Non au projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes

aeroport notre dame des landes

L’association Contribuables Associés lance une pétition contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. La facture est estimée, au bas mot, à 246 millions d’euros pour les contribuables.

L’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, un investissement d’avenir ?

L’opposition à la construction d’un nouvel aéroport international, près de Nantes, grandit de jour en jour. Tout d’abord auprès des habitants, qui vont être chassés, puis des militants écologistes et des élus verts, qui y voient une énorme dégradation de l’environnement, et maintenant des nombreux citoyens et experts, qui ouvrent les yeux sur ce qui semble être un gigantesque gâchis financier, qui va remplir les caisses d’une multinationale (Vinci) avec l’argent des contribuables.

Si vous aussi êtes opposé à la construction de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, alors signez sans attendre notre pétition à Jean-Marc Ayrault.

Sinon, laissez-nous vous passer en revue les réalités que Jean-Marc Ayrault, son gouvernement et les élus locaux ne veulent pas prendre en considération.

Qui va payer la facture ? Les contribuables évidemment !

Alors que le gouvernement cherche à réaliser 50 à 60 milliards d’euros d’économies sur cinq ans, et que la France possède déjà plus de 150 aéroports, Nantes va se doter d’un deuxième aéroport flambant neuf, avec deux pistes d’atterrissage.

Le contrat de partenariat et de concession a été signé avec la société Vinci. Le coût total du projet est estimé à 560 millions d’euros. L’opérateur privé prend une partie du coût des travaux à sa charge (310 M€). L’Etat (130,5 M€) et les collectivités publiques (115,5 M€) fourniront le reste. L’ardoise est donc, au bas mot, estimée à 246 millions d’euros pour les contribuables.

Mais attention, le projet ne prévoit, bizarrement, aucun dépassement de budget… Or, dans ce genre de gros projets d’infrastructure, le prix initial est quasiment toujours sous-estimé, et les dépassements de budget (à la charge des contribuables bien sûr) atteignent facilement 30 à 35 %.

Ici, on peut donc s’attendre à au moins 80 à 100 millions d’euros de plus à payer.

Par ailleurs, les coûts de construction des futurs accès ferroviaires ont été éludés. C’est, par exemple, le cas de la liaison tram/train reliant le futur aéroport à l’agglomération nantaise, pourtant évalué à 150 millions d’euros supplémentaires, mais non comptabilisée dans les estimations de coût… Comme c’est pratique !

Au final, la somme déboursée par les contribuables devrait atteindre 400 à 500 millions d’euros.

Certaines estimations, relayées par le Canard enchaîné, vont même jusqu’à 3 ou 4 milliards d’euros, ce qui semble tout de même très élevé…

On pourrait rétorquer que le projet doit rapporter de l’argent. C’est ce qui est prévu dans le scénario du maître d’ouvrage. Mais une contre-expertise, effectuée à la demande d’une association opposée au projet, prévoit plutôt de grosses pertes.

En effet, ce rapport public (« Examen de l’analyse économique initiale de l’aéroport du Grand Ouest », CE Delft, octobre 2011) conteste les estimations coûts/bénéfices qui ont servi de base à la déclaration d’utilité publique.

Les promoteurs du projet prévoient en effet un gain économique de 607 millions d’euros par rapport au statu quo (maintien de l’actuel aéroport). Mais la vision est un peu trop optimiste, les bénéfices surestimés (notamment en terme d’économie de temps de trajet) et les coûts très sous-estimés (surcoûts, nouvelles infrastructures tram/train…).

La contre-expertise, plus prudente, estime qu’au mieux le projet coûterait 91 millions d’euros de plus que le statu quo, au pire 614 millions en estimant correctement les coûts de construction… En bref, le projet de construction d’un nouvel aéroport est un gouffre financier qui pèsera très lourdement sur des comptes publics déjà détériorés.

La France est au bord du gouffre et n’a plus les moyens de se payer de nouvelles infrastructures. Alors si, vous aussi, vous pensez que ce poids est intolérable pour les contribuables, cliquez ici.

Mais vous vous dites peut-être que si la construction de cet aéroport est coûteux, il peut être utile en matière d’infrastructures d’avenir. Il faut voir loin, ce qui peut justifier de lourds investissements qui généreront des emplois et le développement de demain. Voyons cela…

Un aéroport inutile de plus ?
Qui sait qu’aujourd’hui, en France, il existe plus de 150 grands aéroports capables d’accueillir des millions de passagers, bien plus que dans de nombreux autres pays européens ?

Censés dynamiser les territoires dans lesquels ils sont implantés, ce sont pourtant des gouffres non rentables, lourdement subventionnés, accueillant très peu de passagers par rapport à leurs capacités. On peut citer l’aéroport de Paris-Vatry, qui accueille moins de 3 000 passagers par an, et dont la construction et l’entretien ont coûté 220 millions d’euros, financés à 80 % par le conseil régional.

Mais ce n’est pas le seul aéroport quasi désert en France ! A Angers (115 km de Nantes), les pouvoirs publics ont déjà financé un somptueux aéroport moderne, doté de deux pistes, inauguré en 1998.
Sa construction avait coûté 23 millions d’euros à l’époque.
Aujourd’hui, il accueille moins de 5 000 passagers par an. Le déficit d’exploitation, payé par les contribuables, est aujourd’hui d’environ 1 million d’euro par an. Chaque passager de l’aéroport est donc subventionné à hauteur de 200 euros par le contribuable !

Vous pensez que ces cas isolés sont caricaturaux ? Regardez plutôt l’aéroport de Tours. Jusque dans les années 2000, il accueillait, bon an mal an, 3 000 passagers par an. Un véritable gouffre financier !

Confié au privé en 2010, il accueille désormais 110 000 passagers par an. Un succès ? Peut-être, mais au prix de lourdes subventions reversées aux compagnies low-cost qui gèrent la principale ligne Tours-Londres. Les contribuables payent à l’aéroport, via la Chambre de Commerce et d’Industrie (entre autres), plus de 1,5 million d’euros par an de subventions selon la Cour des Comptes.

Et encore, ces cas ne concernent que le quart nord-ouest de la France.

Et la situation est la même partout sur le territoire… Alors que le transport aérien, partout dans le monde, s’organise autour de « hubs » centraux raccordés aux transports en commun et à la route, les barons locaux se font concurrence pour avoir le plus gros aéroport régional.
Pas étonnant que les taxes locales explosent chaque année ! Les contribuables financent les caprices et la mégalomanie des élus locaux.

Alors stoppons la mise en œuvre de cet aéroport qui ne sert à rien en signant notre pétition ici.

L’aéroport de Nantes est déjà plus que suffisant

A Nantes, il existe déjà un aéroport de taille internationale, appelé Nantes Atlantique… La gare SNCF de Nantes est par ailleurs utilisée pour les transferts vers les « hubs » parisiens. Mais, ces installations importantes ne semblent pas suffire aux pouvoirs publics.
L’aéroport actuel serait soi-disant proche de la saturation.
Vraiment ? L’aéroport actuel de Nantes Atlantique accueille aujourd’hui environ 3 millions de passagers par an, pour 60 000 mouvements (atterrissages et décollages). C’est moins qu’en 2003 ! Moins d’avions décollent et atterrissent depuis cet aéroport qu’au début des années 2000. On est donc loin de la saturation, qui interviendrait à 4 millions de passagers, selon l’Etat et les collectivités !

Pourquoi 4 millions de passagers par an ? Parce que c’est la capacité du prochain aéroport, qui devrait accueillir 9 millions de voyageurs dans un deuxième temps, ce qui correspond aux prévisions très optimistes de croissance de trafic de l’étude prévisionnelle à l’horizon 2050.

Pourtant, des aéroports de plus petite taille et bien mieux gérés, comme Genève (Suisse), San Diego (Etats-Unis), Gatwick et Stansted (Angleterre), enregistrent quatre à dix fois plus de passagers par an, et ils n’ont qu’une seule piste, comme celui de Nantes actuellement !

L’aéroport de Nantes a d’ailleurs été classé en catégorie A (catégorie de capacité internationale) et a même reçu le trophée ERA Award 2011-2012 du meilleur aéroport européen, remis par l’association des compagnies aériennes européennes, rien que ça !

Certains vous diront que les plus gros porteurs, comme l’Airbus A380, ne pourront pas atterrir… Eh bien, c’est faux ! L’A380 s’est déjà posé en 2010 sur le tarmac de l’aéroport, moyennant quelques aménagements de piste et un renforcement de la sécurité. De simples travaux de modernisation de l’aéroport actuel coûteraient donc bien moins cher que d’en construire un nouveau !

C’est pourquoi, si vous êtes convaincu qu’il est préférable de moderniser l’aéroport actuel, soutenez-nous et montrez votre opposition.
Mais ce n’est pas tout…

Des prévisions de trafic tirées par le low-cost

Sur ces dix dernières années, la plus grosse partie de l’augmentation du trafic aérien provient de la croissance des vols low-cost. A priori, aucun problème. C’est une nouvelle opportunité offerte à de nombreux passagers qui ne pouvaient prendre l’avion jusque-là. Mais dans le domaine du low-cost, les aéroports régionaux se font concurrence en subventionnant les compagnies aériennes privées pour les attirer vers eux !
La croissance du trafic est donc en grande partie artificielle, dopée au prix fort par les subventions publiques versées aux grands opérateurs low-cost. Bref, la menace de saturation brandie par les politiques est la conséquence d’un interventionnisme cynique..

Source et article complet: Le cri du contribuable

24 commentaires

  • marco marco

    les vidéos sont de plus en plus nombreuses sur le net, ce qui se passe la-bas est énorme, les antis s’organisent de mieux en mieux, sont de plus en plus nombreux, pleins de comités se sont créés partout.

    depuis les attaques des forces les gens sont encore plus remontés
    regardez le tempéremment de la dame à la 7 eme minute, en train de ramasser les restes de cartouches lacrymo, ça vaut son pesant d’or, elle a pas la langue dans poche!

    http://www.youtube.com/watch?v=w0MN2nb9ofc

    ces gens se préparaient à l’apres pétrole dans de nombreux jardins, et se laisseront pas déloger facilement

    • babs

      sans compter a 9.33 les jolies toiles d’araignées …
      de la belle epoque !
      non, les chemtrails n’existe pas …
      ni ici ni la bas, tout va tres bien !

    • marco marco

      vous pouvez regarder la vidéo en entier si vous avez du temps, elle montre bien la motivation de ces gens.

      les BFM, I télé et autres ont été tres tres mal reçu, crachats, insultes, cassage de leurs voitures.

      les zadistes (Zone A Defendre)squattent en permanence sur le site et sont de plus en plus nombreux, il en vient de tres loin meme.

      moi meme habitant à 1H30 du site j’irai soutenir ces gens de temps en temps et conspuer nos journalistes de merde.

      si vous etes pas trop loin aussi, n’hésitez pas à venir !
      ou sinon taguer les permanences PS

      le combat c’est maintenant !

  • Shogun

    ha ça fait plaiz qu’on parle de Notre Dame ici, on vous soutient les gars, allez les amis pensez à signer la pétition les nantais se bougent le cul c’est le moment de les soutenir!!

  • domi26 domi26

    J’AI SIGNER
    RAZ LE BOL DE FOUTRE NOTRE ARGENT PAR LA FENÊTRE …… NOUS AVONS DÉJÀ 150 AÉROPORT EN FRANCE ALORS QU’EN ALLEMAGNE IL Y EN A 47 , ANGLETERRE 30 ……………. SA SUFFIT DE NOUS PRENDRE POUR DES CONS

    MES AMIS SVP SIGNEZ LA PETITION CI JOINT CONTRE LE SUPER AÉROPORT DE NOTRE DAME DES LANDE MOBILISONS NOUS POUR ARRÊTER LE MASSACRE ET LE GASPILLAGE DE NOTRE ARGENT PLUS DE 246 MILLION D’EUROS QUE NOUS CONTRIBUABLES ALLONS PAYER ??????? Y ‘ EN A MARRE DE CE GASPILLAGE D’ARGENT ALORS QUE DES GENS DORMENT DANS LA RUE OU QUE D’AUTRE NON RIEN A MANGER , QUE LE BUDGET A RESTREINT L’AIDE POUR LES RESTO DU COEUR , LA CROIX ROUGE ETC ETC ETC MAIS PART CONTRE POUR DÉTRUIRE LA NATURE ET FAIRE UN AÉROPORT DE PLUSIEURS MILLIONS D’EUROS LA IL TROUVENT DE L’ARGENT JE DIT STOP AU CONNERIES DE CES GOUVERNEMENTS DE MERDE

    • T’enerve pas, tu vas te faire du mal…..
      Et comment va ton moral aujourd’hui? Pas trop dur?

      • domi26 domi26

        SALUT BENJI

        mon moral va pas mal pour le moment ….. j’ai commencer mon livre , mais bon juste commencer car ….. plus facile a dire qu’ a écrire !!!!!! mais j’y arriverais c’est OBLIGER .

        pour mon comm non je ne crie pas , j’ai simplement oublier de retirer la touche majuscule navré LOL

        merci benji a bientôt

        salut a tous les amis moutons

  • araquirit

    C’est quoi l’alternative ? Faire en sorte que les nantais viennent prendre l’avion en région parisienne alors qu’on est déjà saturé et que dans certains coins c’est invivable ? Si ça peut éviter des avions supplémentaires en région parisienne, je suis pour la construction de ce nouvel aéroport. J’aimerais bien savoir combien, parmi ceux qui pestent contre ce nouvel aéroport, prennent l’avion régulièrement parce que cela ne les dérange pas si ce n’est pas chez eux que les avions font du bruit et polluent. Faites comme moi, boycottez l’avion et après on en reparlera.

    • marco marco

      mais pourquoi tu veux plus d’avion à paris?
      avec quel argent les gens vont voyager?
      ils sont de plus en plus pauvre.
      on licencie a tour de bras à air France,

      en plus, l’avion tu le prendra moins quand le prix du pétrole va bientot doubler

      le train devient plus rentable que l’avion dans certain trajet en France

      faut arreter de délirer!

      on est combien à pouvoir prendre l’avion tous les huit jours en france?

      faut peut etre revenir un peu raisonnable, et plutot essayer de vivre local, revenir a une vie plus normale.
      de toute façon on va finir par y etre contraint, ce systeme capitaliste va bientot se dégonfler

      en tout cas que tous ceux qui veulent voyager à tour de bras, qu’il viennent pas nous faire chier ici, et à paris y on cas faire de meme en manisfestant aussi, si les avions les dérange

      ici on se laissera pas faire contre nos capitalistes mondialiste de merde

    • araquirit

      C’est un peu de la provoc, ne vous inquiétez pas. Moi aussi, ça me fout les boules cette course au béton et au fric, le « bougisme », le « je passe mes vacances en tunisie, ça me coûte que 200 euros la semaine », etc.
      Seulement, j’en ai aussi marre que tous les provinciaux, ils viennent prendre leur avion en région parisienne ; à choisir, évidemment, je préfèrerais moins d’avions (il y a plein de déplacements qui sont superflus), mais si ce n’est pas possible, alors qu’on partage la merde, il n’y a pas de raison que tout soit toujours concentré sur la région parisienne.
      Evidemment, vous allez me dire que je peux me barrer, mais ce n’est pas aussi simple, le boulot, quand on en a un, il vaut mieux le garder.

  • switch

    selon toi araquirit, une fois que les villes sont entièrement polluées et contaminées, faut absolument étendre l’infection aux zones propres parce que les citadins (ici parisiens) ont mal aux yeux ?
    Et pourquoi que en lieu et place pour les nantais de prendre l’avion à paris pour aller bosser dans une usine ou une grande entreprise et y gagner de quoi bouffer, ils ne réapprendraient pas plutôt à cultiver leurs légumes pour bouffer ? …
    Ne serait-ce pas une vision un peu plus saine pour changer le monde que de commencer par changer sa propre manière de vivre ? …
    Ca fait des lustres qu’on se bat contre le système et qu’on défend notre droit à vivre avec et pour la nature mais toi tu accordes aux gouvernants de s’emparer de tout et raser ce qui est dans leur chemin. Tu es pour la construction de cet aéroport ???????
    Boycotter l’avion ne suffit pas, c’est le travail qu’il faut boycotter. L’esclavage pour le salaire de misère qui reste après déductions fiscales. Reprendre notre liberté inconditionnelle et ne permettre à personne de nous empêcher de cultiver proprement et vivre sainement.
    Accepter cet aéroport c’est capituler et abandonner tout espoir face aux gouvernants.
    Moi je lève ma fourche et je brandis ma bêche pour montrer mon désaccord car j’ai boycotté l’esclavage salarial et je défends mon lieu de vie !

  • marco marco

    tres bon résumé de la situation exacte
    cet aéroport ne passera pas les gens en sont convaincus et cela les motive encore plus

    http://fortune.fdesouche.com/290535-les-insurges-de-notre-dame-des-landes#more-290535

  • ThePowerOfLove888

    Le tribunal de Saint-Nazaire a tranché. Le préfet est autorisé à démolir les « nouvelles cabanes » érigées sur le site du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes.

    Mais trêve hivernale oblige, les opposants ne devraient pas en être expulsés…

    « Le préfet est donc autorisé à démolir, mais en aucun cas autorisé à expulser les occupants de ces cabanes », commente Me Lemoigne, avocat de l’association des opposants au projet d’aéroport qui a indiqué que plusieurs de leurs « occupants sans droit ni titre » avaient officiellement déclaré ce lundi à la préfecture et au concessionnaire de l’aéroport le groupe Vinci qu’il s’agissait de leur domicile principal.

    Selon Me Lemoigne et deux représentants des habitants de ces cabanes présents au tribunal de Saint-Nazaire, la préfecture de Loire-Atlantique ne pourrait les expulser qu’en entamant au préalable une nouvelle procédure judiciaire, alors que la trêve hivernale a commencé.

    Un feuilleton judiciaire

    Lors de l’audience du 4 décembre la préfecture de Loire-Atlantique avait réclamé leur démolition, sous 48H00…

    © AFP
    Notre-Dame-des-Landes : les forces de police

    Mais la préfecture avait adressé sa demande à l’attention des anciens propriétaires du terrain, expropriés : depuis le 23 novembre c’est le groupe Vinci, concessionnaire de l’aéroport, qui en est devenu propriétaire. Le juge qui statuait en référé avait pris tous les intervenants de court lors de l’audience en se donnant une semaine pour réfléchir.

    Installées le 17 novembre lors d’une importante manifestation d’opposants, ces « cabanes », sans permis de construire, sont devenues le symbole de la lutte des anti-aéroport. Depuis la mi-octobre une campagne d’expulsions des squatteurs installés sur la zone, et de démolitions de fermes et cabanes qu’ils occupaient, se poursuit à l’aide d’importants et coûteux effectifs de forces de l’ordre qui tentent de mettre un terme à ce qui est devenu, selon les opposants installés sur place, un des « plus grand squat à ciel ouvert d’Europe ».

    Pour tenter de déminer le sujet qui a tourné au niveau national à la polémique, le gouvernement a repoussé de six mois le défrichage prévu initialement en janvier 2013 et créé une commission de dialogue. Mais la ministre de l’Ecologie Delphine Batho rappelait dès lundi matin que cette commission n’a pas pour objet la « remise en cause du projet » d’aéroport.

    http://fr.sott.net/article/11886-Notre-Dame-des-Landes-les-cabanes-seront-demolies-les-opposants-pas-expulses

  • Felixien

    Et au fait, combien ça nous coûtent tous les flics qu’on envoie tabasser les agriculteurs là-bas ?
    Et allez, on n’est pas à ça près…

  • switch

    c’est leur métier ou non ?
    Ils sont tout de même pas payés pour regarder le foot tous les jours à la télé.
    Non sans dec, c’est quoi cette remarque ?
    Et d’abord t’en paye toi des impôts felixien ? …. ça m’étonnerait.

  • azteck

    Je sais
    tu sais
    il sait.
    savons nous?
    saviez vous?
    Eut-il fallut qu’ils sûtes?

  • switch

    eut-il fallu qu’il le suce ?

  • azteck

    Que tu le susses!
    ou que tu le suce?

  • switch

    savoir ou sucer. Mais savoir sucer n’est pas la réponse, que nenni. Sus à l’ennemi !