Le syndrome de Diogène, un trouble complexe du comportement par SciencePost..

Adeptes du Feng shui, vous allez halluciner. Les personnes atteintes de ce syndrome n’en sont pas conscientes et s’excluent de la société. Partagez ! Volti

******

Par Yohan Demeure, rédacteur scientifique pour SciencePost


Exemple d’un cas de syndrome de Diogène
Crédits : Wikipedia

Décrit pour la première fois il y a une cinquantaine d’années, le syndrome de Diogène n’est autre qu’un trouble du comportement. Sa caractéristique principale : une accumulation compulsive extrême d’objets en tout genre, conduisant souvent à une forte négligence de soi-même et de son habitat.

Qu’est-ce que le syndrome de Diogène ?

Le syndrome de Diogène a été décrit pour la première fois en 1975, bien qu’une première étude en 1966 s’intéressait déjà à des cas relevant de ce trouble. Ce syndrome fait référence à Diogène de Sinope, un philosophe grec du IVe siècle av. J.-C. À l’époque, ce personnage choquait par son attitude et sa façon de vivre hors de toute convention sociale. Il vivait notamment dans une grosse jarre renversée en pleine rue, dans le dénuement le plus total (voir image principale).

Les symptômes du syndrome de Diogène sont nombreux, et peuvent se conjuguer entre eux. Le phénomène d’accumulation d’objets est présent dans la majorité des cas, une pratique également nommée syllogomanie touchant entre 2 et 6 % de la population totale. Il est également souvent question d’une négligence extrême de l’hygiène corporelle et domestique, ainsi que d’un déni de son propre état accompagné d’une absence de honte. Cela peut également conduire à un isolement social et à un refus catégorique de toute aide extérieure, jugée intrusive. …/….

Lire l’article complet

SciencePost

Voir aussi sur le sujet :

George, 73 ans, profession : “accumulateur compulsif”
La solitude peut rendre le cœur malade
Syndrome de Capgras : Cet homme pensait que son sosie vivait chez lui !

Vidéo vue chez Aphadolie

20 commentaires

  • hello, ce qui m’agace avec ce genre d’article scientifique c’est qu’on apprend jamais rien de plus que ce que l’on sait déjà ! la science aime bien mettre des mots sur le comportement des gens mais ne nous dit jamais pourquoi. quand j’ai debuté mes études, je croyais naïvement que le nom donnée a une maladie ou a un syndrome provenait de la personne porteuse du pb. que nenni ! le nom d’une maladie est donnée pour récompenser celui qui le premier l’aura décrite. le cas present est une des rares exceptions. on comprend ainsi que la recherche absolue de la reconnaissance conduise certaines personnes a décrire tout et n’importe quoi pour obtenir une médaille ! ce genre d’article vise le meme objectif. faire le buzz sans rien expliquer car ce ń est malheureusement pas la synthese de qq articles glanés ici ou là qui permettent de nous renseigner sur le fond. dommage ! bon je sais , je suis exigeant mais ils me semblent que les repetiteurs n’ajoutent aucune plus value a ce qui existe deja…suivez mon regard, tous ces journeaux de vulgarisation scientifique embrouillent les esprits plus qu’ils n’aident car ils ecrivent bcq d’anneries sans meme s’en rendre compte …

    • Volti Volti

      C’est pourquoi, on peut en parler pour essayer de comprendre ce comportement atypique et ceux qui en sont atteint, avec le peu d’éléments fournis :)

    • Avatar mianne

      « Il est également souvent question d’une négligence extrême de l’hygiène corporelle et domestique, ainsi que d’un déni de son propre état accompagné d’une absence de honte. »
      L’auteur de l’article semble impliquer qu’il faudrait avoir honte de certains modes de vie privée, et de celui-ci en particulier, et chercher à y « remédier », alors que chacun est libre de son innocent mode de vie en privé et que c’est bien l’une des dernières libertés qui nous restent .
      L’auteur estime -t-il que le mode de vie « putzfrau  » ou « torchon-balai » excessif de la personne dont l’habitation sans vie, « nickel-chrome » , apparemment vide car sans objets déplacés ressemble à un laboratoire, où l’on n’ose pas marcher de peur de salir et qui prend deux douches par jour est un syndrome aussi honteux, « avec le déni de son propre état et une absence de honte » ou fait-il preuve d’indulgence à son égard parce que qu’il est atteint du même « syndrome » ?
      Quand des personnes veulent réguler l’innocent mode de vie privée des autres à leur sauce et considèrent comme une maladie celui qui diffère du leur, c’est le révélateur de la société d’un état totalitaire .

  • Avatar engel

    Mensonge, inversion !!!!…!!!…!
    – Diogène était tout l’inverse d’un accumulateur compulsif!

    – Il prônait de tout rejeter et de surtout ne rien accumuler, pour ainsi retrouver la paix intérieure.
    … D’où sont détachement à toute convention et bien matériel.

  • la Medecine Allopathique essaie d’étiqueter les maladies pour appliquer leur doxa : un symptome = un medicament. le label doit etre le plus large possible afin que la logique industrielle s’applique et soit rentable pécuniairement. il decoule de cette logique une tentative d’identification du symptome mais surement pas de la maladie ou du malade. d’un point de vue alternatif Le malade est unique et la maladie nˋest que la tentative pour le malade d’exprimer son malaise ! d’un malade a l´autre les memes symptômes ne peuvént donc pas etre pris en compte de la meme maniere. on ne peut donc pas expliquer deux comportements identiques de la meme maniere , chaque personne est unique. par exemple, pour l’une le syndrome de diogene est une façon d’exprimer la peur viscerale du manque. Pour une autre le syndrome de diogene marquera la peur de la séparation… toutes les tentatives de comparaisons deviennent alors idiotes ! chaque cas doit etre étudié séparément sans tentative de recoupement avec d’autres personnes présentant les memes symptômes sauf a commettre une grave méprise préjudiciable aux bons soins. la médecine holistique exige un haut niveau de connaissances et une conscience élargie incompatible avec la logique industrielle. tout ce que j’écris et le fruit de mon expérience au bout de 20 ans de pratiques alternatives. j’ai une formation académique longue et tres structurée mais et j’apprends avec chaque patient ; environ 20 000 consultations a ce jour .

    • Avatar engel

      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif tu pratiques où.

      • Très intéressant ce que tu nous dis là, et je suis bien d’accord. Dans cette vidéo, on reconnaît quand même qu’une partie de ces gens qui accumulent « n’est pas malade ». Ouf ! Je suis sûre que le DSM leur aura quand même trouvé un TOC mais tant pis.
        Il faut voir en effet l’ensemble de la personne, ses traumatismes, et sa façon de réagir toute particulière à telle ou telle situation.

        Il est bien précisé, heureusement, qu’il ne faut surtout pas entrer chez cette personne et tout jeter, ce serait trop perturbant. Souvent déjà, à une moindre échelle, les personnes âgées ont tendance à garder, mais elles ont connu la guerre. Je dis cela dans le sens que, même là, si un enfant vient faire le vide pendant que le parent est par exemple à l’hôpital, c’est trop perturbant. C’est arrivé à une voisine. Par chance, elle lâche assez bien. Mais elle était quand même désorientée un temps.
        Alors on peut imaginer les perturbations chez les personnes qui ont ce syndrome…

        • une de mes patiente est atteinte de ce syndrome. elle presente tres bien , elle est prof des universités. par contre elle ne reçoit personne chez elle car elle conserve tous les papiers qui encombrent le sol de son appartement. elle reconnait cette manie , elle en parle mais n’arrive pas a la corriger …

          • Avatar engel

            Freud parlerait de stade anal incomplètement accompli.
            Mais bon, je préfère et de loin, une approche bien moins réductrice…

            • Pronto Angello :)

              C’est pas faux, tout n’est pas lié au sexe quand même !

              Purée, c’est moi qui ai dit ça ?

              Sinon j’ai du mal à comprendre ses personnes qui vivent dans la crasse et le bordel, ils ont sans doute perdu tout amour propre ?

              Si c’est représentatif du bordel qu’ils ont dans la tête, c’est quelque chose….

              Sinon moi non plus je ne suis pas très Freud, je préfère de loin Carl Gustav Jung et par exemple son Livre Rouge.

              Akasha.

              • Avatar engel

                https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif Le stade anal n’a rien à voir avec la sodomie.

                • Ah merde…. Désolée !

                  ps : Je viens d’aller lire ce qu’est réellement le stade anal et pas, la version Akasha ^^
                  Merci de m’avoir prévenue, j’irai dormir moins conne ce soir ;)

                  Akasha.

                  • Avatar engel

                    « Petit scarabée deviendra grand. »
                    – T’inquiètes, quand on est capable de se traiter publiquement de « conne », on déteint là, la qualité primordiale pour prospèrer: « La maitrise de l’égo » .

                    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

              • Avatar mianne

                Akasha, pourquoi parlez-vous de manque d’amour propre quand le mode de vie d’une personne est différent du vôtre ? Cette personne trouve peut-être que vous manquez d’amour propre en perdant un temps important de votre vie à ranger et nettoyer .

                • Coucou Mianne ;)

                  Parce que il y a des limites à tout, à ce point, ce n’est pas normal. Je ne jugerai jamais une personne qui n’est pas du tout matérialiste et qui se fiche d’avoir un bel intérieur qui vis de récup et qui n’est pas très regardant, car comme tu dis, certaines personnes trouvent leur épanouissement ailleurs.

                  Et ses personnes ne le sont pas, c’est un appel à l’aide et sont en décrochage de la réalité.

                  Il faut un juste milieu !

                  Pour mon cas, étant une personne qui est créative à tout niveau, je chercherai à soigner ma décoration intérieurs, mais sans excès et sans vouloir changer constamment.

                  Akasha.

        • dans les rues de ma ville il y a bien sur des mendiants, des routards et aussi une personne atteinte du syndrome de diogene. cette derniere vit a même le trottoir toujours dans le meme lieu et dans un fatras de sacs remplis de coupures de journaux. elle semble en dehors du temps et surtout en dehors de l´espace social. elle ne fait pas la manche et vit de ce que les gens lui donnent. Il y a aussi un mendiant mais qui semble atteint d’un trouble autistique severe car il bougonne dans sa barbe sans vraiment communiquer avec personne. les gens du quartier le reconnaissent et lui font l’aumône bien volontier !

  • Avatar Bad-boy

    Ben faut dire que stocker 200 sacs poubelle pleins dans une cuisine de 7m² c’est pas toujours aisé. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif