Japon : Les touristes pourront bientôt payer par empreintes digitales

Assez effrayant, mais c’est bien la disparition de l’argent liquide qui est mis en avant avec cette alternative qui risque de se multiplier dans l’avenir… Mais c’est sans compter sur les américains qui ont mis au point une nouvelle technologie d’identification qui serait sure à 100%. Big Brother dans toute sa splendeur.

fingerprints-800x410

Dès cet été, les touristes étrangers souhaitant visiter le Japon auront la possibilité d’expérimenter le paiement par empreintes digitales. Une initiative du gouvernement japonais dont l’objectif est triple : rendre plus faciles les transactions financières, réduire la criminalité et enfin analyser le comportement des touristes.

Le Japon proposera bientôt aux touristes étrangers de payer leurs achats par empreintes digitales. Une mesure, mise en place à l’approche des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo de 2020, qui vise d’une part à faciliter les transactions financières et d’autre part à réduire la fraude. Le pays a également indiqué qu’il comptait utiliser les données collectées dans le cadre des transactions par empreintes digitales afin d’analyser le comportement des touristes, nous apprend un article du Yomiuri Shimbun.

Dans les faits, les touristes étrangers se verront proposés par les autorités d’enregistrer leurs empreintes digitales, données personnelles et autres informations bancaires dès leur arrivée dans un aéroport japonais, comme l’explique The Telegraph. Une fois archivées, ces informations pourront être utilisées par les touristes pour effectuer des paiements (desquels seront directement déduites les taxes non applicables ), ou encore attester de leur identité, le tout en scannant simplement deux doigts sur un lecteur d’empreinte digitale.

Testé à partir de cet été, le programme comptera plus de 300 établissements partenaires, dont des magasins, des hôtels et des restaurants, répartis dans certaines des préfectures les plus touristiques du pays — par exemple la station thermale de Hakone Yumoto ou encore la ville côtière de Kamakura. En cas de résultats positifs, le système devrait progressivement être étendu à l’ensemble de l’archipel d’ici 2020. Source et suite sur 8e-etage.fr

Même si cela n’est pas donné à tout le monde, il est possible de copier les empreintes digitales, la nouvelle technologie américaine en devient alors beaucoup plus dangereuse, puisque avec celle-ci, impossible de copier quoi que ce soit, et surtout pas de risques d’erreur possible:

Des chercheurs américains ont conçu une technique d’identification qui utilise les ondes cérébrales. Elle serait fiable à 100 % selon les premiers tests.

À lire aussi

« Nous pensons que notre technique pourrait être utilisée dans des lieux de haute sécurité, comme l’entrée au Pentagone ou sur la baie d’un lancement nucléaire », avance dans un communiqué Sarah Laszlo, chercheuse en psychologie de l’Université de Binghamton, à New York. Avec des collègues experts en ingénierie informatique, elle a conçu un test informatique composé d’une série de 500 mots et images, aussi simples qu’une pizza ou un bateau. Les chercheurs l’ont soumis à 50 personnes, dont ils ont analysé les ondes cérébrales à l’aide d’un casque encéphalogramme. Verdict : les informations reçues pour chaque image ou mot étaient propres à chaque individu, au point que le système informatique était capable d’identifier avec 100% de précision la personne qui avait répondu.

Remplacer les empreintes digitales et rétiniennes

En fait, les scientifiques n’ont pas analysé n’importe quel type d’ondes cérébrales : ils se sont penchés sur les potentiels évoqués (en anglais, ERP pour « Event-Related Potential »), des ondes produites par le système nerveux en réponse à une stimulation sensorielle – comme une image, et enregistrables par électroencéphalographie.

Suite+vidéo sur Sciencesetavenir.fr

3 commentaires

  • Pazoozoo

    Bonjour les ME,

    Lors de mon dernier voyage dans ce merveilleux pays qu’est le Japon, à l’aéroport de Narita, les empruntes digitales et rétiniennes des Gaïjin que nous sommes étaient déjà scannées à la douane… Ça ne date pas d’hier!

  • Le veilleur

    Ouais, je ne pense pas que ça pourra se généraliser partout. Imaginez les campagnes profondes de l’Inde ou d’Afrique ou de l’Amérique du Sud etc… tous ces pays n’ont pas les moyens d’avoir de telle technologie et les gens continueront d’y faire du troc ou d’échanger les produits de premières nécessités avec de l’argent liquide pendant encore très longtemps.

    Ceci dit, je n’irais pas donner mon argent dans un pays qui veut la disparition de l’argent liquide, pas question ! si je décide de voyager, j’irai l’échanger dans un pays qui garde encore l’argent liquide comme monnaie d’échange.