Maintenant ce sont les scientifiques du GIEC qui subiraient des pressions ??

Il y a de quoi se poser des questions quand on lit la déclaration

« Le rapport final pourrait minimiser le facteur humain ! »

La responsabilité humaine dans le réchauffement climatique fait peu de doute. C’est la conclusion du dernier rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), dont un résumé a filtré dans des médias mardi. Mais ce rapport n’en est qu’au stade de projet. Un climatologue américain craint que sa version finale ne soit édulcorée en raison de pressions multiples.

« Il est hautement probable que l’influence humaine sur le climat soit responsable de plus de la moitié de la montée des températures à la surface du globe entre 1951 et 2010 », écrit le GIEC dans ce document obtenu notamment par le New York Times. « Il y a un degré élevé de confiance pour dire que cela (l’influence humaine) a engendré le réchauffement des eaux océaniques, fait fondre la neige et la glace, et fait monter les océans », ajoute le GIEC, selon qui le niveau des eaux pourrait augmenter de 90 centimètres d’ici 2100.

Déjà des catastrophes

« Les scientifiques sont de plus en plus persuadés, comme le montrent des indications scientifiques de plus en plus solides, que nous sommes principalement responsables, non seulement du réchauffement de la planète, mais aussi des nombreuses conséquences que nous constatons déjà comme des inondations plus importantes, des feux de forêts plus ravageurs, une fonte record des glaces et des vagues de chaleur plus fréquentes et plus intenses », a indiqué le climatologue américain Michael Mann.

Le rapport pourrait être édulcoré

Le langage employé par les experts du GIEC est plus fort que celui du précédent rapport officiel de l’ONU, publié en 2007. Le porte-parole du GIEC, Jonathan Lynn, a expliqué dans un communiqué que « le projet de rapport sera probablement modifié pour prendre en compte des commentaires des différents pays reçus ces dernières semaines et sera examiné par des représentants gouvernementaux et des scientifiques lors d’une réunion de quatre jours fin septembre avant d’être approuvé ». « Il est donc prématuré de tirer des conclusions de ce projet de rapport », souligne-t-il. Michael Mann, qui est directeur du Centre des Sciences de la Terre à l’Université de Pennsylvanie aux Etats-Unis, dit craindre que la version finale soit plus édulcorée. « Les scientifiques qui participent à l’élaboration du rapport du GIEC pourraient craindre, s’ils sont trop brutaux quant aux impacts futurs du réchauffement, de déchaîner les attaques des climato-sceptiques », ajoute-t-il. « Je pense que ces pressions, couplées à la réticence naturelle des scientifiques à tirer des conclusions trop tranchées, font que le rapport final du GIEC pourrait minimiser le facteur humain dans le changement climatique », craint ce climatologue.

Source : RTL-Info 21/08/2013 à 07h46.

Quelles pourraient être les raisons que cette information soit insensée et mensongère, poussant le GIEC à se faire passer pour victime, alors que jusqu’ici, quiconque n’étant pas en accord avec le contenu de ses rapports, ses objectifs, et ses recommandations, était directement évincé, banni de la sphère scientifique et discrédité ? – L’absence totale de prise en compte et une omission volontaire du facteur naturel, terrestre ou galactique, dans les données servant de bases aux différents rapports. – Les quantité de méthane se dégageant des tourbières, notamment nordiques que la fonte glacière découvre et laisse échapper ce GES. N’est pas plus pris en compte, l’augmentation des séismes notamment les plus forts, qui favorise le relâchement de ce gaz dans l’atmosphère, la fracturation hydraulique non plus, or l’augmentation du nombre de puits n’est plus un secret. Les tourbières émettent entre 70 et 90% du total des émissions de GES, le méthane pour 20 à 40% des émissions totales de méthane. Chaque perte de 1% de carbone tourbier équivaut entre 30 et 60% des émissions annuelles de carbone fossile.
Petit rappel, « tous » les GES ont vu leur coefficient, « converti » en CO2 (unité de conversion), ce qui fait du CO2 le principal responsable suivant les rapports, ce qui est faux ! D’autant plus que le coefficient du méthane est 20x plus élevé que celui du CO2.

Je salue et remercie Wikistrike pour avoir diffusé plus largement cet article sur son site : http://www.wikistrike.com/article-sans-surprise-les-scientifiques-du-giec-subissent-bien-pressions-119634399.html

27 commentaires

  • gzawye gzawye

    Bonjour,
    « nous sommes principalement responsables »
    j’avoue être perdu, d’un côté nous sommes responsable de ce qui arrive. Ce qui permet de mettre en place tous les plans internationaux qui vont bien pour nous les briser. et donc cela va dans le sens du gouvernement mondial.

    Mais d’un autre, ces mêmes politiques/scientifiques ont peur d’être démasqué à force d’en faire trop et de crier au loup tout le temps sans qu’il y ai de réelles concéquences.

    J’ai l’impression que tout ceci est contradictoire non? la version officiel est que nous sommes responsables, mais vu que ça ne prend plus, on le serait moins qu’avant?

    Petite contribution sur le même sujet:

    http://www.youtube.com/watch?v=uXeRbbM2AjY

    Le Groupe Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC) conclut à un réchauffement sur les 150 dernières années. Un réchauffement imputable à l’émission de CO2 dans l’atmosphère par les activités humaines.

    Des résultats à pondérer selon Vincent Courtillot, professeur de géophysique à l’université de Paris-Diderot, dont les récentes recherches ont été dévoilées lors de ces 2es Journées Scientifiques de l’Université de Nantes.

    Cordialement

  • Nevenoe Nevenoe

    Ce n’est pas encore terminé cette escroquerie de 5 milliards d’euros ?

    Je ne sais pas si vous avez remarqué mais quand on lève les yeux il y a souvent un truc jaune dans le ciel, ça s’appelle le soleil, et plus son activité est importante et plus il fait chaud.

    Dingue non ?

    • lily

      bjr,

      la fonte glacière avec la disparition des ours blancs
      (la pollution)
      des milliards de voitures
      la fracturation hydraulique et l’augmentation du nombre de puits n’est plus un secret)
      (l’augmentation des séismes, les éboulements)
      la déforestation des arbres
      la surpopulation , etc…a certainement contribué à aggraver
      le réchauffement climatique..

      • derdesders

        la disparition des ours blancs ?

        à ma connaissance , 1 ours blanc a été retrouvé noyé suite à une tempête .

        à la louche
        La fonte des glaces au pole nord géographique correspond à la dérive du pole nord magnétique qui n’assure plus une protection contre les rayonnements solaire responsable de cette hausse de température .
        Globalement le réchauffement de la planète aura été de 0,5°C dans la période ou Pluton voyait sa température multiplié par 3 .
        La terre n’a eu aucun réchauffement climatique depuis plus de 15 ans ….

      • … t’as oublié les chemtrails et les faits de cerf !!

      • :) il faut bien comprendre aussi qu’il y a une modification et un dérèglement de  » tout le système solaire » !! (voir l’anneau photonique de la galaxie) ou les 5 soleils d’Alcyone …

  • derdesders
    1. L’atmosphère contient environ 750 milliards de tonnes de Carbone
    2. La surface des océans contient environ 1000 milliards de tonnes de Carbone
    3. La végétation sur Terre, les sols et les déchets contiennent environ 2200 milliards de tonnes de Carbone
    4. En dessous de la surface, les océans renferment 38000 milliards de tonnes de Carbone

    C’est à dire près de 42000 milliards de tonnes de Carbone.

    Les échanges entre les différentes sources:

    1. La surface des océans et l’atmosphère échangent, chaque année, 90 milliards de tonnes de Carbone.
    2. La végétation sur Terre et l’atmosphère échangent, chaque année, 60 milliards de tonnes de Carbone.
    3. Les animaux marins (les planctons) et la surface de l’océan échangent, chaque année, 50 milliards de tonnes de Carbone
    4. La surface des océans et les eaux en profondeur échangent, chaque année, 100 milliards de tonnes de Carbone

    C’est à dire un échange permanent de quelques 300 milliards de tonnes de carbone par an.

    L’activité humaine :
    L’homme injecterait, lui, chaque année

    Environ 3 GtC dans l’atmosphère sur les 5 à 7 GtC produits annuellement par combustion d’énergie fossile (pétrole, fiouls, gaz etc..).

    La respiration de l’humanité toute entière relâcherait quelques 0,3 GtC/an dans l’atmosphère

    Les animaux domestiques :0,75 GtC/an

    Les déchets humains et animaux : 0,5 GtC/an

    Il me semble que dans le même temps ou la température augmente sur terre toutes les planètes du système solaire sont touchées par ces hausses de température !

    Ont ils sournoisement délocalisé une partie de l’industrie sur ces planètes ?

    • engel

      L’équilibre d’un écosystème.
      …Il faut parfois peu pour faire définitivement pencher une balance.
      Surtout si un déséquilibre en entraine un autre!!!

      Il suffit de la chaleur d’une minuscule allumette pour dètruire une immense et magnifique pinède.

      Rien n’est anodin!

      Voir la théorie de « L’effet papillon ».

      Et bruler en 2 siècles, se que « dame nature » a enfoui en 65 millions d’années, c’est un sacré papillon, non???

      • derdesders

        « 7 milliards de tonnes de Carbone (chiffre volontairement gonflé) produits annuellement par combustion d’énergie fossile (pétrole, fiouls, gaz etc..) »

        représente environ 2,3% sur :

        « l’échange permanent de quelques 300 milliards de tonnes de carbone par an »

        Dans le même temps :
        – Désaxation des produits pétrolier aviation
        – Subvention directe ou indirecte des produits importée
        – Plus l’énergie coute au particulier plus l’emprunte carbone de l’élite explose
        – Création d’une magouille d’un marché financier du carbone

        Bien sur, je suis sensible au respect de la nature ; Mais ne nous trompons pas de cible !
        Ni du moyen y pour parvenir …

  • Maverick Maverick

    Des pressions atmosphériques, sûrement …

  • Saam

    « Il est hautement probable que l’influence humaine »

    Ok, mais moi aussi avec des « peut être que », et des « imaginons que », « il est hautement probable que » blablabla etc, je refait le monde pas de soucis, on appelle ça du charlatanisme également.

    Même le grand père du réchauffement climatique le disait vers sa fin, que c’était n’importe quoi.
    Mais bon quesqu’on ferait pas pour avoir des financements de nos jours…

    • Eaglefeather Eaglefeather

      Excellent, que diable !!

      • Chegoku Chegoku

        C’est avec ce genre de choses qu’on fait du sensationnalisme sur Fukushima.
        Loin de moi l’idée de minimiser cette catastrophe mais je me souviens de photos du genre pour expliquer que Fukushima a un impact sur les cultures.
        C’est possible mais ce genre de variante est aussi observable de façon naturelle.

  • Eaglefeather Eaglefeather

    Quelques séries d’articles intéressants :
    http://petrole.blog.lemonde.fr/non-conventionnels-et-extremes-gaz-de-schiste-petroles-lourds-arctique-deep-offshore-gtl-ctl-etc/
    http://petrole.blog.lemonde.fr/non-conventionnels-et-extremes-gaz-de-schiste-petroles-lourds-arctique-deep-offshore-gtl-ctl-etc/
    ——————————–
    Je l’ai déjà mis certes, mais tellement criant en contradiction avec tout ce qu’on nous balance sur le réchauffement et ses conséquences : cliquez sur chacune des années pour voir ce qui s’est passé en terme de météo :

    http://www.meteo-paris.com/chronique

    Et ici un document de l’UNEP (Programme des Nations Unies pour l’environnement), pas de date mais démontre bien qu’un tas de paramètres sont occultés volontairement !
    http://www.google.be/url?sa=t&rct=j&q=la%20fonte%20des%20glaces%20nordiques%20fait%20appara%C3%AEtre%20des%20puits%20de%20m%C3%A9thane&source=web&cd=7&ved=0CE4QFjAG&url=http%3A%2F%2Fwww.unep.org%2Fdelc%2Fportals%2F119%2FFact_Sheets_French.pdf&ei=jHUUUqmSMdGX7QbYs4DoBQ&usg=AFQjCNEcHapk-_PLiwwCJcDkkA84o5SjIQ&cad=rja

  • Eaglefeather Eaglefeather

    Je viens de constater que l’article est suivi également par Wikistrike !

  • jizaoui jizaoui

    Se poser mille et une questions sur les causes anthropiques d’un phénomène de changement de température d’une décennie sur l’autre, ne serais-ce pas se focaliser sur un point sans voir la ligne ni même l’objet.

    Pendant que l’on se masturbe l’esprit on occulte les problèmes et les causes de la destruction de la planète, du biotope, de la biocénose et de l’esprit humain.

    Les températures changent, ok, passons à l’étape suivante.
    Certaines questions n’appellent aucunes réponses à par des discutions sur des opinions, c’est tout leur intérêts d’occuper la scène pour occulter les réels problèmes de bases.

    • Eaglefeather Eaglefeather

      Hello Jizaoui,

      Il est vrai que ces questions tentent de distraire l’attention sur d’autres problèmes.

      Mais là où le bât blesse, c’est que « ces questions », qui en fin de compte, ne nous impliquent qu’au 1/4 de ce qui est prétendu, nous fassent aller là où ça commence à faire de plus en plus mal, c’est-à-dire à notre portefeuille !

      Parce que indirectement, nous payons non seulement l’addition d’un repas mais avec çà, les apéritifs, l’entrée, le dessert, et les digestifs, ainsi que les taxes, pour un festin qui n’ait autre qu’un snack, un Kebab ou un durum !!

      Quant à l’étape suivante, les tiroirs du comité des brevets regorgent de « très nombreux » brevets permettant une sortie des énergies sales. Mais les intérêts financiers qu’elles génèrent s’en retrouveraient à néant, ce qui n’est pas pour arranger les « affaires » de ceux qui s’en goinfrent. Pourquoi le développement dans ce domaine, reste aussi frileux ? A ton avis ?

      • jizaoui jizaoui

        je proposerais la soif du pouvoir, ecraser le peuple, faire croitre la peur et disparaitre le bonheur. Ya que ca de vrai pour tenir les gens par les c…..

        depuis 50 ans on ne voit plus de genies et de grandes inovations….

        Notre malheur fait leur bonheur. Soyons heureux avec peu, pour commencer. fierte et lucidite en tout moment.

  • engel

    Au faite,
    Il semble me souvenir que se sont des grandes multinationales de la petrochimie qui ont investi dernièrement dans des pseudo-scientifiques et des trolls spécialisés en désinformation climatique.

    C’est sûr, continuons joyeusement de saloper la planète.
    …Y a pas de consèquence, qu’ils nous disent!

    • Eaglefeather Eaglefeather

      Engel,

      Toute vérité passe par trois étapes, d’abord elle est ridiculisée, ensuite elle subit une forte opposition, pour finalement être considérée comme ayant toujours été une évidence.

      Nous en sommes à la deuxième !

  • Nevenoe Nevenoe

    Le GIEC focalise sur le CO2 qui ne représente que 0,039 % de l’atmosphère.
    Par ailleurs le GIEC se montrait très malhonête en parlant de l’émission de particules de CO2 dans l’atmosphère alors que c’est sous forme de gaz que le CO2 a un effet de serre.

    Autre malhonnêteté par omission c’est que la vapeur d’eau est le principal gaz à effet de serre produit par les activités humaines mais ça n’a jamais été mis en avant.

    Je pense que le lobby nucléaire n’aurait pas apprécié.

    • Eaglefeather Eaglefeather

      Hello Nevenoe,

      La durée de vie de la vapeur n’est que d’une semaine mais son PRG est de 8. Quant au CO2 sa vie est de 100 ans mais avec un PRG de 1. En revanche le méthane sa vie de 12 ans mais son PRG est de 23.

      PRG = Potentiel de réchauffement global.

      Si on se base sur leur données et leurs dires, cela signifierait que depuis la révolution industriel et l’émergence des énergies fossiles, le CO2 n’a « jamais » été éliminé, nous l’aurions donc accumulé alors que son PRG n’est que de 1.

      • Nevenoe Nevenoe

        Salut,

        Je n’avais jamais entendu parler d’une telle durée de vie du CO2.

        Dans la foulée, suivant une vieille habitude, je suis allé faire une vérification et il semble que ce soit loin d’être admis et prouvé et les sites qui évoquent ce chiffre sont visiblement militants donc pas franchement neutres.

        http://forums.futura-sciences.com/debats-scientifiques/193830-devenir-co2-anthropique-discussion-issue-de-effet-de-serre-etc.html

      • Eaglefeather Eaglefeather

        Au moment où j’avais fait mon article du blog (voir chiffres ici bas), je les avais glanés sur le site d’un scientifique ayant participé à l’élaboration du premier rapport, mais qui par après c’est insurgé contre le GIEC, en démontrant que les données sur lesquelles ce rapport fut établi, n’étaient pas complètes et trafiquées. Il fut évincé du programme, c’est alors qu’il avait mis ses propres données en comparaison. Depuis lors, ses données se sont multipliées et constituent une référence. Sont-elles aussi exactes, le fait est, qu’elles contredisent celles du premier rapport, celui-là même qui est à la base de tout l’échafaudage du « Syndrome du Réchauffement climatique » comme ce bonhomme aimait le dire.
        D’autres scientifiques (1500/2000 rien que sur les trois premières années d’existence du GIEC), tout autant évincés que lui par la suite, ont pratiqué de même.

      • Eaglefeather Eaglefeather

        (Futura science est bien pour certains domaines mais leurs réponses et interventions pour d’autres, et notamment celui-ci, j’émets plus que des réserves quant à leur objectivité) ce n’est que mon avis perso, les autres en font ce qu’ils veulent !

  • Eaglefeather Eaglefeather

    Petit tableau tiré de mon blog et met bien en avant les durées de vie du PRG des principaux GES visés dans le protocole de Kyoto : gaz / durée de vie (en années) / PRG

    Vapeur d’eau : H2Ov / 0.02 (+/- une semaine) / 8

    Gaz carbonique : CO2/ 100 / 1

    Méthane: CH4 / 12 / 23

    Oxyde nitreux : N2O / 120 / 296

    Perfluoro carbone (PFC) :CF4, C2F6 / <500.000 / 5 700

    Hexafluorure de soufre : SF6 / 3 200 / 22.200

    Hydrofluoro Carbone (HFCs) : CHF3, CH3CHF2 / 1,4 à 260 / 120 à 12000