira-un-argument-qui-me-surprendra-je-promets-de-re-considerer-ma-position/

  • suzanna

    Assez révélateur du conditionnement de certains, si on est pour l’avortement, alors on est moderne et on respecte les femmes, et leur choix.

    Si on estime que c’est un meurtre, et qu’il y aurait bien d’autres choix plus humains à faire, et bien là nous serions des :

     » Vous vous croyez défenseurs de la vie ? Vous n’êtes que d’immondes pourritures qui n’hésitent pas à torturer psychologiquement des personnes déjà en grande souffrance pour défendre votre idéologie déconnectée de la réalité avec votre morale de merde.  »

    Je suis une femme, et je suis assez bien placée pour savoir que l’on peut aussi attendre 9 mois et ensuite faire adopter l’enfant, des couples ne pouvant avoir d’enfants, ce n’est pas ça qui manque, pourquoi mettre un terme à sa vie, qui sait, cet enfant pourrait devenir quelqu’un de bien, et changerait le monde, et forcément, si on le tue dès le début, on ne laisse plus aucun espoir.

    Alors les porteurs de testicules qui insultent à tout va, on se passe de vos commentaires, vous n’êtes de toute manière pas concerné, n’est-ce pas la femme qui prend cette décision ?

    Ce monde est incroyable, beaucoup crient au scandale quand on leur parle des animaux en labo, mais pour l’évacuation forcée d’une vie humaine, là, stop, faut pas les ennuyer avec ça. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

    • rouletabille rouletabille

      Encore que les animaux n’avortent pas EUX,n’insultez pas les animaux svp,
      Merci

      • supermouton supermouton

        En cas de crise alimentaire sévère par exemple ou d’ennui de santé de manière générale, les grossesses animales peuvent être « interrompues » par la femelle… Certes, c’est un procédé biologique pas complètement contrôlé, et non pas via un outillage, mais il s’agit bien d’un avortement…
        Ce procédé existe bel et bien dans la nature, l’être humain n’a fait que le « mécaniser », tout comme il a mécanisé la production alimentaire, les transports et tout le reste… (mais peut-être que les récalcitrants moyenâgeux sont également contre l’outillage agricole… ils peuvent planter leurs tomates a mains nues si cela leur chante, ou mieux, attendre que dieu leur en fasse pousser sous leur fenêtre…)

        Le choix est celui de chaque femme, et il est pénible de toujours voir des petits despotes en bandes organisées vouloir imposer leur idéologie aux autres.
        Un « outillage » est a disposition de celles qui en ont besoin, en toute liberté ET sécurité. Cela ne devrait même pas se savoir, et ne nuit en rien aux bigotes moyenâgeuses qui sont parfaitement libres de ne pas l’utiliser, personne ne les y forcera, c’est également leur droit, et personne ne leur demande de comptes…

      • Bonjour super mouton, vous avez raison !

        A ce petit détail près que depuis l’âne de Buridan, l’on sait que l’homme n’est pas un animal, ni une ressource par la même occasion.

      • verisheep

        L’homme n’est pas un animal?
        Merde, on en apprend tous les jours…

        C’est quoi?
        Un végétal, un minéral, un « être de lumière vibrant sur les plans subtils de l’univers »?
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

        Surtout que dans un commentaire précédant, tu évoques toi-même ce procédé animal auto-abortif chez l’être humain:

        moins d’un viol sur 100 abouti à une grossesse. Le traumatisme est tel que l’ovulation, si elle était proche, n’a le plus souvent pas lieu. Et si ovulation, puis fécondation, il y a, il y a le plus souvent fausse couche, à cause de ce même choc.

      • « L’homme n’est pas un animal?
        Merde, on en apprend tous les jours… »

        Ben non ce n’est pas un animal qui a bien pu prétendre une chose pareille ?
        James Cameron dans Avatar, à par lui je vois pas bien ?

        Non parce que si il s’agit de Lucie, c’est un singe !

        Pour ce qui concerne le procédé animal auto-abortif je vous rappel que pour l’animal il « met bas » seule la femme accouche.
        l’on parle donc de fausse couche pour une femme et d’avortement volontaire où non pour un animal.

        deux séries de termes parce que l’homme n’est pas un animal

      • supermouton supermouton

        Techniquement, et hors césarienne, une femme met bas comme tous les autres animaux… différentes postures ont d’ailleurs été utilisées dans l’histoire, avant que cela ne se passe allongé en couche…
        L’utilisation de vocables différents entre l’homme et les autres animaux est simplement issu de la vanité de cet animal qui se pense(ait?) si différent des autres, et qui n’est même pas à l’écoute de son propre organisme comme le plus « con » des animaux…
        Fort heureusement, nous commençons à nous rendre compte lentement de notre total statut d’animal intégré dans la biodiversité, au même titre que les autres…
        Les effets concrets vont cependant mettre du temps a percoler dans certains cerveaux un peu trop « supérieurs » :-)

      • Pour moi l’Homme est un animal (j’aurais bien dit blaireau mais ne voudrait point insulter cette espèce) …
        L’âne de Buridan est un satire ironique de l’Homme (et a mon sens l’image de l’eau represente la liberté (la soif de …) et celle de la nourriture le besoin de se nourrir et donc être dans le système pour se nourrir) …) …
        Et l’Homme a toujours été entre ces deux états et c’est ce qui le mènera à sa perte …comme quoi …les siècles passent mais les « ideaux » restent …
        Je ne sais pas si le double sens de cette histoire a été mise dès le départ par l’auteur ou rajoutée pour cacher le fond mais quoiqu’il en soit c’est bien une critique de l’Homme en tant qu’animal il me semble …

  • Né d’un viol pourquoi???
    En revanche c’est vrai qu’il rassemblait des foules énormes, il a été le seul a avoir rassemblé autant de monde que Victor Hugo. Il avait, comme Hugo, le verbe magique.

    • rouletabille rouletabille

      Mode d’emploi pour NAITRE..

      Une fécondation de bestioles à bestioles,les exemples sont nombreux et ne posent pas de PB parmi les évolués,comme les virus et autres formes intelligentes dans la distributions folklorique évidente sauf pour NOUS qui avons des préjugés,des sectes,des ministres,des juges et des bourreaux et des….BANQUIERS .

      Bref,naitre est UN VIOL ,rien qu’apercevoir nos complices (on est pas tout seul sans ceux qui nous observent).
      Certains dirons (comme moi)que ca vaut le coup.
      Cette obligation de vivre ,de sentir,de chier,de pisser,de procréer(qu’on appelle AMOUR)fait partie d’une adoration de de SOI.
      Peut importe ..
      ok ok je sort
      bisous
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • Imaginez deux médecins dans une discussion hypothétique:

    Dr A. « j’aimerai connaître votre opinion sur une IVG.

    Le père était syphilitique, la mère avait la tuberculose Parmi les quatre enfants nés, le premier était aveugle, le second est mort, le troisième était sourd et muet, le quatrième avait aussi la tuberculose.

    Qu’est-ce que vous auriez fait? »

    Dr B. « j’aurais mis fin à la grossesse. »

    Docteur A.: « Vous auriez assassiné Beethoven. »

    • rouletabille rouletabille

      Hahaha
      La bestiole avortée SURVIT.
      Et devient NETANYAHOU .
      C’est pour répondre à STEF sur Beethoven http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • L’idée serait donc de tuer les Beethoven en puissance, pour être bien sûr que jamais un Netanyahou ne naisse ?
        Réfléchissez bien en profondeur à votre argumentation.

      • jeffsensei jeffsensei

        Ton exemple est ridicule, je pourrai t’en sortir des aussi débile mais bon. Commence par réécrire ton article sans l’orienter et sans y faire des erreurs qui vont dans ton sens. Si ce « combat » compte à tes yeux alors bats toi mais ne prostitue pas la vérité pour qu’elle te convienne.

      • Bonjour Jeffsensei,
        En quoi mon exemple est-il ridicule ? vous pourriez en sortir mais vous ne le faite pas, c’est dommage…
        Il n’y a pas d’erreurs dans mon article, sinon vous les auriez relevées et exposées.
        Aucune vérité n’a été prostituée, le serment d’Hippocrate a bien été modifié et la photo présentée ne ressemble aucunement à un amas de cellules et encore moins à un fœtus non viable.
        Il n’y a qu’une vérité dans le cas présent, des vies humaines naissantes sont stoppées au nom du droit de jouir sans entrave.
        A l’heure où des comités d’étique réfléchissent si un cerveau issue d’une culture de cellule souche doit avoir des droits, il est plus qu’étonnant qu’aucun droit ne soit encore accordé à bébé qui va naître.

  • Tyr

    Quelques questions pour les pro-avortements:

    1. Pourquoi le nombre d’avortements par an en France est-il stable (autour de 200 000 par an!) alors que depuis plus de 30 ans il y a eu évolution de l’éducation sexuelle et des méthodes contraceptives ?

    2. Pourquoi l’avortement concerne-t-il toujours les pays européens et jamais les pays africains?

    3. On dit que l’embryon n’est pas une personne avant une certaine période mais un amas de cellule. En est-on sûr? Et pourquoi puisque l’on n’en est pas sûr n’y a-t-il pas de principe de précaution pour éviter un meurtre dans le cas où les théories officielles seraient fausses?

    4. Pourquoi la franc-maçonnerie est-elle en pointe dans le combat pro-avortement?

    5. Pourquoi ne pas mettre en relation les couples stériles désireux d’adopter avec les femmes ne pouvant pas assumer l’enfant? Pourquoi un médecin ayant proposé cette solution a-t-il été menacé de prison?

    • Tyr

      6. (je l’avais oubliée, mais je la pose quand même): etes vous pour ou contre la peine de mort? Et si vous n’êtes pas pour, pourquoi les enfants dans le ventre de leur mère devraient-ils subir cette peine de mort? Pourquoi cette incohérence?

      • 7. Pourquoi alors que le taux de natalité est trop faible en France et qu’on pourrait en partie y remédier avec le point 5, ne le fait-on pas ? …On prend les migrants pour y remédier ? Ah
        Ps : Non je suis pas catho integroraciste …mais faut pas se voiler la face …

      • 8 (hs mais pas tant que ca) pkoi est-il plus facile d’adopter un enfant étranger et le ramener en France qu’un enfant né en France ?
        Le puzzle s’assemble ? Kalergi …encore lui …

      • C’est effectivement la bonne manière d’aborder l’origine du problème.

        C’est amusant de constater que certains moutons enragés sont capables de vous sortir l’intégrale de Pierre Hillard sur la mise en place du nouvel ordre mondial et d’être pourtant incapable de faire le rapprochement avec les mécanismes, les structures et les personnes Pro avortement.

        D’ailleurs allez demander à Pierre Hillard son avis sur l’avortement….

      • Tyr

        Bien vu Bélier ;) et Steph http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

    • Et tu crois qu’en interdisant l’avortement tu arrêteras les avortements ?

      http://tpe-histoire-avortement.e-monsite.com/pages/avant-la-loi-veil/les-avortements-clandestins.html

      Non seulement ça ne changera rien a l’avortement, mais en plus tu mettras en danger la vie de celles qui le subissent.

      « en 1965 le nombre d’avortements clandestins pratiqué était estimé à plus de 200 000 »

      Tiens, 200 000… Au final, les choses n’ont pas beaucoup évolué depuis l’époque… Tu as trouvé un beau combat a mener : mettre en danger la vie des femmes qui décident d’avorter en sachant que ça ne changera rien au nombre d’avortements.

      • Dans ce cas on légalise la prostitution infantile, parce que de toute façon ceux qui veulent vraiment se taper des gamins vont en Thaïlande, où ça se passe dans des conditions terribles.

      • Tyr

        Estimé.
        En face, on a des chiffres réels, prouvés.

        Qui a fait ces estimations?

        Je suis allé sur ton site pour regarder ce graphique.
        Si les estimations basses des années 60 sont prises en compte, on peut constater une augmentation des avortements.

        Pourquoi avorter et faire avorter dans un pays où le renouvellement des générations n’est pas atteint?

      • suzanna

        Personne ne parle d’interdiction, mais juste de dire la vérité, avorter c’est mettre fin à une vie, à chaque femme ensuite de gérer cela avec sa conscience, le problème vient des médecins et du planning famillale, ce sont eux qui sont pro avortement en évitant soigneusement de mettre les femmes devant la réalité de ce geste, et que dire de toutes les saloperies qui passent par ces gens là, on le voit en amérique, et c’est sans aucun doute fait partout ailleurs.

      • jeffsensei jeffsensei

        @Suzanna: « …en évitant soigneusement de mettre les femmes devant la réalité de ce geste… » Les témoignages que j’ai eu de mon côté vont à l’inverse de vos propos.
        Et concernant les médecins je vous signale que ce sont des gens comme nous, il y a les pour et les anti-avortement, pas besoin de faire une généralité.

  • GROS

    C’est un sujet très délicat, il y a toutes sortes de situations plaidant dans un sens ou dans l’autre.

    Excusez ma grossièreté, mais pour le coup, c’est vraiment un article de merde.
    A votre place je me serais bien gardé de le publier.

    • Justement non, c’est bien de l’avoir publié, au contraire! Les moutons enragés, c’est quoi à la base, même si le concept a évolué avec le temps? Un site qui a lâché plusieurs polémiques, qui a mis en ligne des articles que d’autres n’ont pas osé mettre, et surtout, qui est là pour vous bouger dans vos fauteuils. Vous n’avez pas aimé cet article, c’était aussi le but!
      Perso je suis pour l’avortement pour plein de raisons, je ne vais pas trop m’étaler sur le sujet, pas le temps non plus.

      • Bien de publier un article totalement orienté ? Mais elle est ou la réflexion dans les commentaires la ? Elles sont ou les pistes de réflexion ? Ça se limite a du « 12 semaines » ou « Elles ont qu’a abandonner leur gosse ». Il n’y a aucune réflexion sur le sujet. Zéro. Seulement de l’émotion exacerbée. On se croirait sur TF1.

      • Une photo sur ce qu’est un fœtus à 12 semaines semblent être effectivement votre limite Hector…

        Sinon, quelles pistes de réflexions voulez-vous que nous tentions d’approfondir.

      • GROS

        Il n’y a pas à être pour ou contre.
        C’est un sujet sur lequel on ne peut pas faire de généralité, ni appliquer un quelconque code moral.
        Ceux qui militent dans un sens ou dans l’autre ne sont rien de moins que des abrutis simples d’esprit.

      • xeos839

        Et je suis d’accord avec gros!!!http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

      • Un simple d’esprit prend un embryon de 11 semaines pour un amas de cellules alors même que la photo d’un tel embryon le classe de facto dans la case fœtus pour toute personne saint d’esprit.
        Ce n’est pas pour rien que l’on met le terme embryon le plus près possible de la fin du délais légal, ça rassure les simples d’esprit continuant à le croire à la vue même de la réalité de ce qu’est un embryon de 6 à 11 semaines.

      • GROS

        Stef, je vais être direct et franc : je me fous complètement de ton opinion et de ta vision des choses.
        Sur ce sujet, ce que tu penses te regarde et tu serais bien avisée de le garder pour toi.

      • Gros, c’est tout ce qui vous reste ?
        Moi ça me va comme conclusion pour ceux qui liront nos échanges.

  • Hector, j’ai tenu compte de votre juste remarque sur le fait que la photo de mon article était un embryon puisque de 11 semaine et non pas un foetus terme employé à partir de la 12ème semaines.

    J’ai donc remplacé :

    « En fait pour être plus clair, en voici un de 12 semaines »

    par

    « En fait pour être plus clair, voici un embryon de 11 semaines »

    Maintenant je ne vois pas l’impact de cette photo amoindrit par une telle modification…. cela aurait plutôt tendance même à faire de l’embryon tout autre chose qu’un amas de cellules non ?

    Merci Hector d’aller finalement dans mon sens sans vous en rendre compte.

  • Tyr

    Il est intéressant de constater que ce sont les opposants les plus farouches aux anti-avortement qui parlent de religion, associant ceux qui ne sont pas de leur avis à des « cathos intégristes ».
    C’est très intéressant, et très révélateur.

    A contrario, chez les « pro-vie », je n’ai vu aucune citation de la bible ou des écritures, aucun message mystique.

    A croire que refuser certaines croyances obligatoires du NOM vous pousserait à aller vers l’église. L’église catholique pourrait-elle être opposée intrinsèquement au NOM? Étrange, je trouve.

    Les seuls qui considèrent la chrétienté comme l’ennemi, ce sont les francs-maçons et les tenants de la religion juive, si je ne m’abuse.

  • jeffsensei jeffsensei

    @Tyr: Ton début de message veut rien dire:
     » les opposants les plus farouches à l’avortement qui parlent de religion » et « chez les « pro-vie », je n’ai vu aucune citation de la bible » !?!?

    • Tyr

      Exact, je me suis trompé, je viens de corriger le message. Merci de me l’avoir signalé.

      Je voulais dire que ce sont toujours les pro avortements qui parlent de religion, pour stigmatiser les anti.
      Les anti avortements ne citent jamais la religion ni n’ont un message religieux, sauf à considérer que respecter la vie à venir est un acte de foi religieuse.

      • Très juste, c’est ce qui m’a fait écrire cette partie ci dans mon article :

        « Une partie d’entre vous trouvera à juste titre que cet article sent un peu trop le religieux tendance Catholique Traditionaliste et ils auront raison, à ceux là je leur demanderai juste de bien vouloir m’indiquer une association équivalente qui corresponde à leur principe de non intervention religieuse dans de telles situations, auquel cas je me ferai un joie d’en faire la promotion comme j’ai pu le faire aujourd’hui pour celle-ci. »

      • jeffsensei jeffsensei

        Sinon Stef2892 et TYR faut vous mettre d’accord, c’est les pro ou les anti qui sont majoritairement catho?!…
        Moi perso je m’en fous de savoir qui est catho ou pas, on ne peut pas toujours diviser le monde en 2 parties, on peut pas faire de généralité sur l’avortement et c’est exactement ce que fait cette « article », il est orienté et non neutre. Ne pas le remarquer est d’une sacré mauvaise foi Stef. Les 2 premières phrases posent les bases de votre réflection. Ensuite on a droit à une explication d’un passage du serment d’Hippocrate, la aussi orienté (voici une autre vison du passage: https://clio.revues.org/1467).
        Concernant les intervenants de la vidéo, le mieux est de se renseigner sur ces personnes.
        Sur ce bon dimanche à tous.

      • Bonjour jeffsensei,

        Vous ne pouvez pas divisez le monde en deux parties sur un tel sujet.

        On ne peut pas être pour ou contre l’interruption de vie d’un enfant à naître.

        Votre lien reprend l’argumentation et l’intégralité du serment d’Hippocrate originel que j’ai moi-même utilisé pour mon article. Par contre là où moi je ne fait que citer mot à mot les différences entre l’actuel et l’original, dans votre lien il y a interprétation dès l’original.

        Si l’interprétation de Clio était correct alors pourquoi avoir fait évoluer le serment ?

        En ce qui concerne les intervenants j’ai mis un liens pour chaque justement pour éviter votre commentaire

      • jeffsensei jeffsensei

        Pfff … tu fais aucun effort de compréhension ou t’a un problème!! C’est moi qui te reproche de diviser le problème en noir ou blanc et tu me réponds ca: »ous ne pouvez pas divisez le monde en deux parties sur un tel sujet. »
        Je comprends mieux pourquoi ton article comprend des erreurs. Si c’est un sujet qui te tiens autant à coeur, alors rebosse le sujet cat là c’est n’importe quoi.

      • Vous m’avez reproché de diviser le problème ce à quoi je vous réponds :

        « Vous ne pouvez pas divisez le monde en deux parties sur un tel sujet.

        On ne peut pas être pour ou contre l’interruption de vie d’un enfant à naître. »

        Le vous était un vous d’ordre général, mais vous avez raison j’aurais du écrire « l’on ne peut » comme dans la deuxième phrases.

        Il n’y a pas d’erreur dans l’article jusqu’à preuve du contraire. je ne rebosse rien et attends le vôtre en contradiction.

  • Chers amis de toutes religions et morales, mais à oeillères et courtes vues.
    Certes, l’avortement n’est PAS un moyen contraceptif, ce ne sera jamais qu’une bouée de sauvetage
    MAIS, dans un monde où il y a de toutes façons 7 milliards d’êtres humains qui polluent, tuent, volent,etc…
    QUAND, vous aurez mis en place TOUTES les structures nécessaires pour que disparaissent les misères sociales, les viols, éventuellement par personne ayant autorité sur les jeunes femmes, pour que les jeunes femmes ne se retrouvent pas méprisées par leurs proches, pour que les enfants aient vraiment une chance d’être éduqués, bref, quand vous aurez mis en place un monde idéal…
    nous vous écouterons !
    En attendant….