Un pesticide interdit aux Etats-Unis autorisé en Europe ….

On se demande si tous ces soi disant « experts » en environnement ont le sens de la logique…

L’Union européenne avait décidé, il y a de ça plusieurs années, de limiter l’usage des pesticides de type néonicotinoïde, nocifs pour les abeilles. La mise sur le marché d’un nouveau pesticide très proche vient pourtant d’être validée en Europe, alors que ce pesticide est interdit aux Etats-Unis, pays généralement bien plus permissif à ce niveau. Un scandale que dénoncent plusieurs associations.

Les abeilles un peu plus mises en danger par un nouveau pesticide

Les néonicotinoïdes toujours épinglés par les associations et les apiculteurs

Les néonicotinoïdes représentent un danger immédiat pour les abeilles, comme l’a montré une étude parue dans le magazine Science dès 2010. Les études sur le sujet n’ont eu de cesse de se multiplier depuis, montrant la toxicité, et poussant des associations comme des groupes de particuliers à porter plainte contre les gros groupes de fabricants.(1)

C’est en effet qu’on ne parle pas que de quelques colonies, mais bien de millions d’abeilles décimées chaque année. Deux règlements européens étaient alors entrés en vigueur, en décembre 2013, pour limiter l’usage de trois insecticides néonicotinoïdes et du fipronil, une situation réévaluée en mars 2015 pour la prolongation de cette limitation. Il s’agissait d’interdire l’utilisation de ces pesticides pour les cultures attirant les abeilles.(2)

Un nouveau pesticide autorisé malgré les mises en garde

La situation n’arrange évidemment pas les gros groupes de fabricants, à l’instar de Bayer et Syngenta, qui avaient même porté plainte contre l’Europe. Or, la société Dow Chemical a, elle, réussi à faire commercialiser son sulfoxaflor, commercialisé sous les noms de Transform et Closer dans un premier temps aux Etats-Unis, et dont l’Agence de protection environnementale nord-américaine, l’EPA, avait approuvé la mise sur le marché en mai 2013. Une partie de l’Asie, dont le Vietnam, utilise dorénavant aussi ce produit, lequel est très proche dans sa composition des néonicotinoïdes, tenus responsables du syndrome d’effondrement des colonies d’abeilles.

En septembre 2015, une cour d’appel des Etats-Unis revenait sur l’autorisation, faisant ainsi jurisprudence pour la suite concernant l’évaluation de la santé des colonies. Elle a publié une décision annulant l’homologation du sulfoflaxor

…/…

Lire la suite

Soutenez !

Une pétition à l’échelle européenne a d’ores et déjà été lancée.

Auteur Alan pour ConsoGlobe

Voir:

8 commentaires

  • bonjour

    « homosapiens destructor » dans toues sa splendeur = « génocide programmé »

  • marco marco

    heureusement nous avons ségolène….

    ah ben non, j’y pensais plus!
    elle a reçu un gros chèque pour se taire.

    pendant que j’y pense, elle fait quoi de ses journées?

    • Dubitatif

      et notre connard de locataire-boutonneux-ventripotent-en-mob
      qui organise A NOS FRAIS le cop 21 et en interdisant toute
      idée de manifestation pour dénoncer qu’ils foutent rien à part prendre des avions, coucher dans des hôtels de luxe mais à l’autre bout de la planète les braconniers continuent leur sale boulot pour les riches, on déforeste toujours plus, on déloge sans émotion des indigènes, on refile nos merdes de milliards de tonnes de bureautique en Afrique, nos emballages qui font un 6e continents, disparition en MASSE de végétaux, de mammifères,d’insectes, d’oiseaux….mais ces connards de politicards EUX NE DISPARAISSENT PAS. POURQUOI ?

  • marco marco

    et GROS il en pense quoi?

    les abeilles, elles avaient qu’à s’adapter,
    pas vrai GROS

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • laspirateur

    Et oui on est de la merde et content d’être de la merde. Nous sommes notre poison, nous sommes aussi beau que des coupables innocentés devant notre victime!

  • Pkpas

    J’habite dans le sud de la France et c’est vraiment une hécatombe. C’est comme si les abeilles se suicidaient dans le lac pas loin de chez moi. Et leur nombre chute de manière vertigineuse!

    Ils nous ont déjà fait le coup avec les ogm, le bisphenol, et maintenant les néonicotinoïde…
    http://www.upr.fr/?p=27702
    http://www.upr.fr/?p=26572

    Ah oui et le Sulfoxaflor récemment !
    http://lesmoutonsenrages.fr/2015/10/17/le-sulfoxaflor-pesticide-extremement-dangereux-pour-les-abeilles-et-interdit-aux-etats-unis-autorise-en-europe-juste-par-ce-que-cest-le-fn-qui-a-propose-linterdiction/

  • pierrefronse

    Le statut de la Commission Européenne est écrit dans les traités européens. Ce statut fait de la Commission Européenne une institution ayant le monopole de l’initiative législative, et non élue (article 17 du Traité sur l’Union Européenne). La Commission, en se faisant le relais de lobbys oeuvrant pour ces grandes société privés est donc dans son plein droit. Il est imperatif que les citoyens prennent conscience que 99% des partis politiques Français ont un programme qui ne peut pas modifier les statuts de cette Commission puisqu’il propose la « renégociation des traités » (FN) ou « l’autre europe » (Front de gauche) sans jamais évoquer la sortie, ou pire en menaçant les citoyens de tous les malheurs si nous sortions (argument utilisé à tord en Suède, les évenement l’ont montré). Les traités ne sont pas modifiables puisqu’il faut pour cela l’unanimité des 28 pays membres, aucun traité n’a jamais été modifié malgré les beuglements de madame Le Pen ou les jérémiades de Mr Mélenchon justement du fait de l’article 48. Ces partis couvrent ce vérrouillage juridique. La Seule manière de mettre fin à ce carnage environnemental, c’est la sortie de l’Union Européenne par la seule voie juridique prévue à cet effet, l’article 50 du Traité sur l’Union Européenne. Proposition que seul l’UPR porte en France à toutes les élections et notamment aux prochaine régionales dans la qusi totalté des régions de France. La nation est ce qu’il y a de « moins pire » pour s’opposer au projet délirants de ces tarés, le temps est plus que jamais compté…