Ce blackout gouvernemental américain pour contrer l’Obamacare

Finalement, si les républicains ont refusé de relever le plafond de la dette du pays car celui-ci est tellement endetté qu’il n’y a plus d’autre moyen de continuer (hormis un nouveau conflit planétaire…), c’est pour lutter contre l’Obamacare, mais beaucoup ignorent encore ce qu’est cette réforme.

L’Obamacare, c’est la victoire des lobbys pour obliger les américains, et même ceux vivant de bons alimentaires et n’ayant aucun revenu à prendre une mutuelle pour se soigner, l’idée même de soins gratuits est à oublier, cela n’existe plus, il faut payer, point! Bien sur, il est possible d’échapper à cela, de ne pas prendre de mutuelle pour faire des économies: cela coute 750$/an pour cela (chapitre 1501)! tout est fait, tout est prévu pour faire payer le maximum à chaque citoyen, même au plus pauvre, refuser cette loi et donc refuser de souscrire à une mutuelle sera donc maintenant illégal.

Obamacare-keep-fighting-small

La gratuité n’est donc plus, elle est enterrée au passage, n’ayant ps survécu à une « grippe facho-lobbyique aiguë », et c’est en toute discrétion que le site gouvernemental Healthcare.gov a changé les questions qui gênaient encore dans le domaine…

La question:

Où puis-je avoir des soins gratuits ou à bas prix dans ma communauté?

Celle-ci est tout simplement devenue:

Où puis-je bénéficier de soins à faible cout dans ma communauté?

La santé est donc devenue complètement payante, et de ce fait, toute gratuité dans le domaine n’est plus possible hormis dans l’illégalité: les « rebouteux », les remèdes de grand-mères, les soins au naturel à base de plantes, tout cela est terminé et est devenu illégal car cela ne rapporte pas, il faut payer une mutuelle, point!

 

Références:

18 commentaires

  • alliance

    Démagogie absolue que cet article !!!!!!
    Évidemment que la santé à un coût : en France cela s’appel les cotisations sociales. Elles sont prises directement sur le salaire et non sous la forme d’une mutuelle, mais le principe reste le même : la mutualisation du risque santé à l’échelle national afin que tout le monde ait accès aux soins. Et ce coût est pour le moment excessif pour la majorité des américains : rappel : consultation chez un généraliste : 200 dollars en moyenne…

    • engel

      C’est pas parce-que les français se font racketter depuis 1945 pour un fond obligatoire sans fond, qu’il faut crier à la démagogie.

      De tout temps et dans tous les pays, il y eu des lieux d’accueil des indigents malades et sans sous….et ils se nommaient hoSpitals…et c’est encore le cas en Amérique, semble-t’il!.

      Hôpital qui, comme tout le monde le sait, est de la même racine que « hospice », ou « hospitalier »…

      Et là, point de démago!

      • engel

        PS: Les USA sont le fief du fric roi et le secteur de la santé, le fief de la reine!

        Mais pour se donner bonne conscience, il restent malgré tout des lieux où « le pauvre » peut accéder à des soins(plus ou moins bon!) gratuitement.

        ….Un petit reste d’un coté puritain et bon samaritain, peut-être.

  • Maverick Maverick

    Entre banqueroute des institutions (municipalités, états, état fédéral) et destruction de la société, il est mal barré, le gendarme du monde …

    • Mal barré, en tant que marionnette démocrate, mais il peut sembler d’un autre côté que le « shutdown » fédéral puisse être un premier pas pour adapter les citoyens américains à ce que sera leur futur proche, version Detroit généralisée…

      • Maverick Maverick

        Je ne pense pas que le « shutdown » prépare une situation à venir (même si ils ont intérêt à en tirer les leçons). C’est plus le résultat des errements passés : A la roulette russe, on finit toujours par être rattrapé par les probabilités.

  • PhildeFer

    Et si, plutôt, ce « blackout » était en fait pour « punir » Obama d’avoir désobéi en n’attaquant pas la Syrie? voire une façon aussi de le forcer à le faire malgré tout..

      • Chegoku Chegoku

        C’est bien plus simple que ça.

        C’est le Tea party qui bloque le vote républicain. Ils ne veulent pas accepter la loi OBAMACARE qui a pourtant été votée et entérinée.
        Maintenant, il doit y avoir le vote du budget.
        Le Tea Party s’oppose à voter le budget qui y inclut une forte dépense de l’état pour les soins de santé liés à la couverture OBAMACARE.
        Sans budget voté, les dépenses de l’état sont bloquées.

        Il faut voir ici comment un parti extrémiste utilise son blocage sur le budget pour bloquer arbitrairement une loi votée démocratiquement.
        Ils veulent en bloquant le budget revenir sur la loi promulguée.

        Dites vous bien que tout ce qui sort du caniveau Tea Parti est du niveau mental des gogol. (avec tout le respect pour eux).

        Recopier l’argumentaire du Tea Party, c’est comme copier sur un cancre.

  • Chegoku Chegoku

    Il ne s’agit pas dans le cas présent de relever le plafond de la dette mais de voter le budget annuel.
    Ne vous mêlez pas les pinceaux.

    Le plafond de la dette ce sera pour plus tard avec les mêmes clowneries.

    Et puis, c’est quoi cette analyse foireuse de l’OBAMACARE? ça devient limite !

  • Chegoku Chegoku

    « La santé est donc devenue complètement payante, et de ce fait, toute gratuité dans le domaine n’est plus possible hormis dans l’illégalité: les « rebouteux », les remèdes de grand-mères, les soins au naturel à base de plantes, tout cela est terminé et est devenu illégal car cela ne rapporte pas, il faut payer une mutuelle, point! »

    Parce que vous connaissez un état qui vous rembourse ce genre de prestation? Certainement pas chez nous! Même les ostéopathes ne sont pas remboursés.

    Vous confondez illégal et reconnu!

  • Chegoku Chegoku

    « L’un des arrêts opposés à la loi contestait le caractère constitutionnel de l’assurance obligatoire, dispositif introduit par la nouvelle loi afin d’équilibrer l’obligation d’assurance à laquelle sont astreints les assureurs privés, lesquels n’ont plus le droit de refuser des dossiers ou d’augmenter les frais d’inscription de manière démesurée en raison de l’état de santé du client. »

    Voilà pourquoi les républicains et surtout la frange extrême néo-libérale ne veut pas d’obligation. Car les assureurs privés vont se sucrer moins. Ils seront obligés de couvrir quiconque à un tarif plafonné.

    Et vous, vous trouvez ça mal!

  • Natacha Natacha

    L’Amérique aux abîmes.

    • Chegoku Chegoku

      Effectivement elle est aux abîmes mais ce genre de situation pourrait se produire même dans un pays florissant avec 0% de dette.

      Quand la Belgique (qui n’est pas florissante) est restée plus de 500 jours sans gouvernement, nous avons vécu une situation quasiment pareille à la différence que les affaires courantes restent réglées par la majorité sortante. Sinon, le blocage aurait été le même.
      On a quand même eu des problèmes dans les administrations car aucune décision n’a pu être prise durant presque deux ans.

  • ohmama star seed ohmama star seed

    Les plus démunis peuvent être soignés à bas coût grâce à Obamacare, là où le débat échappe aux Français c’est dans la dimension psychologique. Aux Etats-Unis, cette loi est perçue comme communiste ou socialiste. Dans un pays ou les gens vont jusqu’à se déclarer ouvertement capitalistes dans la rue et n’importe où ailleurs sans susciter d’émoi, on comprend l’absurdité du comportement des républicains. En France, l’opinion est normalement plus contrastée, plus humaniste et plus courroucée contre le capital. Les américains ont une mentalité à faire tressaillir de joie le dieu de la cupidité Mammon, rappelons qu’il n’y a pas vraiment de gauche politique aux USA; La gauche, quelque soit son aspect, est vouée aux gémonies, Obama a été accusée d’être socialiste (grave insulte chez les amécrétins) avant l’entrée en vigueur de la loi.

  • c’était la première journée !!

  • locktat134

    Obamacare : ce n’est pas aussi le faite que les classes moyennes blanches Américaines, ne veulent pas payer pour les latinos et les noirs ?