Origine des aliments : Arrêtez de nous faire avaler n’importe quoi !..

Des milliers de personnes pour protester contre le mariage gay, idem pour un match de foot etc………mais quand il s’agit de défendre notre droit de savoir, d’où vient ce qu’il y a dans nos assiettes……Sommes nous devenu fatalistes? dernière minute entendu sur France-Inter: de la viande et autres produits avariés auraient été servi dans une école pour tout petits (à confirmer)……….

Alors que la Commission Européenne ne cesse de promouvoir une bien vague mention « Origine Union Européenne » sur les produits alimentaires, l’UFC-Que Choisir, s’appuyant sur une étude* du Bureau Européen des Unions de Consommateurs (BEUC), demande aux pouvoirs publics nationaux et européens que la mention précise du pays d’origine devienne obligatoire sur tous les produits bruts ou transformés.

Face à l’absence de règlementation obligeant les professionnels à indiquer l’origine des aliments, les fabricants multiplient ainsi les mentions et illustrations fallacieuses pour affubler leurs produits d’un caractère régional : sauce tomate auréolée des couleurs italiennes mais produite en Allemagne, foie gras « Périgord » dont la matière première vient d’Europe de l’Est, en passant par de la paella hispanisante mais fabriquée hors d’Espagne.  

Devant cet imbroglio informatif, l’attente des consommateurs est claire : ils veulent connaître l’origine détaillée des produits qu’ils achètent. L’enquête du BEUC, réalisée en France, en Suède, en Pologne et en Autriche auprès de plus de 4000 consommateurs démontre ainsi que :

– L’origine est un facteur important lors des achats alimentaires pour 70% des sondés.

– S’agissant des produits transformés, 60% des consommateurs veulent connaître non seulement le pays de fabrication du produit, mais aussi l’origine de l’ingrédient principal.

Malgré cette forte demande, le projet de la Commission se limite à deux mentions d’origine (Union européenne/non Union européenne), très larges et vagues qui revient cautionner l’inadmissible stratégie commerciale d’une grande partie de l’agro-alimentaire. Pas étonnant, que ce projet soit boudé par 90% des européens interrogés.

Alors que la mention précise de l’origine des aliments constitue un élément essentiel de la transparence due aux consommateurs, l’UFC-Que Choisir réclame donc aujourd’hui aux autorités françaises et européennes l’obligation d’indiquer :

– Le pays d’origine de tous les produits bruts ou composés d’un ingrédient unique (viandes, lait, sucre, farine, huile …),

– Et dans le cas des produits transformés : le pays de fabrication du produit et celui d’origine pour son principal ingrédient.
* Sondage réalisé dans quatre pays européens sur l’étiquetage de l’origine pour les produits alimentaires : Intérêt, compréhension et attentes des consommateurs. Bureau Européen des Unions de Consommateurs – Janvier 2013

Auteur : Que Choisir

Source : www.i-dietetique.com via terresacree

Voir aussi:

Additifs, arômes, enzymes… : Des substances issues d’OGM, dans la chaîne alimentaire
Les aliments du futur : du gazon dans nos steaks ?
20 idées pour vivre bio sans se ruiner
Le remplaçant du bisphénol A serait encore plus toxique
Bruxelles dément vouloir geler le processus d’autorisation de culture des OGM
De la drogue dans nos assiettes (vidéo)
De la pâtée pour chien dans son assiettePublié
Une sandwicherie de Fréjus servaient de la pâtée pour chiens ou pour chats à ses clients, qui pensaient consommer des boulettes de viande au mouton, rapporte RTL ce soir. Le restaurant, qui est aujourd’hui fermé, utilisait également de la viande d’agneau avariée pour confectionner ses plats. L’établissement devrait pouvoir rouvrir dès qu’il sera à nouveau en conformité avec la loi.

(note) Et on va le laisser ré-ouvrir?????

14 commentaires

  • 195402

    vous pouvez faire le tour de la question…vous bouffez de la merde BIEN EMBALLéE…

  • sckual

    Merci le libéralisme…. On aura beau faire le foie gras sera moins cher à produire en Hongrie qu’en France… Un jour, il faudra bien taxer le kilométrage parcouru par l’alimentaire… Exemple : La laiterie où je travaille produit des bouteilles qui seront vendus à 200 mètres mais entre temps, la petite bouteille aura avalée du bitume jusqu’au centrale d’achat national puis régional… Après, on va te parler d’écologie, d’économie d’NRJ, blabla…..

    Autre chose, Jack Lang se vante d’avoir mis le prix unique sur le livre, très bien, mais pourquoi ça n’existe pas sur les aliments. En étant assez intelligent pour privilégier nos agriculteurs. La libre-concurrence, on s’en cague. En plus, ça créer du chomage.. Exemple : toutes les tomates au même prix, qu’elle vienne du Maroc, d’Espagne, de Sologne, d’Auvergne ou d’ailleurs… Question : les citoyens choisiront laquelle????????????????

    • Chegoku Chegoku

      Pareil chez nous. On fabrique en Belgique, ça part en France et ça revient dans les supermarchés belges. Et au final, le produit qu’on a vendu fini prend deux fois son prix avant d’arriver au rayon.

  • robertespierre

    Nouveaux légumes transgéniques

    Radis…calisation
    comme tous les radis le « bulbe » est souterrain
    mais ses racines son tentaculaires
    Il est extrêmement toxique
    Et rend ses consommateurs DEPENDANTS

  • Filux

    Plusieurs enseignes dont le géant Tesco et un resto halal dans l’embarras en Irlande et grande Bretagne :

    http://www.bbc.co.uk/news/world-europe-21034942

    Des steack de bœuf en provenance de Pologne contenait du cheval et/ou du cochon.

  • labichedesbois labichedesbois

    http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/article-l-eu-autorise-la-viande-traitee-par-l-acide-115092874.html

    manger local et si possible faites un jardin , au mieux vous savez ce que vous mangez et en plus vous faites des economies

    • Chegoku Chegoku

      Malheureusement, une étude du sol s’impose selon l’endroit où on vit. Il y a des régions où même cultiver son propre sol est devenu dangereux.
      Près de chez moi, il y a un incinérateur à déchet dernier cri. Mais malgré tout, les analyses sur légumes ou oeufs relevés chez les particuliers montrent de taux de dioxine très élevés.
      J’habite dans un bassin sidérurgique ancien pays minier. On est pas gâtés!

  • rouletabille rouletabille

    Le problème est que les fermiers qui vendent aux grands Distributeurs sont liés et ont des avantages de l’Europe et des taux intéressants.
    Ils gardent pour eux la nourriture SAINE,(sont pas cons) et quand vous allez acheter chez eux (sauf si vous êtes de la famille)ils vous refilent de la merde plus cher qu’aux grandes surfaces en disant que c’est BIO,emballées pièce à pièces pour certains produits,un paysan est malheureux de naissance et s’il peut s’enrichir il le feras quand la misère s’installe,comme en 40,le marché Noir..

  • gerard51

    Et s’il n’y avait que cela. Pourquoi en France il n’y a aucune volonté politique pour que l’étiquetage précise si le produit cache une taxe kasher (la plus part des grandes marques) ou halal (environ 70% de la viande de poulet/boeuf/mouton) ?
    Attention, il est politiquement incorrect de faire remarquer cela. Payer sans broncher c’est être un excellent mouton.
    Seule solution (puisque rien ne changera): ayez votre basse-cour, votre jardin. Sortez du système qui a tout noyauté.

      • Chegoku Chegoku

        Ce n’est pas si évident. Car d’une semaine à l’autre vos appro changent (surtout sur la viande) et les proportions aussi. Et comme les étiquettes sont imprimées pour des mois d’emballage, c’est difficile.
        Il faut soit le mettre de façon systématique et alors on pénalise dans tout les cas même. Où soit pas le faire. Mais dans les deux cas, l’info ne sera pas précise au cas par cas.

        Et puis vous savez, on se rend compte qu’on a beau compliquer de plus en plus les étiquettes avec un tas d’infos, ce qui devient un vrai casse tête pour les fabricants et que finalement le gens ne lisent pas où ne comprennent pas ce qu’ils lisent.
        On en parlait concernant le coca. Les gens s’offusquent de voir qu’il y a autant de sucre dedans en voyant un reportage. Mais si ils lisaient la boite, tout y est écrit. Et pourtant, ça change pas la consommation d’un iota.

      • rouletabille rouletabille

        en allant au ravitaillement ce matin,dans le rayon (COLRUYT)
        Vitamines etc se trouve l’édulcorant (ASPARTAME)une marque sympa ,me rappelle plus….Alors les emballages imprimés je me mare quand on met un poison en évidence avec des produits sois disant naturels et des vitamines…

  • Justine

    >>> Des milliers de personnes pour protester contre le mariage gay ->>>> ceci n’empêche pas cela ! Voici plus de 30 ans que l’on nous empoisonne,les gens ont eu largement le temps de réagir, en ce qui concerne le mariage homosexuel, le sujet est tout récent et c’est bien normal qu’un million de gens descendent dans la rue (plus tous ceux qui n’ont pas pu venir), la France réelle s’est exprimée et je souhaite bien que la prochaine manif soit aussi « consistante ».