L’union européenne se prépare à un hiver de type napoléonien…

Le nouveau train de sanctions annoncé par la commission européenne contre les entreprises russes du secteur énergétique et de la défense aura pour conséquence probable des contre-sanctions de représaille à l’égard de l’UE de la part de la Russie. Dans cette optique, l’UE a déjà commencé à augmenter ses stocks de gaz naturel pour pallier à une baisse des approvisionnements, les volumes transitant par le gazoduc ukrainien étant déjà en forte baisse. Cependant, cet hiver risque d’être très froid et très long… Conséquence, non seulement le prix du gaz risque de flamber dans les mois qui viennent, mais les volumes seront probablement insuffisants pour tenir jusqu’au printemps si la Russie décide de fermer le robinet. Equipez vous d’un poêle à bois et achetez des couettes pendant qu’il en est encore temps…

L’Europe cherche à réduire sa dépendance au gaz russe qui passe par l’Ukraine. Ces derniers mois, un volume record de gaz a été stocké dans notre région de manière à minimiser les risques de pénuries au cours de l’hiver prochain. Entretemps, l’UE prépare une série de nouvelles sanctions contre la Russie.

Sur le graphique ci-dessous de l’agence de presse Bloomberg, on peut suivre facilement les volumes de gaz transportés quotidiennement de la Russie vers la Slovaquie en passant par l’Ukraine (ligne bleue), dont on voit qu’ils sont tombés à un niveau très bas le mois dernier? EN rouge, en bas, on voit également les niveaux du volume de gaz que l’UE a stockés au cours des derniers mois.

L’Europe cherche à réduire sa dépendance au gaz russe qui passe par l’Ukraine. Ces derniers mois, un volume record de gaz a été stocké dans notre région de manière à minimiser les risques de pénuries au cours de l’hiver prochain. Entretemps, l’UE prépare une série de nouvelles sanctions contre la Russie.

Sur le graphique ci-dessous de l’agence de presse Bloomberg, on peut suivre facilement les volumes de gaz transportés quotidiennement de la Russie vers la Slovaquie en passant par l’Ukraine (ligne bleue), dont on voit qu’ils sont tombés à un niveau très bas le mois dernier? EN rouge, en bas, on voit également les niveaux du volume de gaz que l’UE a stockés au cours des derniers mois.

Les livraisons directes de gaz de la Russie à l’Europe n’ont pas été affectées par la crise en Ukraine. Selon les chiffres du lobby de l’infrastructure Gas Infrastructure Europe, les sites de stockage situés en Slovaquie étaient à 92% de leur capacité le 4 Septembre dernier.

L’Europe est donc en train de stocker de grandes quantités de gaz, probablement pour se prémunir contre une potentielle suspension des livraisons de la part de la Russie.

L’UE espère avoir stocké des quantités de gaz suffisantes à l’approche de l’hiver, mais elle souhaite surtout nuire à la Russie en privant les compagnies énergétiques russes de leurs recettes, tarissant ainsi leur source de financement (sanctions) afin de mettre l’économie russe en difficulté, et de forcer le président russe Poutine à plier…

Un plan audacieux qui comporte pourtant 3 écueils importants:

1) Il ne tient pas compte de l’hypothèse d’un hiver plus froid que la normale, un phénomène qui pourrait être avéré en raison du retour du phénomène El Niño, associé avec des hivers européens plus froids de 2 à 3° C en moyenne par rapport à la normale.

2) La Douma s’est déjà engagée à soutenir financièrement les sociétés russes affectées par les sanctions. Le gouvernement russe est prêt à débloquer 1.500 milliards de roubles pour maintenir le niveau de production de Rosneft à son niveau actuel. De son côté, Gazprom a sollicité des prêts auprès de banques européennes qui seraient en train de les lui octroyer avant l’entrée en application des sanctions.

3) Que se passera-t-il au printemps, lorsque l’industrie allemande aura besoin de gaz, et que les stocks seront épuisés ? Poutine est un homme patient qui saura attendre ce moment.

Lire la suite sur l’express.be

19 commentaires

  • AmrasLeGeek

    C’est juste une grande partie d’échecs… http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

  • vaick

    faire le plein de sa citerne de gaz c est maintenant !!!

  • Shamanniac

    Putain mais arrêtez votre alarmisme à la mord moi le noeud !! Personne va crever de froid cet hiver à part les SDF QUI LE FONT CHAQUE ANNEE DANS L INDIFFERENCE GENERALE. NOUS ON A DES MAISONS, DE L’ELECTRICITE, au pire des cas ça coûtera cher mais y’a pas de quoi flipper comme ça… Vous êtes ridicules.

    • Ender Ender

      On voit que vous ne vous chauffez pas au gaz ;)
      Du reste, même l’électricité « nucléaire » est indexée sur le prix du gaz, donc s’il y a une pénurie ou de simples tensions d’approvisionnement cet automne, les factures flamberont…

    • pierre doute

      Peu de décès liés au froid

      Humidité plus dévastatrice que le froid sec sain
      Selon les chiffres communiqués par l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale (ONPES), 25,1% des décès de SDF ont lieu l’hiver. C’est quasiment le même chiffre qu’au printemps (24,8%), plus important qu’en été (21,1%) mais bien moindre qu’en automne (29%). « Peu de décès sont liés au froid », assure Christophe Louis, tordant le cou à cette idée assez répandue. « Ce n’est pas le froid qui tue, c’est la rue ». La rue et ses multiples dérives qui peuvent, rapidement, mener à la mort.
      http://www.youphil.com/fr/article/04536-non-les-sdf-ne-meurent-pas-que-l-hiver?ypcli=ano

  • sera

    2 absurdités dans cet article :

    – Les réserves de gaz européennes sont TOUJOURS maximales à cette époque de l’année (automne) car le gaz est moins cher en été quand les demandes sont minimales….d’où d’ailleurs l’intérêt des ces réserves !
    Il n’y a donc rien de « sensationnel » ni d’étonnant à ce qu’elles soient pleines actuellement….comme chaque année.
    D’autre part, en aucune façon, ces réserves ne pourraient compenser une éventuelle restriction des approvisionnements russes car, suivant les pays concernés, elle permettent de tenir de 2 semaines à 2 mois !

    – L’autre absurdité est que ces réserves ont été remplies…avec le gaz russe !
    Alors, acheté pendant l’été ou plus tard, le gaz est russe et payé aux entreprises russes !

    • Ender Ender

      Pas faux. On constate cependant par rapport au printemps dernier, que les réserves sont beaucoup plus importantes, il y a des craintes certaines au niveau de l’approvisionnement. Les stocks ne permettront effectivement pas de tenir tout l’hiver, surtout si celui-ci se prolonge…

  • paprika

    « Pour pallier UNE baisse ».
    De plus, je crois que les hivers prochains risquent d’être froids. je me demande si l’hiver glacé au canada, et très doux en Europe n’aurait pas été provoqué par l’Otan pour ridiculiser les jeux de Sotchi, et bien faire comprendre aux russes leur pouvoir militaire et météorologique. Sincèrement.

  • Thierry92 Thierry92

    La Pologne vient de constater une baisse de fourniture de 24% des volumes de gaz livrés. La Russie n’ayant pas annoncé de baisses au niveau des livraisons, nous assistons a une grande premiere.
    La modification des caractéristiques physico-chimique du gaz au passage de la frontiere Ukrainienne.

    http://fr.ria.ru/business/20140910/202389835.html

  • Thierry92 Thierry92

    Voila c’est passé on l’a dans le c*l.

    http://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/?uri=OJ:JOL_2014_257_R_0004

    Munissez vous de patience et d’un bon dico.
    N’oubliez pas l’aspirine.

  • rouletabille rouletabille

    Le GAZ DE SCHISTE vas devenir super compétitif,c’est pas ca qu’ils désirent les Ricains ?http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

    • Itsmie

      Oui et grâce au règlement ci-dessus, on va déguster!

      • rouletabille rouletabille

        C’est clair,l’OTAN vas protéger les forages,ils commencerons en Ukraine,(en Pologne c’est en court)et ensuite en FRANCE…NESTLÉ nous aideras en vendant sa flotte en bouteilles plastic (phtalates)encore plus cher que le GAZ.
        Tu viens de nous faire découvrir un des aspect les plus morbides de cette intervent SION.
        Merci
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

      • Itsmie

        En Pologne, ils ont commencé les forages et ils ont déjà abandonné, pas assez rentables!

  • pierre doute

    Prévenir vaut mieux que guérir :
    Quelles économies pour diminuer son coût de chauffage:créer un muret remblayer pente douce nord-est ,augmenter la volée du toit « 50 cm » face ouest ou adossée un appentis ,accéder a la maison par le sous-sol ,ou créer un sas plein sud .
    mettre la maison en pression « un ventilateur de 400 watts es suffisant » en fermant toutes les ouvertures VMC comprise la pression doit être supérieur a 100 grammes 200 satisfaisant « un fumigène très pratique pour visualiser les fuites » du film sous toiture maintenue avec des lattes a tuiles 27/40 plus paillage, étanchéité réaliser au plâtre fin contre les murs ,les fenêtres cartouches de mastique
    partant du principe quand vous chauffer augmentation de volume,
    le froid c’est l’inverse aspiration des calories
    dans une maison non isolé ,j’avais réduit 1/3 soit 10 stères ma consommation de bois ,le puits canadien très utile pour les poêles a bois,amener le même diamètre que la sortie du foyer derrière ou en dessous pour éviter le refroidissement due aux tirage de l’appareil .