Sergueï Chargounov, député de la Douma, insiste sur la nécessité d’octroyer des passeports russes aux résidents du Donbass…

On comprend la réticence à accorder un passeport russe à  tous les résidents du Donbass. En plus d’officialiser la rumeur infondée, de sa présence en Ukraine, Moscou pourrait être obligé d’intervenir, pour protéger ses ressortissants et ça mettrait en marche une escalade à l’issue imprévisible. Ce que ne souhaite visiblement pas Moscou, qui s’est refusé jusqu’à présent à jeter de l’huile sur le feu et ce, malgré les provocations incessantes de Kiev.  Partagez ! Volti

*************

Auteur Christelle Néant pour DoniPress

Cela fait deux ans, que Sergueï Chargounov, député de la Douma (parlement russe), propose régulièrement d’octroyer des passeports russes aux résidents du Donbass. En novembre 2016, il avait même soumis une proposition de loi en ce sens à la Douma.

Jusqu’ici ses efforts n’ont pas été couronnés de succès. Il faut dire qu’une telle décision déchaînerait l’hystérie occidentale et ukrainienne contre la Russie. Cette dernière serait accusée d’officialiser ainsi son occupation du Donbass (occupation imaginaire vu qu’elle n’existe que dans la tête de ceux qui profèrent cette ânerie).

Autant dire que, pour ne pas jeter d’huile sur le feu, Moscou temporise ce genre d’initiatives, tout en essayant de simplifier les démarches administratives pour les réfugiés venant du Donbass.

Loin de se démonter, Sergueï Chargounov insiste, persiste et signe. Ainsi, alors qu’il était sur le plateau de la radio « Moscou parle », il a de nouveau fait une déclaration choc en ce sens.

« Les gens qui viennent du Donbass, ou ceux qui vivent dans le Donbass, ont le droit d’avoir des passeports russes. Je pense qu’ils devraient obtenir un permis de travail sans discussion lorsqu’ils trouvent un emploi. Des successions de lenteurs bureaucratiques, lorsque vous ne pouvez pas obtenir ne serait-ce qu’un permis de résidence, un permis de résidence temporaire, vous devez venir et faire la queue – c’est une honte et une disgrâce », a-t-il déclaré.

Ce en quoi sa position diffère de celle choisie par Moscou sur la simplification de l’octroi de la nationalité russe, c’est que sa proposition concerne aussi ceux qui résident toujours dans le Donbass, et pas seulement les réfugiés venus en Russie.

De quoi donner quelques sueurs froides aux autorités de Kiev qui craignent que Moscou transforme de facto le Donbass en territoire où résident des citoyens russes. Une option à laquelle se refusera la Russie tant que les accords de Minsk sont toujours considérés officiellement comme valables.

Mais si les Russes ont une incroyable patience, celle-ci n’est pas infinie. Et à force de ne pas vouloir appliquer les accords de Minsk, Kiev pourrait bien se réveiller un matin avec une mauvaise surprise.

Christelle Néant

Voir aussi:

La volonté de Porochenko d’obtenir une Église orthodoxe autocéphale risque de provoquer une guerre de religion en Ukraine

Suivez DONi Press en français sur Telegram pour être sûr de ne jamais rater d’information

 

Un commentaire

Laisser un commentaire