TAFTA et le pouvoir des transnationales : La Stratégie de Dracula contre les usurpateurs

Nombre d’articles sur le TAFTA sont disponibles sur internet, dont celui-ci que je remet souvent en avant, et malgré tout, trop de monde ne comprend pas ce à quoi cela correspond, quand ils en ont entendu parler… Voici donc une courte explication, claire, et intéressante, pour les retardataires.

Susan George expose au grand jour La Stratégie de Dracula : pour mettre en pleine lumière les usurpateurs, Le 3 novembre 2014. Susan George. CREDIT Albert Facellypour les éliminer en stoppant leurs agissements.

Ces usurpateurs, sont des entreprises « qui gouvernent dans toute une série de domaines, où elles sont quasiment invisibles » (elles restent « cachées » et mettent des gens sur le Trône, qui servent leurs intérêts, « discrètement »).

Toutes les politiques en vigueur semblent dictées par ces entreprises, qui sont « beaucoup mieux organisées qu’il y a 30 ans ».

L’accord TAFTA en est le parfait exemple, en constituant « un véritable rapt du juridique et une dérégulation vers le bas » (obtenir la fin des restrictions sur les OGM par exemple).

Les citoyens doivent être informés : « La première arme est la connaissance », dit-elle.

Les transnationales et leurs paravents supranationaux sont très bien organisés. A nous d’en faire de même, avec La Stratégie de Dracula !

Susan George vous présente son ouvrage « Les usurpateurs, comment les entreprises transnationales prennent le pouvoir » aux éditions Seuil. 

Article complet sur Agoravox.tv

3 commentaires