Un supermarché va élever ses propres vaches

Cow_female_black_white2Une acquisition qui fait partie du rêve du PDG, Olivier Duprez, qui veut raccourcir les circuits des produits agricoles et rassurer les consommateurs sur la traçabilité des aliments en grande surface.

De la fourche au rayon boucherie, il n’y aura que 500 mètres. Le Super U de Devecey, commune proche de Besançon, vient d’acquérir une prairie de 5 hectares à l’abandon depuis vingt ans. Non pas pour construire une extension du magasin mais pour… engraisser ses bovins qui, une fois tués dans l’abattoir local à 10 kilomètres, seront découpés au détail par le boucher du supermarché.

«Cette acquisition fait partie du rêve du PDG, Olivier Duprez, qui veut raccourcir les circuits des produits agricoles et rassurer les consommateurs sur la traçabilité des aliments», explique Rodolphe de Dreux-Brézé, directeur général du Super U. «Je n’en pense que du bien, avoue Anna Epiard, cliente du magasin, qui a découvert l’information dans le journal local. C’est important de savoir d’où viennent nos aliments. Mais de là à ne plus aller chez son boucher traditionnel…» Une opération de com donc, mais pas encore de vérité.

«La dizaine de bovins engraissés viendra compléter l’offre des produits du terroir mais cela restera marginal, rassure Christophe Adarbez, chef du rayon boucherie. En 27 ans de métier, c’est la première fois qu’on va élever nos bêtes, les nourrir et les vendre. On revient aux anciennes méthodes de boucherie.»

Source et fin de l’article sur Le Figaro

15 commentaires

  • engel

    Et oui ma p’tite dame,
    Comme les industriels de la terre(ex-paysan) ne sont plus capables de faire de la bonne viande…

  • Berrurier

    Et sérieusement avec le fameux TAFTA vous pensez que nos grands maitres les « zaméricains » ils vont laisser faire ça???? Ils ont de la viande hormonée et engraissée aux OGM à fourguer à l’Europe….

  • rubaliv

    Je vais vraiment finir par devenir végétarien moi. Cela me travaille depuis un moment.

  • Itsmie

    Et l’abattage?
    RITUEL je suppose,
    faut bien plaire à tout le monde…
    Enfin, « à tout le monde », je me comprends…

    Arrêtons de bouffer du cadavre et de la souffrance, on n’a pas besoin de ça pour vivre…
    Au moins essayer de fortement diminuer la quantité de viande, ce serait un bon début!

  • PhildeFer

    Si on y regarde de plus près, il s’agit en fait d’un exemple de concentration verticale opéré par la grande distribution afin d’accroître son monopole!

    Ce n’est pas le rôle de la grande distribution de « produire » mais c’est de distribuer!

    A ce titre, il faudrait une loi (mais ne rêvons pas…) qui oblige les grandes surfaces à proposer un choix équivalent à un professionnel lorsqu’elles décident de sortir du champ de l’alimentaire…
    Car ce que j’ai déjà constaté dans les campagnes, c’est que la grande surface locale proposait « un peu » d’électroménager.. un peu de jardinerie.. un peu de bricolage.. un peu de librairie… un peu d’accessoires autos…un peu de chaussures.. un peu de vêtements… etc…
    Résultat: vous ne trouvez jamais ou presque ce dont vous avez besoin mais le peu de ventes qu’elles réalisent, font crever le commerce local spécialisé qui lui avait du choix et du conseil mais qui ferme faute de CA suffisant…

    Donc il faudrait qu’une grande surface qui décide de vendre de l’électroménager, de l’habillement, des chaussures, des livres des cd des vidéos etc… soit OBLIGÉE de fournir un choix important au moins équivalent au choix que l’on est en droit de trouver chez un professionnel… sinon, pas d’autorisation de commercialiser cette gamme de produits…

    AAAh ça fait du bien de rêver éveillé 5 minutes…. ;-)

    • marco marco

      on commence avec une douzaine de vaches, et le concurant fera de meme, puis la course aux rabais et aux éconnomies fera que la grande distri créera ses propres usines à 1000 ? voir à 10 000 vaches,
      et feront crever tous, absolument tous ceux qui désirent et revent de créer leur propre petit élevage

      apres les vaches, les poules, les cochons…
      avec le soutien de nos députés, bien sur !

    • Itsmie

      Tu as raison Phildefer mais moi,
      je ne les obligerais pas à « fournir un choix important au moins équivalent au choix que l’on est en droit de trouver chez un professionnel »
      je leur interdirais de fabriquer leurs produits, point barre!
      Proposer une plus grande gamme n’empêchera pas de faire crever le commerce local!

      Parce que, non seulement le choix est limité,
      mais en plus ils ne proposent plus
      QUE leurs produits au détriment des autres,
      y a qu’à regarder les produits bio,
      il y a des grandes surfaces qui ne proposent que leurs produits « dits bio » mais qui ne le sont pas!!

      Pas de place pour les petits producteurs,
      il y a juste les grosses boîtes comme « Président » etc. qui s’imposent!

      Mais ceci est un faux problème
      car chacun sait
      qu’il suffit que les gens n’achètent plus ces produits, qu’ils n’aillent dans les super marchés qu’occasionnellement
      et le problème sera réglé avec ces requins!

      Nous avons TOUS LES POUVOIRS, NE L’OUBLIONS JAMAIS
      ET CE MOYEN D’ACTION EST TELLEMENT SIMPLE
      QUE BEAUCOUP NE LE VOIENT PAS
      OU N’Y CROIENT PAS!