La Grèce va t-elle basculer vers la Russie ?

Alors que le nouveau gouvernement grec est engagé dans une épreuve de force avec les institutions de l’Union Européenne au sujet de la réduction de la dette publique et que ces dernières menacent de couper le financement du système bancaire hellénique en provoquant une sortie de fait de la zone euro, l’avenir de la Grèce pourrait s’écrire à l’est.

Alors que suite à la visite de Vladimir Poutine au Caire cette semaine,  l’Egypte vient d’annoncer qu’elle allait rejoindre l’Union Economique Eurasiatique, l’historien et philosophe grec Ilias Iliopoulos, interrogé par RIA Novosti, estime que la Grèce doit maintenant intensifier sa coopération avec Moscou. La Russie, qui dispose d’intérêts militaires stratégique dans le pays, peut en effet aider la Grèce à surmonter ses problèmes de financement actuels et à sortir du diktat de la troïka. Si jamais le gouvernement grec choisi cette option, ce qui est tout à fait envisageable dans le contexte actuel, le bloc américano-occidental subirait un camouflet majeur aux conséquences potentiellement dévastatrices…

Selon l’historien et philosophe grec Ilias Iliopoulos, la Russie peut et doit aider la Grèce en vue notamment d’élargir sa présence permanente dans l’est de la Méditerranée.

La Grèce, qui s’est retrouvée dans une situation difficile, a besoin de l’aide russe et elle veut comprendre sur quelle assistance elle peut compter, a déclaré mardi Ilias Iliopoulos, professeur de stratégie et de géopolitique à l’Ecole de défense nationale de Grèce, à RIA Novosti.

La Grèce n’a pas besoin de dizaines ou de milliards d’euros, mais « d’une assistance raisonnable et modérée. Il suffit de montrer qu’il y a une autre voie (…). La Russie peut et doit aider la Grèce pendant cette période difficile. Ces prochains jours et semaines, l’idéologème selon lequel la Grèce appartiendrait à l’Occident sera mis à l’épreuve. Si la Russie aide la Grèce, elle gagnera les cœurs des Grecs et pourra élargir sa présence permanente dans l’est de la Méditerranée », a indiqué M.Iliopoulos.

Selon l’expert, rien n’empêche la Grèce d’accorder une assistance technique et militaire à la Russie sur les îles Lemnos, Syros, Crète ou ailleurs.

M.Iliopoulos estime que la Grèce devrait changer son orientation politique et intensifier sa coopération avec Moscou sur la scène internationale, dans la défense et la sécurité.

La Grèce doit œuvrer pour la levée des sanctions contre la Russie, d’après l’expert. Le nouveau gouvernement grec a évoqué cette question à Bruxelles et s’est opposé aux sanctions contre Moscou. « A mon avis, le gouvernement grec doit toujours œuvrer pour l’annulation des sanctions qui portent préjudice aux intérêts nationaux grecs et aux intérêts européens. Ces sanctions sont incohérentes et politiquement inefficaces (…). Malheureusement, cette question ne relève pas du gouvernement grec », a ajouté M.Iliopoulos.

Selon lui, l’Occident et les Etats-Unis devraient revoir leur politique et promouvoir une coopération stratégique avec la Russie « au lieu de relancer la guerre froide qui risque de devenir une +guerre chaude+ à tout moment. Ce serait une catastrophe », a conclu M.Iliopoulos.

 

Source : Sputnik

26 commentaires

  • rusti

    merci aux grec de nous ouvrir la porte du mieux vivre sans cette secte de anglo/sioniste qui comme d habitude on tout casser

  • nomdemon

    En l’état actuel des choses, c’est ce qui leur arriver de mieux. L’Europe telle qu’elle est conçue actuellement est vouée à une mort certaine. La guerre est à ses portes et de toute façon d’autre pays tels que l’Espagne, le Portugal, l’Italie voire la France ne pourront plus supporter la dictature de la finance. L’éclatement est proche indubitablement.

    • Le veilleur

      Absolument, actuellement l’Europe ne sert que les intérêts des dirigeants et de la finance mais ils ne peuvent que s’écrouler s’ils ne tiennent pas compte des intérêts des peuples et des autre pays, c’est une illusion de croire qu’ils pourront tenir longtemps, en soumettant les autres pays pour leur seul profit.

  • Baltazar Baltazar

    Les grec ne veulent pas de monnaie de singe ils ont compris !
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • baron william baron william

    bravo au peuple grec de contrer les banksters et qu il tienne bon

    tsar poutine donne un bonne lecon a barik o banana en lui montrant la nuance entre cooperation fructueuse et pillage de ses partenaires etrangers

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

  • MOI

    La victoire de syrisa et la direction politique actuel de la Grèce est du aux électeur.
    Que se serait il passer si ils s’était abstenu?

    voir le pire pour l écarter, chercher le mieux pour l’ériger.

  • engel

    Le taux de suicide ou d’attentats dans le cercle des dirigeants risque de faire une monté en flèche!
    tu m’étonnes qu’une des première décision du gouvernement grec fut de recentrer ses services secrets sur « l’ennemi intérieur ».

    Politique-fiction:
    Dans le nouvel ordre mondial dissident (NOMD):
    -les banques chinoises sauvent les banques russes qui sauvent les banques grecques.

  • dredger

    Salut,
    Parmi tout les lecteurs des ME, y-a-t-il des Grecs ou des personnes connaissant des Grecs qui parlent le français et qui serait tenté à ouvrir une version Grecque des ME ?
    Cela serait formidable une telle chose, une véritable bouffée d’air frais pour tout les ME et un début de connexion entre les peuples. Les personnes parlant les 2 langues pourront traduire les articles du ME français vers le Grecque et vice-versa, car chaque site disposera de ses propres articles et les plus importants seront postés sur les 2 sites. Vu que Benji et Volti sont forts occupés, qui ici a envie de soit d’essayer de lancer l’affaire (s’il parle donc les 2 langues), ou via ses connaissances en Grèce va contacter des Grecs pour proposer ce projet.

    Je n’ose pas imaginer toutes les retombées positives de ça, surtout que cela serait le début d’une longue série.
    Comme Benji le sais, 2 choses à faire dont une urgente :
    – Réunissez-vous (entre communautés dissidentes)
    – Etendez-vous dans d’autres pays

    Monter ce contre pouvoir avant qu’on vous ferme le bec. Si un ME Grec existait, et que le ME Français est attaqué, vous auriez le soutient de tout les ME Grecs ! Imaginer maintenant un ME dans chaque pays, ou un ME Européen, si un seul pays censure la version nationale du site, directement les autres sites de chaque pays (et donc les communautés) apporteront leur soutien au site d’un pays attaqué. L’union fait la force, et limite, il est temps non plus de dénoncer mais d’agir.
    Et là, chers ME qui lisez, il est temps d’arrêter d’être indigné, mais réfléchissez à ce que vous pouvez faire concrètement avec d’autres ME.

    A bon entendeur!

    • Zugzwang

      Je plussoie, c’est une excellente idée.

    • dstati

      Je suis grec, et je lis régulièrement les ME depuis pas mal d’années. Ceci dit, ça pourrait être une bonne idée, mais les grecs ne manquent pas de sources d’information de ce style. Les grecs sont assez bien informés et la presse de propagande ne fait pas recette en Grèce.

      Parce que je ne voudrait pas laisser entendre que Syriza, finalement, se comportera comme tout autre parti traditionnel, je place un lien d’un site d’info grec (que vous pourrez traduire via Google Translate) pour vous démontrer ce qui change depuis leur arrivé.

      http://www.cretalive.gr/isawihear/view/poios-seichhs-mporei-na-agorasei-tis…didumes-mpempekes/224450

      En résumé, le nouveau gouvernement va supprimer toutes les voitures de fonction qui étaient grassement payées par l’argent public. Au total, c’est 700 véhicules, et dont seul le service est budgétisé à 2,1 millions d’€/an.
      Parmi ces 700, figure 2 BMW blindées d’un coup unitaire de 750.000€, achetées en 2010, et dont le coût du service est estimé à 10.000€/an sans compter des dizaines de milliers d’€ de carburant/an.

      Quand on pense que le gouvernement va réembaucher 3800 fonctionnaires pour un budget de 33 millions €/an.

      On voit où certains plaçaient les priorités!!

  • Norbert

    https://www.youtube.com/watch?v=b1i_-YJOfQc#t=419

    UKRAINEle risque de guerre totale est reel
    Orlof Ambassadeur de Russie en France

  • BA

    Mercredi 11 février 2015 :

    « La Russie examinera un éventuel appel au financement du gouvernement grec, qui subit comme elle la ligne illégitime des Occidentaux », a assuré mercredi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov qui recevait son homologue grec, Nikos Kotzias.

    « En ce qui concerne les questions économiques, nous avons discuté aujourd’hui de la situation financière de la Grèce, qui est également dans une situation difficile en raison de la ligne unilatérale, illégitime de nos collègues occidentaux », a indiqué le ministre russe lors d’une conférence de presse avec M. Kotzias.

    « Si le gouvernement grec s’adresse à nous, cet appel sera bien examiné par la Russie », a assuré M. Lavrov.

    Le chef de la diplomatie russe a aussi salué la ligne constructive du gouvernement grec qui se prononce pour le développement de notre partenariat stratégique sans tenter de le politiser, de le teinter d’idéologie ou de sacrifier les ambitions géopolitiques d’Etats tiers, en une référence à l’Ukraine, que la Russie accuse d’être pilotée par les Occidentaux.

    « Nous apprécions la position du gouvernement grec, qui comprend qu’il est absolument contre-productif de tenter de parler dans la langue des sanctions avec la Russie », a souligné M. Lavrov.

    Le ministre russe a aussi discuté avec son collègue grec les excellentes perspectives d’un partenariat gréco-russe dans le secteur de l’énergie, compte tenu de l’intérêt d’Athènes pour le gazoduc que la Russie compte construire via la Turquie jusqu’à la frontière grecque pour livrer du gaz aux Européens.

    Le nouveau gouvernement grec, élu le 25 janvier, ne cache pas ses sympathies pro-russes, suscitant des interrogations sur une possible réorientation stratégique de la diplomatie du pays membre de l’UE depuis 1981.

    http://www.romandie.com/news/La-Russie-prete-a-examiner-une-demande-daide-financiere-de-la-Grece/564738.rom

    • dstati

      Les champs pétrolifères et gaziers en Grèce se situe dans l’ouest de la Grèce et dans le sud de la Crète.
      Le nouveau gouvernement de Tsipras a maintenu l’appel d’offre pour les gisements de l’ouest où, il ne reste plus que … 2 candidats … grecs. Les compagnies étrangères se sont retirées de l’appel d’offre après que le gouvernement a fait les déclarations sur l’arrêt des privatisations. En Crète, le gouvernement a, tout simplement, stoppé le processus en cours. Entre temps, il a ouvert des pourparlers avec la Russie pour un partenariat sur l’exploitation de ces ressources et d’autres (géothermie), mais préfèrerait se passer du secteur privé (à voir si ça tient).

  • suzanna

    Se serait bien et intelligent de la part de Poutine, de financer la Grèce à condition qu’elle sorte de l’euro et de l’U.E, donc qu’elle retourne au drachme, non seulement sa dette sera donc réduite et en plus très facile à rembourser grace aux dollars que la Russie leur proposera, c’est le moment ou jamais.

    Si syriza veut réellement libérer son peuple, c’est ça qu’ils devraient faire, mais comme hier, comme aujourd’hui et surement demain, je doute qu’ils le veulent réellement, un gouvernement dans l’U.E aura plus de facilité de s’enrichir qu’en étant à l’extérieur, ragardons simplement tout nos politiciens et députés européens, ils ne l’a quitteraient pour rien au monde.

    • dstati

      Ce qui faut savoir, c’est que les grecs préfèrent être vendus aux russes et aux chinois qui, eux, leur garantissent une large souveraineté comparé au système de la troika.

      Donc, un financement de la part de la Russie et de la Chine ne signifierait pas une sortie de la zone €. Il s’agirait simplement d’un transfert de dette.

  • Pkpas

    Une petite vidéo très pertinente en ces temps mouvementés où on voit nettement le risque de l’éclatement de la zone euro :
    http://www.upr.fr/conferences/faut-il-avoir-peur-de-sortir-de-leuro

  • Natacha Natacha

    Après le cheval de Troie, la troïka, l’ours de Russie.

  • Grognard

    Un petit tour sur la carte de la méditerranée s’impose.
    Supposons que la Grèce autorise des bases maritimes à la Russie et que l’Egypte en fasse autant.
    Regardez un peu ce que ça donne si vous n’oubliez pas d’ajouter celles existantes à Chypre et en Syrie.

    Vladimir Poutine joue toujours avec les blanc.

    ——————————–
    A visiter
    http://www.greekcrisis.fr

  • Thierry92 Thierry92

    Bon LES MOUTONS HOU HOU.
    Vous ralez, vous commentez, vous la ramenez des fois a coté de la plaque.

    POUR UNE FOIS QUE NOUS VOUS DEMANDONS DE VOUS EXPRIMER IL N’Y EN A QUE 9 QUI OSENT.

    http://lesmoutonsenrages.fr/forum/viewtopic.php?f=7&t=8525

    POUR CEUX QUI ONT AUTRE CHOSE QU’UNE GRANDE GUEULE.

  • Michele DRAYE

    Wladimir Poutine est incontestablement un être supérieur

    Néanmoins, son rgne est entaché au départ avec l’affaire du KOURSK

    Ils se sont mis d’accord avec Bill Clinton afin qu’il se taise sur l’identité des responsables de cet attentat

    En contrepartie il a obtenu l’effacement de toutes les dettes américaines de la Russie et obtenu en plus 10 milliards de dollards de compensation pour la perte du KOURSK

    Pour ça

    il lui a fallu laisser périr l’équipage du KOURSK

    Dieu me garde de faire de la politique!

    • engel

      Tu insinues qu’il a sciemment laisser périr l’équipage pour toucher le « jack pot »? Et tout ça, sans certitude sur l’acceptation de Bill de reconnaitre les faits!

      Ne serait-ce point, tout simplement, une récupération diplomatique morbide de Poutine après coup?

  • Michele DRAYE

    En vérité, il n’a pas eu trop le choix:

    ou il acceptait l’accord proposé par Clinton qui lui permettait de renflouer son pays essangue financirement

    ou

    c’était la guerre avec les USA (sachant, bien sûr quel était le coupable de l’attentat)

    Je suis persuadée que de Gaulle aurait fait ce choix

    Documentaire Infrarouge – Koursk, un Sous Marin en Eaux Troubles

    http://http://www.youtube.com/watch?v=unoV1J9Hpkg

    La Minute de Vérité S3E03 : La tragédie du Koursk

    http://www.youtube.com/watch?v=nCVyE5uWGfo (vidéo supprimée)

    (espérant que les liens fonctionnent encore)