Viande de cheval : les plats retirés pourront nourrir les défavorisés

C’est le gros scandale du moment: de la viande de cheval de partout et des sociétés qui sont obligées de reconnaître qu’elles même ne savent pas ce qu’il y a exactement dans leurs plats (sinon cela ne serait jamais arrivé, n’est-ce pas?). Les lots incriminés ne pourront plus être revendus, mais pas grave, au lieu de les jeter, ils seront distribués aux plus démunis!

Le centre du Secours populaire de Concarneau menacé d'expulsion

Consommation

Les plats cuisinés retirés de la vente en raison de la fraude sur la viande de cheval pourront être redistribués aux associations caritatives, a indiqué Benoît Hamon. Elles seront informées du contenu de ces plats, a précisé le ministre de la Consommation.

Il y a deux semaines, alors que le scandale de la viande de cheval vendue sous la fausse appellation de boeuf dans des plats cuisinés prenait de l’ampleur en France et à travers l’Europe, Julien Lauprêtre, président du Secours Populaire, avait lancé sur TF1 News un appel pour éviter « un grand gâchis » concernant les plats préparés retirés de la vente. « On ne peut pas gâcher ces stocks quand des gens ont faim », plaidait-il alors.

Benoît Hamon est sur la même ligne : ce jeudi, le ministre de la Consommation a fait savoir que les fameux plats cuisinés retirés de la vente en raison de la fraude pourront être redistribués aux associations caritatives.

Interrogé sur RMC, Benoît Hamon a précisé qu’il existait « une disposition réglementaire qui prévoit qu’on puisse faire le don de produits qui ont connu un défaut d’étiquetage ». Les associations qui « bénéficieront de ces produits alimentaires » devront être informés de leur contenu, a-t-il ajouté.

Source: Lci.tf1.fr

Et puisque nous sommes dans le sujet de la nourriture « saine, respec-tueuse du client et hautement fiable », un petit tour du monde des « affaires » du genre:

PETIT TOUR DU MONDE DES ARNAQUES À LA VIANDE ET AU POISSON

Petit tour du monde des arnaques à la viande et au poisson

En Afrique du Sud, une étude a fait état de viande d’âne, de chèvre et de buffle d’eau mélangée à d’autres viandes dans les saucisses, les steaks pour hamburgers
et la charcuterie, le 26 février 2013

Alors que la liste des produits « pur boeuf » qui contiennent de la viande de cheval ne cesse de s’allonger, le coup d’oeil dans nos assiettes a de quoi donner la nausée. Les exemples d’aliments mal étiquetés, ou dont on retrouve des traces dans des préparations où ils n’ont rien à faire, se multiplient. Tour d’horizon des mauvaises surprises de l’agroalimentaire.

> Grèce : du cheval dans du boeuf surgelé

C’est la dernière découverte en date. L’Autorité d’alimentation grecque a annoncé, mercredi 27 février, avoir découvert « de l’ADN de cheval dans des échantillons » de boeuf surgelé importé de Roumanie. « Deux échantillons positifs ont été découverts parmi 26 analyses effectuées jusqu’ici », a indiqué l’autorité.

> Etats-Unis et France : le poisson qui ne dit pas son nom

La vague commence aux Etats-Unis. Le 21 février, l’ONG américaine Oceana publie une étude sur les produits de la mer (lien en anglais). Menée sur deux ans et plus de 1 200 échantillons collectés, elle révèle qu’un tiers des tests ADN prouvent que le poisson est mal étiqueté, souvent pour vendre une variété quelconque en lieu et place d’une espèce plus recherchée.

« L’arnaque est multiforme : elle englobe des poissons d’élevage pseudo-sauvages et des variétés surexploitées, voire en péril, que l’on fait passer pour d’autres dont la survie n’est pas menacée », note Le Monde. En tête des fraudes, le thon, mal étiqueté à 87% et le vivaneau, à 59%, mais aussi le bar, déconseillé aux femmes enceintes à cause de son fort taux de mercure et vendu sous d’autres noms.

Du merlan pour du merlu, du loup pour du loup de mer, du colin pour du cabillaud, l’Hexagone n’est pas à l’abri de ces mauvaises pratiques. Le 26 février, la Direction générale de la consommation et de la répression des fraudes l’a reconnu, au cours d’une conférence de presse rapportée par France Inter. « Sur 2 650 contrôles effectués en 2011, un cas sur cinq présente une anomalie », explique la radio.

> France : la vache à lait vendue comme vache à viande

C’est un potentiel nouveau scandale que révèle RTL en plein Salon de l’agriculture de Paris. Des vaches à lait sont vendues comme des vaches à viande, bien plus chères, dans un hypermarché Leclerc en Bretagne. « Ces vaches-là n’ont pas comme objectif de faire de la viande de qualité. Elles ont comme objectif de produire du lait. Par les tickets de pesée, l’éleveur découvre que ces animaux en question sont transformés en rosse [mauvaise bête] à viande », explique le vice-président de la FNSEA à la radio. L’échange d’étiquettes aurait eu lieu dans l’abattoir de la société Kermené, selon l’éleveur normand qui dénonce cette tromperie sur France Bleu Cotentin.

> Turquie : du porc dans le kebab

Du côté de la Turquie, c’est la composition de la viande des döner kebabs qui pose problème. Supposée être du mouton, qui plus est certifié halal (abattue selon le rite musulman), la viande contiendrait du cheval, mais aussi des traces de porc, raconte le blog Au fil du Bosphore, du Monde.fr. Des contrôles effectués en Suisse et en Allemagne, notamment, ont révélé ces anomalies.

> Afrique du Sud : un peu de buffle dans les saucisses

« L’Afrique du Sud a aussi son scandale de viande », titrent nombre de journaux locaux, mercredi 27 février. Et de reprendre les conclusions d’une étude de l’université de Stellenbosch (lien en anglais), qui fait état de viande d’âne, de chèvre et de buffle d’eau mélangées à d’autres viandes dans les saucisses, les steaks pour hamburgers et la charcuterie. 99 des 139 échantillons testés par les chercheurs du département des sciences animales contenaient autre chose que ce qui était vendu. « Le plus souvent, du porc et du poulet ont été ajoutés, mais aussi du soja et du gluten », note Jeune Afrique, qui reprend l’information.

> Allemagne : des oeufs faussement bio

Le 25 février, le ministère allemand de l’Agriculture a fait part de ses soupçons concernant plusieurs dizaines d’exploitations agricoles suspectées de vendre des oeufs sous l’appellation « bio » ou « en plein air » sans respecter les chartes afférentes. « L’enquête porte, selon les médias allemands, sur 200 exploitations, dont les trois quarts se trouvent en Basse-Saxe », explique 20 Minutes.fr.

> Russie : du cheval et du poulet dans les saucisses de porc

Une cargaison de 20 tonnes de saucisses de porc importée d’Autriche contient de la viande de cheval, selon l’un des responsables de l’agence fédérale russe chargée des questions vétérinaires et sanitaires, mercredi 27 février. Il précise que, dans ces saucisses de Francfort, censées être constituées uniquement de porc, des traces de cheval, mais aussi de boeuf et de poulet ont été retrouvées lors des tests pratiqués par l’administration.

Un article de Salomé Legrand, publié par planete et relayé par SOS-planete*

Reste, pour ceux qui se sentent, à devenir végétarien…

Pour vivre plus longtemps, devenez végétarien (ou mangez moins de viande !)

Message de TS :  Et si on commençait par manger un peu moins de viande ?

Titre initial: Pour vivre plus longtemps, devenez végétarien

Avec l’actuelle crise sur la viande de cheval, vous êtes nombreux à bannir certains plats pour en privilégier d’autres. Certains aliments sont-ils bénéfiques à l’organisme ? Ce qui est sûr, c’est que certains sont à proscrire.

Les végétariens connaissent de plus en plus d’adeptes. Il y a une part importante de raison lorsqu’ils déclarent que la consommation de viande est mauvaise à la fois pour l’homme et pour l’environnement. Le site vegplanete.com le clame depuis plusieurs années, manger de la viande est l’un des principaux dangers à la survie de l’espère humaine. C’est la nourriture donnée aux animaux qui est pointée du doigt.

L’homme cultive plus, non pas pour se nourrir lui-même, mais pour nourrir du bétail, ce qui induit d’énormes quantités d’eau nécessaire. D’où le rapport relativement connut 1kg de viande = 15 000 litres d’eau. Un autre chiffre qui donne le tournis : 70% de la consommation d’eau en France provient de l’élevage, qui représente également 20% des émissions de gaz à effet de serre. Bref, les accusations sont nombreuses face à des produits qui connaissent de plus en plus de scandales.

On connait tous Einstein pour son génie scientifique, on connait moins par contre son côté partisan du monde végétarien. Il y a plusieurs décennies il déclarait : « je pense que les transformations et les effets purificateurs d’un régime végétarien sur l’homme sont très bénéfiques à l’espèce humaine. Par conséquent, en choisissant le végétarisme, on sera à la fois heureux et paisible. »

En plus de ces aspects néfastes pour la planète, la viande représente un risque non négligeable pour la santé, pris de plus en plus au sérieux par les spécialistes. L’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) surveille constamment les risques infectieux mal connus liés à la consommation de viande.

La majorité du bétail élevé en France est gonflé aux antibiotiques et autres hormones, ce qui apporte d’abord des intoxications alimentaires puis des risques de maladie pour les consommateurs. Les études scientifiques sont de plus en plus nombreuses à révéler ces risques. Vous êtes plus exposé aux cancers, diabètes et maladies cardiovasculaires en mangeant de la viande qu’en étant végétarien. La situation peut sembler alarmante lorsqu’on sait que cette consommation de viande a augmenté de 55% en France depuis les années 60.

Être végétarien permet donc de vivre plus longtemps. En quelque sorte, l’assurance maladie le confirme en déclarant que les végétariens coûtent en moyenne cinq fois moins que les amoureux de la viande. Étonnant ?

On attend vos commentaires si vous êtes végétariens ou que vous songez à la devenir.

Un article de Sophie Kopacz, publié par bioalaune.com et relayé par SOS-planete

12 commentaires

  • Spike636

    Entre crevez de faim dans la rue et survivre en mangent du cheval, le choix est vite fait.

  • vanvoght

    vegetarien ….. quel horreure . personne ne me fera echanger une bonne cote de boeuf contre une bouillie de legume . non mais , ça vas pas ? evidament faut faire attention a ce que l’ont achete . et bien sur RIEN en super marché . le petit boucher local doit etre privilegier .
    et je ne parle pas d’un bon gigot d’agneau au flageolets …. je laisse les vegetariens a leurs fantasmes soixante-huitard .

  • Harry

    voilà l’Arlésienne ♫♫

    Message de TS: Et si on commençait par manger un peu moins de viande?
    Je m’excuse de vous demander pardon, je ne voudrais pas prendre toute la place ni vous déranger… http://delaservitudemoderne.org/ les serviles sont fiers de ramper… La grande dépression sociale se trouve là. Taisez-vous, faites ce qu’on vous dit, si ça coince, affichez le petit sourire idiot qui vous va si bien – et mangez de la viande!!! Mangez ce qu’on vous attribue – bouclez-la

    Que c’est boooo, c’est boooo la vie!!!

    Grillade d’enfer végétarienne Grand chef Satan

    http://www.youtube.com/watch?v=I2KJqJ35Njc

  • Pic et Puce

    La viande de cheval est une des meilleures viandes pour la santé : pratiquement pas de graisse… En tartare avec un oeuf à cheval…c’est délicieux…et ça requinque !

    • rouletabille rouletabille

      on en donnais dans les hôpitaux aux gens pour récupérer des forces et des pigeons aussi,et du foie de génisse aussi ,mais c’étais avant les farines,maintenant vous ne trouverez jamais du foie de génisse,de veaux,de porc,de poulet,de lapin,POURQUOI ??

      Les toxines s’accumulent dans le foie et le rende incomestible ok? comprendo.

  • Pit

    Certaines associations ont déjà annoncé qu’elles refuseront les lots en question… et je les comprends !
    Que les choses soient bien claires :
    1 : J’aime la viande de cheval… j’en mange régulièrement.
    2 : Ces plats biens que non conformes à leurs étiquettes sont parfaitement consommables… OK pour cela.
    3 : Les défavorisés méritent le respect.
    4 : Ce n’est pas parce que certaines personnes sont contraintes de faire nos poubelles pour survivre, qu’il faut LES PRENDRE pour des poubelles !
    5 : Au bout de la chaise des choix et décisions, quels sont les responsables de cette gabegie ?
    6 : Jeter de la nourriture, c’est pas bien !
    Voici ma préconisation :
    – servez donc les succulentes lasagnes au cheval au restaurant de l’assemblée nationale et à la cantine du MEDEF … et envoyez les pates aux truffes aux associations caritatives !