Bitcoin : les causes de la chute historique sous la barre des 6 000$….

Ça fait un moment que nous n’avons pas parlé des crypto-monnaies. Et ça bouge dans le secteur. Volti

*******************

Par Liliane Held Khawam pour son blog

Titre Original: Bitcoin : les causes de la chute historique sous la barre des 6 000$. 2 articles de Adrien Pittore/ Entreprise news

Les soldes ne commencent que mercredi. Et pourtant, la valeur du Bitcoin, plus généralement des cryptomonnaies, a accusé un sacré coup de rabais jeudi 21 juin. Alors qu’il était plutôt bien stabilisé, le cours du Bitcoin s’attaquait à la barre symbolique des 10 000$ avant de subir une chute spectaculaire en moins de 24h. Plusieurs causes sont privilégiées par les experts.

Le 21 juin dernier était historique pour les cryptomonnaies. Le cours du Bitcoin a fait une chute spectaculaire, passant sous la barre des 6 000$. Une valeur qu’il dépassait depuis novembre 2017. Pour autant, les spécialistes ne s’accordent pas sur les raisons de ce plongeon. Tour d’horizon.

Cyberattaque et perte de confiance

31 millions de dollars qui s’évaporent dans la nature. Dans la nuit de mercredi, c’est l’un des plus gros braquages de l’histoire des cryptomonnaies qui s’est produit en Corée du Sud. C’est la société Bithumb qui a été visée. Immédiatement, l’entreprise a gelé les transactions sur sa plateforme d’échanges et transférant les cryptos sur un « portefeuille froid » car non connecté à Internet.

Pour l’instant, l’enquête piétine et les autorités peinent à identifier les auteurs de ce braquage de grande envergure. Néanmoins, les soupçons sud-coréens se tournent vers leurs homologues du Nord. En 2017, la Corée du Sud avait démontré que plusieurs attaques émanaient directement de la Corée du Nord de la part d’agents extérieurs.

La société a annoncé vouloir rembourser les clients concernés par ce vol. Mais même si Bithumb a fait part d’une grande réactivité face à cet événement, la confiance des investisseurs était déjà touchée et les cours des cryptomonnaies souffraient de chutes vertigineuses : -6% pour le Bitcoin, -6,6% pour l’Ethereum et -6,7% pour le Ripple.

Le spectre de la régulation plane toujours

Deuxième événement qui pourrait expliquer cette chute aussi importante que rapide : la régulation étatique fait toujours aussi peur aux investisseurs. Ainsi, la semaine dernière, la FSA japonaise, le régulateur japonais, a dressé un courrier de recommandations à six plateformes d’échanges, parmi les plus importantes du pays, pour améliorer leurs procédure.

L’annonce arrivait deux jours après le braquage de Bithumb. Si les plateformes ont toutes saluées l’initiative qui permettra de mieux sécuriser les échanges, la nouvelle s’est aussi accompagnée de fermetures temporaires des plateformes afin de se mettre en conformité. Seulement, même un arrêt très court à des effets immédiats sur les marchés financiers.

De même, les utilisateurs se sont aussi montrés plus que prudents par rapport à ces nouveautés. L’annonce d’une régulation provenant d’une institution financière concernant des monnaies qui souhaitent justement se passer des systèmes financiers traditionnels a peu de chance de satisfaire les utilisateurs. Au point de limiter les investissements et le nombre d’investisseurs.

Explosion de la bulle spéculative et fin de la hype

Le document avait de quoi faire frémir les marchés. Le 14 juin dernier, John Griffin, professeur de finance à l’Université du Texas publiait un texte dans lequel il expliquait que la prise de valeur du Bitcoin en 2017 était due à une manipulation du marché. Ni plus, ni moins. Pour rappel, la valeur de la cryptomonnaie avait grimpée de près de 500% en l’espace d’un an, dépassant les 7 000$.

L’universitaire a découvert que des achats majeurs d’une seconde cryptomonnaie, le Tether, étaient synchronisés avec les baisses du cours du Bitcoin. Le Tether dont la valeur est indexée sur celle du dollar américain, permet alors de stabiliser le plancher du Bitcoin. Or, sur les 2 milliards de Tether qui étaient en circulation début 2018, aucun dollar correspondant n’ait jamais été provisionné. Une enquête a été ouverte fin mai aux Etats-Unis.

D’après Tristan Colombet, fondateur de DomRaider, il pourrait aussi s’agir de la fin de la hype qui entoure que les cryptomonnaies et que l’on assisterait à l’explosion de la bulle spéculative.

« Nous sommes, depuis quelques mois, dans une séquence réglementaire qui attire moins la lumière. Pour  ceux, comme nous chez DomRaider, qui ont déjà procédé à levées de fonds en cryptomonnaies, nous sommes dans le temps du développement  des usages. Tandis que le législateur a ouvert, depuis quelques mois, l’étape de la réflexion et de la régulation. Diverses thématiques qui, évidemment, ne soulèvent pas vraiment les foules. » Tristan Colombet, fondateur de DomRaider

L’âge de la maturité ?

Enfin, l’une des hypothèses les plus probables reprendrait la thèse de Tristan Colombet. En somme, les cryptomonnaies seraient entrées dans leur phase de maturation. Leur champ d’applications serait actuellement en discussion.

En clair, de nombreux jetons sont maintenant sur le marché, que ce soient des Bitcoin pour le plus connu, comme des Ripple ou des Ethereum. Les grandes levées de fonds réalisées ont permis de faire rentrer les cryptomonnaies dans l’esprit commun. Il est maintenant temps de définir comment ces jetons peuvent être utilisés quotidiennement, de même que la technologie blockchain. 

Et ces applications, qui peuvent être plus que communes, attirent beaucoup moins d’investisseurs que les ICO qui présentent les projets. Le marché des cryptomonnaies est encore au début de cette maturation. Il reste, par exemple, encore très en retrait par rapport au marché de l’or. Ce qui pourrait expliquer le fait que des événements « mineurs » puissent causer des fluctuations importantes des cours. 

http://www.entreprise.news/bitcoin-les-causes-de-la-chute-historique-sous-la-barre-des-6-000/

Vers une remontée fulgurante du Bitcoin ? Tether relâche 250 millions de jetons !

Le Bitcoin pourrait rapidement retrouver une valeur intéressante. Le Tether, une seconde cryptomonnaie considérée comme un stabelcoin, permet de stabiliser son cours voire de le faire remonter. L’émission de 250 000 000 de jetons de cette crypto pourrait signifier un nouveau départ à la hausse.

Le Bitcoin va-t-il connaître un regain fulgurant de valeur ? Alors que la cryptomonnaie avait vu son cours largement chuter, passant même sous les 6 000$, son prix pourrait à nouveau retrouver des sommets. Ou au moins se stabiliser.

Tether, le retour !

Et pour cause, le stablecoin Tether vient de relâcher 250 millions de jetons. Pour rappel, cette cryptomonnaie dont la valeur du jeton est indexée sur celle du dollar américain, est accusée par des universitaire, de manipuler les cours de la plus célèbre des cryptomonnaies.

En somme, John Griffin, professeur à l’université du Texas, publiait en 2017 un document dans lequel il montrait que des achats massifs de Tether étaient constatés lorsque le cours du Bitcoin était sur la pente descendante. L’achat massif de ce second crypto dont la valeur est fixe, permettait alors de stabiliser celle du Bitcoin en rachetant des jetons, voire de la faire augmenter.

Charlie Lee, fondateur du Litecoin, a déjà commenté cette annonce. Il explique dans un tweet qu’une hausse du cours du Bitcoin est à prévoir.

Les USDT sont imprimés lorsque des personnes déposent des dollars et ces USDT seront utilisés pour acheter de la crypto-monnaie. C’est similaire à une personne qui dépose 250 millions de dollars sur un échangeur. Bien sûr, cela ne veut pas dire qu’ils seront utilisés tout de suite. Faites vos propres recherches.

L’USTD toujours aussi controversé

Cependant, cette action apparait à la limite de la légalité et de nombreux doutes entourent le Tether. En 2018, plus de 2 milliards de Tether sont en circulation. Pour autant, aucun dollar correspondant n’a été approvisionné.

Par ailleurs, c’est l’essence même de ce stablecoin qui est questionnée. Les cryptomonnaies sont censées être le plus transparentes possible. Ce qui n’a pas toujours été le cas avec le Tether. En janvier 2018, l’entreprise a coupé toutes communications avec les inspecteurs censés certifier le Tether. Des doutes ont alors été émis sur l’existence des dollars que doit posséder la société. 

Affaire à suivre donc. Mais une chose est sûre, d’après les dernières statistiques, le cours du Bitcoin a fini sa descente depuis que les Tether ont été relâchés, confirmant que les deux événements coïncident. Reste maintenant à savoir si une hausse rapide est belle et bien possible.

http://www.entreprise.news/vers-une-remontee-fulgurante-du-bitcoin-tether-relache-250-millions-de-jetons/
Et https://leblogalupus.com/2018/06/27/bitcoin-les-causes-de-la-chute-historique-sous-la-barre-des-6-000/

Source Liliane Held Khawam

 

 

6 commentaires

  • La seule monnaie cryptographique crédible dans son fondement est le June.
    La seule qui soit basée sur la seule raison justifiant son existence qui est l’humain.

    https://www.monnaielibreoccitanie.org/

    Les docteurs es sciences en Bitcoîns, j’en ai un tous les matins qui va chez Jacob Delafond.

  • Passetec Passetec

    A vouloir mettre leur bite dans tous les coins ……

  • suzanna

    Je connaissais cette crypto le tether, leur raisonnement est bizarre voir mensonger, cette crypto sert surtout à échanger ses bitcoins ou toutes autres crypto vers cette crypto « stable » pendant les chutes du bitcoin, le tether n’influe pas sur le bitcoin, elle permet juste d’éviter d’aller vers les autres crypto qui elles suivent scrupuleusement les baisses du bitcoin, et dans ce cas les gens seraient obligés de récupérer sans arrêt leur cash via les plateformes, qui au passage prennent leur marge sur votre dos, voilà en quoi tether est très utile, elle est très stable comme un nuage auquel on se raccroche pendant les chutes des autres crypto.

    Pour ce qui est du bitcoin, avec mes petites connaissances dans ce domaine, à mon avis la chute va continuer, les excuses que les pro bitcoin nous sortaient depuis ces 3 dernières années expliquant la monté du bitcoin ne tiennent plus aujourd’hui, en clair malgré les problèmes de géopolitique et monétaire que l’on a en ce moment, le bitcoin aurait donc du surperformer après sa consolidation, mais c’est tout l’inverse qui se produit, donc la fièvre spéculative est belle et bien retombée, et c’est ce qui faisait réellement grimper la crypto, au final quand le risque de baisse est plus important que la fièvre spéculative qui ne découlait que de raisons mensongères, les carottes sont cuites.

  • totof76

    Les cryptos ont retenuent mon attention sur 2 points :

    La première, c’est la frénésie médiatique qui s’est emparer à propos des bitcoins, dont le cours pouvait atteindre les 100.000 USD. A l’epoque où le cours était à plus de 17.000 euros. Les journalismes mainstream faisaient voir une personne ayant acheter des bitcoins à 100 USD et les revendaient à plus de 17.000 EUR. Au final, tous les moutons qui ont mis des billes dedans ont vu leur investissement divisés par 3. Belle tonte!

    Le second point, c’est la couverture de the economist 1988. Qui prédit l’effondrement global des monnaies et une nouvelle mondiale qui apparaît « 10 phénix » avec le message « get ready for a new world global accurency » de mémoire. Cette monnaie pourrait elle être une crypto?

    Bonne journée

    • suzanna

      Vous avez bien compris avec les médias, on comprend assez vite que des banques étaient derrière la hausse phénoménale, donc le but étaient ensuite de bouffer du mouton.

      Et enfin, oui, la monnaie qui sera mondiale, sera dématérialisée, mais comme notre ami Jacques Attali nous l’explique, les choses avancent mais plus lentement qu’on se l’imagine.

      http://www.fawkes-news.com/2018/06/linsider-qui-revele-le-plan-des.html

    • Sur cette image :

      Le sigle que tu vois, ne signifie pas 10 mais « vide » .
      Et effectivement, à l’époque de sa parution, difficile de comprendre l’importance de se symbole, ou sa pertinence que nous lui projetons aujourd’hui au travers des cryptomonnaies, comme par exemple la pire d’entre elles : celles du format Bitcoin qui ne repose sur rien.

      Si tu t’intéresses aux sujets symboliques , j’en ai pondu quelques uns sur le forum.
      Et si tu t’intéresses aux crytpos avec une analyse pertinente et hors clichés tape : « avocatdudiable cryptomonnaies blockchains » tu y verras même certaines prédictions modestes, mais justes, comme la chute que j’avais annoncé ici même pour le mois de juin…

      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif
      Pour rappel, il y a actuellement une confrontation de deux écoles: ceux qui veulent faire perdurer la monnaie adossée à du vent, et les pays qui veulent y attacher des ressources.

      Si le Bitcoin était la révolution tant esperée, elle serait interdite aux USA, comme le Petro Vénézuelien…