Un jardin qui bouleverse toute les règles de l’agronomie

Philippe cultive des légumes dont certains sont géants (pomme de terre de 500 grammes, brocolis de 2 mètres de haut, des choux fleurs de 40 cm de diamètre, des betteraves et radis de 5 kg, des panais de 40 cm de long).

Et tout cela : dans pratiquement 100% de résineux, sans travail du sol, sans arrosage, sans traitement, sans engrais, sans semis (pour certains légumes, tomate, pomme de terre, courge, salade).

Son secret: la combinaison de l’électro-culture et des buttes à humus avec 40 ans de tests.


Economie Autonomisante, Activité, Autogestion… par Darwin_Kayser

Trouvé sur Fortune de souche

21 commentaires

  • Bonsoir,

    Voici un autres extrait de ce reportage ….
    https://www.youtube.com/watch?v=FldNFf3XVQQ&feature=player_detailpage

    Des témoignages sur l’électroculture
    http://www.magnetoculture.com/magnetoculture/Resultats.html

    et aussi un paysan mexicain, qui fait pousser des légumes géants …
    http://reenchantonslaterre.fr/atelier/lhomme-qui-parle-avec-les-plantes/

    Bien à vous.

  • 195402

    OH YEE ! l’ariège ! c’est là-bas que je vais aller « permaculturer » bientot !

    • rouletabille rouletabille

      faut pas rêver cher 195402, hahah
      C’est se baisser ,enlever les orties avec la racine,une à une,j’en vois pas dans ce jardin de conte de fées,mais connaissez vous le chardons?insidieux et sauvage,non,si vous ne surveiller pas c’est lui qui fleuris et s’éparpille ,mais c’est vrais que permaculture de BOBO c’est chouette en vidéo..

      Mr MALODOS connais pas ?
      Je vous laisse rêver…….

      • 195402

        k’est-ce-ke tu m’racontes!!???…le 20 février prochain j’aurai 59 dents , d’où 195402…je ne vais pas entrer dans les détails MAIS le « travail de la terre  » je connais suffisamment pour en parler décemment ….et amoureusement…ce qui EN PLUS et AU CONTRAIRE ne m’empèche nullement de rèver ! moi pas bobo…MOI PAS AVOIR BOBO… »c’est Se baisser , enlever les orties… » tu dis ça passeke t’es éreinté ce soir,…pourtant tu sais bien qu’il vaut mieux remettre à plus tard ce qu’on n’a pas envie de faire ce soir ….isn’t it ?

      • Bidule

        Rouletabille!

        C’est sûr que c’est du boulot mais c’est tellement agréable!

        Les chardons, il faut les arracher qd le sol est humide en tirant bien verticalement et lentement et toute la racine vient d’un coup!

        Je ne vois pas ce que le terme « BOBO » vient faire là dedans!!!
        Franchement!

        Celui qui cultive est rempli de respect pour ce travail et ceux qui le font et ne se permettent pas de traiter de bobos!

        Moi, je suis admirative devant ces personnes et aussi devant les récoltes obtenues aussi bien chez les autres que chez moi.
        C’est un formidable cadeau de la nature
        C’est un miracle à chaque fois!

      • Bidule

        … de traiter les autres de bobos….

      • Jissaoui

        Hi, hi trop marrant Rouletabille. Paie ta feignassse!!
        La Terre c’est d’ou nous vennons. Les orties et autre adventice on aussi une place dasn tous les jardins.

    • Alors tu pourras visiter ce monsieur, qui est très accueillant !
      Moi, c’est dans l’Aude limite de l’Ariège, que je vais permaculturer ….

      • rouletabille rouletabille

        Vous avez raison
        erica

        Il y a une bonne part de provoc dans mon commentaire,je suis certain qu’il a la satisfaction de communiquer sa Foi dans une agriculture humaine et accessible ,bonne réussite dans L’Aude cher ERICA ,Malodos non,c’est juste facile en étant régulier ,mais bon,je cultive plus et j’ai pas mal au dos.
        bisous et bonne chance.

      • 195402

        j’hésite maintenant en ariège et aude…non j’rigole mais c’est possible…et puis c’est pas loin « des sources » aussi !

  • Salut les moutons,les légumes se révoltent;moi aussi!
    un petit article que j’ai écris sur mon blog: http://eurocrassie.blog4ever.com/blog/index-719022.html

    Indiscipliné notoire

    Je ne suis indiscipliné,je n’aime pas les normes,pas les terrains de foot,je préfère les terrains vagues.

    Je ne joue pas dans les cordes,je suis hors-jeu,certain diront :obsolète.

    Je fais partie des objets perdus que l’on ne vient jamais réclamer.

    Je n’aime pas les champs de courses(je préfère prendre la clé des champs),les numéros,le soirées mondaines,les mouvements de foule,les comptes d’apothicaires.

    Je déteste faire du lèche-vitrine, les lèches-culs,les faux-culs,aller en ville,les endroits branchés;

    je préfère les grands espaces déserts,les petites criques inaccessibles,les ballades en forêt,loin des sentiers battus.

    Incontrôlable,ingérable,je ne veux pas rentrer dans les rangs,pas dans le moule de la conformité.

    Je suis rebelle,révolté depuis longtemps,je n’ai pas changé d’opinion,pas retourné ma veste;

    certains diront de moi que je n’ai pas évolué,que je suis resté un enfant,un adulte immature.

    Et j’approuverais,car je ne veux pas être considéré comme mature,dans ce Monde qui m’indispose,que j’exècre,que je ne trouve pas juste,et puis comme dit si bien Jacques Brel:les adultes sont tellement cons!Alors oui,je navigue à contre courant,sur une barque en solitaire,

    pas facile de vivre en opposition,en révolution permanente; c’est un combat permanent,fatiguant,éreintant.

    On me regarde de travers,on me traite de fainéant car je ne veux pas participer à la grande mascarade,accepter de faire partie de la grande machine;je ne suis pas productif,ai-je le droit de vivre?La société m’a déjà condamné,jugé;je suis en sursis, je survis pour combien de temps encore?J’essaie de tenir bon,de maintenir ma tête hors de l’eau;ma galère m’est imposés par un système que je n’ai pas choisi,où il n’y a pas de place pour les êtres qui ne veulent pas baisser l’échine.Je n’ai pas renoncé,pas abdiqué,à être moi-même;je ne fais pas de concession pour m’intégrer dans le rouage,la marche à suivre que l’on voudrait m’imposer!Ce n’est pas demain la veille que je me vendrai pour recevoir quelques cacahuètes de plus; ce n’est pas à quarante trois balais que je vais m’incliner,plutôt crever!Le suicide m’a déjà effleuré,bien sûr et je n’en ai aucune honte,pas peur de la mort,mieux vaut mourir libre que vivre prisonnier.

    Je sais pertinemment que je ne suis pas libre à cent pour cent,que des chaînes entravent ma liberté,mais je fais en sorte de continuer à les briser,même si elles repoussent comme des mauvaises herbes.

    Tant que je pourrai ,je poursuivrai ma route de petit bonhomme,inlassablement ,certain de suivre ma voie, peut-on appeler ça destiné?Je ne sais pas,la seule certitude que j’ai, c’est mon choix et je ne m’en plaint pas;je ne sais pas quand je tirerai ma révérence,j’espère avoir la force de poursuivre ma route encore longtemps! Monsieur Lesoir,l’indiscipliné notoire.

    Pour que cette graine de révolte germe!

  • Natacha Natacha

    Ariège, terre courage.

  • labichedesbois labichedesbois

    http://bistrobarblog.blogspot.fr/2013/02/un-vrai-paysan.html

    toute ma jeunesse mais dans les ardennes !!
    quest ce qu’on vivait bien et heureux !!