Assurance chômage: Comment le nouveau système va pourrir la vie de milliers de demandeurs d’emploi..

Censés aider les chômeurs, les droits rechargeables risquent de précariser 30.000 d’entre eux… L’image pour irrévérencieuse qu’elle soit, démontre bien ce qui attend les chômeurs .. D’autres logos détournés ICI..

Pour l’instant, seule une dizaine de cas a été identifiée. Mais si les partenaires sociaux ne rectifient pas rapidement le tir, 30.000 personnes pourraient être concernées d’ici à la fin de l’année.  Condamnées à recevoir, pendant plusieurs mois, des allocations d’un montant plus faible que ce à quoi elles auraient eu droit avant la dernière réforme de l’assurance chômage.

La faute aux droits rechargeables, un dispositif défendu bec et ongle par les syndicats lors de la dernière négociation sur l’assurance chômage. Entrés en vigueur le 1er octobre, ces droits rechargeables devraient allonger de plusieurs mois la période d’indemnisation d’un million de demandeurs d’emploi. Une avancée sociale donc, qui a d’ailleurs été présentée comme une «victoire sans précédent» par les organisations syndicales signataires de l’accord.

Oui mais voilà, dans certains cas, des chômeurs toucheront à cause de ces droits rechargeables des allocations d’un montant 30% inférieur, voire plus, à ce qu’ils auraient dû percevoir si la réforme n’avait pas été menée. Pour comprendre pourquoi, il faut se pencher sur le fonctionnement de ces droits rechargeables.

720 euros au lieu de 1.200

Ils concernent les salariés qui perdent un emploi, commencent à percevoir leur allocation chômage puis, avant d’arriver à la fin de leur période d’indemnisation, retrouvent un emploi qu’ils perdent ensuite à nouveau. Avant la réforme, les salariés percevaient des allocations calculées sur la base d’une seule période de travail: la plus favorable des deux.

Désormais, avec les droits rechargeables, les demandeurs d’emploi doivent finir d’écouler le reste des allocations liées au premier contrat perdu avant de toucher celles liées au second emploi perdu. Un système positif… Sauf pour les personnes qui avaient réussi à trouver un second emploi plus avantageux.

Par exemple, tous ceux dont le premier emploi était à temps partiel et le second, à temps plein. Ou encore, ceux qui étaient parvenus à négocier un meilleur salaire sur leur deuxième emploi.

D’après l’Unédic, l’organisme gestionnaire du régime de l’assurance-chômage, ces personnes qui sont pour la plupart des anciens étudiants, des ex-alternants, des femmes ou encore des intermittents du spectacle, vont toucher en moyenne 720 euros par mois au lieu de 1.200 euros et ce, pendant 15 mois. L’Unédic a rédigé une note sur ce sujet qu’elle s’apprête à remettre aux partenaires sociaux. Ils sont les seuls habilités à trouver une solution.

Un article de Céline Boff pour 20Minutes

12 commentaires

  • engel

    Le problème ne devrait plus se poser encore bien longtemps…

    • ConscienceU12 ConscienceU12

      Slut engel http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif Tu sous-entends quoi là au juste ? …développes STP ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

      • Bardamu

        C’est forcément foireux puisque ni les fonctionnaires, ni les syndicalistes présents, ne savent ce que c’est d’être au chômage et/ou précaire. Autant demander à un gamin de 10 ans de réformer le code de la route !

      • Bardamu

        Qu’on va tous finir, soit au RSA, soit avec des chaines au cou !

      • PhildeFer

        Le RSA… il est financé par les collectivités locales qui s’endettent de plus en plus… et avec le « pépin suisse » ça va devenir bien compliqué pour bon nombre d’entre elles…

      • En effet, quand on se retrouve avec les créanciers qui d’un coup refusent de prêter plus (même s’ils étaient bien contents de prêter à un Etat irresponsable et promoteur de délocalisation du travail), c’est la fin. Tout s’arrête: tous types de prestations, salaires des fonctionnaires, etc… façon Grèce mais en plus fort encore.

      • engel

        Salut U12
        Sacré nom de Zeus!…. j’ai perdu mon baratin.
        Refais, mais en cours:

        Gd Marabout ci-dessous explique déja.
        Ajouté a cela:

        – 2000 millions de dette de l’unédic extèrieur.
        – La France qui a perdu dernièrement(de nouveau) un cran en fiabilité d’emprunteur sur le marché international.
        – Un pays qui subit des attentats et devient aux yeux des investisseurs étrangers comme instable.
        – Une volonté de mettre à mal, voir de détruire l’euros afin de sauver temporairement le soldat Rayn.
        Et bien d’autre choses….

        Donc prochainement, il est bien possible que faute de financement extérieures, la machinerie Unédic n’explose.
        …Et ceci, conjointement à bien d’autres organismes dits sociaux.

      • engel

        Et surtout:

        « En économie comme en politique rien n’arrive par hasard! »

        …A mettre en perceptive avec la décision de la banque Suisse. ;(

      • Grand marabout Grand marabout

        l’euro va être à terme,la roue de secours quand le japon ne
        pourra plus l’être pour la FED et la CITY..

        d’après les projections sur le japon,en terme démographique,exportation importation et, et, création de monnaie

        ils sont finis,c’est une évidence,weimar ,argentine ,chypre cumulés

        astéroïde financier,tsunami social..

      • Grand marabout Grand marabout

        JE SIGNE:

        http://trends.levif.be/economie/politique-economique/seisme-le-yen-flambe-tokyo-accuse-la-speculation/article-normal-201103.html

        Le gouvernement japonais a accusé jeudi les spéculateurs de provoquer une flambée historique du yen, qui risque d’aggraver les difficultés des firmes exportatrices nippones déjà éprouvées par les conséquences du séisme.

        Le ministre délégué à la Politique économique et budgétaire, Kaoru Yosano, a assuré qu’il s’agissait de « rumeurs sans fondement » et que les assureurs nippons, qui disposent d’assez de liquidités, n’auraient pas besoin de vendre des actifs détenus en monnaie étrangère.

        Mais des opérateurs ont quand même acheté des yens en grandes quantités, en espérant pouvoir les revendre plus chers ultérieurement. M. Yosano a dénoncé des mouvements « extrêmement spéculatifs ».

        « Les accès de fièvre du yen font perdre beaucoup d’argent aux firmes exportatrices nippones: ils réduisent la valeur en yens de leurs revenus dégagés en monnaie étrangère puis convertis en devise nationale »

      • ConscienceU12 ConscienceU12

        Ok engel !
        Pour ma part ça fait un bout de temps que j’ai renoncé à toutes prestations sociales de cet état esclavagiste; …plus question d’avoir encore directement des comptes à rendre ces gens-là ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

  • Grand marabout Grand marabout

    le nouveau système ne va pourrir la vie,
    il va cristalliser le sort des chômeurs et des demandeurs d’emploi

    et la caisse retraite cadre qu’ils ont fusionné,avec celle
    des non cadres,avant sa banqueroute..

    il n’y a plus de tunes,ce pays est abonné au crédit revolving,
    sans fin..
    tant que les QE seront là