La petite maison dans la prairie

Aux États-Unis, le phénomène des « tiny houses » a pris de l’ampleur en 2008, pendant la crise immobilière.
Et pour cause : ces petites maisons en bois que l’on peut déplacer reviennent bien moins cher qu’un logement classique.
Avec cette nouvelle tendance, vous pourriez avoir envie de construire la votre, mais plusieurs questions sont à se poser avant de se lancer.

Une inspiration américaine

L’histoire de la Tiny House prend ses racines de l’autre côté de l’Atlantique, en Amérique du nord.
Là-bas, depuis une douzaine d’années, un véritable mouvement est né qui fait la promotion du petit habitat.
Depuis quelques temps déjà, ce phénomène fait beaucoup d’adeptes en France.
Et pour cause, assimilées aux caravanes, les Tiny houses ne nécessitent pas de permis de construire.
De plus, il répond aux préoccupations urbanistiques actuelles ; réduction de l’espace, durabilité de l’habitat, et coût abordable.

Un choix de vie vers plus de simplicité, mais quand est-il vraiment ?

Lire la suite >>>

Lire la suite >>>

16 commentaires

  • verisheep

    L’article dit:

    Donc au bout de 3 mois il faut soit aller faire un tour avec sa Tiny House et faire constater qu’elle n’est plus là… puis revenir.

    Soit négocier avec la mairie.

    C’est faux, sans accord de la mairie un simple aller/retour ne règle pas le problème!

    Art. R443-4. du code de l’urbanisme:
    Tout stationnement pendant plus de trois mois par an, consécutifs ou non, d’une caravane est subordonné à l’obtention par le propriétaire du terrain sur lequel elle est installée, ou par toute autre personne ayant la jouissance du terrain, d’une autorisation délivrée par l’autorité compétente.

    La seule solution pour conserver légalement (sans autorisation) ce type d’habitation sur un même terrain à l’année, c’est de partager le terrain en 4 parcelles, avec 4 propriétaires différents (s’organiser avec la famille ou des amis de confiance), il devient alors possible de ne déplacer l’habitation que de quelques mètres tous les 3 mois.

    • boco

      hé oui t’as intérêt d’être bien avec le petit pére du coin !
      liberté

      texte vers image

      Ils sont près ou plus de 600 dans notre petit pays, près de 800 pour la petite europe !
      Plus quelques milliers de scribes, ça en fait de la paperasse !
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

    • Bardamu

      Le but de cette loi vise en premier lieu, à décourager le stationnement prolongé en ville. Autrement, je pense que la maréchaussée à mieux à foutre. D’autant que ça fait beaucoup de paperasse pour rien car ni adresse ni compte en banque généralement …

      • verisheep

        Pas du tout, cette loi règlemente le stationnement de caravane sur un terrain privé; pour ce dont tu parles la durée de stationnement est limitée à 7 jours au même emplacement.

        Et des personnes n’ayant ni adresse postale ni compte en banque c’est extrêmement rare, même chez les clochards qui dorment dans la rue: ça conditionne entre autre le versement du rsa…

      • Bardamu

        Pour une caravane dans laquelle vous souhaitez vivre un certain temps, il suffit d’enlever les roues pour qu’elle soit considérée en stationnement ( au même titre qu’un mobil-home ) et personne ne pourra plus rien vous dire.

        RSA = SBI = solde bancaire insaisissable ;)

      • verisheep

        Et si tu te renseignais avant de dire n’importe quoi?

        Retire sans autorisation les roues d’une caravane, en effet elle ne sera plus considérée comme un habitat mobile (donc par définition pas « en stationnement »), mais comme une construction illégale!
        Super conseil…

        A moins d’avoir obtenu un Permis de Construire si elle dépasse 20m² ou une autorisation de travaux si sa surface est inférieure.

        C’est mon boulot, je connait la législation quasiment par cœur.
        Mais si tu avais des articles de loi ou des jurisprudences confirmant tes affirmations non sourcées, je t’en serais très reconnaissant.

  • .article35.

    Bonjour à tous.
    C’est mignon tout plein .
    Et puis tracter ça au cul d’une twingo sur une petite route de campagne,coooool , ça doit détendre grave .
    C’est le MEDEF qui va être content surtout, des hordes de SDF qui seront enfin disponibles pour se faire balader d’un bout à l’autre du pays . Lui qui ne parlait que de mobilité de la main d’oeuvre, le voilà servi .
    On en revient au stade des bons vieux « romanos » d’antan .
    Et puis pour faire plus écolo encore on pourrait y atteler deux percherons, voir un couple de bœufs comme nos ancêtre les celtes .

    • Bardamu

      +1

      C’est hélas vrai. Ce phénomène n’a absolument rien de nouveau, encore moins de novateur. Les ouvriers sans attaches, qui font de ferme en ferme pour vendre leur force de travail, ça a toujours existé. Reste qu’ils sont peut être plus heureux que les ouvriers des villes, non ?

    • laspirateur

      Les SDF?http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif et pourquoi pas les retraités à l’agonie, étranglés par leur petite retraite?

  • Bardamu

    En France, le mobil-home reste une activité de loisir.

    Sinon, rajoutez déjà entre 2000 à 5000 € de location de parcelle à l’année suivant l’endroit ! Idem, vos frais de déplacement vont surement exploser !

    Reste que pour le même prix qu’un studio en ville, la qualité de vie est sans doute bien meilleure au final …

  • laspirateur

    Le site de la tiny propose des prix allant de 22000E sans équipement à 40 000 Euros tout compris.
    Si les Américains réussissent à faire de ce mode d’habitat une vraie alternative, je crains qu’en Europe, on peine à y parvenir. D’ailleurs si il y avait de vraies possibilités pour en créer une alternative, cela ferait longtemps que les industriels auraient emboîté le pas. On se trouve dans une situation ou l’on accepte pas que des gens ou mal logés ou bien très précaires ne puissent bénéficier de réels avantages. Comme pour les mobile homes qui ne peuvent être que sur des terrains de camping ou sur un terrain privé pour attendre la fin des travaux de construction. On voit bien le petit manège des promoteurs et de toute la clique de l’immobilier qui ne veut rien céder et qu’ils préfèrent voir les gens s’endetter à mort ou crever dehors plutôt que de leur venir en aide. Le modèle économique étant profondément injuste et débile à souhait, n’est là que pour servir les 0,01% et qui tenterait de se mettre en travers du chemin de la haute oligarchie se verra amputer de ses droits. Ils faut emmerder le système autant qu’il nous emmerde mais cela est vraiment très pénible et voir déroutant surtout si ce n’est pour parvenir à rien!

    Après s’il est possible de vivre sur un terrain divisé en 4 parcelles et 4 propriétaires différents, cela réduit fortement le champs des possibles car non seulement il faut trouver les gens mais en plus il faut bien s’entendre avec eux à long terme!

    • .article35.

      « Le site de la tiny propose des prix allant de 22000E sans équipement à 40 000 Euros tout compris. »
      Auquel il faut rajouter le prix du véhicule tracteur . Vu le gabarit de la cabane, je dirais au moins un 4×4 et 200cv .