Les USA pourraient livrer des armes à l’Ukraine

Les américains sont habitués à fournir des armes aux « gentils » qui aident l’Oncle Sam, quel que soit le nombre de victimes au final, qu’elles soient civiles ou non. Il y a pourtant une chose que les États-Unis n’ont pas pris en compte. L’armée ukrainienne qui finalement suit la stratégie américaine ainsi que celle de l’OTAN en s’attaquant aux intérêts russes a pourtant un gros handicap comme l’a signalé le sénateur américain Chris Van Hollen devant le congrès, même avec les meilleures armes du monde, l’armée ukrainienne n’arriverait pas à grand chose puisque elle ne saurait pas les utiliser. Leur fournir ces armes avec un « débrouillez-vous » serait donc contre-productif, seul un entrainement intensif pourrait aider.

Washington étudie la livraison d’armes défensives en Ukraine, alors qu’un rapport indépendant publié lundi par des experts éminents de trois institutions américaines recommande à la Maison blanche d’octroyer à Kiev des équipements militaires, notamment létaux, pour 3 milliards de dollars, écrit mardi le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

Jusqu’à présent, la Maison blanche avait limité son aide militaire à l’Ukraine aux équipements non-létaux, notamment des gilets pare-balles, des jumelles de vision nocturne, des médicaments et du matériel de génie militaire.L’administration américaine craignait que les fournitures d’armes conventionnelles poussent le président russe Vladimir Poutine à surenchérir. Mais comme les sanctions économiques n’ont pas pu forcer Moscou à renoncer à transmettre aux insurgés des armes lourdes et des experts militaires, la question de la livraison d’armes conventionnelles à Kiev a été de nouveau soulevée.

Hier, ce débat a été complété par le rapport « Le maintien de l’indépendance ukrainienne, l’opposition à l’agression russe. Ce que doivent faire les États-Unis et l’Otan », rédigé par trois centres américains d’analyse politique: l’Atlantic Coucil, la Brookings Institution et le Conseil de Chicago pour les affaires globales.

« Ces recommandations restent hypothétiques car les États-Unis s’abstiennent toujours de lancer des actions pouvant provoquer une confrontation ouverte avec la Russie, remarque l’analyste militaire Alexandre Golts. Mais le refus des insurgés de respecter les accords de Minsk et leur tentative de fermer le « chaudron » de Debaltsevo renforcent les positions des congressistes et des sénateurs, qui exigent une position plus ferme de l’administration américaine ».

D’après lui, il n’est pas si facile de fournir des armes américaines en Ukraine: « Les militaires ukrainiens n’ont jamais utilisé ce matériel. Il faudrait donc envoyer à Kiev des centaines d’instructeurs américains. Et cela crée un double problème: il faudrait garantir la sécurité des experts américains et s’attendre à une réaction forte de la Russie, qui n’appréciera pas le déploiement de l’Otan près de ses frontières ».Le rattachement de la Crimée et l’intervention dans les affaires ukrainiennes se sont soldées par des pertes considérables pour la Russie, a souligné Barack Obama lors de son interview à CNN le 1er février. D’après lui, les actions russes ne font pas partie d’une « grande stratégie » mais résultent de la frustration de Poutine suite au Maïdan à Kiev et la destitution du président Viktor Ianoukovitch. Cette « improvisation » des autorités russes a provoqué des violations grossières du droit international et de l’intégrité territoriale de l’Ukraine, aussi bien que l’isolation diplomatique de Moscou selon Obama.

Il a également souligné que Washington avait joué le rôle d’intermédiaire lors du changement de pouvoir en Ukraine. « Si quelqu’un avait besoin d’une confirmation, il l’a obtenue, a réagi Sergueï Lavrov, ministre russes des Affaires étrangères, lors de sa conférence de presse à Pékin. Cela confirme que les États-Unis étaient dès le début impliqués dans le coup d’État, que le président Obama a considéré comme une transition du pouvoir ».

Source: fr.sputniknews.com

17 commentaires

  • whackangel

    Histoire de bien continuer l’épuration au Dombass… pourquoi je ne suis pas étonné ?

    • ConscienceU12 ConscienceU12

      « Pourquoi je ne suis pas étonné ? » …Ben, peut-être à cause de l’immonde propagande de guerre propagée et encore renforcée ces derniers jours par les différents médias européens et surtout français à la solde de Washington. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

      • En effet, surtout français! Car hier j’ai eu la surprise de voir que même Euronews avait donné une version plus réaliste de la situation à Debaltsevo, donnant même la parole à des civils bien remontés contre Kiev. Décidement le gouvernement français et ses voix pseudo-journalistiques est le larbin le plus zélé de Washington dans toute l’UE, après quelques pays baltes. C’est pitoyable.

  • Les insurgés ukrainiens ont présenté des munitions de l’OTAN retrouvées après les bombardements

    http://www.youtube.com/watch?v=XdUm5eoyHdg

  • sera

    Le problème n’est plus là…et n’est pas du tout en rapport avec les excuses évoquées.
    Si il n’y avait pas eu les affaires des deux Tomawak contre la Syrie puis celle du Donald Cook et enfin celle du F22 (pas forcément dans cet ordre)…ça fait longtemps que les US auraient fourni des armes aux ukrainiens.
    De toute façon, comment pouvaient-ils (les US), espérer une conclusion qui leur soit favorable après Maïdan, sans armer l’armée ukrainienne ??!! Ils savaient très bien dès le début que l’armée ukrainienne seule et avec ses seuls moyens, ne parviendraient jamais à reprendre les zones pro-russes !
    Seulement maintenant, ils sont confrontés à un gros problème militaro-économique :
    – Peuvent-ils montrer au monde entier leur décadence et leurs retards technologiques … ?
    – Doivent-ils prendre le risque de fournir des armes au risque de voir celles-ci publiquement « écrabouillées » par les technologies russes…. ?
    – Peuvent-ils ne pas ou plus fournir d’armes au risque que le monde se demande pourquoi… ?

    Jusqu’à présent, sur les trois exemples ci-dessus, les russes ont fait beau-jeu de ne pas crier publiquement les déconfitures US …mais il est certain qu’en Ukraine, ce ne sera sans doute pas la même chose !

  • Planete bleu Planete bleu

    Bonjour Benji et Volti,

    Voici un sujet très inquiétant dont on devrait en parler plus souvent

    NATURE, LE NOUVEL ELDORADO DE LA FINANCE

    http://television.telerama.fr/television/nature-le-nouvel-eldorado-de-la-finance-dans-les-zones-sombres-de-l-economie-verte,122309.php

    Extrait

    « la dernière forêt sur terre, le dernier cours d’eau non pollué, le dernier endroit où respirer de l’air pur, ça vaudra plus que des diamants… »

  • RussieUkraine

    La production de chars de combat a augmente de plus de 24 fois en Ukraine!
    Apparemment ils se préparent à la guerre…
    http://russie-ukraine.eu/2015/ukraine-crise-donbass-chars/

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif USA: Un stand de tir interdit aux musulmans 04/02/2015

    Aux états unis, depuis septembre 2014, Jan Morgan, propriétaire d’un stand de tir, à décidé d’interdire son établissement aux musulmans. D’après elle la sécurité publique est mise en danger.

    C’est en fonction du nom des visiteurs que cette directrice fait le tri : entre « les musulmans » et les autres.

    Sur Fox News, Jan Morgan a déclaré « Il est question d’armes à feu mortelles. Je ne vais pas laisser un nazi tirer ici, pas plus qu’un membre du Klu Klux Klan »

    Cette décision à été prise après que certains de ses clients aient été effrayés par l’appel à la prière qui s’est déclanchée sur les téléphones de deux hommes venus s’entraîner au tir.

    Cette propriétaire déclare être méfiante vis-à-vis des musulmans depuis les attentats du 11 septembre et ceux du marathon de Boston en 2013.

    Ajout de commentaire

    ——————————————————————————–

    France – Un troisième enfant musulman interrogé par la police pour « apologie du terrorisme » 03/02/2015

    France – Un troisième enfant musulman interrogé par la police pour « apologie du terrorisme »

    En France, une fille âgée seulement de 10 ans a été convoquée par les gendarmes pour ne pas avoir soutenu les journalistes de Charlie Hebdo assassinés par les frères Kouachi.

    Il s’agit du troisième enfant interpellé et interrogé en France pour avoir tenu des propos qualifiés « d’apologie du terrorisme ».

    « Je suis d’accord avec les terroristes d’avoir tué les journalistes, car ils se sont moqué de notre religion ». C’est cette phrase qui a valu à cette fillette une visite chez les gendarmes, rapporte ce mardi, le quotidien français Nice Matin.

    Pendant 30 minutes l’écolière a été interrogée par les gendarmes sur cette phrase qu’elle a rédigée dans une rédaction. Accompagnée de ses parents, elle a dû s’expliquer sur cette phrase en face des gendarmes et de la brigade de la délinquance juvénile et d’un pédopsychiatre.

    La justification avancée ? « C’est toujours inquiétant quand on a ce genre de propos », a expliqué au quotidien Nice Matin, Georges Gutierrez, le procureur de la République de Grasse.

    À l’issue de cet entretien, la justice française a décidé de classer l’affaire sans y donner de suites. Le procureur de Grasse a indiqué qu’après sa convocation l’enfant ne tenait plus le même discours. Elle était incapable d’expliquer ce qui l’avait motivée à écrire ces propos. Preuve qu’il s’agissait seulement d’un jeu d’enfant.

    http://www.tsa-algerie.com/2015/02/03/france-un-troisieme-efant-musulman-interroge-par-la-police-pour-apologie-du-terrorisme/

    Vincent Stewart, directeur la Defence Intelligence Agency ( DIA, agence de renseignement de la défense rattachée au département de la Défense américain) s’inquiète de l’augmentation du nombre de combattants de Daech dans le monde, notamment en Afrique du Nord.

    D’après plusieurs médias américains, le Lieutenant-général, Vincent Stewart estime que des filières de l’État islamique se créeraient en Algérie, en Égypte et en Libye. CNN s’est procuré des extraits d’un rapport en préparation d’un comité des services armés prévu pour jeudi prochain. « Avec des filières en Algérie, Égypte et Libye, le groupe commence à avoir une influence internationale grandissante qui inclut des zones gouvernées comme non-gouvernées », s’est inquiété le directeur de la Defence Intelligence Agency

    Ainsi l’État islamique dépasserait largement les frontières de la Syrie et de l’Irak, et le nombre de « combattants étrangers allant et venant d’Irak est troublant », d’après les conclusions du Lieutenant-Général.

    Une déclaration sans plus de détails. Le département de la Défense américaine estimerait-il que le goupe Jund El Khalifa est officiellement une filière de Daech ? Il faut savoir que ce groupe, qui avait enlevé le français, Hervé Gourdel, s’était revendiqué de Daech en septembre dernier. Une allégeance acceptée par Abu Bakr al Bagdadi en novembre 2014. Mais la majorité de ses éléments, dont son chef, ont été tués par l’armée algérienne.

    Du côté algérien on dément toute présence de l’État islamique dans le pays. Abdelmalek Sellal affirmait fin 2014 que « l’Algérie n’avait aucun rapport avec Daech ».

    http://www.tsa-algerie.com/2015/02/03/pour-les-etats-unis-deac-se-developpe-en-algerie/

    Gaza: le Hamas accuse l’armée égyptienne d’avoir tiré sur deux de ses positions 03/02/2015

    Le mouvement islamiste palestinien Hamas a accusé l’armée égyptienne d’avoir tiré mardi sur deux positions de ses forces de sécurité à Gaza, quelques jours après que Le Caire a déclaré « terroriste » sa branche armée.

    Le ministère de l’Intérieur dans la bande de Gaza, où le Hamas tient les rênes du pouvoir, a affirmé dans un communiqué que « l’armée égyptienne a tiré ce matin (mardi) sur deux positions de nos forces de sécurité le long de la frontière sud de la bande de Gaza ».
    Ces tirs, directs, « ont eu lieu brusquement, sans justification et sans qu’aucune violation n’ait eu lieu auparavant côté palestinien », a-t-il ajouté, réclamant une enquête immédiate.

    Cet incident survient quatre jours après qu’un juge égyptien des référés a intégré les brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas, dans la liste des « organisations terroristes ». Le Hamas était déjà inscrit sur cette liste depuis mars 2014, date à laquelle il a été interdit en Egypte.

    Le Caire accuse le mouvement palestinien d’être impliqué dans les attaques meurtrières dans le Sinaï.

    http://www.lorientlejour.com/article/909514/gaza-le-hamas-accuse-larmee-egyptienne-davoir-tire-sur-deux-de-ses-positions.html

    Démission du président de la commission d’enquête ONU sur le conflit à Gaza, mis en cause par Israël 03/02/2015

    Le Canadien William Schabas a démissionné avec effet immédiat de la présidence de la Commission d’enquête du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU sur de possibles crimes de guerre durant l’offensive israélienne contre Gaza l’été dernier, a indiqué mardi un poste parole du Conseil.

    Mis en cause par Israël pour « conflit d’intérêt », le professeur Schabas a adressé dans la nuit une lettre au président du Conseil des droits de l’Homme, actuellement l’ambassadeur allemand Joachim Ruecker annonçant sa démission « avec effet immédiat », a indiqué aux journalistes le porte-parole Rolando Gomez.

    http://www.lorientlejour.com/article/909482/demission-du-president-de-la-commission-denquete-onu-sur-le-conflit-a-gaza-mis-en-cause-par-israel.html

    Les Fidjis veulent bannir l’Union Jack de leur drapeau 03/02/2015
    Les Fidji veulent bannir l’Union Jack de leur drapeau national et le remplacer par un motif qui symbolise le Pacifique et non plus l’ancienne puissance coloniale, a déclaré mardi le Premier ministre, Voreqe Bainimarama.

    Auteur d’un coup d’Etat en 2006 mais élu en septembre lors des premières élections démocratiques en huit ans, l’homme fort de cet archipel mélanésien de 900 000 habitants a estimé que près de 45 ans après l’indépendance en 1970, le drapeau actuel était démodé.

    « Nous devons remplacer les symboles sur notre drapeau qui sont dépassés et ne sont plus appropriés, dont ceux qui font référence à notre passé colonial », a-t-il déclaré. « Le nouveau drapeau doit refléter la position du pays dans le monde, celle d’une nation moderne et totalement indépendante ».

    Sur un fond bleu ciel, le drapeau est décoré de l’Union Jack, de la croix de St Georges, d’un lion britannique, d’une canne à sucre, de bananes, de palmiers et d’une colombe de la paix. « Qu’est-ce que tout cela a à voir avec nous? », a également déclaré le chef du gouvernement fidjien, estimant que ces illustrations « faisaient honneur à notre passé mais à pas notre avenir ».

    Un concours national va être lancé pour concevoir un nouvel étendard, avec l’objectif de l’adopter le 11 octobre prochain, à l’occasion du 45éme anniversaire de l’indépendance, a-t-il dit. En 2012, Voreqe Bainimarama avait déja supprimé le jour férié pour l’anniversaire de la reine Elizabeth II, tandis que son effigie a été retirée de la monnaie locale, le dollar fidjien.

    http://www.lorientlejour.com/article/909474/les-fidjis-veulent-bannir-lunion-jack-de-leur-drapeau.html

    Turkish Stream: Moscou et Ankara entament la réalisation du projet 03/02/2015

    Selon l’ambassadeur turc en Russie Ümit Yardım, la Russie et la Turquie ont procédé à la réalisation de la partie technique du projet.

    La Russie et la Turquie ont entamé la réalisation technique du projet de gazoduc Turkish Stream, a annoncé mardi l’ambassadeur de Turquie à Moscou Ümit Yardım.

    « Il y a beaucoup de problèmes à régler dans le cadre de ce projet. Nous devons notamment nous mettre d’accord sur le tracé du gazoduc. La Russie et la Turquie ont entamé la réalisation de la partie technique du projet, elles comptent poursuivre leur coopération », a indiqué le diplomate devant les journalistes.

    Moscou a annoncé le 1er décembre dernier qu’il construirait un deuxième gazoduc sous-marin entre la Russie et la Turquie, baptisé Turkish Stream au lieu de construire le gazoduc South Stream qui devait relier la Russie à l’Europe sous la mer Noire. Le président russe Vladimir Poutine a expliqué cette décision par la position hostile de l’Union européenne à l’égard de South Stream.

    La Russie compte mettre en place un hub gazier à la frontière turco-grecque pour les consommateurs européens. M.Miller a informé le vice-président de la Commission européenne chargé de l’Energie Maros Sefcovic que le gaz russe destiné à l’Europe passerait par la Turquie au lieu de l’Ukraine.

    http://fr.sputniknews.com/economie/20150203/1014311660.html#ixzz3QiG4Y3Kz

    Le triangle Russie-Inde-Chine mettra un terme à l’hégémonie des USA (médias) 03/02/2015

    Un partenariat mutuellement bénéfique entre la Russie, la Chine et l’Inde pourrait modifier les équilibres politiques dans toute l’Asie et repousser les USA à l’arrière-plan, écrit le site InSerbia.

    Un partenariat mutuellement bénéfique entre la Russie, la Chine et l’Inde pourrait modifier les équilibres politiques dans toute l’Asie et repousser les USA à l’arrière-plan, écrit le site InSerbia.

    Le site remarque que ces dernières années, le « paysage politique » a changé de telle manière que la Russie, la Chine et l’Inde peuvent dans un effort commun parvenir au leadership, changer l' »ordre mondial » et s’opposer à l’hégémonie américaine.

    Selon InSerbia, les accords bilatéraux signés par Moscou, Pékin et New Delhi en décembre 2014 sont un très grand pas vers la transition d’un monde unipolaire à un monde multipolaire. Pour les auteurs de l’article, les sanctions décrétées par les USA contre la Russie ont rapproché cette dernière de la Chine et de l’Inde.

    Le site reprend Francesco Brunello Zanniti, directeur de l’Institut italien pour les études avancées en géopolitique, qui estime que la « nouvelle approche de Moscou vis-à-vis des deux puissances asiatiques peut être considérée comme le moteur d’un nouvel ordre mondial multipolaire ».

    InSerbia rappelle que la Russie, la Chine et l’Inde avaient entamé une coopération active bien avant la crise ukrainienne, dans le cadre des organisations comme le Brics.

    « Pékin et New Delhi ont toujours considéré Moscou comme un partenaire fiable », indique l’article.

    Selon le site, un tel triangle pourrait, à long terme, avoir un impact positif sur la situation politique en Asie.

    http://fr.sputniknews.com/international/20150119/203450317.html#ixzz3QiFQqLc3

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif USA: Un stand de tir interdit aux musulmans 04/02/2015

    Aux états unis, depuis septembre 2014, Jan Morgan, propriétaire d’un stand de tir, à décidé d’interdire son établissement aux musulmans. D’après elle la sécurité publique est mise en danger.

    C’est en fonction du nom des visiteurs que cette directrice fait le tri : entre « les musulmans » et les autres.

    Sur Fox News, Jan Morgan a déclaré « Il est question d’armes à feu mortelles. Je ne vais pas laisser un nazi tirer ici, pas plus qu’un membre du Klu Klux Klan »

    Cette décision à été prise après que certains de ses clients aient été effrayés par l’appel à la prière qui s’est déclanchée sur les téléphones de deux hommes venus s’entraîner au tir.

    Cette propriétaire déclare être méfiante vis-à-vis des musulmans depuis les attentats du 11 septembre et ceux du marathon de Boston en 2013.