« L’âge de Prune » d’Aristides Vargas..

Un petit coup de pouce pour cette jeune troupe de théâtre, qui présente une pièce d’Aristide Vargas, à voir par les moutons parisiens. Je vous poste une partie du courriel reçu pour vous la présenter. Merci à Julia Henning pour son invitation.

Nous jouerons du mercredi 6 février au dimanche 17 février 2013

Représentations du mercredi au samedi à 20h30 et le dimanche à 17h
(Relâches lundi 11 et mardi 12 février)
THÉÂTRE DE L’OPPRIMÉ

78 rue du Charolais – 75012 Paris – m° Gare de Lyon, Reuilly-Diderot, Dugommier, Montgallet

Cette pièce a été écrite par Aristides Vargas, un auteur argentin encore méconnu en France et pourtant très important en Amérique Latine. Et la mise en scène est signée par Jean-Paul Denizon, comédien de Peter Brook pendant 12 ans.
Ce spectacle se joue au Théâtre de l’Opprimé, fondé par le brésilien Augusto Boal, qui était l’un des représentants les plus importants au monde du théâtre politique au XXème siècle.
La pièce traite de la condition de la femme. Du changement de sa condition face à la nouvelle société. Du poids des traditions qui ralenti et des fois empêche la libération des femmes. De la force que la famille et la société peuvent exercer sur l’avenir de quelqu’un. Du préjugé. De la peur de ce qui est différent à nos traditions. De la violence des rapports familiaux.
C’est marrant car la pièce ne parle jamais de l’homosexualité, mais en la voyant on comprend pas mal de choses sur le débat actuel autour du Mariage pour Tous. Pourquoi cela peut créer tant de haine, pourquoi une grande partie de la société est encore aussi conservatrice. 
C’est une pièce aussi pleine d’humour. C’est très drôle et c’est un plaisir pour le public de voir un sujet aussi sensible traité d’une façon intelligente et poétique.
Nous sommes une jeune Cie internationale de théâtre et nous ne comptons pas avec les subventions de l’Etat ou d’autres organismes. C’est une vraie bataille. Nous avons créé ce spectacle par nos propres moyens et essayons de le faire connaître par le public, même si les grands médias ne laissent pas de place aux « inconnus ».

Si notre pièce vous intéresse pour la publication d’un post dans votre blog, j’en serai absolument ravie.

Julia Henning

Le « pitch » de  la pièce

A l’approche de la mort de leur mère, Céline et Eléonore sont amenées à faire un bilan de leur vie à travers un échange intense de lettres.

Comme dans un jeu enfantin plein d’humour, elles revisitent leur passé habité par toutes les femmes de la famille qui vivaient dans la vieille maison de leur enfance.

Leurs souvenirs révèlent des conflits et des secrets de famille qui sont restés longtemps inavoués. Les peurs et les frustrations des femmes d’une famille conservatrice éclatent face aux changements de la vie moderne.

Mais les situations cocasses ne cessent de s’enchaîner laissant une grande place à l’humour.

Leur voyage dans le passé les amène au moment où tout se bouscule dans l’histoire de cette famille : pour sauver les femmes de la maison, les deux petites filles décident de juger le temps …

Auteur : Aristides Vargas
Artistes : Julia Henning, Adeline Arias
Metteur en scène : Jean-Paul Denizon

source billetreduc.com

Un commentaire

  • robertespierre

    Apophis (SG 1)
    va racheter Pétrpolus

    Les pharaons sont de retour

    « Vous voyez!!!
    même pas besoin d’aller manifester

    LE 12 FEVRIER »