Projet de film documentaire au sujet des mères seules

Pas facile d’élever des enfants quand on est seule. Cette situation touche beaucoup de femmes. Amelia Rotar a décidé d’en parler dans un documentaire, pour cela, elle a fait appel à nous pour faire connaître son projet. Partagez ! Volti

Auteur Amélia Rotar

123.fr

Madame, Monsieur,

Je vous écris concernant mon projet de film documentaire au sujet des mères seules. En tant que mère seule, je me suis confrontée et je continue à être confrontée à tout un tas de difficultés auxquelles je n’aurais jamais pensé être confrontée : des difficultés liées à la garde de mes deux enfants, ainsi qu’aux pères de mes enfants, manque de soutien, des difficultés matérielles, etc.J’ai, donc, décidé d’en parler autour de moi. C’est ainsi que je me suis aperçue qu’en fait, beaucoup d’autres mères seules rencontraient les mêmes difficultés.

Je pense qu’une des questions les plus épineuses, voire la question la plus épineuse, est celle liée à la garde d’enfants : la législation française en vigueur aujourd’hui fait que (malgré ce qu’on pourrait penser / espérer…), suite à la séparation des parents, et suite à des mensonges / pièges de leur ex-partenaire, les mères perdent, beaucoup trop facilement, et basé souvent sur des mensonges et/ou des interprétations, la garde de leurs enfants. Elles sont, ainsi, privées de ce qui leur est le plus cher au monde, leurs enfants.

Les mères seules se retrouvent, trop souvent, sans soutien, dans la précarité matérielle, stigmatisées, isolées, montrées du doigt.

Les institutions publiques (assistantes sociales, etc.) qui sont censées aider ces femmes ne font pas toujours un bon travail. Bien au contraire, en allant envers ces organismes, les mères seules peuvent, trop souvent, se retrouver avec des signalements, qui vont, par la suite, leur porter préjudice dans le cadre des démarches juridiques concernant la garde de leurs enfants. Dans beaucoup trop de cas, les femmes acceptent de rester avec des partenaires abusifs, par manque de choix, de soutien, par peur…. 

Dans certains cas, les mères se voient même retirer leurs enfants par les services sociaux, des fois de manière totalement abusive. Mais de par leur manque d’aide et de soutien, les mères se trouvent dans l’impossibilité de lutter contre cette mesure catastrophique, qui est le placement de leurs enfants. Les services sociaux, ainsi que les juges pour enfants et les juges des affaires familiales, dont le rôle est censé être celui de protéger les mères, les enfants, les familles, se transforment en bourreaux qui détruisent, par leurs décisions et leurs mesures, ces mêmes individus, souvent très vulnérables, qu’ils/elles sont censé/es protéger.

La méconnaissance de toutes ces questions fait que l’on a trop souvent un regard coulpabilisant, reprochant à ces femmes que si les conditions de vie de leurs enfants ne sont pas optimales (manque d’une figure paternelle, précarité, manque de stabilité, etc.), tout est uniquement de leurs faute.

C’est, donc, pour cette raison, que je souhaiterais réaliser un film documentaire au sujet des mères seules. Les questions que je souhaiterais aborder dans ce documentaire sont: pourquoi ces femmes sont-elles, si souvent, dans de telles « galères », et comment faire pour remédier à cette situation ?

Pour cela, je souhaiterais interviewer des mères seules, des avocats, des psychologues, des éducatrices de jeunes enfants, des représentants des services sociaux, etc.

Je suis à la recherche de partenaires de projet et je reste très ouverte quant à tout ce qui concerne ce projet.

Je vous remercie d’avance pour votre intérêt.

Sincères salutations,

Amelia Rotar (**N’ayant pas d’instruction de diffusion, le numéro de téléphone ne sera transmis que sur demande** Volti)

Histoires :

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=10220246639252453&id=1121993451

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=159328065128961&id=100031553047527

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=156564635405304&id=100031553047527

Voir aussi: La page de Maman est Debout

3 commentaires

  • kalon kalon

    Cette Maman est bien courageuse d’ouvrir un débat trop souvent occulté.
    Je lui souhaite d’obtenir le plus d’aides possibles dans la réalisation de son projet.
    Volti, proposes lui de faire un petit billet hebdomadaire sur la progression de son projet ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif
    Et ou en est le projet « Neurogel » , nous n’en avons plus entendu parlé ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif
    https://www.neurogelenmarche.org/

  • Je comprend son besoin de financement, et son projet est intéressant, même s’il a déjà été traité à de multiples occasions.

    Par contre, sa phrase concernant la garde des enfants m’a quelque peu fait sursauter :

    « la législation française en vigueur aujourd’hui fait que (malgré ce qu’on pourrait penser / espérer…), suite à la séparation des parents, et suite à des mensonges / pièges de leur ex-partenaire, les mères perdent, beaucoup trop facilement, et basé souvent sur des mensonges et/ou des interprétations, la garde de leurs enfants.  »

    Euh ! Que doivent dire les pères ?

    Selon les chiffres du Ministère de la Justice, seul 12 % des enfants de parents séparés sont confiés au père.

    71 % sont confiés à la garde de la mère, et 17 % résident chez l’un et l’autre des parents en alternance.

    Ces chiffres concernent les décisions de justice, car près de 50 % des divorces se règlent par consentement mutuel.

    La majorité des conflits qui finissent devant la justice concernent à 87 % les causes du divorce, et les problèmes financiers et matériels.

    Il n’y aurait donc un véritable conflit entre les deux parents à propos du lieu de vie de l’enfant que dans 6,5% des divorces.

    Sources / http://www.justice.gouv.fr/art_pix/1_rapportresidence_11_2013.pdf

    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

  • Avatar predateur

    faudrait surtout en faire sur….. comment rester en couple quand on a des enfants ….ou ….maman papa et moi au lieu de maman les allocs et moi ..

Laisser un commentaire