Athènes s’est récemment opposé à l’adoption de nouvelles sanctions européennes contre Moscou pour préserver les liens entre l’UE et la Russie.

Il y a pas mal d’évolutions ces derniers temps, mais les principales, c’est la Russie qui veut aider financièrement la Grèce sans aucune condition, de quoi damer le pion à l’UE qui ne pourrait plus tenir ce pays en esclavage. Est-ce pour cette raison que Jean-Claude Junker a expliqué qu’il souhaitait supprimer la Troïka, celle-là même avec laquelle le nouveau gouvernement grec refuse de négocier?

La Grèce souhaite le rétablissement de la paix en Ukraine et la préservation des rapports entre l’UE et la Russia-GreeceRussie, a déclaré dimanche le ministre grec des Affaires étrangères Nikos Kotzias.

« Vous avez sûrement entendus les acclamations lorsque j’ai déclaré devant plusieurs centaines de journalistes, avant une réunion du Conseil des chefs de diplomatie de l’UE, que la Grèce souhaite la stabilisation de la situation et la paix en Ukraine et veut éviter une scission entre l’UE et la Russie. C’était difficile parce qu’il fallait trouver un moyen (…) de préserver les relations économiques avec les Européens sans porter préjudice aux relations entre l’Europe, notamment la Grèce, et la Russie », a indiqué M.Kotzias cité par l’agence grecque ANA.

Pendant la réunion, la délégation grecque s’est opposée à l’adoption de nouvelles sanctions contre Moscou. Le gouvernement du pays l’a ensuite qualifié de « succès important de la diplomatie grecque ». »L’UE doit songer aux projets à long terme, comprendre ce qu’elle veut faire avec la Russie et comment on peut stabiliser la situation dans la région au lieu de réagir ainsi (adopter des sanctions). Nous avons exprimé notre solidarité avec la société ukrainienne », a ajouté le ministre.

« La Grèce ne doit pas devenir une partie du problème ou rompre ses liens historiques avec la Russie. Mais elle peut jouer un rôle de médiateur et œuvrer pour les négociations entre deux Etats amis de la Grèce », a noté M.Kotzias.

Selon lui, la Grèce a « insisté pour que l’Europe n’adopte pas un troisième train de sanctions contre la Russie. Les sanctions sectorielles signifient la destruction de secteurs de l’économie russe ».

Source: Fr.sputniknews.com

2 commentaires

  • robertespierre

    Derrière la Grèce
    Il faut s’engouffrer

    TOUS LES PAYS DU SUD
    C’est une guerre de sécession qui s’engage
    L’UE vit ses derniers instants
    Attention au blocage des comptes en banque
    N’oubliez pas
    votre salaire viré d’office en banque ne vous appartient pas
    En cas de Faillite
    ils ont 8 jours ouvrables et la possibilité de fermer les banques …..et le 9ème jour
    votre paye n’existe plus,ni votre pension

  • Lilith Lilith

    Cela s’appelle une partie de pocker menteur ou holden et ceux qui y voit autre chose sont de grand naïf, par contre la tactique est pas mal jouée, Obama him self déclarait lors d’une conférence de press que l’austéritè n’était pas tenable pour le peuple grecque, preuve s’il en est que le rapprochement et la solidaritée avec la Russie les dérangent dans leur plans pour mettre la mains sur le marcher des hydrocarbure.