Cobayes humains et ambre solaire: Le test géant des nanoparticules….

Badigeonnez vous en toute connaissance de cause. Le déficit en vitamine « D » est source de nombreuses pathologies, et  l’exposition au soleil est garant de ce déficit, mais pas n’importe comment. Les « protecteurs » solaires empêchent les rayons UV de brûler la peau, mais ils empêchent aussi l’assimilation de la vitamine « D », avec les crèmes/huiles « écran total » . Quant à ce qu’il y a dans ces crèmes/huiles…restez informés…..Bonnes vacances.

La meilleure forteresse des tyrans c’est l’inertie des peuples. Machiavel

Micro-photographie électronique d’une nanoparticule d’oxyde de zinc, fabriquée par le CNRS -oui oui le Centre National de la Recherche Scientifique, organisme public ! avec l’argent du contribuable donc- et revendue par conteneurs aux industriels privés qui fabriquent les cosmétiques, nanoparticule testée chaque été en toute quiétude, via la plupart des ambres solaires connues, et dans le dos des vacanciers, pour être finalement déversée dans tous les océans du monde, par millions de tonnes !!! Bonnes vacances… La Terre nous aiiiimmme !!!

Titre initial: Cobayes humains et ambre solaire: les vacances sacrées, la plage. Le test géant des nanoparticules….

Note de Terre sacrée :

Article publié en décembre 2012 et remis à jour le 1er juillet 2014.

Dès la fin de cette semaine, refonte totale du présent post, suite à de nouvelles investigations cruciales de notre ONG et aux alertes des Amis de la Terre.

Nous demandons l’étiquetage des nanoparticules sur tout ce qui est mangé par les êtres humains et sur tout ce qu’ils se mettent sur la peau.

Ceci afin que chacun puisse rester libre de manger -ou d’appliquer sur sa peau- ce qu’il a choisi de manger -ou de se badigeonner-, afin que chacun puisse se faire une joyeuse bouffe en pleine conscience, sans se dire qu’il est en train d’a$$a$$iner sa mère

Nous apporterons ICI rapidement les preuves scientifiques que les nanoparticules interagissent bel et bien avec la biologie humaine, malgré les mensonges que les industriels racontent aux z’ommes politiques, en leur faisant miroiter des comptes en banque débordants.

Titre initial :
Des nanoparticules ouvrent la voie aux énergies alternatives propres (?)

Dirigés par Raymond Schaak, professeur de chimie de l’Université Penn State, les membres de l’équipe de recherche ont constaté qu’une réaction chimique importante générant de l’hydrogène à partir d’eau est effectivement déclenchée – ou catalysée – par une nanoparticule composée de nickel et de phosphore, deux éléments peu coûteux qui sont abondants sur Terre.

(…)

Pour lire tout de même la greenwashing suite, cliquer ICI

Note de TS :

Les nanoparticules seraient-elles une nano-partie de la solution ?

Jusqu’à présent, et ce depuis quelques années déjà, les consommateurs non informés les testent en silence chaque été, dans leur dos de créatures (1) et sur les plages ensoleillées de « leurs » vacances, via « leurs » ambres solaires habituelles, dont la plupart contient -il faut le clamer haut et fort !- des milliards de milliards de milliards de nanoparticules d’oxyde de zinc, made in CNRS & Cie, lesquelles nanoparticules finissent au passage dans tous les océans du monde…

Merci pour la bouillabaisse ;o)

Et les macro-multinationales d’empocher des milliards en badigeonnant donc simplement, de juin à septembre, le corps des humains, qu’elles rendent malades et dépendants !!!

Et, dans le sillage, l’ensemble de la chaîne alimentaire vivante…

SANS AUCUNE REACTION SIGNIFICATIVE DE LA PART DE QUICONQUE !!!

Alors, pour que les nanotechnologies ouvrent la voie aux « Energies Alternatives Propres », il va en falloir de l’éthique !!! Et de l’éthique !!!

Il va en falloir !!!

Et l’éthique, par définition, ça ne se vend pas…

(1) La mention de la présence de nanoparticules, sur un pot de crème solaire par exemple, n’est pas obligatoire, vu que ces Messieurs ont décidé que les dîtes nanoparticules n’interféraient pas avec la biologie du Vivant, ce que sont en train de démentir formellement plusieurs études indépendantes !

Nanoparticules de dioxyde de titane et d’oxyde de zinc dans les produits cosmétiques : Etat des connaissances sur la pénétration cutanée, génotoxicité et cancérogenèse

Nanoparticules et crèmes solaires :
l’Amérique prouve le danger de l’oxyde de zinc sous forme nano

Nanoparticules dans les produits cosmétiques : à éviter dans certaines conditions

L’AFSSAPS vient de publier un rapport et des recommandations sur l’évaluation des risques qui présentent les nanoparticules de dioxyde de titane et d’oxyde de zinc dans les produits cosmétiques

Nanoparticules : l’ingrédient qui s’est discrètement invité à notre table

Presque TOUTES LES MARQUES de crèmes solaires contiennent des nanoparticules d’oxyde de zinc du CNRS. Ne cherchez pas : c’est écrit nulle part. La loi autorise en effet les industriels à en mettre partout, même dans la bouffe, sans obligation de le mentionner. Alors, vous pensez, ils vont se gêner !!!

Lire l’article complet et voir les images

Source : civilisation2.org via Terresacree.org

Voir aussi:

Gaz de schiste les analystes nous font croire au père Noël

 

 

 

 

 

28 commentaires

  • Castor

    http://www.dailymotion.com/video/xdd1kp_les-nanoparticules-un-complot-pour_news

    C’est le progrès on découvrira les conséquence plus tard …

  • Grand marabout Grand marabout

    Les enfants seraient les plus exposés aux nanoparticules de dioxyde de titane (TiO2) en raison de leur consommation de bonbons, selon cette étude publiée dans Environmental Science & Technology, la revue de l’American Chemical Society.
    Un vrai bilan sur les quantités de nanomatériaux contenues dans nos produits de consommation courants qui vient renforcer la préoccupation croissante sur leurs éventuelles effets sur la santé et l’environnement.

    L’étude précise l’ensemble des produits testés et leur teneur en dioxyde de titane. Mais les chercheurs insistent sur la nécessité de réguler les teneurs dans les produits alimentaires car ce sont de loin, les plus susceptibles de représenter un risque potentiel pour la santé des humains et des animaux et de contaminer l’environnement.
    http://lesmoutonsenrages.fr/forum/viewtopic.php?f=18&t=6911

    • Lionel

      Oui, les enfants mais pas que… du dioxyde de Titane il y en a dans les dentifrices, ça fait briller comme cet aspect incroyable des bonbons, avec des reflets bleutés.

  • engel

    Les nano-particules sont l’amiante, puissance dix du 21° siècle!

    Ceci dit, pour le CNRS,
    Ne serait point uniquement la représentation photographique de la nano-particule qui serait de « fabrication » CNRS.

    Et pour cause, un cliché au microscope électronique est incompréhensible pour nous quidam.

    • Lionel

      Ce cliché me semble un peu suspect, je ne crois pas qu’un simple microscope électronique suffise pour montrer une nano particule aussi grossie, c’est à l’échelle des particules élémentaires ( 1/Milliardième de mètre… ), une « grosse » nanoparticule mesure 60 nm et… est toujours invisible !

      • engel

        C’est ce que j’ai maladroitement expliqué.
        Tous les clichés de microscope électronique sont comme les vues du cosmos des « vues d’artistes ». Ceci pour rendre plus parlant des images fades et incompréhensibles pour les non-scientifiques que nous sommes.

  • Lilith Lilith

    donc va faloir choisir entre un cancer de la peau ou un autre le choix est cornélienhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

    mais bon faut pas non plus ceder a la panique on est pas obliger d’utiliser des protections solaire en spray,mieux vaut privilégier les crème mème si c’est moins facile a étaler surtout sur les enfants quand ils se sont roulés dans le sable……………..

    Une recette de protection solaire naturel et très éfficace a condition que l’on s’expose pas pendant les heures les plus chaudes de la journée………..

    Ingrédients
    ■Une demie-tasse d’huile d’olive
    ■Un quart de tasse d’huile de coco
    ■Un quart de tasse de cire d’abeille
    ■Deux cuillerées d’oxyde de zinc. Sachez que chaque cuillerée possède un indice de protection solaire 10 : ajoutez plus de cuillerées si vous désirez augmenter cet indice.
    ■Pour aromatiser, quelques gouttes d’huile essentielle de votre choix.
    pour la préparation

    Dans un récipient en verre , mélangez toutes les huiles avec la cire et l’huile essentielle que vous avez choisie pour aromatiser, et mettez-les au bain-marie pour obtenir un mélange fondu. Vous devez tout bien remuer jusqu’à obtenir un mélange homogène.

    Une fois les ingrédients fondus, vous pouvez ajouter l’oxyde de zinc et continuer de remuer. Faites attention à ne pas respirer l’oxyde de zinc.

    Dès que le mélange devient visqueux sans être trop épais, retirez-le du feu et laissez reposer le tout pendant quelques minutes pour le verser ensuite dans un flacon (en verre de préférence). Vous pouvez laisser reposer le mélange au moins une journée avant de l’utiliser.

    Ce protecteur solaire n’est pas difficile à préparer : ses ingrédients sont simples et très faciles à trouver ! Il s’agit donc d’un excellent moyen naturel de protéger sa peau sans l’exposer à des produits toxiques. Vous pourrez vous prélasser tranquillement au soleil et permettre ainsi à votre peau de profiter encore plus de vitamine D !

    http://amelioretasante.com/protection-solaire-maison-la-preparer/

    vous pouvez également ne pas mettre de crème solaire (uniquement pour les peaux mates)
    exposition avant 10:00 ou après 17:00 le résultat un joli teint halé et qui tient, contrairement au bronzage façon crepe durant les heures les plus chaudes

  • Lilith Lilith

    Un dossier sympa sur le soleil ses bienfaits et méfaits, et comme d’habitude tout est dans la mesure, le soleil est notre meilleur ami si on en abuse pas http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

    http://www.aroma-zone.com/AROMA/dossier_le_soleil.asp

  • spipfx

    Déja j’achetais des crème solaire bio sans aluminium, je vais essayer de voir comment préparer ma peau au soleil.

    Il semblerait que l’urucum soit très efficace pour cela, c’est ce qu’utilisait les indiens « peaux rouges » pour se protéger du soleil.

    Image et infos : https://www.facebook.com/Naturacoach/photos/pb.358563975717.-2207520000.1403259227./10152110682085718/?type=1

  • Natacha Natacha

    Ne sommes-nous pas des êtres solaires ?
    La lumière ne nous est-elle pas essentielle ?
    Les rayons du soleil source de vie et de santé, nous permettent de synthétiser la vitamine D précieuse pour la calcification des os, la force musculaire, le fonctionnement du système endocrinien, l’immunité ; entre autres bienfaits.
    Bien sûr, « tout est poison, rien n’est poison, seule la dose fait poison ».
    Aller cuire après enduction aux heures les plus chaudes est une aberration toute occidentale !
    Avec une alimentation antioxydante, riche en produits végétaux crus colorés, vivante quoi, on se construit un écran solaire intérieur (bonne hydratation notamment) et on évite ainsi les coups de soleil ( qu’on ait la peu claire ou brune) et ses conséquences tant redoutées.
    A qui profite le marché des crèmes solaires, cocktails de produits pétrochimiques ? Quel est l’impact de ces produits dans l’eau ( de mer, de piscine, de douche) ? Quelles sont les conséquences de l’absorption de ces molécules par la peau ?

    • Lionel

      Salut Natacha, ce que tu dis là est sans doute involontairement ambigu, non, ce n’est pas la dose qui fait le poison…
      On en a soupçonné le possible il y a 30 ans avec le nucléaire mais depuis 10 ans on le sait aussi pour les molécules chimiques, le contact à répétition à petites doses est infiniment plus nocif qu’un empoisonnement brutal contre lequel le corps peut se défendre.
      Mais il faut distinguer ce que l’organisme est apte à éliminer, soit la plupart des produits naturels, des molécules de synthèse contre lesquelles nous ne savons pas quoi faire, c’est illisible par le génome et ça reste des années ou toujours dans les graisses, les muscles lisses, les os…
      Pour les nanoparticules il faut insister sur le fait qu’elles sont aptes à franchir les barrières céphalo-rachidiennes et là, personne ne sait puisqu’on ne peut même pas les localiser !!!

      • engel

        Fort juste,

        avec les nanoparticules et tous les modificateurs/perturbateurs endocriniens, ce n’est plus la dose qui fait le poison, mais bien le produit!

        Dans l’absolu, une seule exposition, même à une dose infinitésimale, pourrait suffire à provoquer la maladie et la mort.

        C’est mis en évidence scientifiquement.
        … Mais totalement occulté!

        Trop d’enjeux en terme d’argent et de remises en cause commerciales et « scientifiques »…, à commencer par la sainte théorie de Darwin!
        JB Lamark avait raison,… inconcevable!!!

        pour info :
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Perturbateur_endocrinien

      • Natacha Natacha

        Bonsoir Lionel,
        si je dois écrire le fond de ma pensée, je dirai la même chose, mais une petite lumière au fond de moi me dit que rien n’est irréversible parce que nous sommes énergie avant que d’être matière. :)

      • Natacha Natacha

        Pour la citation de Paracesle, je pensais au soleil, pas aux nanoparticules. :)

      • rouletabille rouletabille

        Les NANOPARTICULES sont du niveau de l’atome,elles sont manipulables et assemblées de façon cohérentes,j’ai plus le lien,bref ,la programmation de ces assemblages est sous contrôle,la preuve PERSONNE n’en PARLE.
        Pas besoin d’injections,de vaccins etc,la soumission des gens est obtenue par le ciblage du cerveau,pas de barrières au niveau macro,re bref,ces nano particules dispersées par chemtrails ciblent le cerveaux des gents et personne ne diras le contraire car c’est trop TARD .

      • rouletabille rouletabille

        Il peuvent cibler une tumeur par certains assemblages aussi bien sur.

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    aucun débats publiques ni affichage obligatoire ; il y en a donc dans tout la majorité des produits industriels
    et surtout alimentaire, médicale et cosmétiques on est donc dors et déjà empoissoné.
    Si ça c’est pas un crime contre l’humanité je sais pas ce que c’est et en plus la préméditation doit pas être loin

    pour la sentence c’est comme d’hab …exile sur le soleil
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

  • Pierre L

    À propos de coup de soleil, il est paru, en 2011, un article qui expliquait que le fameux trou dans la couche d’ozone est, d’après les observations, plutôt du genre naturel, sa taille variant naturellement sans explication connue.

    Pour des raisons de gros sous, le GIEC aurait obtenu son doctorat ès mystification en inventant la panique du trou dans la couche d’ozone, avant de s’installer durablement dans le commerce de la panique du réchauffement global anthropique.

    L’article :
    http://www.alterinfo.net/Interrogation-sur-le-trou-dans-la-couche-d-ozone_a53611.html