300 jours seul sur une île

Nous ne connaissons surement pas nos véritables limites, et nous ne sommes surement pas assez fous pour tenter une telle expérience, mais il y en a qui osent, comme Xavier Rosset par exemple. 300 jours seul sur une île déserte pour connaître ses limites. C’est une expérience humaine qui peut nous apporter quelque chose, puisque si les chances pour que nous nous retrouvions seuls sur une île déserte sont minces, celles pour que nous ayons à utiliser une astuce donnée dans ce film sont plus grandes… ;-)

Xavier Rosset est un homme enthousiaste, social et joyeux, avide de sports extrêmes, découvertes et aventures. En septembre 2008, il quitte la Suisse et son confort pour passer 10 mois en solitaire sur une île inhabitée de l’archipel des Tonga, dans le Pacifique. Pour survivre, il emporte une machette et un couteau suisse comme seuls outils. Il raconte le quotidien de son aventure avec beaucoup d’anecdotes et une pointe d’humour. Entre moustiques et cyclones tropicaux, Xavier expérimente la difficulté de la séparation, la solitude et la faim. Nous assistons à la métamorphose d’un homme moderne en un authentique Robinson Crusoé.

P05251300JOURSSE

https://www.youtube.com/watch?v=dwnSMiCL4ak

  • Son interview sur le journal 20minutes.ch
  • Et si le documentaire a déjà été diffusé à la télévision, il est également disponible en DVD.

23 commentaires

  • 108

    Y’en a qui ne savent vraiment pas quoi faire pour se faire remarquer… Pauvre humanité.

    • gnafron

      quelqu’un qui peut affirmer que pendant 300 jours il n’a fait
      chier absolument personne, chapeau !!!http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

      • 108

        A mon sens, il est bien plus difficile de survivre dans ce système technico-capitaliste, que seul avec sa bite et son couteau suisse sur île, qui est bien plus naturel d’ailleurs ;)

      • Scipion

        Mais bien sur, bien plus dur de survivre quand on a accès à la technologie, à de la bouffe en quantité (parce que je présume que tu es européen non ?), à des loisirs… que quand on est sur une île déserte avec pour seule atout sa force…

        Tss ce qu’il faut pas lire.

      • 108

        relisez ^^
        je parle de système technico-capitaliste et de nature. D’un côté ce que des peuples primitifs ou natifs ont fait depuis la nuit des temps semble extraordinaire, alors que c’est justement ce qui a de plus « normal ».

  • SURICATE

    Je déroule le tapis rouge devant cet Homme. C’est une expérience qui doit permettre un sacré face à face avec soi-même et un bon petit récapitulatif de tous ces autres qui ont croisé nos chemins au long de notre vie.

    TOUS nos politiques devraient tenter ce genre d’expérience ne serait-ce que 15 jours !

    Un ne s’en remettrait pas au bout de HUIT JOURS, voire moins, c’est Hollande ! ses « MOI, Président, JE… » ne lui seraient pas d’une grande utilité pour survivre. Son culte du MOI se transformerait vite en ET LES AUTRES, mes SERVITEURS FIDELES, où SONT’ils, que font-ils pour MOI ? Sans doute qu’avant de s’ETEINDRE, prononcera-t-il : MAIS où SONT MES AMIS !
    Face aux oiseaux perchès dans les arbres et qu’il finira par prendre comme ses interlocuteurs, il continuera de leur dire inlassablement, « vous savez, C’est PAS FACILE », C’est DUR »… DUR de n’être qu’une MIROUILLE perdue au beau milieu d’une ILE déserte.

    Il s’éteindra sans un seul MEA CULPA !

  • Filux

    Même pas cap de le refaire en Corse !

  • Heureusement qu’on ne fait pas tous ça, ce serait dur de trouver 6 milliards d’îles désertes.

    Et au passage, une machette et un couteau suisse ? Il à de la pommade pour ses petites blessures, des visites, des sandwich, des bières qu’on lui apporte, un téléphone satellite pour discuter avec son toubib, un village abandonné, un panneau solaire pour avoir du jus… Il a quitté la civilisation ou il l’a emmenée avec lui ?

    Bref, 300 jours, mais pas seul, et pas du tout comme Robinson. Encore un petit bourgeois qui s’offre des vacances un peu particulières pour se faire remarquer…

    • firebird2

      Tu dégouline de suffisance, ok il n’est pas parti 100% à poil , ensuite il a fait une rencontre ou 2 (non provoquée par lui) sur 300 jours c’est peanuts. Sandwich, bière, oui une fois pas 300 fois. Mais il semble que tu ai envie pour servir ton propos haineux, j’ose le dire, de vouloir penser qu’il y avait droits tous les jours. Et encore une fois, il ne l’a pas demandé. Le panneau solaire et la batterie c’est pour son matos vidéo, pas pour son confort. Apprends à écouter, pas ne pas prendre QUE ce qui t’intéresse pour servir un propos qui de fait est fallacieux. En faisant ça tu ressemble à nos politiques les moins vertueux (si jamais certains le sont).

      Mais je te rejoint sur le principe des 6 milliards d’îles désertes, mais de toute manière tout le monde n’en a pas envie, tout le monde ne resterait pas forcément aussi longtemps et ET même ça ne ferait pas tant de mal que ça.

      Ce serait sympa de ressentir un peu moins de mépris et de suffisance pour une personne qui ne fait finalement de mal à personne et qui ne demande rien à personne.

      • Ouais, c’est une façon de voir les choses.

        Une autre consiste à se dire que les 18 kilos qu’il est censé avoir perdu ne se remarquent pas beaucoup, que quitte à faire un business de cette histoire, autant noircir le tableau pour rendre ça plus vendeur, et que quand on se filme soi-même et qu’on est censé être seul, il n’y a personne pour venir contredire les histoires que tu racontes et sur lesquelles tu comptes pour faire du blé ou devenir « célèbre »…

        Après, libre à toi de t’émerveiller devant ce fantastique Robinson Crusoé des temps modernes, mais pour le « qui ne demande rien à personne », la notoriété est parfois une motivation suffisante, et parfois vendre un DVD aide aussi.

  • .article35.

    Une bonne leçon de survivalisme
    http://www.youtube.com/watch?v=nCKkHqlx9dE#t=484
    Et le tout sans outils . Chapeau l’artiste.

    • SURICATE

      @.article35. Oui joli coup de chapeau à ce tout jeune homme.

      S’il est beaucoup de personnes qui ne savent toujours pas quoi faire de leurs dix doigts…celui de la vidéo me semble ne pas manquer d’imagination, d’ingénuosité et d’habileté. AÏE les paumes de mains pour allumer le FEU !

      Suis restée sur ma Faim .Article35. que mange-t-il après la fin des Travaux ? Lorsqu’il a soulevé l’écorce des arbres pensais qu’il allait s’en prendre à des chenilles…ou des gros vers…Et çà : BEURK ! non merci…

      SI petit ruisseau ou rivière saurais me débrouiller pour me faire du poisson à La « plancha » rustique …pêcher du poisson , saurais aussi.
      Merci pour cette leçon de construction transmise, si un jour…

  • dereco

    Sur The Island de M6, que sur 28 jours, les participants ont failli crever de faim, pourtant avec machettes, habits, bouteilles plastique, filet de pêche costaud capable d’attraper un sanglier, etc.. !!

    Aussi, avec eux, je suis admiratif de survivre 300 jours !!!

    On est totalement incapables de survivre sans rien du tout, pas d’habits, que des cailloux, comme nos ancêtres il y a 3,3 millions d’années, de plus avec un cerveau deux fois plus petit, mais les singes y arrivent très bien !!!

    • Prend un singe à la naissance, fait le vivre 10 ans parmi les humains, renvoie le dans la jungle, et il crèvera aussi bien que nous…

      On est incapables de survivre comme nos ancêtres parce qu’on y à pas été habitué et entrainés… La différence entre nous et les singes, c’est que des humains ont été capables de s’adapter au désert, aux forêts, aux îles, et même au cercle arctique. Les singes eux, n’ont jamais été capables de sortir de leurs forêts.

  • rouletabille rouletabille

    QU’IL Y reste avec son enthousiasme,sans blagues ???
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • lalumiere

    Et le jour où il se retrouve vraiment seul, il meure…

  • Lilith Lilith

    je crois que nous avons tous le potentiel de survivre dans des condition extrême et ce ne sont pas les mieux préparer qui y arrive forcement mais celui qui a la plus grande volonté de vivre, ^’être humain dans une situation d’urgence a cette faculté de retrouver ses instincts les plus basics et de survivre.

    Le plus dure n’est pas de survivre mais la solitude.

  • Emy Emy

    toutes les télés-réalités sur des iles soi-disant abandonnées du style the island ou koh’lanta c’est bidon.

    il n’y a plus d’endroit ou tu vas et que tu ne croises personne d’ailleurs sur son ile il y avait déjà du monde et a la fin on lui donne un chien.

  • ycn

    Il faut arriver à trouver une ile déserte pendant 300 jours.

    Pas facile!