La Russie multiplie les « embargos déguisés »

Bel exemple de presse orientée! Accuser la Russie de protéger sa population quand à la qualité de l’alimentation importée, et fermer les yeux sur les abus à répétition d’autres pays qui font bien pire… Et au pire, si réellement la Russie fait un embargo sur les produits européens et américains, peut-on leur reprocher? Les ricains et l’UE se permettent d’imposer tout et n’importe quoi à autrui, et Poutine devrait courber l’échine?

La Russie a décidé mercredi de limiter ses importations de viande de Roumanie et d’animaux d’Italie, de Bulgarie et de Grèce en raison de la découverte de maladies, dernier épisode de la « guerre commerciale » relancée par Moscou depuis l’imposition des sanctions occidentales.

« En raison du déclenchement d’une épidémie d’encéphalopathie spongiforme bovine (maladie de la vache folle, ndlr) chez les bovins de la région de Cluj en Roumanie, sont imposées à partir du 6 août 2014 des restrictions temporaires sur les exportations vers la Russie » de bovins vivants, de viande de boeuf et des autres produits qui en sont issus, a indiqué dans un communiqué Rosselkhoznadzor, l’agence sanitaire russe.Rosselkhoznadzor a en outre décidé de restreindre ses importations d’animaux vivants de plusieurs régions d’Italie, de Bulgarie et de Grèce en raison de la découverte de cas de fièvre catarrhale, une maladie virale touchant principalement les moutons et les bovins.

Moscou est souvent accusé d’utiliser l’arme commerciale, notamment en invoquant des motifs sanitaires, comme moyen de pression diplomatique sur ses voisins.

Depuis le renforcement des sanctions occidentales à son encontre, la Russie interdit quasi quotidiennement l’importation de nouveaux produits alimentaires sur son territoire sous couvert de « protection des consommateurs ».

Moscou avait déjà décrété vendredi un embargo sur les fruits et légumes en provenance de Pologne en raison de « violations répétées » de la validité des certificats, menaçant d’étendre ses interdictions à d’autres, voire à l’ensemble des pays membres de l’Union européenne.

Augmentation du nombre de militaires russes à la frontière
Le nombre de militaires russes le long de la frontière avec l’Ukraine est passé de 12.000 à la mi-juillet à 20.000 créant ainsi une « situation dangereuse », a affirmé mercredi une porte-parole de l’Otan.

Article complet sur 7sur7.be

 

11 commentaires

  • Grognard

    Dangereuse pour qui?
    A mon avis si le Pdt Poutine lâchait la bride sur le cou à ses troupes ; il y en a pas mal qui battraient les records d’Ussein Bolt.

    • Bonom

      Sauf s’ils pensent se battre pour une cause juste.
      A partir du moment qu’il n’y aura pas plus fou que les fous actuels qui nous dirigent pour appuyer sur un bouton rouge, ça sera dangereux pour l’Europe et la Russie d’abord. Concernant les américains, ben nous connaissons le proverbe « loin des yeux prés du cœur »…

      • Simsi

        ‘nous connaissons le proverbe « loin des yeux prés du cœur »…’

        Ha oui? je pensais que c’était loin des yeux loin du coeur
        Sans doute les proverbes aussi se modernisent.

    • Simsi

      Tu as des sources pour tes propos?
      Tu as été voir sur place pour connaître le moral des troupes russes?
      Tu penses vraiment que les russes sont des nord-coréens afamé qui obeissent par crainte?

      Lancer de tels propos et au mieux une preuve de naiveté au pire de la propagande.

  • Oh, la belle propagande !

  • laspirateur

    Est-ce un pied de nez à Monsanto ou la Russie est-elle aussi monsantisée?

  • odin29

    Les Russes ont un bol incroyable d’ avoir un POUTINE à leur tête !
    Ce type est une pointure et pas des moindres…une épée.
    Nous, les pauvres Français, on a l’ air fin avec un hollandouille!…
    M’ sieur POUTINE au secours…! V’ nez nous aider.
    Ça c’ est un national-socialiste…un vrai. Tant pis si je choque quelques pisse-vinaigre. Vive Vlad!!!
    Fenrir abstiens-toi de m’ interpeller…je ne te répondrai pas, vu?

  • article 35

    Je me doute qu’en Russie ce n’est pas mieux que chez nous, mais il faut bien faire des choix dans la vie. Ainsi pour l’heure mes choix sont dictés par l’urgence et les ennemis de mes ennemis sont mes amis .Mes ennemis sont: notre gouvernement, le parlement européen, les sioniste, les lobbys zuniens, les banksters, l’OTAN,l’ONU….Tout ce qui dissout mon pays, inverse ses valeurs, le pousse dans le néant.
    Je sais ce que valent les sondages, mais quand même …merde…quand même :
    http://www.courrierinternational.com/breve/2014/03/27/la-cote-de-popularite-de-poutine-explose
    et puis on peut comparer :
    http://www.rtl.fr/actu/politique/la-cote-de-popularite-de-hollande-en-hausse-7773082268
    Donc perso je me suis fendu d’un petit mail de soutient à l’ambassade de Russie pour leur faire part de ma sympathie. C’est peut être anti patriotique, mais vu comment je suis traité par les dirigeants de mon pays,il faut bien que je puisse diriger mes élans affectifs vers un objectif plausible . je ne me vois pas faire des risettes à Herr Walls ou Taubira.
    Pour ceux qui voudraient en faire autant .

    ambrusfrance@mid.ru

  • odin29

    Article35.
    Pour moi c’ est fait.
    Je me sentais un peu seul…suis rassuré.
    Comme tu le dis, c’ est… affectif. On y peut rien, Poutine m’ apparait comme l’ homme providentiel, comme un rempart contre les pourris de wall street vendus aux sionistes.
    Je commence très sérieusement à comprendre les  » collabos  » des heures les plus sombres…etc…

    • Simsi

      sans doute à raison vous parlez mais attention que devenir russe, c’est aussi choisir de vivre comme eux.. et en interne c’est chacun pour soi et Dieu pour tous.

      Sinon suis d’accord sur le personnage.