En attendant les fêtes de fin d’année, voilà comment est créé un sapin à partir d’un simple bâton de bois… (vidéo)

La fin de l’année approche à grands pas, et inévitablement beaucoup vont célébrer les fêtes de fin d’année, une occasion en or pour s’éloigner un peu de l’horreur de l’actualité, et pour profiter réellement de la présence de ceux que nous aimons. Alors autant décrocher un peu, voir ce qui est beau au lieu des nuages qui pointent à l’horizon. Un petit moment de détente est donc proposé aujourd’hui avec la fabrication étonnante d’un sapin de Noël à partir d’un simple bâton de bois. C’est un travail d’une grande patience, une maîtrise de chaque geste, et un résultat comme nous n’en voyons que rarement…

christmas-wallpaper-hd-desktop

Le matériel utilisé est relativement simple: un tour à bois, un ciseau à bois, un peu de colle, un bâton, et beaucoup de patience…

L’atelier produisant ces sapins produisant ces sapins en bois dispose d’un site internet accessible ici. Quand à ce sujet, nous le devons au blog Humanosphère sur lequel à été trouvé la vidéo.

Et si nous allions un peu plus loin encore? Car avoir un sapin, c’est une chose, mais savoir pourquoi vous avez acquis un sapin en est une autre, à qui devez-vous cela? Il faudrait se tourner vers les alsaciens pour cela puisque le traditionnel arbre de Noël viendrait de cette région en 1521:

Ils sont de sortie dès début décembre : les sapins font partie des accessoires incontournables de Noël. Et l’âge de cette tradition se compte elle aussi en siècles. Elle remonte au début du Moyen Age (XIe siècle), à l’époque des pièces de théâtre (les « mystères ») jouées devant les cathédrales durant la période de l’Avent. Y étaient représentées toutes les étapes de la Création, dont le jardin d’Eden et l’arbre d’Adam et Eve, orné de pommes rouges en référence au fruit de la tentation. Mais le premier arbre de Noël tel que nous le connaissons serait apparu en Alsace en 1521. Petit à petit, le sapin est entré dans les foyers et les boules multicolores ont pris la place des pommes.

Source: Les 10 choses que vous ignorez (peut-être) sur Noël

Et le principal, car si Noël est un moment de détente avant tout, il y a également ce que certains appellent « l’esprit de Noël », celui qui justifierait presque toutes les folies positives. Si vous lisez ces lignes, si vous avez des murs autour de vous, c’est que déjà vous êtes privilégiés (tout comme moi), et qu’il y a toujours pire que nous. Noël, c’est également des personnes seules qui ne voient pas ce que Noël peut avoir de féérique, des familles dans la rue et le froid qui ne demandent pas grand chose, une assiette chaude, un verre de soupe ou un chocolat chaud, un habit correct, un peu de lumière, ou de chaleur…. Nous avons trop tendance à oublier qu’en dehors de nos murs, il y a beaucoup de tristesse, et pas que dans les zones de conflits, mais également à deux pas de chez nous, devant notre porte, dans une rue voisine, chez le voisin…

Il n’y a pas de véritable règle pour cela, à chaque situation il faut réagir différemment, mais je peux vous conseiller la lecture de cet article canadien qui déjà peut guider un peu sur ce que vous pouvez faire à l’approche de ces fêtes, car certains conseils sont spécifiques à cette région de la planète, mais pas que… De plus, c’est toute l’année que nous devrions faire des petits gestes…

Si l’on demande « que symbolise Noël pour vous? », la grande majorité d’entre vous répondra : « des retrouvailles en famille, des cadeaux, de bons repas, des soirées mémorables, les yeux émerveillés des enfants, la chaleur humaine… »

Malheureusement, il existe de nombreuses personnes pour qui la réalité est bien différente. Et le plus triste, c’est que même si nos coeurs se remplissent souvent d’un grand élan de générosité à l’approche des fêtes de fin d’année, nous ne savons pas toujours quoi faire pour aider les plus démunis. Voici une petite liste (non exhaustive) d’organismes ou initiatives d’entraide où vous pourrez donner avec générosité.

Les « classiques »

Il existe un certain nombre d’organisations (certaines internationales, d’autres pas) qui vous offrent la possibilité de participer à leurs programmes d’entraide. Plusieurs options sont disponibles, selon ce qui vous convient le mieux : dons en argent, dons de nourriture ou de jouets, bénévolat en temps (classement des objets, distribution, entretien et administration, etc.

La grande Guignolée des médias

La collecte au coin des rues, partout dans la province, est déjà passée, mais vous avez jusqu’au 24 décembre pour apporter vos denrées non périssables chez un des partenaires participants (conserves, aliments « secs », produits d’hygiène et d’entretien ménager, médicaments…). Les partenaires de La grande Guignolée des médias sont : les pharmacies Jean Coutu, les magasins Loblaws, Maxi et Provigo, ainsi que plusieurs succursales de la Banque Laurentienne. De plus, la Société Saint-Vincent de Paul s’associe comme chaque année à cette activité.

La Fondation du Centre Jeunesse

Cette association à but non lucratif vise à offrir des cadeaux aux enfants pris en charge par la DPJ. Vous pourrez obtenir plus de renseignements en contactant le centre le plus proche de chez vous. Sachez également que les dons en argent sont bienvenus et permettent d’offrir des aides ponctuelles aux jeunes dans le besoin, et ce, tout au long de l’année. Visitez www.fondationcjm.ca.

La Croix-Rouge canadienne

Si vous avez à coeur la santé de votre communauté, la Croix-Rouge canadienne, implantée depuis de nombreuses années, saura utiliser vos dons de la meilleure façon pour venir en aide à ceux qui en ont besoin.

L’Armée du Salut

Vous connaissez tous les magasins de vêtements, meubles et autres objets usagés. Il est bien sûr possible de faire des dons directs au magasin le plus proche de chez vous, mais aussi de vous impliquer directement pendant le temps des fêtes afin de participer aux divers évènements comme les collectes dans la rue, les repas communautaires, etc. Visitez armeedusalut.ca.

Opération Père Noël

Depuis plus de 15 ans, Opération Père Noël vous donne la possibilité de vous transformer en « vrai » Santa, au moins pour un enfant démuni. Si vous vous inscrivez pour participer, on vous fera parvenir la lettre au père Noël d’un enfant, ensuite vous achèterez pour lui le cadeau qu’il souhaite et l’accompagnerez d’une lettre. Il existe aussi d’autres moyens de participer (dons en argent, bénévolat, etc.)

Vision Mondiale

Si vous souhaitez poser une action concrète pour l’année au complet, il est également possible de parrainer un enfant en difficulté pour une somme mensuelle modique. Il ne s’agit bien sûr pas ici d’un cadeau de Noël à proprement parler, mais c’est malgré tout un moyen efficace de faire du bien à un jeune qui en a besoin. Visitez www.visionmondiale.ca.

Les centres communautaires locaux

Évidemment, il existe aussi un très grand nombre d’organisations locales qui visent à aider leur communauté. Si vous préférez cette option, sachez qu’il est toujours possible de vous impliquer bénévolement. Ces organismes ont toujours besoin d’aide et quels que soient vos intérêts ou vos domaines de compétence, ils apprécieront votre participation.

Ainsi, vous pourriez offrir des pâtisseries maison, donner quelques heures pour encadrer une fête communautaire ou servir le dîner de Noël à des sans-abris, mettre vos talents artistiques à la disposition des organisateurs pour un spectacle, etc. Les options sont infinies!

Le bénévolat « sur mesure »

À l’approche des Fêtes, il est possible de s’impliquer partout : hôpitaux, résidences pour personnes âgées, centres d’accueil pour enfants ou personnes en difficultés, certaines écoles… la liste est longue! Si vous avez particulièrement à coeur les besoins d’une partie spécifique de votre communauté, il ne vous reste qu’à faire quelques recherches et passer quelques coups de téléphone. Vous trouverez assurément un moyen d’aider ceux qui vous entourent.

Les petits riens qui changent tout

Enfin, rappelez-vous qu’il est toujours possible de faire du bien et rendre heureux ceux qui vous entourent. Il existe de multiples façons d’aider les plus démunis sans même passer par des organisations. Ainsi, vous pourriez :

  • Préparer quelques lunchs « de fête » bien garnis et aller les porter aux itinérants que vous rencontrez régulièrement dans votre quartier.
  • Acheter des tuques, foulards, mitaines et les distribuer aux sans-abris.
  • Déposer « incognito » quelques cadeaux pour les enfants devant la porte d’une famille qui passe par des difficultés financières.
  • Faire en cachette un don en argent à des proches dans le besoin, mais que vous savez trop fiers pour accepter ouvertement votre aide.
  • Accueillir chez vous quelqu’un qui est seul… Cela peut être n’importe qui : un collègue expatrié, une voisine âgée, etc.
  • Ou si vous recevez, vous pouvez demander des sous en guise de cadeaux d’hôtesse que vous donnerez à un organisme de votre choix.

Surtout, rappelez-vous que même s’il semble impossible d’amener des changements radicaux dans une société, c’est en faisant un petit geste à la fois que l’on amène des sourires sur les visages qui nous entourent. Bien au-delà de la surconsommation et du matérialisme, des repas abondants, des partys trop arrosés et des inévitables chicanes de famille, l’esprit des Fêtes consiste à amener un peu de chaleur et d’espoir dans le coeur de nos prochains. À méditer…

Source: Canalvie.com

16 commentaires

  • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

    « L’esprit de Noël », devrait être présent chaque jour et à chaque instant dans les cœurs. Pourquoi attendre le mois de décembre pour offrir cette petite part d’humanité à ceux qui ne demandent rien, mais qui ont plus que tout besoin de soutien ? Pour ma part, l’argent qui devrait être investi dans l’achat d’un sapin, je préfère le destiner à sustenter une personne en galère. A méditer également …

    M.G.

  • Le veilleur

    Magnifique ces sapins, il fallait y penser, bravo.

    Pour ceux qui aiment la création je recommande le site « pinterest » vous allez en prendre plein la vue et des créations plus qu’originales sur toutes sortes de matières et de thèmes, un délice pour les amateurs d’arts et pour ceux qui cherchent des idées créatives, le seul inconvénient c’est qu’il faut s’inscrire sur le site pour visionner les créations mais ça en en vaut vraiment la peine.

    Pour ceux qui n’ont pas trop les moyens d’acheter un cadeau pour Noël ou pour les anniversaires en réaliser un soi même est une solution qui fait tout autant plaisir.

    https://fr.pinterest.com/

    • ConscienceU12 ConscienceU12

      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif Oui, super doué le mec qui fait ces sapins, …par contre il faut aussi le bois qui va bien, sinon tu peux oublier ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif …sinon un bon tour c’est déjà plus de 500 Euros aussi ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • Bonsoir à toute est à tous,
    Je crois que cette année c’est Noël qui va sentir le sapin. (grimace)

    Orné

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Qui de nos jours pense encore à partager un repas de Noël avec un voisin ou un parent qui est seul ? pas grand monde !
    je me souviens du temps où il y avait toujours un couvert mis sur la table du Réveillon, pour la personne qui pouvait passer dans la rue à ce moment là ou le Pépé que ses enfants « oubliaient » ou le pauvre, mais la coutume du chacun pour soi est passée par là !
    J’ai passé bien des Noëls seule – je me rattrapais au le Jour de l’An quand ma fille et/ou mon fils aîné étaient en congé, heureusement – et je pensais à tous ceux qui n’avaient vraiment personne ! ce sont des jours où la solitude, l’isolement, se font sentir encore plus que les autres jours.

  • Très joli, original.
    Je le crois aussi, Orné. Je n’ai pas goût à fêter quoi que ce soit vu les circonstances. Oublier juste le temps de la fête ? Cela me semble difficile. De plus, c’est justement pendant ce temps là qu’on nous cassait les oreilles avec toute la misère du monde. Maintenant, c’est tous les jours. Tout en nous faisant bien ressentir que nous sommes des privilégiés. Donc, tentative de culpabilisation ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif

    Pour moi, Noël est l’espoir d’un changement, plus intérieur qu’extérieur. Or je ressens de plus en plus de colère et de lassitude, car il faut se battre sur tous les fronts, tout en voyant arriver un rouleau compresseur qui pourrait bien nous écraser vite fait.

    Je me demande combien de sapins et de crèches il y aura dans nos mairies cette année. Une amie provençale, athée, rouspétait fermement: c’est notre Tradition, disait-elle, on n’a pas le droit de nous l’enlever.
    Même pour ça il faut se battre ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif

  • vico

    tradition = nations, culturellement depuis des lustres…
    POUR les fossoyeurs c’est une aubaine !! multi à cassé le morale est salir la traditions et la morale chrétienne !
    ‘jesus’ représentant fil de dieu, étant le créateur = pas bien pour SATAN

  • GROS

    Quelle perte de temps.

    • Ben oui, comme ta présence ici, comme le temps que nous perdons à lire tes commentaires, comme beaucoup de choses…. Et après tu aimerais que je laisse passer systématiquement tes comms? Franchement, injecte-toi l’esprit Noël directement en intraveineuse, peut-être que cela te rendra un peu plus agréable, mais il y a peu de chance que cela fonctionne, trop tard!

  • Moi aussi je passe Noel seul, depuis sept ans maintenant.

    Tous ceux que j’aimais ont disparu…il me reste les souvenirs.

    Quand on est seul les mets n’ont plus le même gout, on les trouve insipides.

    Un seul truc me réconforte…la joie des voisins, le rire des enfants, les chants en chœur.

    Noel avant d’être chrétienne était une fête payenne ( la neue hell, nouvelle année ) qui célébrait le retour de la lumière, le solstice d’hiver…on allumait pour cette occasion la tour de Yul… cette fête remonte à la nuit des temps.

    • Cette situation te rend triste on dirait. Peut-être y aura-t-il quelques ME qui resteront en ligne ces soirs-là ? Histoire de tenir compagnie aux esseulés ? Voire un petit tchat ? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

    • Graine de piaf Graine de piaf

      tu sais, quand j’ai passé des Noëls seule, je me suis toujours offert un petit présent, acheté bien avant et empaqueté cadeau, j’ai fait de bons repas à mon goût et bu du bon vin. Ce n’est pas parce qu’on est seul qu’il faut se laisser aller. j’ai aussi toujours passé une partie de ma soirée à garnir un beau sapin, sans lequel pour moi, il n’y aurait pas fête.

      il y a encore quelques années, la TV nous donnait de bons programmes et plus d’une fois je suis allée me coucher vers les 4 heures du matin après avoir bien ri et m’être bien amusée, tout en ayant gardé un bon moment pour les choses sérieuses, étant Orthodoxe, donc Chrétienne, je n’oubliais pas le côté spirituel (pas religieux je précise) de cet Evénement, la naissance d’un Enfant,quel qu’il soit a une signification.
      Je pense que cette année je ferai pareil. Un de mes enfants chez qui je devrais – je mets au conditionnel – aller passer quelques mois d’hiver, Fêtes comprises, n’a pas du tout envie de faire la Fête, alors que moi, pour le temps qu’il me reste à vivre, je ne veux pas faire l’impasse. Juste après les Fêtes ce sera mon anniversaire, alors là je verrai ce que je déciderai…à moins que la neige ne vienne inopportunément me chasser de mon logis avant…