« La désobéissance civile » de Henry David Thoreau…

Merci à Graine de Piaf et à Le-Veilleur..

Ce sujet est à l’origine d’un concept politique important et souvent méconnu bien que d’actualité, celui de la « désobéissance civile », issu d’un livre publié en 1849 dont l’Américain Henry David Thoreau est l’auteur, après avoir refusé lui-même de s’acquitter de ses impôts.

L’écrit a pour le moins le mérite de nous faire réfléchir et de nous poser la question : Que faire quand notre gouvernement prend des décisions totalement à l’encontre de nos valeurs ? A l’heure ou le choix de manifester pour défendre ses droits est interdit sous peine de sanctions immédiates et disproportionnées, existe-t-il une alternative pour exprimer un mécontentement général plus que justifié ?

Cette alternative, H.D. Thoreau la revendiqua en juillet 1846, en refusant publiquement de payer à l’état sa quote-part. Abolitionniste convaincu il reprochait à ce dernier de soutenir l’esclavage qui régnait dans le Sud, et reprochait aux États-Unis de mener une guerre impérialiste contre le Mexique.

Dans son livre qui devait paraître quelques années plus tard, il théorise le droit de l’individu à refuser de coopérer avec un système qui ne convient pas à sa conscience. Et en cette période ou les mécontentements populaires se multiplient et prennent de l’ampleur, ce droit de refuser un système bafouant nos valeurs et croyances est-il légitime ?

Pour ma part, tout comme Henry David Thoreau, je pense que « nous devons d’abord être des hommes, des sujets ensuite ». Le respect de la loi vient après celui du droit !

Le-Veilleur

Tous les hommes reconnaissent le droit à la révolution, c’est-à-dire le droit de refuser fidélité et allégeance au gouvernement et le droit de lui résister quand sa tyrannie et son incapacité sont notoires et intolérables.

En 1846, l’écrivain américain Henry David Thoreau passe une nuit en prison pour avoir refuser de payer ses impôts pendant six ans. L’État du Massachussets approuve l’esclavage, finance, appuie et participe à la guerre au Mexique. En total désaccord avec ce gouvernement, Thoreau va au bout de ses idées, s’oppose et choisit de dire « non » par un acte logique (il refuse de financer la politique de l’Etat dans lequel il vit, vu qu’il est en désaccord avec cette politique là) et non-violent (il ne prend pas les armes et ne verse aucun sang).

S’appuyant sur cette expérience, il développe et donne assise à un concept novateur : « la désobéissance civile ». « Civil Disobedience », publié pour la première fois en 1849, est un essai aux résonances actuelles et qui a inspiré, entre autres, Gandhi et Martin Luther King. 160 ans après, ce qu’écrivait Thoreau est toujours d’une justesse inouïe et d’une pertinence rare.

« La désobéissance civile » de Henry David Thoreau est un de ces livres que tout le monde devrait lire et relire sans modération. L’auteur nous invite à ne pas nous contenter de toujours suivre passivement le reste du troupeau. Rien de pire que le politiquement-correct dirait-il aujourd’hui en observant notre monde.

Il existe des lois injustes : consentirons-nous à leur obéir ? Tenterons-nous de les amender en leur obéissant jusqu’à ce que nous soyons arrivés à nos fins – ou les transgresserons-nous tout de suite ? En majorité, les hommes, sous un gouvernement comme le nôtre, croient de leur devoir d’attendre que la majorité se soit rendue à leurs raisons.

Dans « La désobéissance civile », Henry David Thoreau analyse de nombreuses thématiques (l’Etat, la démocratie, l’argent, le commerce, la Justice…) et les envisage sous l’angle de l’individu et des rapports qu’il entretient face à la masse.

Un homme qui aurait raison contre ses concitoyens constitue déjà une majorité d’un

 

Thoreau affirme le droit inaliénable que tout individu a de s’opposer à un gouvernement, à des lois, à des concepts idéologiques dès lors qu’il les juge inacceptables, injustes ou dangereux. Car ce chef d’œuvre de résistance pragmatique affirme la liberté d’agir envers et contre tout dès lors que la cause justifie cette ligne de conduite. Les textes universels sont ceux qui dépassent le contexte historique, la période durant laquelle ils ont été écrits et qui nous parlent à travers les époques. Ainsi en est-il de « La désobéissance civile ».

Thoreau est attaché viscéralement à la liberté individuelle. Ce qu’il écrivait en 1849 est intemporel.

Je crois que nous devrions être hommes d’abord et sujets ensuite.

Il ne conteste pas la notion de gouvernance mais avance notre droit absolu à la contester, à la remettre en question quand nous le jugeons nécessaire. Désobéir permet ainsi de rester vigilant face aux lois iniques et de ne pas s’y soumettre.

Sous un gouvernement qui emprisonne quiconque injustement, la véritable place d’un homme juste est aussi en prison.

« La désobéissance civile » a connu plusieurs interprétations rendues possibles par la grande richesse de cet essai. Certains y ont vu un plaidoyer anarchiste, un bréviaire libertaire ; d’autres y ont perçu le développement d’une philosophie ultra-individualiste ; d’aucuns y ont décelé une incitation à la dissidence systématique.

Je ne sais qui a raison ou qui a tort. Pour ma part, j’y lis toujours un précepte : une action individuelle quand elle est juste et raisonnée profite toujours aux autres. Et encore plus quand ils sont aveuglés par l’état qui les gouverne.

Par Pat de Bigorre

Lire « La désobéissance civile » de Henry David Thoreau (pdf)

Sources:


Auteur Le-veilleur.com – Article libre de reproduction à condition de laisser le lien pointant vers cette page.
Url de la page:

http://www.le-veilleur.com/article/la-desobeissance-civile-de-henry-david-thoreau

 

17 commentaires

  • criminalita

    Tant que l’on paye son impôt, signifie notre consentence et donc notre implication dans chaque acte de terrorisme D État.
    Tous coupables d’association de malfrats de corrompus et d’extorsion des biens communs de tous.
    C’est la seule et vraie grève que nous devrions faire pour changer de gouvernement.

    • gneu

      mmmh, j’irais même bien plus loin : tant qu’on accepte de recevoir des bouts de papiers avec des chiffres inscrits dessus et la signature de je ne sais quel représentant européen, on est déjà d’une certaine façon complice du terrorisme d’état non ?
      Et si la seule vraie grève était de boycotter tout ce qui est institutionnel : vote, argent, et taxes aussi bien sûr

      • Le problème n’est pas celui de l’impôt, mais celui de son utilisation.

        Tant que cette ressource, qui devrait servir le bien commun, est entre les mains des oligarques au pouvoir ; nous ne faisons que leur offrir un chèque en blanc dans les urnes funéraires de la démocratie avec le système électif.

        C’est la Grève de l’élection, voire la Grève Générale, que nous devons organiser afin de prendre enfin le pouvoir, et de remettre l’impôt au service de la collectivité.

  • OK, mais à un niveau individuel, ne pas payer ses impôts amène à de sévères difficultés. Qui est prêt à se retrouver dans la rue pour cela ?
    La solution serait de ne pas avoir à en payer, et c’est ce que font certains d’entre nous. Par force le plus souvent, suite à des aléas divers et variés. Mais c’est un choix difficile à faire pour qui n’est pas dans cette obligation.

    Bien sûr, il y a bien d’autres façons de désobéir civilement, ou au moins de participer le moins possible au système. Nous en avons débattu ici entre autres. Nous avons bien conscience de la situation et je suis sûre que chacune et chacun fait comme il le peut.

    • polemile

      Il faut dans ce cas placer vos biens dans un paradis fiscal. C’est peut- être la raison pour laquelle beaucoup de gens fortunés se mettent hors la loi: ils ne sont pas d’accord avec la politique soutenue avec l’argent public.
      Mais Il faut convenir que ne pas payer ses un parmi tous est un suicide social pour celui qui s’y risque. Il vaut mieux dans ce cas abandonner son statut de citoyen comme l’a fait Gérard Depardieu et d’autres personnes fortunées. Néanmoins, il garde ses propriétés en France. Peut- être faut-il connaitre les conditions de vie dans d’autres pays avant de cracher dans la soupe.
      À partir de cette réflexion, on peut comprendre que seule l’action militante constructive arrive à se faire entendre et peser comme contre- pouvoir. Écrire des morceaux de texte incisifs sur un blog n’est que du commérage sans effet, voir un dévouloir de son impuissance.
      Il existe par exemple des sites de pétition tél que « cherchons.com » c’est déja une action de l’avoir créé. Le fait de voter une pétition donne l’illusion d’avoir agi. Mais, si comme dans celle contre la loi du travail, les signataires ne vont pas sur le terrain pour appuyer leur vote, ils sont dans l’inaction et leur signaleur devient n simple avis sur la question et non plus une citons militante. Donc beaucoup de tapage sans effet.

    • lily

      oui Biquette,
      si on pouvait le faire, on le ferai mais voilà on se retrouvera comme un c… tout seul.
      Certains comme l’ex foot « Cantôna » diront de faire ce qu’ils ne font pas, pfff

      Faites ce que je dis pas ce je fais.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

  • Le veilleur

    Si nos impôts servent à financer des crimes de guerres ou des génocides alors nous pouvons refuser de payer cet impôt et uniquement dans ces cas-là, j’ai déjà lu ça quelques part mais je n’arrive plus à retrouver le lien, bien sûr il ne faut pas le chanter sur les toits, ça pourrait donner des idées à certains !

    Par exemple dans ces cas-là.

    Vos impôts servent à équiper l’Armée ukrainienne…(?)

    http://lesmoutonsenrages.fr/2015/02/23/vos-impots-servent-a-equiper-larmee-ukrainienne/

    Pourquoi il ne faut pas payer d’impôts, et comment faire pour ne pas en payer ?

    http://stopmensonges.com/pourquoi-il-ne-faut-pas-payer-dimpots-comment-faire-pour-ne-pas-en-payer-2/

    Ici peut-être !

    Lettre d’exemption d’impôts et de remboursement – Présentement analysée par les experts intègres.

    http://stopmensonges.com/lettre-dexemption-dimpots-et-de-remboursement-presentement-analysee-par-les-experts-integres/

    • Comment ne pas payer d’impôt ? Ben Panama ou au minimum Luxembourg qui de toutes les façons travaille avec les banques panaméennes, suisse ou au Bahamas. Mais bon avant ça il faut d’abord organiser sinon une insolvabilité déclarer le strict minimum de manière officiel, mais je ne peux pas trop déballer tout ça ici.

      Sinon la lettre de stopauxmensonges et sans surprise ne vaut rien sinon fabriquer une cale avec pour stabiliser un vieux meuble branlant (sourires).

      Orné

  • engel

    C’est beau de rêver… et en plus, cela fait du bien.

    Tout notre système repose sur la ponction indue de sieur état.

    Principe de réalité :
    – Des dizaines de millions, de fonctionnaires, d’assistés, de sous-traitants, de sous-sous-traitants vivent EXCLUSIVEMENT par elle et grâce à elle.
    ….Sans parler de toute la cohorte de subventionnés.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

     » En 1846, l’écrivain américain Henry David Thoreau passe une nuit en prison pour avoir refuser de payer ses impôts pendant six ans. »

    Alors oui en 1846 c’était individuellement possible, puisque l’impôt (fédérale/ étatique) avait très mauvaise presse et peu d’importance.
    Tandis qu’aujourd’hui, la masse, le peuple, ne s’y trompe pas :
    -« C’est très malvenue de scier la branche sur laquelle on est assis ».
    …et dans ce cas attendez-vous à être lapidé une fois à terre,…par le bon peuple.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

    …Oui je sais, la vraie vie c’est pas rose, même avec le parti socialiste. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • Nez

    C’est pour être certain d’être payé, qu’ils ont pensé au prélèvement à la source
    http://www.planet.fr/impots-le-prelevement-a-la-source-effectif-en-2018-ce-que-ca-va-changer-pour-vous.1055014.1556.html

    …. mais les entreprises paieront-elles mieux que les particuliers ?
    C’est bizarrement un moyen de chantage énorme donné aux entreprises :
    – les grandes qui veulent casser les états, leur transférer ce pouvoir est étonnant, car elles auront un énorme pouvoir pour négocier, les impôts et les délais
    – les petites qui sont étouffées par les impôts, les faillites et le non paiement de ces impôts sera encore plus considérable.
    … mais n’est-ce pas un système pour casser encore plus ?

    • lily

      @ Nez
      l’impot à la source c’est pas encore fait;
      non seulement la discussion est reporté à l’automne mais le patron du merdef souhaite le report à 2019..http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

      • Nez

        Oui, les entreprises si elles n’ont pas de baisse de charges fiscales ne sont pas demanderesses de faire le travail de l’administration fiscale pour rien … mais le commission européenne, et donc tous ceux qui sont derrière sont pour
        voir le document de travail, pour préparer les recommandations pour la France 2016
        http://ec.europa.eu/europe2020/pdf/csr2016/cr2016_france_fr.pdf
        (page 93 (98))
        « Par ailleurs, la France est le seul État membre de l’UE où l’impôt sur le revenu n’est pas payé durant
        l’année au cours de laquelle les revenus sont perçus. La perception de cet impôt a donc un coût
        administratif considérable pour l’administration fiscale . En outre, l’absence d’imposition en
        temps réel des revenus du travail limite l’incidence des stabilisateurs automatiques et l’efficacité de la
        politique fiscale. Il s’agit d’une source d’incertitude pour les ménages, les amenant à faire
        une épargne de précaution qui, dans le cas contraire, pourrait être injectée dans l’économie.

        Des mesures sont actuellement prises en vue d’une possible mise en place d’une retenue à la
        source sur les revenus versés. La loi de finances 2016 comporte un ensemble de mesures techniques
        visant à mettre en oeuvre, en 2018, un système de retenue à la source de l’impôt sur le revenu des
        personnes physiques, comme le gouvernement l’a annoncé en juin 2015. Le potentiel de réalisation
        de gains d’efficacité est élevé, mais dépendra des aspects pratiques de la réforme. Il importe de noter
        que, dans le contexte d’un environnement déjà contraignant pour les entreprises, il est nécessaire
        de minimiser le coût potentiel de cette réforme pour les employeurs. »

        Donc le prélèvement à la source est voulu par ceux qui veulent créer un Nouvel Ordre Mondial, car il sera plus facile de prendre le pouvoir sur les populations, puisque les ressources seront prélevées, le peuple n’ayant que les miettes nécessaires pour survivre. La désobéissance civile sera impossible sauf pour les entreprises ou sociétés qui elles négocieront ce qu’elles donneront à l’Etat pour qu’il puisse survivre !!!

  • Carmas

    httXXps://m.youtube.com/watch?v=FesmNeYCjM8

    http://www.youtube.com/watch?v=FesmNeYCjM8&app=desktop

    Keny arkana à, pour moi, tout compris depuis bien longtemps.

  • La constitution « montagnarde » de 1793 mettra en place dans ses articles 33, 34 et 35 un véritable droit à l’insurrection :
    Article 35

    « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. »

  • Kool

    Generalement, on se dit que c’est dur de mettre en pratique ce qu’ils disent ou ecrivent.

    Avec Thoreau, c’est dur de mettre en pratique ce qu’il a fait! Respect le mechttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif