L’Ukraine revend les armes fournies par les américains au gouvernement syrien

L’Ukraine revend à la Syrie des mortiers, des lance-roquettes portatifs, des fusils et d’autres armes que les États-Unis livrent gratuitement à 7022247a6e3afbb67ffc2fb163670345Kiev, révèle une lettre avec la signature du sous-ministre ukrainien de la Défense Piotr Mehed, et d’autres documents ukrainiens.

Dans la lettre du 2 Décembre 2014, écrite en anglais, Mehed énumère une liste d’armes et 12 000 kits de fabrication américaine. Selon le document, cité par LIFEnews, les livraisons d’armes doivent être effectués en plusieurs lots. Le premier lot du 8 Décembre devrait être envoyé dans quatre camions Kamaz à Odessa puis être expédié par voie maritime vers la Syrie.

D’après la correspondance de Mehed avec des représentants de l’armée syrienne, les Ukrainiens revendent la plupart des armes fournies par les Etats-Unis: 70% des armes légères, 40% des mortiers, la moitié des missiles et des jumelles numériques et près d’un tiers des kits. Ces chiffres sont le résultat de la comparaison des lettres de Mejed aux documents officiels du ministère de la Défense de l’Ukraine.

Pour fournir des armes à la Syrie, Mejed a recruté des intermédiaires. L’un d’eux est Igor Baluta, homme politique et homme d’affaires qui, jusqu’à récemment occupait le poste de président du conseil de la région de Kharkov. Selon LIFEnews, il a organisé le transport des armes vers le port d’Odessa avant leur chargement sur le navire.

Des camions avec des plaques illisibles avaient prévu un transport de nuit, apparemment pour éviter d’attirer l’attention. Les messages électroniques cités par le site russe contiennent toutes les informations détaillées sur l’itinéraire des camions, la durée du transport, des diagrammes, etc.
Selon les experts militaires cités par le journal  » Izvestia « , la valeur de marchande des armes fournies par l’Ukraine à la Syrie est d’environ 25 millions de dollars.

Lien connexe:

Des hackers publient des documents confidentiels démontrant le financement du conflit ukrainien par les américains. (Cet article de novembre dernier démontre que les américains envoient des armes létales en Ukraine depuis plusieurs mois contrairement à ce qu’ils affirment).

Source: RT

Traduction et document supplémentaire: Fawkes News

 

10 commentaires

  • Arkadia62

    De mieux en mieux !
    Malheureusement, cela n’ira pas sur le JT de 20h et n’existe d’ailleurs PAS ! Ceci est le fruit de notre imagination (lol)

    Navrant, mais pas étonnant, ce genre de preuves ne verront probablement jamais le grand jour aux yeux de tous.

  • fleurdelys

    Là je comprends plus rien, pourquoi font-ils ça ?

    • kris de kerg. kris de kerg.

      bin, pour de l’argent….lol.

      • fleurdelys

        Oui mais les néo-nazes en ont « besoin » pour faire la guerre aux « méchants » russes, et puis 25 millions ça me paraît dérisoire…
        De plus la Syrie est un allié russe non ?
        Bref, j’vais dormir un peu moi…

      • Ils s’en foutent, ils ont besoin d’armes mais aussi cruellement besoin d’argent donc ils en cherchent là ou ils peuvent.

        Ils prennent la moitié des armes pour eux, gracieusement fournies par l’oncle Sam depuis des mois, et en revendent l’autre partie pour arrondir les fins de mois. Dès qu’ils s’agit d’argent, il n’y a pas d’alliance qui tienne car c’est le nerf de la guerre.

      • fleurdelys

        Merci M. Fawkes, ça se tient.

        PS: J’aime beaucoup votre pseudo. Dommage que ce cher Guy ai échoué dans son entreprise. Il faut croire que Dieu aime assez peu les anglois :))

      • Là-bas ils sont tellement corrompus (soi disant de la faute des Russes, tiens donc!) qu’ils sont prêts à tirer une balle dans le pied de leur junte histoire de remplir leurs poches! Parfois çà peut avoir du bon…

  • 108

    Dans quelques temps, on apprendra des trucs encore plus sordides, comme cela a été fait en ex-Yougoslavie.

  • Nevenoe Nevenoe

    Et de la même façon on déclarerait la guerre à un pays qui ne nous a rien fait pour obéir à des intérêts extra nationaux.