Le revenu de base universel sera débattu cette semaine au Sénat (une fausse bonne idée…)

Le morceau est lâché, ils vont débattre sur le revenu de base, chacun toucherait de l’argent sans même avoir à travailler, nous pourrions presque croire que le Père Noël existe, que la marmotte replie réellement le papier alu sur le chocolat, et que les miracles sont possibles. Comme expliqué dans l’article donc, cela serait pour faire baisser les tensions autour de la loi El Khomri, mais cela pourrait également être électoral, 2017 approchant. Une chose de sure, c’est que l’argument  « mettre fin à la pauvreté » ne tient pas, depuis quand s’inquièteraient-ils pour la paupérisation du pays? Vu que depuis des décennies ils n’ont jamais pris la moindre véritable décision courageuse pour empêcher cela, dont la remise en cause de la dette du pays qui n’aurait jamais du exister…

4832207_7a2294ed35

Le Sénat doit débattre mercredi d’un projet de résolution visant à demander au gouvernement la mise en place d’un revenu de base universel, que tous les Français toucheraient quelle que soient leurs ressources.

Alors que l’effet de l’automatisation sur l’emploi est de plus en plus perçu comme une cause structurelle du chômage, actuel ou futur, la vieille idée d’instaurer un revenu universel de base que toucheraient tous les citoyens refait surface. Il pourrait en effet être financé en totalité ou en partie par les gains de productivité offerts par l’intelligence artificielle et la robotisation, permettant à l’Homme de tirer véritablement profit du progrès technologique. sic…


Il s’agirait de garantir à toutes les personnes résidentes en France un revenu mensuel fixe minimum, sur le même modèle que des expérimentations déjà menées ou programmées en Finlande (800 euros par mois), aux Pays-Bas, en Inde, au Brésil, ou en Alaska ou plus récemment, en Ontario (Canada).

 

La résolution écologiste, qui n’a pas de portée juridique obligatoire pour le gouvernement, pourrait être soutenue par tous les bancs de l’hémicycle, tant elle fédère à la fois des idéologues de gauche et de droite, pour des raisons évidemment différentes. Les premiers y voient le moyen de mettre fin à la grande pauvreté, en assurant à tous un revenu de subsistance digne. Les seconds y voient en outre le moyen de mettre fin à l’empilement des aides sociales, en ayant pour tous un même socle qui évite de recourir à des dossiers administratifs très complexes, qui demandent traitements et contrôles — avec donc, potentiellement, un coût pour la collectivité moindre que le système actuel, et un revenu universel inférieur aux aides cumulées par certains foyers.

Article en intégralité sur Numerama.com

Alors la nouvelle semble bonne, c’est vrai, mais il faut quand-même voir quelles peuvent en être les conséquences. N’oubliez pas qu’en France, les cadeaux ne sont jamais gratuits, et le seul but est de nous soutirer le maximum d’argent quels qu’en soient les moyens. Car des conséquences il y en aurait, la principale étant une baisse du pouvoir d’achat pour tout le monde, en clair, allez-y, c’est rasage gratis!

Une idée de Milton Fridman resurgit actuellement, celle « d’un revenu universel » donné à chacun et qui aurait vocation à remplacer les aides sociales existantes.
Cette idée est accueillie avec un certain enthousiasme.

Pourtant si cette proposition est financée comme on le suggère parfois, par l’augmentation de la TVA, la conséquence sera alors la diminution du pouvoir d’achat de la plupart des français. Explications :

D’après les sondage, la plupart des citoyens prennent cette idée pour une bonne chose.

Une remarque importante est à garder à l’esprit tout au long de l’article, les formes et les faisabilités d’un revenu universel sont nombreuses et mon propos concerne UNIQUEMENT le revenu universel qui serait versé en contrepartie de la suppression de toutes les aides sociales et financé par la TVA.

Une baisse du niveau de vie des plus pauvres.

Nous prendrons l’exemple d’une personne vivant seule.
La somme évoquée est de 850€ et peut sembler attractive pour quiconque touche le R.S.A (524.16€).
Au R.S.A, s’ajoutent les aides au logement qui sont selon le site de la CAF, de 250€ pour une personne seule vivant dans un studio coutant 450€/mois.
On le voit, le R.S.A couplé aux A.P.L (774.16€) est pratiquement l’équivalent du revenu de base proposé.

Cependant, c’est oublier que dans notre pays les bénéficiaires des minimas sociaux peuvent prétendre à d’autres aides complémentaires comme :

Gratuité ou semi gratuité des transports.
Les tarifs sociaux concernant l’énergie.
La CMU (sécurité sociale).
Possibilité d’aides personnalisées pour pallier les « coups durs »
(panne de voiture, difficultés de loyer…).
Gratuité ou semi gratuité de certains loisirs (piscine, musée etc.)

(D’autres aides peuvent être accordées par région, toutes les infos sont dans ce lien.)

Il est difficile d’estimer le montant par personne que représentent ces aides. Mais vous l’aurez compris, entre les aides directes et indirectes, les prestations sociales pour les personnes les plus pauvres sont nettement supérieures aux seuls 850€ proposés.

Une baisse du niveau de vie pour les salariés.

En France, nous avons bien souvent l’impression qu’en dépassant les 1400€ de salaire net mensuel nous n’avons « le droit à rien ». Dès lors, une « prime » de 850€ par mois peut être tentante.

Mais en réalité, le salaire d’un travailleur est composé du salaire brut, auquel sont retirées les cotisations sociales.

Bien souvent nous ne nous intéressons qu’au salaire net, ne sachant pas très bien à quoi correspond le brut. Cet argent n’allant pas directement dans notre poche, nous n’avons pas l’impression d’en bénéficier.

L’Etat agit donc sur votre salaire comme un assureur sur votre compte en banque : il prélève sur votre salaire le montant des cotisations des différentes assurances sociales.

Ces assurances obligatoires vous donnent un accès à diverses prestations sociales : de la sécurité sociale à la retraite en passant par le chômage ou l’invalidité… Évidemment, les prestations sont calculées en fonction des cotisations payées, ainsi un cadre est mieux indemnisé à la retraite ou au chômage qu’un salarié ou un bénéficiaire des minimas sociaux.

Si le revenu de base devait être versé en contrepartie de la suppression de toutes les prestations sociales, charge alors au salarié de prendre ces assurances sur son revenu de base.

Or, si le système actuel est assez égalitaire dans la ponction des cotisations, le recours à l’assurance individualisée (surement privée) entrainerait une fixation des grilles de cotisations selon des critères personnels (antécédents médicaux, lieu d’habitation, activité professionnelle, qualité de l’employeur).
Il apparaît évident que les assurances sociales devenues individualisées seront donc plus onéreuses pour les français les plus exposés à la précarité.

Article en intégralité+vidéo sur Agoravox.fr

Alors, toujours une bonne idée le revenu de base? Le concept est séduisant, mais les conséquences le sont moins…

 

40 commentaires

  • Revenu de base universel ? pourquoi pas ?
    financé par la TVA ?
    Les impôts servent bien à payer les banques et non pas à construire route, école, hôpitaux comme le croient beaucoup d’entres nous.

    LA MATRIX presque décodée.
    _________________________________
    // début de MATRIX

    ¤ Phase 1
    — Période de plein emploi, d’illusions, de promesses, petit peuple content.

    ¤ Phase 2
    — Automatisation, gain de productivité, perte d’emploi.

    ¤ Phase 3
    — Chômage augmente, petit peuple rale, pas content, promesses plus crédibles

    ¤ Phase 4
    — Chercher un pays avec qui faire la guerre, réduction du petit peuple.

    ¤ Phase 5
    — Recommencer à la phase 1

    //Fin de MATRIX

    Variante : Phase 4 remplacée par « Revenu de Base Universel »
    — Petit peuple ni vraiment content, ni vraiment pas content.

  • laspirateur

    Effectivement, d’un côté la loi El Connerie (désolé je la fais) qui prône l’allongement de la durée de travail et de l’autre, un débat sur le salaire universel. C’est l’antagonisme le plus incroyable qu’on ait vu jusque là, ou alors ils ont prévu le mix des 2? En tout cas ne me demander pas lequel les intéresse le plus!

    Un salaire universel sans monnaie papier, et celui qui travaille aura le droit d’imprimer son billet à son éfigie?http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • engel

    le véritable but est de déclencher de (hyper?)inflation.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • Le veilleur

    La possibilité d’aides personnalisées pour pallier les coups durs devient de moins en moins évidente à obtenir car les assistantes sociales n’aident plus comme avant. Je connais des gens au RSA qui ont du faire un crédit à la Caf pour payer la facture EDF et celle-ci leur prélève 20 euros par mois pour le remboursement.

    Malgré les tarifs sociaux concernant l’énergie accordé aux plus précaires, il n’est pas évident de payer la totalité de sa facture surtout l’hiver en plus de son loyer. 800 Euros c’est bien si vous avez un petit loyer de 400 euros maximum mais dans une ville comme Paris où les loyer sont exorbitants il est impossible de se loger et se nourrir avec 800 euros par mois.

    De plus sans feuille de paie ou un salaire conséquent beaucoup de propriétaires se refusent à louer. Ceci dit, le revenu de base est une bonne chose, il permettrait de libérer la pression sur les plus précaires, de se projeter d’avantage vers l’avenir et de ressentir une plus grande sécurité matérielle. Ainsi dans un monde où le travail devient de plus en plus rare, le revenu de base ne serait pas un luxe mais une nécessité vitale pour tous.

  • kinju

    regardez moi ça et cogitez…

    https://

    http://www.youtube.com/watch?v=uhg0SUYOXjw

    **Modération**
    Voir la charte des commentaires pour les vidéos youtube**

    • Norbert

      Kinju,
      Merci pour le lien.

      Mieux que le «  » »revenu de base » » »(argent qui est distribue sans travailler),

      le nom de » » » salaire a vie » » » » y est preferable.

      Bernard Friot a raison quand il dit que meme ceux qui pretendument ne font rien ,travaillent pour eux, donc produisent meme s’ils n’ont pas de fiche de paie et que ce n’est pas capitalise.
      Donc,c’est un salaire a vie et pas un revenu a vie……

      Les mots sont tres importants car ils peuvent contribuer parfois a une vision deformee et alterer l’objectif.

      Ce qu’en pense Asselineau;
      Peut-etre que cela peut vous interesser??

      1)Il avoue n’avoir fait qu’effleurer la question et ne pas s’y etre attardee.

      2)A premiere vue il n’y est pas favorable et il l’explique pourquoi mais avec beaucoup de reserve

      3)Qu’une etude preliminaire est indispensable et ce en quoi je suis totalement d’accord

      4)Comme sur beaucoup de sujets et,apres etude de faisabilite,le peuple tranchera grace au referendum d’initiative populaire.

      Je vous mettrais le lien si j’arrive a le retrouver.

      • Norbert

        Perso,j’ajouterais une condition supplementaire a ce salaire a vie et qui me semble d’une importance capital(jeu de mot).

        Je crois que Bernard Friot n’en parle pas.

        Ce salaire a vie ne devra pas etre exportable et devra etre utilise uniquement dans le circuit ferme de la consommation Francaise.
        Avec des bons tel que l’exemple des tickets restaurants ou sous une autre forme ou autre monnaie ayant uniquement cours en France.

        Un point de desaccord:
        Bernard Friot parle de limiter les salaires de 1 a 4.
        Je n’y suis pas favorable,cela me parait un peu faible comme amplitude et trop peu motivant il me semble..
        Je prefererais de 1 a 10 voir plus mais avec un maximum …..Pourquoi pas???

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif Si, si, un jour on pourra le toucher ce salaire universel http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif …mais pour ça il faudra accepter la puce RFID qui va avec ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

  • Philippe30

    Le revenu universel annule toutes les autres prestations sociales , en quoi une personne avec un travail aujourd’hui pourrait prétendre à un revenu de base alors qu’une autre sans emploi toucherais la même somme.

    C’est un nivellement vers le bas des prestations sociales sans prendre en compte la situation de chacun , les employeurs se frotterais les mains car cela permettrait de baisser les salaires , pour les classes aisés cela serait un bonus pour aller au restaurant et pour les pauvres cela serait une baisse de niveau de vie.

    L’article le montre bien mais l’histoire en Angleterre sous le nom de loi Speenhamland a expérimenté ce type de mesure montre également comment ce qui semble être une bonne mesure de justice est très vite perverti par la capitalisme

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_de_Speenhamland

    http://archives.lesechos.fr/archives/cercle/2011/05/10/cercle_35031.htm

    Philippe

  • poissonetamel

    Si tout le monde y a droit cela signifie que les enfants aussi même si le montant est plus faible. Dans ce cas cela reviendrait toujours à un montant plus élevé que le cumul du RSA et des APL pour les bénéficiaires des minimas sociaux cependant les frais de santé pris en charge par la CMU pourraient vite s’avérer impayable pour certains.

    • Le veilleur

      C’est pas faux. Pour ceux qui est des frais de santé, c’est sûr que 800 euros ne suffirait pas à couvrir par exemple les soins dentaires trop cher et sans la CMU beaucoup de gens renonceraient à se faire soigner, cependant il n’est pas exclu qu’elle continuerait pas à être accordé à ceux qui n’ont pas de travail. Le revenu de base serait avantageux pour les gens ayant des enfants à condition que les parents est le droit de prélever cet argent pour les besoins vitaux de la famille jusqu’à leurs majorités.

  • revenu de base et fin du cash, histoire de verrouiller la dépendance aux machines. Les machines sont matrices.
    Comme à chaque fois qu’on vous fait le coup de la liberté+sécurité à chaque fois vous tombez dans le panneau.
    Je ne suis pas contre le revenu de base par principe, je suis contre sa mise en place en France avec la population actuelle.
    Les fonctionnaires ont la garanti de l’emploi, regardez ce que ça donne, ce sont les pires chien de garde du système.
    Ça va changer quoi ? Les gens peuvent DEJA se cultiver. Ils ont tout sur le net pour le faire. Mais à la place, ils jouent aux MMORP, ils vont s’afficher sur fessebouc, et continuent de se jetter sur la dernière iCrotte qui sort chaque mois.
    Tous ces arguments sur l’homme qui va se cultiver ou avoir une vie sociale … hahaha
    Vous savez ce que c’est objectivement la vie sociale ???? c’est avoir PLUS que le voisin. Ça se résume à ça. Et ne me parlez pas des gauchistes, c’est les pires à ce petit jeu.

    Bref, encore une belle foutaise pour faire espérer les gogos et faire perdurer le système en vendant des « acquis sociaux » aux dégénérés.

    • http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

      Toujours aussi tristes, pessimistes, et caricaturaux tes commentaires…

      Je compatis sincèrement à ta morbide vision des choses.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif

      Bisous « Quand même » http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

      Faut bien s’employer à te rappeler que l’Amour existe… http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

      • Oui, j’ai besoin d’amour Fenrir. Et comme je n’ai pas encore le revenu de base pour me sentir aimé par le gouvernement, je peux te donner mon compte paypal pour que toi, qui déborde d’amour, tu puisses me mettre en place un don récurrent de la somme que tu veux (500€ mensuels par mois suffiront à me faire sentir l’amour). Ce sera comme un mini-revenu de base. Et comme ça je saurais enfin que l’amour existe pour de vrai et qu’il est éternel.

      • Vivant fort aisément avec 454 € et quelques centimes, auxquels se rajoutent le forfait logement d’une soixantaine d’Euros (remplaçant les APL auxquels je ne peux prétendre), je profite grassement d’un revenu de base de 524€ et quelques centimes.

        Je suppose qu’au minimum, tu dois bénéficier de la même chose que moi.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

        Ayant 300€ de loyer (sans APL pour rappel), je suis cependant en mesure de t’inviter à t’héberger et à cultiver une parcelle du terrain pour subvenir à tes besoins.

        Toilettes sèches en commun (faut bien vider le seau à tour de rôlehttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif) et eau froide coulante à l’unique robinet peuvent être mis en commun…

        Afin de partager les oeufs de mes poules, les coqs surnuméraires, les canards et les oies, il est également nécessaire de participer à leur nourriture.

        De même pour les Copains à 4 pat’ qui assurent la sécurité et la surveillance du terrain.

        Pour conclure, n’hésites pas à venir me voir afin de vérifier si j’ai encore de l’Amour à partager après celui que je consacre à Ma Douce, Mes Ami(e)s, Copines et Copains.

        Bisoushttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

      • donc tu exploites des poules, des chiens, et l’argent du système.
        et moi ? il va falloir que je couche ?
        et ton terrain et ta barraque comment tu les as obtenus ? qui te les a donnés ?

        et tu redonnes quoi aux autres en échange de tout ce qu’ils te donnent, à part le contenu de tes toilettes sèches ?

      • AHAHAHAHA !!!!

        Bravo, bonne répartie !http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

        Et oui, j’exploite des poules, des oies et des canards. Je prends leurs oeufs et mange les mâles surnuméraires.

        Ainsi qu’un lopin de terre que j’ai en fermage et sur lequel je réside, qui me fournit mes légumes et que je nourris de ma merde compostée.

        Je bénéficie provisoirement du RSA et de la CMU-C entre deux activités.

        La liquidation judiciaire de ma précédente étant enfin clôturée, je me réinscris enfin demain à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat, après des mois de batailles administratives, et moultes vicissitudes.

        Dont six mois sans aucune ressources financières…

        C’est cela les limbes de la mise en liquidation par la MSA pour des retards de versements de cotisations.

        Quand à ce que je redonne, ai donné, et redonnerai aux autres, ben, cela représente trente années de cotisations sur mon travail soit comme salariè, soit comme chef d’entreprise.

        Cela sans compter sur la richesse que j’ai produite, et que je vais continuer à produire.

        Voili, voilou…

        Après, tu couches avec qui tu veux, et te souhaite bien du plaisir. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

      • Donc tu n’a pas de leçon d’amour à donner, puisque ta proposition ne ferait que me rendre prisonnier de ton système de vie au lieu de m’émanciper avec un revenu de base que tu me fournirais (comme preuve de l’amour dont je suis supposer manquer).

        C’est bien, ça ta permis de parler de toi, de ta vie, d’avoir un peu d’attention.

        Tout ça parce que j’ai écrit « dégénéré » et que tu ne supportes pas ce mot.
        Contacte l’académie Française ou le petit Robert et demande leur de le supprimer du vocabulaire, ça sera plus simple.

      • Ben non, ce n’est pas le fait que tu emploies le terme de « dégénéré » qui me fait réagir.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

        C’est ta critique facile et caricaturale du système.

        En fait, c’est la généralisation que tu fais sur les fonctionnaires, sur les voisins, et sur les bénéficiaires des acquis sociaux, sur les « gauchistes »,qui me fait dire que ton univers est bien triste, et fort limité.

        La description de ma situation est anecdotique, mais elle illustre le fait que des alternatives sont possibles, et elle n’est qu’un exemple parmi de multiples.

        Après, je n’ai pas à assumer la charge de ta vie, ni à la financer à moi tout seul.

        Je participe comme tout un chacun à son financement au travers des multiples impôts et taxes que nous devons supporter, et réciproquement.

        Nous en revenons donc à la question de la répartition de la Plus-Value produite par l’association du Capital et du Travail…

    • Pour ma part, c’est 400 euros, exonération de la taxe d’habitation, et 20 euros de cadeau sur ma facture d’électricité. Alors 800 euros… Je ne dirais pas non. Au moins pour le moment.
      S’il y a une contre-partie qui annihile ma liberté, ce sera non.
      Ne me dites pas que j’en profite: je ne fais que récupérer une petite partie des impôts que j’ai payés pendant des années. C’était « normal », certes. Mais maintenant, c’est moi qui aie besoin d’aide. Et si ça se corsait, je suis prête à y renoncer.

      Fenrir, tu es un débrouillard. Bravo !

      • odc

        800€ … un dixième de mon salaire … Sans parler de celui de ma femme.
        Et puis, quand on a deja 7 maisons, 3 voitures, 2motos, vacances 4 fois par an.

        Mais … ca pourra faire un peu d’argent de poches a mes enfants.

      • La contrepartie, c’est qu’une fois que tu as accepté, tu vas changer ta vie et devenir inévitablement dépendant du revenu de base.
        Tu seras juste un esclave consentant. L’idéal pour le système.
        Tu voteras bien comme on te dira de voter, parce que si tu votes mal, on te sucrera ton revenu de base (ou on te fera peur avec l’idée de le perdre).

        Le revenu de base existe déjà depuis très longtemps, ça s’appelle la famille … mais bien sûr, personne n’a remarqué que le système voulait finir de la détruire …

  • Norbert

    Philippe 30,

    Le salaire a vie est un salaire a partir de 18 ans jusqu’a la mort.
    (montant a definir apres avoir supprimer toutes les autres formes d’aides(RSA,CAF,APEL,prestations diveres,ect….) ainsi que tous les organismes concernes:(pole-emploi,agences interim,divers services sociaux..peut-etre pas tout a fait tous)

    Des enormes economies a faire et a redistribuer.???
    Determiner la faisabilite!
    Pas de stresse pour touver un boulot….tu peux choisir librement.
    Des que tu trouves un travail,c’est un nouveau salaire que tu touches rien a voir avec l’autre.
    Je pense que c’est plutot motivant pour aller au boulot et bien plus productif ,du fait que ce sera un travail choisi.
    Aujourd’hui tout est fait pour detruire l’humain alors qu’il est la source du progres et la vraie valeur.
    Fini le chantage a l’emploi!

    Ce sont les plus improductifs,les plus incapables ,les plus incompetents, qui parlent de production,de produire plus pour eux(le grand capital,la plupart des politiques qui nous dirigent ect…).et traitent les peuples de faineants.
    Un comble.
    On marche sur la tete.

    Ils sont tellement bons en tout et interchangeables,et nous cons surtout, que c’est de cette facon qu’ils peuvent occuper,a la fois, 10 postes super bien paye.

    Elle est pas belle la vie….pour eux.

    Ils ont appris a manier les mots plus surement qu’ un fouet afin de nous faire stresser,culpabiliser,nous dominer par la peur…et cela leurs profite a tous les echelons de l’economie.

    Ne pourrait-on pas appeler ce capitalisme » » sauvage » »
    de mise en esclavage deguise ….par une corporatocratie organisee????

  • Dans la mesure où les caisses sont vides -soit disant- et où les régions peinent à payer le RSA, je me demande d’où pourrait encore bien sortir cet argent.

    Pour ce qui est du bénévolat, oui, je crois bien que, à part quelques impotents, cela existe. Même si ce n’est pas dans des structures définies. Il suffit d’aider son voisin, de promener le chien, de faire quelques courses… ou même d’être là si besoin.
    La débrouillardise nécessite aussi du temps: récupérer du bois, chercher des plantes sauvages, faire un minimum de culture…

    Bien sûr, il y a ceux qui passent leurs maigres revenus en boissons, se vautrent toute la journée devant la télé… Mais pourquoi parler d’eux ? Est-ce que ce revenu les multiplierait ? Je ne pense pas. Celui qui est fainéant le restera. Celui qui bosse continuera de bosser.

    • Le veilleur

      biquette l’argent est là quelque part il faut simplement le refaire circuler, en taxant les transactions financières, les impôts sur les hauts revenus ainsi que sur la TVA des produits de luxes et polluants mais principalement par la simplification d’une très longue liste d’allocations déjà existantes et l’économie de gestion administrative devenue inutile.

      http://www.youtube.com/watch?v=pZOUv5QQMz0

    • Le but est de redonner le pouvoir d’achat à tous le monde. C’est une allocation, cela veut dire qu’aussi bien l’inactif que le salarier y a droit. Donc celui qui ne veux rien faire pourra quant même participer à l’économie du pays, celui qui travaille lui il aura plus d’argent vu que c’est cumulable. De plus comme le souligne le Veilleur, l’argent on va le chercher là ou il est, je trouve que c’est une bonne idée.

      Orné

  • yann

    Pour ceux qui ont un travail , temps complet ou un mi-temps , ce n’est pas négligeable . Avec cette somme ils peuvent avoir un bon apport pour acheter un logement ou vite finir un crédit actuel. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

    Bon par contre , faut se dépêcher de le faire le crédit au près des banques car après , il sera trop tard. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

    « Car leur réglementation Bâle IV, qui devrait sortir en 2017 va conduire les banques françaises à proposer moins de crédit à l’économie, à forcer les acquéreurs immobiliers à souscrire des prêts à taux variable, alors qu’ils les détestent. Cela devrait aussi conduire les établissements à titriser leurs créances immobilières, avec une autre conséquence de poids : exclure les ménages les plus fragiles et donc les jeunes et les moins riches de l’accès au crédit… »
    http://www.challenges.fr/immobilier/20160303.CHA5765/pourquoi-les-banques-pourraient-couper-le-robinet-du-credit-immobilier.html

  • probe

    Un revenu de 850 euros pour les 50 millions de français majeurs et vaccinés, c’est un budget de 510 milliards par ans. la recette de l’IR c’est 60, une TVA à 50% c’est 180. Il manque donc 330 Milliards. Le budget prestation sociale et alloc chomage et alimenté par nos charges salariales. Si on les concerve pour des assurances privés, ça n’est pas réalisable. Surement un dernier coup, pour faire oublier nos retraites, vu que ça fait belle lurette qu’ils sont partis avec la caisse.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif

    • Ben comme quoi l’Impôt sur les revenus est totalement à revoir, ainsi que le principe fondamentalement injuste de la Taxe sur la Valeur Ajoutée.

      Ainsi que je l’évoque plus haut, la question est la répartition de la richesse produite par l’ensemble de notre nation.

      Les gains colossaux de productivité que nous avons développés depuis les années 50-60 représentent une progression de 800% de notre PIB.

      Où sont-ils passés ?

      Pas dans nos poches, cela est certain.

      Alors qu’un ouvrier à l’époque arrivait à nourrir sa femme et ses trois enfants, à leur permettre d’accéder à des études supérieures, et à financer la construction de son habitation principale ; actuellement, un couple dont les deux travaillent au smic, n’arrivent même plus à se trouver un logement en location…

      « ILS » nous mentent, nous trompent, nous volent et nous spolient depuis des décennies, pour ne pas dire des siècles.

      Si le revenu de base doit se mettre en place d’une façon qui NOUS soit favorable, cela ne se fera que si NOUS avons le pouvoir.

      CQFDhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

    • Zeitgeist Zeitgeist

      @porbe

      Mais qu’est-ce que tu racontes là ?!?!?!

      Tu crois que cette loi concerne 50 millions de français ???? Y a pas 50 millions de personnes qui sont dans le besoin de cette somme !

      Allo Nabilla !!!!

      Allo McFly ????

      Y a qqun à l’intérieur ??

      ;-D

      Repense ton calcul probe……

  • Rascadillac

    Par provocation je dirais « arbeit macht frei ». Explications : dans un système plus « traditionnel » je travaille = j’ai une condition de vie. Je ne la dois qu’à moi-même, je l’ai créée par moi-même sur la base de mes efforts, et même si c’est dur parfois : elle m’appartient, donc ma vie m’appartient.
    Dans un système où on me donne de l’argent pour vivre sans que je travaille, on me donne donc ma condition de vie. Ainsi, elle ne m’appartient plus. Donc, je ne suis plus libre et plus maître de ma vie. Ma condition de vie dépend de celui (ou celle) qui en assume les conditions (le prix) à ma place. Donc, philosophiquement parlant, c’est l’achat de ma liberté.
    Par exemple, au bout d’un moment, quand je me suis bien habitué à ce système, ma liberté peut être soumise à condition : « si tu veux continuer à percevoir ta pitance, tu dois te mettre une puce rfid, tu dois accepter le nouveau vaccin à la con, pas testé et bourré de saloperie, tu dois accepter qu’on éduque tes enfants de telle ou telle manière, etc. ».
    Bien sûr on est sensé pouvoir continuer à travailler. Mais quelqu’un qui s’est arrêté quelques années et habitué à un rythme plus « farniente » ne va pas se remettre au boulot du jour au lendemain.
    Notons aussi que quand les allocations logements sont apparues, les loyers ont augmentés. Cela pourrait donc entraîner une hausse des prix. Et si, à cause de ça, on était obligé de travailler comme des fous à côté pour arriver à joindre les deux bouts, avouez que ça ne valait vraiment pas la peine de faire tout ce bazar se retrouver dans la même situation qu’au départ. Ah ! si ! entre temps, dans le tour de passe-passe, on se sera fait siffler les prestations sociales !