Les éoliennes sont à l’origine de la disparition d’au moins 250 000 chauves-souris par an en France

Pas vraiment top ces moulins à vent pour les chauves-souris. Partagez ! Volti

******

Source Science-Post

Illustration/Petites hipposideros rhinolophe Rhinolophus /123.fr

Les éoliennes représentent une alternative au nucléaire et aux énergies fossiles. Cependant, leur impact sur la biodiversité n’est pas nul. En effet, leur souffle cause la mort de nombreuses chauves-souris chaque année.

Les éoliennes, néfastes pour les chauves-souris

Au-delà d’avoir tout simplement le droit de vivre, les chauves-souris sont également très utiles. Elles participent à la pollinisation, au dispersement des graines, à la régularisation des insectes, etc. En somme, elles jouent un rôle important au sein des écosystèmes et sont plutôt appréciées des agriculteurs.

Bien que protégées dans l’Union européenne par la loi directive sur l’habitat, de nombreuses chauves-souris disparaissent. Chaque année, entre 250 et 300 000 de ces animaux disparaissent en raison du souffle des éoliennes. Malheureusement, les chauves-souris confondent les poteaux et les pales avec les arbres sur lesquels elles se posent habituellement.

Les chauves-souris se heurtent parfois aux pales des éoliennes, mais le plus souvent, elles sont décimées par un phénomène nommé “barotraumatisme”. Ce dernier est causé par la pression de l’air changeant brusquement autour des pales. Or, ceci génère une hémorragie interne chez les animaux se situant à proximité. En effet, leurs vaisseaux sanguins ne supportent pas la pression du mouvement des pâles.

Il existe des solutions

Lire l’article complet

Source Science-Post

Voir :

Encore présentes en 2020, ces 5 espèces pourraient disparaître avant 2030

Le Japon va construire le plus grand détecteur de neutrinos au monde

HabEx : une mission pour rechercher une “seconde Terre”

Sur Trust-My-Science :

De mystérieux essaims de drones géants apparaissent régulièrement dans le ciel nocturne du Colorado et du Nebraska

Le Pentagone met en garde ses militaires contre l’utilisation de tests ADN grand public, et cela s’étend à l’ensemble de la population

Australie : les incendies sont maintenant si importants qu’ils génèrent un micro-climat empirant la situation

Un commentaire

  • Avatar Montet

    J’ai croisé une fois une personne en train de s’affairer aux pieds d’éoliennes.
    Je l’ai vu collecter, de ce que j’en ai vu, des oiseaux morts pour les mettre dans des sacs poubelle.
    Ayant été chat dans plusieurs vies antérieures et donc curieux de nature j’ai engagé la conversation pour lui demander à quel titre il faisait cela.
    Il m’a répondu qu’il ne DEVAIT pas répondre aux questions. Il ne m’a plus parlé et s’est vite éloigné vers son véhicule.
    Sa camionnette était blanche sans signe distinctif

    Alors ? Particulier qui trouve là un moyen facile de nourrir ses chiens ou ses poissons ?
    Employé chargé de nettoyage ? Par qui et Pourquoi ?
    Psychopathe ?
    Nécrozoophile ?
    Taxidermiste ?
    Autre ?

    C’est le « je ne DOIS pas répondre aux questions » qui m’interpelle.
    Il avait le devoir… devoir ou ordres ?
    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif